AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Princesses don't lie | Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Madelaine Petsh
Bravoure :
99
avatar
100
100
MessageSujet: Princesses don't lie | Clarke   Mar 26 Déc - 17:08

Agata s’était méchamment blessée suite à l’atterrissage catastrophique de leur navette bon marché. Elle arrivait certes à marcher, mais son bras avait violemment heurté la paroi métallique de l’appareil, il lui était désormais difficile d’effectuer de larges mouvements. Ils n’avaient pas de quoi se soigner et ça même si leur arrivée datait de quelques jours déjà. Mais il n’y avait pas que la blessure qui agaçait la rouquine, mais aussi les petites messes basses que s’échangeaient l’autre taré Bellamy et Clarke. Cette princesse qui essayait réellement de faire bouger les choses perdait son temps à tenter de raisonner l’extrémiste rebelle.

Agata souhaitait connaître ce qui se disait, mais elle n’était pas assez importante dans le groupe pour se trouver une place suffisamment proche du spectacle. Alors pour permettre cette sorte d’ascension, elle usait de son jeu d’actrice et de belles paroles pour obtenir les informations dont elle avait cruellement besoin. Récemment, la rouquine avait su prendre quelques notes sur les objectifs de la princesse en murmurant diverses choses à l’oreille d’un de ses servants, sûr d’être important aux yeux d’Agata, il s’était confié à elle sans prendre le temps de se demander pourquoi elle s’intéressait à lui.

Elle quitta sa couche pour rejoindre le centre du camp, là où se réunissait la majorité du groupe. Son regard balayait les environs à la recherche d’éléments intéressants à sa curiosité, mais il ne semblait rien avoir de nouveau aujourd’hui, où était donc sa tête de singe ? A défaut de pouvoir explorer la nature pour trouver des vivres, elle pouvait se régaler de quelques informations. Mais il ne semblait pas être présent dans l’enceinte du camp, de quoi la faire grincer des dents. Princesse Clarke et l’autre crétin qui devait sans doute lui servir de prince n’étaient pourtant pas de sortie aujourd’hui.

La jeune femme aux cheveux de feu se fraya un chemin dans cette marée humaine, peu intéressée à l’idée de se remplir l’estomac c’était une perte de temps. Elle joua légèrement des coudes pour parvenir à ses fins, se mordant l’intérieur de la joue pour oublier la douleur de son bras. Enfin, elle parvint à échapper à la foule et guetta le moindre mouvement des électrons libres. Là, elle reconnut la crinière familière de sa tête de singe. Elle se précipita dans sa direction dans un sourire rayonnant. Il la reconnut aussitôt et sembla se faire assommer pour son sourire.

« Alors tu es prêt à… ? » Elle s’interrompit immédiatement dans sa phrase quand une silhouette féminine fit obstacle. N’était-ce pas Clarke ? La seule et l’unique ? Qu’est-ce qu’elle faisait là sérieusement ? Ce n’était clairement pas sa journée ? Sa tête de singe avait-il prévenu Clarke du petit jeu d’Agata ? Non il était trop stupide pour s’être aperçu de quoi que ce soit, mais elle… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2371
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Princesses don't lie | Clarke   Mar 26 Déc - 19:24

Clarke s’était réveillée alors que le soleil n’était pas encore levé. Elle avait tardé à trouver le sommeil, ses pensées encombrées par les évènements passés. Raven était arrivée sur Terre la veille et avec son arrivée, la blonde avait appris que Finn n’était pas aussi sincère qu’il le prétendait. Ensuite, lancer les missiles dans le ciel n’avait pas été suffisant, puisque 320 âmes s’étaient tout de même éteintes dans l’Arche, la veille. Autant dire que s’endormir n’avait pas été aisé pour elle, mais elle avait le sentiment que ça ne serait pas une chose facile, maintenant qu’elle était sur terre. Cela faisait plus d’une dizaine de jours, et elle vivait un véritable enfer. Wells avait été assassiné, Charlotte s’était suicidée pour éviter de plus grosses répercutions. Parfois elle se demandait si elle n’aurait pas fait mieux que d’être envoyée dans le vide de l’espace le jour de ses 18 ans. Ou alors, peut-être étaient-ils tous morts et que ceci était le purgatoire ? Ça y ressemblait, en tout cas.

Mais certains y trouvaient un semblant de Paradis, c’était le cas pour une partie des Cent, quand ils arrivaient à omettre que leurs vies étaient mises en péril par l’existence de ces grounders sanguinaires. Clarke n’avait pas été personnellement confrontée à eux, mais elle se doutait que ça ne saurait tarder… Soit, il y avait Nikolaï Savely qui lui était aux anges. Elle le connaissait d’avant, il était fil d’ingénieur, leurs pères ayant été des amis communs. Il faisait partie de ceux qui l’écoutaient sans qu’elle n’ait besoin de leur crier dessus ou de demander la bénédiction de Bellamy. Ce qui indiquait qu’elle l’appréciait un minimum, assez pour ne pas l’envoyer chercher de l’eau à de l’autre côté du camp quand il était venu la voir. Apparemment, il s’était trouvé une demoiselle en détresse et elle avait manqué de s’étrangler en apprenant qu’il s’agissait de Forest. « Tu la connais ? » Lui avait-il demandé, en voyant sa tête. Si par avoir vu la personne nue indiquait qu’elle connaissait quelqu’un, alors oui, elle la connaissait.

Il n’avait pas fallu plus de quelques minutes pour apprendre le caractère de la relation que Nikolaï entretenait avec la rousse. « C’est vrai qu’elle poste beaucoup de question à ton propos. » Elle n’avait rien répondu. Clarke trouvait cela étrange, parce qu’elle savait pertinemment ce que Forest avait cherché à faire en se rapprochant de la jeune Griffin. Il devait bien y avoir un but caché derrière tout cela. Et puisqu’elle tenait Nikolaï un minimum en affection, elle était bien décidée de comprendre. Surtout, tout était bon pour éviter d’être avec Finn. Du coup, quand un peu plus tard les deux tourtereaux se retrouvèrent, Clarke s’approcha, sa moue habituelle sur le visage. Elle passa son bras autour des épaules de Nick, de manière un peu protective, il fallait le dire. « Est-ce que tu devais prouver à quelqu’un que tu es hétéro ? » Il y eut ce faux sourire sur son visage, alors qu’elle continuait sur sa lancée. « Parce que si ton pari est de briser le cœur de mon Nick, tu es à ça de le gagner. » Et peut-être que ce ça n’avait pas besoin que ce soit juste son indexe et son majeur collé ensemble, mais elle préférait sincèrement qu’aujourd’hui ne soit pas le théâtre d’autres épopées de tromperies romantiques.

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Madelaine Petsh
Bravoure :
99
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Princesses don't lie | Clarke   Mar 26 Déc - 20:17

Clarke n’était pas de passage, elle semblait prête à rester aux côtés du petit singe, chose qui n’arrangeait guère Agata qui était bonne pour abandonner ses plans de jouer à la petite fouine. Elle n’avait rien contre la blonde, au contraire, elle n’éprouvait que bons sentiments à son sujet, mais ce n’était pas forcément réciproque. Malgré leur moment intime, elle ne pouvait dire qu’elles étaient proches et qu’elles buvaient le thé ensemble. Elle se mordit l’intérieur de la joue et glissa un regard en direction de Nikolaï, ce dernier lui adressait un sourire enjoué auquel elle ne répondit pas. Elle n’était plus d’humeur à jouer la comédie, elle voulait savoir le pourquoi de la présence de la princesse.

La phrase vint la gifler encore plus violement que le plus puissant des hommes et elle dut se retenir de cracher son venin en retour. Certes il n’y avait eu aucune source de discorde dans la voix de la blonde, mais ce souvenir n’était en rien agréable pour Agata qui essayait de l’oublier. Oh, elle ne comptait pas la nuit de passion dans cet oubli, seulement qu’elle était arrivée à cause de ce stupide défi. On l’avait presque forcé à jouer alors qu’elle n’avait même pas besoin de le faire. Sa mémoire avait tendance à effacer tout ce qu’il s’était passé d’heureux après la mort de ses parents. Ses amis de l’Arche n’étaient donc plus que de stupides adolescents qui l’avaient poussé dans ses retranchements, elle ne blâmait en rien Clarke, elle était la seule innocente dans cette histoire.

« Je sais depuis longtemps que les hommes sont trop stupides pour que je puisse être hétéro. » répondit-elle en haussant les épaules. Elle put voir l’air blessé de la petite tête de singe et elle lui offrit un sourire désolé. « Ce n’est pas contre toi Nick, je parlais du prince de Clarke. » Son regard était brûlant de malice alors qu’il se posait sur la blonde. Elle ne cherchait pas à déclencher une guerre, mais elle tenait seulement à montrer qu’elle avait aussi quelques cartes en main. Elle avait suffisamment joué de sa comédie pour fouiller plus profondément encore sur la relation qui unissait le crétin aux cheveux longs et Clarke.

Il fallait être aveugle pour ne pas se rendre compte qu’il se tramait quelque chose entre eux depuis l’arrivée des délinquants sur Terre. Finn avec sa gueule d’ange n’avait pas vraiment eu de mal à jouer de ses charmes sur la blonde. Mais Agata l’avait trouvé louche depuis le début et ses soupçons s’étaient avérés vrais, elle ne pouvait en être que fière.

« Je ne brise le cœur de personne ici, je n’ai jamais promis une relation amoureuse à Nick, seulement une amitié. » Et elle ne mentait pas. Certes elle avait eu tendance à se montrer quelque peu séductrice, mais aucun sous-entendu ou rapprochement intime ne s’était fait pendant leurs discussions. Elle s’était contentée de poser des questions sur sa vie et sur ses passions. Avec quelques compliments glissés ici et là. Rien de bien méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2371
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Princesses don't lie | Clarke   Jeu 28 Déc - 12:02

L’expression sur le visage de Forest ne laissa aucune place au doute : elle n’était pas ravie de l’arrivée de Clarke. Ce n’était pas nouveau, c’était récurrent depuis qu’ils étaient arrivés sur Terre et c’était bien un des éléments qui désintéressait la blonde au possible. Personne n’était ravi de la voir et elle n’était pas ravie d’être ici non plus, à se battre pour la survie des siens. Mais elle le faisait, parce que personne n’avait été intéressé par le rôle au début. Maintenant Bellamy arrivait un peu tard dans la bataille et elle savait que les intentions de l’autre leader du campement n’étaient que purement égoïstes. Elle s’en moquait, Clarke, des motivations de Blake. C’était suffisant pour qu’il fasse sa part, et peut-être qu’avec un peu de chance, il s’attacherait à ce qu’il restait des Cent. Il n’avait pu mettre fin aux jours d’Atom, et il avait cherché à protéger Charlotte. C’était un bon début, et elle savait qu’il n’était pas un mauvais bougre, même s’il avait tiré sur le chancelier – qui encore vivant sur ce campement n’en avait pas eu envie au moins une fois dans sa vie ?

Pour bien diriger, elle se devait de savoir ce qu’il se tramait au campement. Encore plus quand une attention toute particulière lui était donnée. Oui, elle avait connu Forest, et quand elle avait compris qu’elle avait été utilisée par la rousse, Clarke avait ri, tout simplement. Les épopées d’adolescentes avaient le don de la divertir, rien de plus. Elle ne le prit pas personnellement, contrairement à ce qui se déroulait aujourd’hui. « Je parlais du prince de Clarke. » Oh. Ca ce n’était qu’un détail, alors que son regard se tournait vers l’arrière, cherchant Bellamy du regard (oui, elle supposait que c’était de lui dont on faisait notion, avec le titre de prince) qu’elle ne trouva pas. Non, ce qui lui tenait à cœur, c’était que l’on se serve de Nikolaï pour l’atteindre. Ce n’était pas très discret, c’était mal joué. C’était dangereux, comme ce qui passa dans le regard de Forest à cet instant. Elle plissa un peu les yeux, Clarke, donnant l’impression que les mots avaient touchés juste.

Il y eut encore quelques mots, une prétendue amitié. Clarke, finalement, relâcha les épaules de Nick, avant de lui donner une petite tape dans le dos. « Tu m’en vois rassurée alors. » Elle prit une brève inspiration, laissant son ami s’approcher de Forest, dire de ce n’était pas grave et qu’il acceptait pleinement ce type d’amitié (ah, les hommes…). « C’est étrange que tu doives promettre ton amitié à quelqu’un. » Ce n’est pas ce que Clarke ferait, mais une fois encore, qui avait la prétention d’être à sa hauteur, ici ? Promettre ce genre de chose, c’était comme de cacher le forêt avec un malheureux arbre. Elle croisa les bras, et continua sur sa lancée. « Mais je vais fermer les yeux là-dessus. Ce qui m’intéresse le plus, c’est de savoir pourquoi tu posais des questions à mon sujet. » Elle s’approcha d’un pas, s’infiltrant dans l’espace personnel de Forest. « La prochaine fois que tu veux savoir quelque chose à mon sujet, vient me le demander en face. A moins que tu ne sois que bonne à jouer dans le dos des gens… »

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Madelaine Petsh
Bravoure :
99
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Princesses don't lie | Clarke   Dim 31 Déc - 10:08

Il n’y avait pas lieu à une confrontation, ni même à une quelconque remise dans les rangs. Aux dernières nouvelles, Clarke ne s’était pas déclarée comme dictateur du camp, elle ne pouvait pas se permettre de connaître les moins faits et gestes des autres délinquants. Agata se fichait pas mal de passer un interrogatoire en sa compagnie, mais que le sujet portât sur un idiot comme Nikolaï, non merci. La rouquine offrit un sourire rassurant à celui qui l’avait aidé à obtenir ce qu’elle voulait puis le laissa filer pour reporter son attention sur Boucle d’or. « Il faut bien promettre quand ceux qui dirigent ne savent pas le faire. » lâcha-t-elle sans la moindre amertume dans la voix, pour elle, il s’agissait seulement d’une vérité que tout le monde taisait.

Agata croisa de nouveau les bras et s’approcha également de Clarke sans la moindre peur au creux de l’estomac. Elle gardait ses opinions et ses convictions. Elle n’avait pas peur de les cracher au visage de cette fille qu’elle considérait comme épargnée du système de l’Arche. Certes des rumeurs couraient sur son père, mais elle n’avait pas connu les crises et les guerres au sein de certains secteurs. Agata avait pensé être épargnée de la plèbe avec le poste important de ses parents, mais son entraînement de garde lui avait prouvé le contraire. Elle en avait vu des choses Agata, des choses atroces. « Tu vas fermer les yeux là-dessus. » un ricanement assez fort sortit des lèvres de la rouquine qui secoua la tête, comme dépassée.

« Redescends un peu Clarke, comment peux-tu te prétendre chef si tu partages ce range avec un taré qui ne pense qu’à lui ? Qu’est-ce que tu attends pour le virer et prendre les pleins pouvoirs hm ? » Elle le pensait vraiment, il n’y avait que la blonde qui avait l’estomac suffisamment accrocher pour prendre les décisions difficiles à l’abri du cœur. « Et pourquoi je m’intéresse à toi princesse ? Parce que tu t’es constituée une petite escorte et que tu ne te contentes que de celle-là pour approuver tes décisions. On ne règne pas avec une minorité, mais avec la majorité. Je pensais que les évènements sur l’Arche te l’auraient fait comprendre. » Elle n’y allait pas de main morte, peut-être que retourner le couteau dans la plaie lui ferait le plus grand bien.

« J’ai aussi perdu mon père parce qu’il a voulu agir seul. J’ai voulu des informations sur toi parce que tu es quasiment inaccessible et que je trouvais juste le fait que Bellamy dégage. » Voilà, pas de voile sur des paroles pensées. A quoi bon mentir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2371
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Princesses don't lie | Clarke   Mar 2 Jan - 20:44

« Il faut bien promettre quand ceux qui dirigent ne savent pas le faire. » Ce n’était plus le corps qui intéressait Clarke. Non, cette page avait été tournée, oubliée. Ce qui l’intriguait à présent, ce qui avait manqué de la retenir dans sa véhémence, elle venait de l’obtenir. La preuve d’une réflexion un semblant poussée chez Forest. Elle retint un sourire qui aurait trahi l’attention qu’elle portait à l’autre presque adulte. A la place, elle haussa un sourcil, les bras toujours croisés. « Ceux qui dirigent ne peuvent pas se payer le luxe de paroles vides de sens, il faut des actions. » C’était venu du tac-au-tac, car à ce jeu de la réflexion, Clarke sortirait toujours gagnante. Ca aurait été intéressant, dans un autre monde, si les deux jeunes filles ne s’étaient pas connus dans ce contexte, de les voir refaire leur monde sur la désillusion qu’elles portaient de ce que se devait d’être un leader. Mais ça n’était pas le moment. Ils étaient perdus dans les bois, entourés d’inconnus hostiles, et la survie n’était pas qu’une question hypothétique. C’était un but. C’était un échec parfois, qui se mesurait aux tombes qui se creusaient derrière la navette.

Et finalement, le nœud du problème fut abordé, car Clarke ne passait jamais par quatre chemins, et vraisemblablement, Forest n’attendait que ça. Il y eut un flot de parole, que Clarke suivit avec précaution, son regard fixé sur sa vis-à-vis, le front un peu plissé, l’air critique (mais calme) qui ne la quittait jamais. « On ne règne pas avec une minorité, mais avec la majorité. » Les mots continuèrent, le mépris sur Bellamy qui lui arracha un semblant de sourire. Forest devait être l’une des rares à ne pas approuver le comportement de l’ancien garde, et ça restait un élément important pour Clarke. Elle pencha un peu la tête sur le côté, une fois que la rousse eut terminé. Il y avait un agacement évident chez cette dernière, alors que la démarche offensive de la fille du Ciel s’était volatilisée, comme si Nikolaï l’avait emportée avec elle quand il s’en était allé. Elle prit une brève inspiration. « Cela n’a rien à voir avec ce qui est juste ou pas : ça n’existe pas. » Sinon, son père ne serait pas mort, ni celui de Forest. Ils n’auraient pas été envoyés sur Terre pour s’assurer de la viabilité de l’environnement. Une adolescente n’aurait pas couché avec une autre pour gagner un pari.

« Je ne prétends pas au poste de chef. » Pas encore, elle n’acceptait pas cette position, ça l’irritait, la démangeait, comme si elle avait le sentiment de prendre un rôle qui ne lui appartenait pas. Elle n’était pas faite pour ça, diriger une bande de bras cassés. Mais personne n’était fait pour ça, ici-bas. « Libre à toi d’aller dicter aux autres ce qui doit être fait. Mais ils ne t’écouteront pas, pas plus qu’ils ne m’écoutent. J’ai besoin de Bellamy, car pour un élément qui échappe à la raison, c’est lui qui fait preuve d’autorité ici. » C’était vers lui que les regards se tournaient quand un problème surgissait. Et c’était vers elle que Bellamy s’appuyait. « Pour régner, tu n’as pas besoin de la majorité. » Elle marqua un temps d’arrêt et elle fixa Forest avec une légère prudence. Elle se moquait d’être en plein milieu du campement, entourée de ces Cent qui pouvaient l’entendre : rares étaient ceux qui lui portaient attention quand elle n’était pas là pour leur dicter des ordres. Elle fit un choix, et celui-ci se refléta dans ses mots. « Tu as besoin du bon outil. »

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Princesses don't lie | Clarke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Princesses don't lie | Clarke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELLY HEMINGWAY ► Emilia Clarke
» Emilia Clarke avatars 200x320 pixels
» Milo Ventimiglia et Emilia Clarke Crackships
» [LIBRE] John Clarke Feat. Stephen Amell (Lycan)
» Danielle Campbell & Emilia Clarke crackship

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Trikru :: La Navette des 100-
Sauter vers: