AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Ven 1 Jan - 23:02

  EDENE
 
Ce fut un rayon de soleil parmi un océan de ténèbres.

Je m'appelle Edène . J'ai 24 ans et je fais partie des Grounders Dans mon groupe d'ailleurs je suis utile, en effet je suis une guerrière . Oh sinon je ressemble à Olga Kurylenko. | Si un jour on me supprime je laisse le droit au staff de garder ce que j'ai fais pour la posterité [rayez cette information si vous ne le voulez pas]


DESCRIPTIONS

Les événements tragiques qui ont survenus lors de la vie d'Edène sont restés dans son cœur et dans sa mémoire. De ce fait, cette jeune fille autrefois souriante et pleine de vie n'est aujourd'hui presque plus ce qu'elle fut. Edène est une femme qui s'est endurcie. Lorsqu'on ne la connaît pas ou très peu, elle apparaît comme une femme distante et froide à cause de sa posture droite, de son regard indifférent et de son visage peu expressif en général. C'est une femme respectueuse envers Lexa et son peuple. Loyale, elle donnerait sa vie pour protéger son Clan et défendre ceux qu'elle aime. Elle est calme et sage, et n'est donc pas le genre de personne hautaine et méprisante qui cherchera les problèmes. Cependant, elle peut s'énerver si des injures sont prononcées en direction de ceux à qui elle s'est attachée. Intelligente, elle a appris à avoir sa propre opinion des choses et à savoir si tel ou tel choix est bon ou mauvais. Pacifiste, Edène réclame la paix entre les douze Clans ainsi que les Skaikru.

Lorsqu'elle est au combat, la jeune femme se montre impitoyable envers ses adversaires et manie avec force son épée ainsi que sa lance qu'elle apprécie tout particulièrement.

Mais une facette moins dure représente Edène lorsqu'on la connaît bien. En effet, la jeune femme est protectrice envers ceux qui lui sont chers tels que ses amis et Lexa, à qui elle doit tout. Elle est douce et son instinct maternel prend souvent le dessus lorsqu'elle est en présence d'enfants. Il est probable de voir un sourire se dessiner sur ses lèvres, mais cela reste occasionnel. Proche des animaux, la Guerrière entretient une relation particulière avec son cheval nommé Saïo, et elle aime passer son temps libre auprès de lui. De plus, c'est une femme sensible malgré tout, qui ne laisserait pas tomber une personne mal en point, peu importe leurs différences culturelles.

ABOUT YOU

INTRODUCTION



Des gémissements. Des cris de joie. Un petit corps au visage doux et aux yeux fermés dans un drap en peau de loup. Elle était née. Edène, fille de deux Solitaires qui s'étaient rencontrés des années auparavant et qui avaient donné naissance bien avant elle à son frère : Aiden. Mais contrairement à son grand-frère, Edène naquit différemment. Elle était muette. A sa naissance, seules les larmes avaient coulées le long de ses joues. Aucun cri ne s'était manifesté. Aucun son. Elle était et resterait silencieuse jusqu'à la fin. Et cette différence changea le cours de son enfance...



N'ayant aucune envie d'élever un enfant qui ne pourrait leur répondre, communiquer avec eux, ils voulurent l'abandonner quelques mois après que la vie lui soit donné. Mais Aiden n'était pas du même avis que ses géniteurs. C'était sa sœur. Sa petite sœur. Sa protégée. Et ce petit être qui n'était né que depuis quelques semaines maintenant, ne méritait pas une existence aussi courte. Car dans cet environnement hostile, Edène ne résisterait pas. Un animal la dévorerait, ou les éléments se chargerait de la tuer. Et pour Aiden, il était hors de question qu'elle subisse cela à cause de son handicap. Déterminé à la protéger, il empoigna avec force le bras de son père lorsque celui-ci, un beau matin, allait abandonner le nouveau né à son triste sort. Le regard dur, Aiden observait celui qui lui avait donné la vie il y a de ça 20 ans.



« Tu ne l'abandonnera pas. Edène est ma sœur. Je l'aime. Qu'elle soit muette, aveugle, paralysée, malade ou quoique ce soit, je ne la laisserais pas tomber. » dit-il avant de tourner son regard vers le bébé enroulé dans une couverture chaude.


« Tss. Aiden. Tu ne comprend pas. Ta sœur est un fardeau. Elle ne pourra jamais faire face à la vie. Si un jour elle se retrouve seule et mal en point, qui lui viendra en aide ? Elle ne peut pas parler. Elle ne peut pas crier. Ta mère a voulu la garder quelques semaines pour voir si Edène se déciderait à faire au moins des sons comme tu en faisais à son âge. Mais rien. C'est un point mort, et rien d'autre. » annonça son père, le ton froid.


A ces mots, Aiden fronça les sourcils et s'empara de sa sœur avant de la serrer contre son torse et se tourner dos à son géniteur. « Elle ne sera jamais seule. C'est moi qui m'occuperais d'elle. Vous êtes indignes. » dit-il, baissant légèrement la tête avant de la redresser et de tourner à moitié son visage vers son père. « Edène est ma sœur. Vous avez décidé de l'abandonner, mais ce n'est pas mon cas. Je m'en vais. » dit-il avant de se diriger vers le cheval qu'il avait eu dès ses 14 ans. Une monture blanche comme la neige, aux longs crins légers et tout aussi blancs que sa robe. Des membres puissants, et une confiance envers son maître tout à fait remarquable. Grimpant sur son dos après l'avoir préparé en vitesse, Aiden lança un dernier regard à son père qui l'observait froidement et lança Saïo au galop au milieu de cette neige envahissant chaque jour l'environnement dans lequel ils étaient.
Chapitre 1

Des années étaient passés. Six ans, plus exactement. Aiden avait passé toutes ces années à s'occuper d'elle, ne regrettant pas son départ. Quant à Edène, elle avait grandi. Ses cheveux ébènes avaient poussés et ondulaient jusqu'à la fin de son crâne. Elle pouvait marcher et communiquer grâce au langage des signes que son grand-frère lui apprit durant tout ce temps. Le silence était maître de leur conversation. Mais ils se comprenaient grâce aux gestes. Rien de plus. Aiden s'était débrouillé de manière à ce que Edène comprenne rapidement ce qu'il lui disait. Et ça avait marché. Du haut de ses 6 ans, la petiote était maintenant capable de communiquer. Son grand-frère était fier d'elle. Mais jamais il n'aurait cru qu'un jour, elle lui demande une chose aussi absurde que ce jour-là. Muette, elle utilisa agilement ses mains et lui demanda s'il pouvait l'entraîner. Les yeux du jeune Guerrier la fixèrent un instant. Il était surpris par sa demande et vint se mettre à genoux devant elle, portant sa main sur le crâne d'Edène qui le regardait de ses yeux rêveurs.


« Edène. Je ne veux pas que tu te battes. Je ne m'en remettrais pas s'il t'arriverait quelque chose. Tu es la seule personne pour qui je porte un amour sans fin. Te perdre me serait fatal. » dit-il, souriant tristement avant de rester silencieux et de reprendre finalement la parole, ayant une idée derrière la tête. « Mais si tu veux être utile aux yeux des autres plus tard, tu pourrais être une formidable guérisseuse. Ca te va ? » demanda t-il en ébouriffant les cheveux de la muette.


Celle-ci resta sans bouger durant quelques secondes. Pour elle, se battre était la meilleure aide dont un Clan aurait besoin. Cependant, après avoir affiché une mou triste, elle finit par acquiescer et souhaita commencer son apprentissage...
Chapitre 2


11 ans de plus. Voilà maintenant 17 ans qu'Edène errait à travers différents endroits, voyageait d'une terre verdoyante à une terre dévastée par la bataille. Elle était devenue une guérisseuse douée. Une guérisseuse, oui, mais pas une guerrière. Pas un être tenant une arme en main pour défendre ceux qui lui sont chers. Non, elle était une guérisseuse. Tel était le choix qu'elle avait accepté pour son frère. Uniquement pour lui. Lui qui l'avait sauvé d'une mort certaine. Lui qui l'avait emporté sur son cheval pour partir loin de parents indignes. Elle lui devait bien ça. Et aujourd'hui, elle comprenait. Et malgré son désir de manier l'épée ou l'arc, elle usait de ses talents de soigneuse pour s'occuper de son frère blessé lors des chasses. Pour le moment, leur vie paisible continuait son cours. Pour le moment, aucun mauvais présage ne semblait s'abattre sur eux. Mais ce ne fut qu'une question de temps. Seulement une question de temps...



La neige venait se poser délicatement sur le sol feuillus de la forêt où s'étaient réfugiés Edène et Aiden. Les arbres devenaient blancs. Saïo, fidèle destrier du grand-frère protecteur, se fondait dans l'environnement. Peu à peu, la poudre recouvrait la verdure. Puis, quelques secondes passèrent, et des pas silencieux s'approchèrent de l'endroit où les deux protagonistes dormaient. Le cheval blanc, alerté par la venue de ces inconnus, poussa un hennissement qui tira Aiden et Edène de leurs rêves. Se levant à toute vitesse, épée en main, le grand-frère de la guérisseuse retira sa cape en fourrure de loup et aperçu face à lui deux ennemis. Deux hommes, au regard malsain et qui les avaient sûrement traqués durant ces derniers jours. Edène, se levant tout de suite après, apparut derrière son frère. Son regard trahissait sa peur grandissante. Son cœur battait plus vite. Encore plus vite. Toujours plus vite face à ces deux Grounders. Et son regard s'abaissa vers la ceinture de son frère. Une autre épée se tenait accrochée à lui. Elle était dans son fourreau. Et sa sœur ne comptait pas le laisser se battre seul. Elle avait peur de le perdre. Elle voulait le protéger. Elle voulait risquer sa vie pour protéger celui à qui elle devait tout. Alors, sa main se porta vers l'arme, et elle empoigna l'épée, la sortant de son fourreau, ses doigts resserrant leur emprise sur celle-ci. Son regard inquiet croisa celui de son frère qui lança à nouveau son regard sur les intrus.


« Qui êtes-vous ? » demanda t-il en prenant correctement son arme en main.


« Vous avez traversé nos terres comme des voleurs. Vous nous avez volé du gibier. L'hiver est rude. Nos ressources sont maigres. Nous ne pouvons nous permettre de laisser passer ça. » dit l'un des deux, un sourire machiavélique se dessinant sur son visage.


Aiden comprit directement le mensonge. Il n'était pas dupe. Il connaissait les alentours, les clans qui y vivaient, et ces deux Terriens n'avaient pas l'étoffe de Guerriers, ni de quoique ce soit d'autre. C'était sûrement des cannibales. Lorsque l'hiver commençait, beaucoup de Solitaires se dirigeaient vers la chair humaine pour se nourrir lorsque le gibier se faisait peu à peu rare. Et Aiden et Edène semblaient être les proies de ces deux êtres malveillants. C'est alors que, d'un coup, les deux inconnus brandirent leurs armes et se jetèrent vers les Solitaires liés par le sang. Un combat rude s'engagea. Aiden voulait à tout prix protéger sa sœur qui se tenait en retrait, ne sachant manipuler l'épée lourde qui se tenait entre ses mains, avant de voir de ses yeux marrons l'un des deux ennemis se diriger vers elle, son frère étant en difficulté contre le premier adversaire. Edène sentit son corps se contracter sous la crainte mais se tint fermement face au cannibale et contra le coup de celui-ci, un bruit sourd retentissant lorsque les deux armes s'entrechoquèrent. Son regard peu à peu dénué de crainte se transforma en un regard trahissant son énervement. Qui étaient ces deux intrus pour s'en prendre à son frère ?


Les coups d'épée continuaient à rugir dans ce milieu enneigé et désertique. Tout était blanc. Jusqu'à ce moment là. Un moment qui resta gravé dans l'âme d'Edène. Un liquide rouge vint se mêler à la couleur pure de la poudre naturelle. Du sang gicla jusqu'aux vêtements de la jeune fille qui venait de trancher la gorge de son adversaire, celui-ci tombant au sol, son corps sans vie s'écrasant devant elle. Et pourtant, ce n'était pas le sang du cannibale. Tournant lentement ses yeux écarquillés vers Aiden, elle le vit à genoux. Du sang coulait de sa poitrine. Il était à genoux face à elle, le deuxième ennemi se tenant avec l'arme transperçant le cœur de son grand-frère. Un long soupire s'échappa des lèvres de l'être à qui elle tenait plus que tout, et elle le vit s'écrouler au sol, son crâne venant caresser le sol poudreux pour l'éternité. Il était mort. Aiden n'était plus. Le sommeil dans lequel il était tombé était définitif. Edène n'arrivait pas à y croire. Mais la réalité se trouvait bien devant elle. Serrant un peu plus son emprise sur son arme, la fille silencieuse aurait voulu crier. Elle aurait voulu crier sa douleur. Crier sa tristesse. Crier son désespoir. Mais elle ne le pouvait pas. La parole lui avait été retiré dès sa naissance. Seul son cœur parla, des larmes venant se loger au coin de ses yeux avant de couler le long de ses joues rougies par le froid. Une douleur affreuse s'était emparée de son organe vital. Mais la colère prenait place. Une colère qui semblait ne jamais plus s'éteindre. Et d'un coup, Edène fonça. Elle fonça sur l'assassin de son frère bien aimé et l'attaqua avec férocité, jusqu'à ce que celui-ci meurt d'un coup d'épée lui tranchant la tête. Et lorsque celui-ci tomba, elle ne s'arrêta pas de planter sa lame dans la poitrine de celui-ci.



Elle pleurait. Son visage exprimait une douleur insurmontable. Elle ne voulait plus vivre. Elle voulait rejoindre son frère. Puis, lâchant d'un coup son épée souillée de sang, elle entendit la voix faible de son frère qui l'appelait et se retourna vivement, se précipitant vers Aiden pour le mettre sur le dos et poser délicatement sa tête sur ses genoux. Ses yeux marrons observaient son frère qui lui dit quelques mots d'une voix faible. « Edène... Edène. Continue sans moi... Va-va au Clan des Bois. Ils t'accueilleront peut-être... Sois forte. Edène... Je t'aime... » dit-il, avant que son cœur ne cesse de battre. Son visage resta figé. Ses yeux regardaient fixement ceux de sa sœur. Edène comprit que c'était la fin. La fin d'un frère merveilleux. La fin d'un frère brave. La fin d'un être qu'elle aimait plus que tout. Et à la vue du corps inerte de son frère, elle pleura de plus belle. Ses doigts vinrent fermer les paupières d'Aiden, et elle caressa doucement le visage de son frère, ses larmes tombant sur lui. Elle n'avait plus envie de rien. Elle voulait partir là-haut. Elle voulait être avec lui.

Alors, détachant la cape en peau de loup de son défunt frère, elle se coucha auprès de lui et ferma les yeux, se décidant à ne plus bouger d'ici jusqu'à en mourir. Mais ce n'était pas l'avis de Saïo. Le lendemain, le cheval blanc vint caresser les cheveux d'Edène après avoir retiré la cape et se coucha près d'elle, la poussant un peu afin de la réveiller. La jeune fille, sentant la chaleur de l'animal, ouvrit ses paupières et tourna ses yeux rougis par les pleurs vers Saïo. Elle comprit rapidement que le destrier ne voulait pas la laisser mourir et qu'il chevaucherait jusqu'au Clan des Bois comme le voulait son frère. Mais Edène ne voulait pas quitter son frère et une bonne heure passa avant qu'elle ne se décide à se relever. Oui, elle allait se relever et avancer. Comme l'aurait voulu Aiden. Elle allait avancer. Elle allait continuer son chemin. Malgré elle. Elle ne voulait pas décevoir son frère. Alors, elle avait décidé de se relever.


Attachant doucement la peau de loup sur ses épaules, elle se leva et prépara sa monture. Puis, prête à s'en aller et laisser son sauveur derrière elle, elle décida de déplacer le corps sous un arbre et le coucha à ses racines. Un geste de la main en signe de prière et d'au revoir, Edène lui fit un bisou sur le front et monta sur Saïo, lançant un dernier regard avant de partir le cœur lourd vers une nouvelle vie. Une vie qui ne serait jamais plus comme avant. Son sourire ne se dessinerait jamais plus sur ses lèvres. Ses yeux meurtris par la douleur ne brilleraient plus. Sa souffrance serait éternelle. A jamais son cœur serait blessé.
Chapitre 3


Quatre jours avaient passés. Quatre jours de solitude. Quatre jours sans manger. Edène s'affaiblissait et souhaitait tomber dans les ténèbres jusqu'à rejoindre son frère. Saïo, lui, ne s'était pratiquement pas arrêté de fouler le sol. Il était fatigué et marchait d'un pas lent. Mais il tenait bon. Le Clan des Bois ne se trouvait plus très loin, et ce fut en de journée que Edène, à moitié endormie sur le dos de son cheval, entendit des bruits. Des sons, plus exactement. Des voix. De nombreuses voix. Et une clairière se dessina peu à peu devant la jeune fille qui reprit les rênes avec plus d'entrain. Ses yeux observant le Clan dont elle s'approchait, elle décida de s'arrêter et de descendre de son perchoir, ses pieds se posant avec maladresse sur le sol feuillus de la forêt verdoyante qui l'entourait. Et elle avança. Faiblement, ses membres l'amenaient vers la clairière, jusqu'à ce qu'elle y mette un pied. Sa présence fut vite remarquée, et d'un coup, elle fut entourée de regards agressifs, d'armes menaçantes. Ainsi, elle avait atteint son objectif. Maintenant, elle devait se faire accepter par Lexa, Heda des 12 Clans dont Aiden lui avait parlé quelques jours avant sa mort. Une femme remarquable selon lui, et à qui elle devait le respect et une loyauté sans faille si elle rejoignait ses rangs.


Et ce fut ce jour là que l'espoir tendit sa main à la Solitaire. Voyant tout ces guerriers prêts à défendre leur Clan si une menace se présentait, Edène trouvait cela impressionnant. Elle admirait ces hommes de guerres. Ces hommes qui avaient dû traverser de nombreuses épreuves tragiques. Et ce fut ces hommes qui firent apparaître une torche de lumière dans l'ombre de son âme. Elle voulait se redresser. Elle voulait atteindre un nouvel objectif : devenir aussi brave que son frère.


Abandonnant ses talents de guérisseuse, c'est lorsqu'elle fut admise par Lexa qu'elle commença son apprentissage en tant que Guerrière quelques semaines après son arrivée, prête à changer son destin. Et malgré son handicap, elle avait été accepté. Elle avait été accepté par des inconnus qui représentaient maintenant sa famille, son frère étant toujours présent dans son cœur malgré tout. Des injures en son nom étaient bien sûr souvent dits lorsqu'ils la croisaient, la sachant tous muette. Mais Edène ignorait ces personnes et se focalisaient uniquement sur son apprentissage. Elle s'entraînait avec acharnement et envie d'avancer. Elle faisait ses preuves chaque jour. Parce que, chaque jour, elle devait montrer de quoi elle était capable. La souffrance ne devait plus l'abattre. Edène devait devenir forte. Elle voulait devenir comme son frère. Aussi forte. Aussi respectable. Aussi honorable.
Chapitre 4




Deux années de plus s'étaient écoulées depuis son arrivée au Clan des Bois. Âgée maintenant de 19 ans, Edène était devenue une femme forte. Une Guerrière qui avait monté les échelons pour devenir l'une des plus fortes femmes de son Clan. Et son handicap n'était aujourd'hui plus prononcé par aucun des membres des Trigedakru sous peine de tomber sous le regard rude et froid de la jeune femme. Car oui, Edène s'était endurcie. Elle était devenue forte. Elle était beaucoup plus imposante. C'était une femme de valeurs, loyale envers son peuple. Les larmes n'avaient plus perlées sur ses joues depuis longtemps. Jusqu'à ce jour. Jusqu'à ce jour si précieux dans la vie d'Edène...

Un Guerrier prénommé Sora fit chavirer son cœur meurtri par la douleur. Elle le connaissait déjà, mais seulement de nom. Car quelques filles de son âge appréciaient cet homme. Et l'amour attira Edène vers ce même membre du Clan des Bois. Elle tomba amoureuse de lui lorsqu'elle apprit à le connaître un peu mieux. Il était gentil, fort, courageux et mature. Il était beau aux yeux d'Edène, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur. Et ce fut de même pour Sora, qui tomba sous le charme de la Grounder. Il l'acceptait entièrement et son handicap ne le gênait pas. Et de leur amour naquit une petite fille. Et ce fut ce jour-là que les larmes d'Edène coulèrent à nouveau. Mais ce n'était pas des larmes de tristesse. Non, pour une fois. Elle était heureuse lors de la naissance de sa fille. Aeron était son nom. Edène était fière d'elle. Elle était heureuse. Heureuse avec ce Guerrier. Heureuse avec sa fille.


Mais ce ne fut, encore une fois, qu'une question de temps. Beaucoup de femmes étaient attirées par Sora. Certaines étaient des femmes de confiance, et Edène savait qu'elles ne tenteraient rien malgré tout. Mais il y en avait une. Une femme, que l'ancienne solitaire détesta plus que tout lorsque, celle-ci, se rapprocha beaucoup trop de son conjoint pour que celui-ci ne lui résiste plus. Et cette trahison se déroula trois ans après la naissance de leur fille. Sora la trompa. D'abord en cachette, jusqu'à ce que la Guerrière aux cheveux bruns les surprit tout les deux. Elle était en colère. Elle était triste. Mais elle ne pouvait rien exprimer. Elle ne pouvait rien dire. Parce qu'elle était privée de mots. Seuls ses actes montrèrent son dégoût, Edène privant Sora de voir sa fille et de lui parler.


Elevant seule sa fille, la jeune femme était dévastée par cette tromperie. Mais elle faisait comme ci de rien n'était face à Aeron. Elle souriait et s'occupait d'elle avec amour et valeurs. Peu de personnes voyaient le fond doux et aimant de la mère. Car elle se cachait depuis des années sous une carapace. Seuls ses vrais amis connaissaient ces aspects entassés sous une facette rude. Mais sa douleur fut insurmontable lorsqu'elle apprit une triste nouvelle. Sa fille était malade. Seulement âgée de quatre ans, sa fille n'avait déjà plus que quelques années à vivre. Touchée par une maladie pulmonaire, les soigneurs du Clan des Bois ne pouvaient rien faire. Elle était destinée à mourir. Elle était destinée à ne voir la vie que quelques années avant de s'envoler et rejoindre Aiden. Et cette nouvelle fit sombrer Edène dans les ténèbres. Plus aucune lumière ne traversait la noirceur de son âme inconsolable. Tout ce qu'elle aimait partait peu à peu. D'abord son frère, puis Sora, et enfin sa fille, qui allait bientôt lui être retirée. La jeune femme ne pouvait supporter cela. Alors elle pleurait. Tous les jours, lorsque sa fille dormait. Elle pleurait. Tous les jours.


Et le jour fatidique arriva. Edène était âgée de 24 ans, et ce fut à l'âge de six ans que sa fille mourut. Un matin, alors que le Soleil venait de se lever, Aeron quitta sa mère pour rejoindre Aiden. Ce fut un rayon de soleil parmi un océan de ténèbres. Les soigneurs avaient mis le corps inerte dans une tombe faite à même la terre. Et Edène se tenait debout, face à elle. Son regard triste était fixé sur le tas de terre. Elle se tenait les mains. Toute la journée, elle resta debout. Jusqu'au soir. Jusqu'au soir, où elle décida de se relever une nouvelle fois. Une nouvelle fois pour sa fille. Une nouvelle fois pour son frère. Regardant une dernière fois la tombe avant de se tourner vers son Clan, elle resserra ses doigts fortement et se dirigea d'un pas décidé vers sa tente. Elle allait devenir forte. Encore plus forte.

Si vous etes un Grounder ? :  Que pensez vous de l'alliance avec les sky people ? Edène n'est pas contre l'alliance, du moment que les Skaikru ne jouent pas un double jeu avec son peuple. / Que pensez vous des sky people d'ailleurs ? Edène a créée des liens avec certains d'entre eux et pense qu'ils ne sont pas une menace. / Avez vous peur des armes a feu ? Oui, elle en a peur et le bruit l'inquiète. / De la technologie en général ? Oui, les armes blanches lui conviennent mieux. / Croyez vous vraiment que les Faucheurs puissent revenir ? Oui, même si elle a encore du mal à y croire / Avez vous de la famille ? Non, ses parents sont sûrement morts et son frère s'est fait tué / Quel est votre role dans le clan ? C'est un Guerrière remarquable/ Respectez vous le commandeur ? Oui, elle donnerait sa vie pour elle. / Qu'avez vous fait pendant l'attaque sur la montagne ? Avez vous participé au combat ou pas ? Elle a combattu aux côtés des 12 clans.




WHAT ELSE ?
Je suis de retour, je suis Canjun ♥ Bellamy aime faire des tartes aux pommes. Et tout le reste vous le savez D8 ♥ ♥

 


Dernière édition par Edène le Dim 17 Jan - 16:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2303
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Ven 1 Jan - 23:36

Rebienvenue CanCan o/*

J'aime vraiment beaucoup beaucoup ton choix d'avatar Amoureux

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Devon Bostick
Bravoure :
1921
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Ven 1 Jan - 23:37

Bienvenue !

Joli feat ouaip bave

_________________

Here I am  alone again
How'd I wind up here again ? It's like I'm always getting blood on my hands, all it takes is one and I'm gone and a thousand 'til the end.Tell me why! Does everything that I love get taken away from me ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Sam 2 Jan - 2:00

Merci à vous deux :3
J'ai mis du temps à la trouver >o< !
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2185
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Sam 2 Jan - 10:23

krr krr krr

T'es toute choue **
Courage pour ta fiche Hero

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.

On devient ce que l'on mange

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tasya Teles
Bravoure :
1780
avatar
Grounder ; Azgeda
Grounder ; Azgeda
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Sam 2 Jan - 18:57

Re bienvenue Can' ! Omg, je suis amoureuse de ton perso' Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Sam 2 Jan - 21:39

Merci à vous deux :3
XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Dim 3 Jan - 0:45

Rebienvenue Can ♥️
Olga est toute belle Noooo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Dim 3 Jan - 18:52

Merci merci :3
Oui *u*
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Marie Sexy Avgeropoulos
Bravoure :
1389
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Dim 3 Jan - 21:10

Rebienvenue parmi nous !!!
Trop hâte de voir ce que tu vas faire de ce nouveau petit personnage Calin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Lun 4 Jan - 21:20

Merci Octavia Calin10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Mar 5 Jan - 8:11

Wouaah une super grougrou!! Comme tout le monde, moi aussi j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de cette madame.
Donc re-bienvenue et bon courage sluuurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Mar 5 Jan - 20:04

Ma fiche ne devrait pas tarder à être terminée :3
Merci Torvi Calin10
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Devon Bostick
Bravoure :
1921
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   Dim 17 Jan - 22:12

FICHE DE
VALIDATION

Bienvenue sur Red Sands



    Rebienvenue ! Ton personnage est super interessant et ton histoire etait très bien et trés agréable a lire. Je te valide donc sur le champ ! Bon jeu a toi sexy demoiselle !

Maintenant quelques liens utiles

→ Premièrement, en tant que bon membre validé, tu dois aller recenser ton avatar ainsi que ton métier/Role sans quoi nous risquons de les oublier, et vous pourriez vous faire voler votre tête et votre job ! Ça sera balot quand même

→ Ensuite, plus amusant peut être les fiches de liens ainsi que les demandes de RP ; demandes diverses.

→ Et enfin, pour vous comme pour nous, les achats et les les top sites


_________________

Here I am  alone again
How'd I wind up here again ? It's like I'm always getting blood on my hands, all it takes is one and I'm gone and a thousand 'til the end.Tell me why! Does everything that I love get taken away from me ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le silence est d'or, la parole est d'argent - Edène [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anaëlle
» Marianne Foster ♣ La parole est d'argent {FREE 0/3, mais demandes ouvertes}
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti
» [Arcani] La bonne parole n'a pas de frontières.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: POUR LE RP :: Présentations :: Anciennes fiches-
Sauter vers: