AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the livings are hungry → général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Le grand MDJ sombre
Bravoure :
2576
avatar
Admin
MessageSujet: the livings are hungry → général    Sam 12 Sep - 17:36

 Cérémonie de victoire  




Les cendres de ceux tombés au combat étaient à présent froides, recouvrant le sol à l’extérieur de l’avant-poste. Ce qui restait d’eux serait entrainé par le vent et par les pluies qui viendraient. Leur mémoire avait été honorée et leurs corps retournés à la terre. Et à présent était venu le temps des réjouissances. Chacun avait apporté le nécessaire : les chasseurs avaient traqués des bêtes, tandis que quelques charrettes du clan des plaines avaient apporté un supplément de viande et de céréales. Des arbres avaient été coupés, empilés au centre des festivités, et les flammes s’élevaient du feu à ciel ouvert, où l’odeur de fumée était chassée à l’aide d’encens déposés au cœur des foyers. Il y avait eu un discours, de quelques têtes importantes, et puis les convenances ne retenaient plus personne. Ils célébraient la vie, la victoire.

Information  

- Lexa postera la première
- L'ordre des participants est libre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://red-sands.forumactif.org
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2362
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Sam 19 Sep - 12:20

Now tell me who won here tonight The price, of winning worthless fight

C’était fini. Tout était fini maintenant. Ils avaient gagnés la guerre, et les buchers funéraires avaient fini de bruler. C’était assez étrange, un peu perturbant également. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne la guerre contre les hommes de la montagne avait été le point central de tout ce qui était chez les grounders. C’était sur une partie de ça que s’étaient bâties les alliances entre clans, mais voilà. C’était fini. C’était le début d’une nouvelle ere, et le cœur de Lexa se serra. Assise sur une sorte de chaise dans sa tente tandis que deux terriennes s’occupaient d’elle, nouant des tresses dans ses cheveux propres, et accrochant à son dos et son corps les parures du commandeur, elle perdait ses pensées sur des visions de l’avenir qui elle l’espérait ne viendrait pas. Il y’avait eu des pertes, ces pertes seraient a prendre en compte. Elle avait devoir faire un discours peut être. Elle avait devoir parler pour unifier les peuples encore. Et elle allait avoir la responsabilité de tout sur les épaules. Mais c’était fini. La guerre. Maintenant était le temps des célébrations, demain serait le temps des prévisions. Il fallait qu’elle le prenne comme ça. Qu’elle essaye de vivre. Par tous les diable, elle était en vie. Les personnes aux quelles elle tenait le plus au monde étaient en vie – même si elles étaient blessées, elle eut une pensée pour Curtis et son visage -   et Clarke se tiendrait à ses cotés, fière représentante des skaikru qu’elle devrait se retenir de toucher, comme il fallait le faire en public.

Le moment passa. Elle se leva, rejoint la zone centrale des festivités, et dignement, fièrement, elle entama un discours. Ce n’était pas un discours très long, elle n’avait besoin que de quelques mots. Elle finit cependant, parlant dans un anglais parfait pour insister sur l’union avec les skaikru   «  Celebrons aujourd’hui. Demain sera le jour des grandes décisions, mais pour l’heure alliés du ciel et de la terre, profitons de fêter notre victoire sur l’enemi anciennement inébranlables.  Célébrons. A nos alliances. A nos forces unies. »  Elle espérait que ça soit un bon message.  Elle espérait que les gens comprennent, et doucement, elle commença à marcher vers quelques personnes avec qui elle voulait s’entretenir.  

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Devon Bostick
Bravoure :
1960
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Sam 19 Sep - 18:19

Et c’etait l’heure des festivités. Mon moment préféré. On s’en etait sorti. Pas tous mais la plupart d’entre nous. Et Maya et Monty étaient a mes cotés. Et Maya pouvait enfin voir le monde. J’avais pas oublié la promesse que je lui avais faite. Et maintenant on partageait la même moelle osseuse. C’etait romantique non ? Okay vu comme ça non. Mais bon le principal c’etait qu’on soit tout les deux sur pied pour faire la fiesta. J’avais hate d’entrainer Maya avec moi.  Ce soir on allait oubli la guerre et on allait juste profiter. Tous. Ca faisait bien longtemps qu’on avait pas fait la fête en plus. Elle allait voir que j’avais ça dans le sang … Quand j’avais pas autre chose. Je marchait donc avec Maya vers le lieu de la grosse fête avant de demander tout naturellement.

- Et l’alcool ? Tu aimes l’alcool ? Les Grounder en ont qui sont super bon. Oh et si tu veux on testera une mixture de plante magique tout les deux.

Si elle voulait bien sur. J’allais la forcer a rien. Mais j’etais sur que Monty par contre apprécierait l’idée. Et on etait arrivé. Pas trop en retard puis ce que Lexa faisait son discours. Moi j’etais content de ne pas faire parti des grandes instances qui prenait des décisions. Tout serait plus compliqué demain. Et apres que la chef des Grounder ai fini de parler et que tout le monde ai reprit leur activité je demandais a Maya avec un sourire.

- Tu veux commencer par quoi ?

Boire ? Manger ? Je verrais bien. Moi j’avais pas de préférence. Cette soirée c’etait la notre mais c’etait aussi la sienne avant tout.

_________________

Here I am  alone again
How'd I wind up here again ? It's like I'm always getting blood on my hands, all it takes is one and I'm gone and a thousand 'til the end.Tell me why! Does everything that I love get taken away from me ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Sam 19 Sep - 23:40


    Cette sortie, elle l'accueillait les bras grands ouverts et en attendait beaucoup. Elle avait besoin de se changer les idées et oublier au maximum les événements survenus moins d'une semaine auparavant, au moins le temps d'une soirée. Sa condition rendait les choses un peu plus difficiles que prévues, mais elle savait dans quoi elle s'embarquait en acceptant cette greffe. Un regard vers Jasper, toujours à ses côtés comme il lui avait promis. C'était impressionnant de constater l'efficacité de leur système : alors qu'elle peinait à avancer, le poids d'une fatigue dont elle n'arrivait pas à se débarrasser pesant sur ses épaules, lui semblait rayonner. Elle lui adressa un sourire, sans raisons particulières. C'était l'effet qu'il lui faisait, il lui donnait envie de sourire même quand c'était douloureux. Il était son soleil, vous vous en souvenez ? Elle, elle se souvenait de ces comparaisons embarrassantes qu'elle faisait avec l'esprit clair... « Avec des propositions comme celle-là, les parents doivent t'adorer, plaisante-t-elle en lui donnant un léger coup d'épaule au passage. On va dire que je n'ai jamais trouvé celui qui me plaisait alors je me contentais de m'en servir au travail. » Les rares fois où elle avait essayé de boire de l'alcool, elle avait trouvé ça trop fort ou trop amer, aussi en avait-elle simplement déduit que ce n'était pas sa tasse de thé et était passé à autre chose. Elle n'était pas contre l'idée d'essayer ce qu'il lui proposerait cela dit, tant qu'on restait dans la limite du raisonnable - elle restait en convalescence tout de même.

    Arrivés à destination, son attention fut dirigée vers le leader des Terriens qui terminait un discours. C'était une femme à la présence impressionnante, à l'image de son peuple avec qui elle n'était pas encore fortement à l'aise d'ailleurs. Instinctivement, Maya cherchait une personne qu'elle connaissait du regard dès qu'elle se retrouvait en présence de Terriens : idéalement Jasper, une personne de la Montagne, Octavia, Bellamy, Monty, Harper ou même Clarke. Ce soir, elle espérait juste qu'ils soient trop occupés à festoyer comme le leur recommandait Lexa pour se préoccuper de sa présence, et inversement. À propos de festoyer, Jasper lui posait justement la question : par quoi commencer ? « Manger, sans hésitation. » Son ventre gargouillant appuyait l'idée avec enthousiasme : les odeurs dansaient dans l'air et lui mettaient l'eau à la bouche depuis un moment déjà. « Est-ce qu'il y a une façon de faire les choses ? Je n'ai pas envie de créer un incident diplomatique... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Dim 20 Sep - 20:55


La guerre était terminée. Enfin. Enfin son peuple pouvait respirer et pleurer la mort des leurs et de leur bien aimé roi, Raegar. Aenehra et ses apprentis du jours s'occupaient des blessés, seuls, refusant toute aide venant du peuple du ciel. Les Skjeran vivaient presque reclus dans la partie la plus éloignée de l'avant poste, ne laissant personne entré dans leur camp, ni s'approcher de leur nouveau chef de clan. En effet, Torvi avait été lourdement blessée durant la grande bataille, son amie et prophetesse Aenehra avait du retirer deux balles métaliques de son corps, dont une lui ayant provoqué une petite hémorragie. Heureusement, elle avait eu le reflexe de se mettre en retrait durant la bataille pour faire pression sur la plaie, et d'après la guerisseuse, cela lui avait permis de rester en vie. Elle peinait un peu à le croire, mais elle était en vie. Elle souffrait, certes mais était encore de ce monde. Pas comme son époux. La douleur de cette perte vallait mille blessures mortelle. Isolée dans la tente royale, elle avait refusé toutes visites durant plusieurs jours, pour faire son deuil, et accessoirement pour reprendre des forces.
Ce matin même elle avait entendus des brides de conversations, confirmées par son second. Une fête de la victoire était organisée le soir même. Elle devait être présente. Tous les chefs de clans le seraient. Elle ne pouvait pas se permettre de montrer le moindre signe de faiblesse. Torvi s'était donc préparée avec l'aide de ses domestiques en vue de cette soirée.

Les heures étaient passées rapidement, et Torvi se tenait à présent dans l'assemblée, écoutant attentivement le discours d'Heda, de Lexa. Elle aurait voulus crachée mais n'en fit rien, par prudence. Le discours terminé, elle fit quelques pas pour se trouver un coin au calme, et passant devant le buffet, entendit les paroles d'une jeune femme, accompagnée par un gamin qu'elle connaissait bien. « Est-ce qu'il y a une façon de faire les choses ? Je n'ai pas envie de créer un incident diplomatique... »
« Retourner et rester dans la montagne serait un bon début et y mourir rapidement serait la meilleure façon de faire les choses. » -Elle avait un sourir carnassier qui disparu lorsqu'elle s'adressa au gamin du ciel qu'elle avait désignée guerrier avant la grande bataille- « Bonsoir Jasper, quel plaisir de te revoir. En vie. »

Malgré sa haine envers le peuple du ciel, Torvi ne lui souhaitait pas la mort. Elle l'aurait tué lors de leur première rencontre au lieu de le marquer comme un guerrier. Non, ce gamin avait vraiment quelque chose d'attâchant en plus de son côté agassant.

« Raesos ne t'as pas souvent vu, Jasper. Nous devons parler, sois devant ma tente à la fin de la fête. Tâche de ne pas être en retard ou absent si tu tiens à ta vie. Profitez bien de votre soirée, ensemble... »

Elle insista sur ses mots pour donner un indice à Jasper sur ce qui l'attendait à la fin de la soirée. Les Skjeran préparaient déjà leur retour, plus de la moitié des tentes avaient été repliée et embarquée sur les charettes. Le clan du Nord partirait le lendemain lorsque le soleil serait à son zénith, et le gamin du ciel devait être présent. La reine l'avait marqué plusieurs jours auparavant, et les règles étant entrain de changer, le S qui représentait à l'époque son village, représentait à présent une marque de propriété du clan. Jasper lui appartenait donc, et même s'il l'ignorait, il le découvrirait après la fête. Ou pendant...
Lexa avait terminé son discourt quelques minutes avant, et une ambiance festive reignait. Une ambiance répugnant la reine Skjeran. Certes, la montagne était vaincue, les otages libérés mais cela avait été fait au périle de nombreuses vies. Trop nombreuse. Dont celle de son roi, de son époux, de l'amour de sa vie. L'homme qu'elle avait toujours aimé, le seul même qu'elle aimera jusqu'à sa propre mort. Il était mort en entrant au combat, assassiné par un homme de la montagne. Alors non elle n'avait pas envie de faire la fête, oui elle avait refusée que ses guerriers tombés durant la bataille et son roi soient incinérés avec les guerriers d'autres clans. Les rituels mortuaire Skjeran étant différents, elle avait insistée et marcher au milieu des cadavres pour récupéré les dépouilles de son peuple. Ils rejoindraient leurs Dieux de leurs terres, selon leurs traditions, et non pas ici.
Torvi était en colère, contre Lexa, contre la montagne, contre le peuple du ciel. Tout ceci était de leurs fautes à eux, et eux seuls. Un sentiment de vengeance s'était installé en elle à l'instant même où son mari rendait son dernier souffle, et ne l'avait pas quitté depuis. Si bien qu'il lui serait difficile d'attendre avant d'échaffauder un plan pour anéantir les coupables.
Un regard vers Jasper et sa fiancée lui suffit pour que la noirceur envahisse son esprit. Elle allait faire quelque chose d'idiot, de suicidaire presque, mais elle allait le faire, avec l'appui total de ses guerriers qui semblaient déjà comprendre ce qu'elle avait en tête.
Escortée par son second et quatre de ses plus valeureux guerriers, elle rejoignit le centre où Lexa avait prononcé son discours et regarda l'assemblée avant de prendre la parole. La petite fête venait de commencer, mais déjà le froid nordique allait s'abattre dessus.

« La montagne a été vaincue. Beaucoup de nos fidèles guerriers ont perdus la vie. Cependant, comme nous l'a si bien dit Heda -elle la regarda, le plus respectueusement qu'elle le pu et lui fit un leger signe de tête- cela n'aurait pas été possible sans l'alliance de nos peuples avec le skaikru. Ainsi, en signe de reconnaissance envers le peuple du ciel, et pour honnorer cette alliance, j'ai pris la décision de faire de l'un de leurs enfants, Jasper, mon pupille. Il sera formé au métier qu'il souhaite, apprendra les valeurs de mon peuple, découvrira les terres du Nord, et bien entendus, deviendra un véritable homme. »

Torvi marqua une pause, jubilant intérieurement de l'effet provoqué par son annonce sur le peuple du ciel mais aussi sur les peuples natifs. Les Skjeran eux, ayant compris ses véritables intentions et la signification du mot utilisé, montrèrent leur soutient envers leur reine.

« Mon peuple et moi-même prendrons le départ demain afin d'offrir le plus rapidement possible les derniers hommages à nos défunts, avant que les insectes envahissent leur corps. Jasper prendra part au cortège. Il va sans dire que cette décision n'est pas discutable, puisque l'enfant a été reconnus par mon peuple comme étant un guerrier Skjeran. Son corps en étant témoin. Peuples de la Terre et du ciel, merci de m'avoir écoutée et je vous souhaite de bien festoyer. »

Sur ces paroles, elle prit congé vers un coin tranquille de la place., fière de son effet sur l'assistance.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Devon Bostick
Bravoure :
1960
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Lun 21 Sep - 13:55

C’est vrai j’avais presque oublié que les gens normaux avaient des laisses que l’on nommait parents. Moi j’avais eu une vie un peu libre sur l’Arche. Mes parents étaient cool ouais. Suffisement pour ne pas remarqué que leur fils et son meilleur ami trafiquaient a droite a gauche avec quelques substances illicites. Mais toujours avec le sourire aux lèvres je répondais avec un clin d’œil a Maya:

- Assurement.


Au moins elle n’avait pas prit peur et en riait avec moi. Maya etait juste parfaite. Et l’enmenner avec moi a l’air libre faire une vraie fête ça me rendait vraiment tout chose. Je voulais que tout soit parfait pour elle. Petit défi de ma soirée. Et je le tiendrais !

- On trouvera ce que tu prefere. Mais ne le préfère pas a moi. Sinon je vais être jaloux tu comprends …  

Et je mimais une bouille un peu … Contrariée … Quoi ? C’etait important pour moi de savoir que j’occupais toute la place dans son cœur. Comme elle occupait toute la place dans le mien. Et si Monty était la il se moquerais sans doute de moi et de mes techniques pour alimenter le flammes de l’amour ! Mais bon il etait pas la pour le moment. Il tardait un peu d’ailleurs. Tant pis pour lui. Apres le discours de Heda Lexa la commandeur je demandais a Maya ce par quoi elle voulait commencer. Manger. Bon plan. J’hochais la tete avant de lui attraper délicatement la main pour l’ammener vers les viandes qui fumaient et cuisaient

- Non. Lexa en aurait parlé. On peut se servir direct. Les Grounders sont pas du genre a faire des chichi.

Et en parlant de chichi Grounder et compagnie Torvi venait de s’approcher de moi. Ca faisait longtemps. Et je n’etais pas très rassuré vu son sourire. Mais c’etait probablement naturel cet air de psychopathe qui sait. Je lui adressais un sourire aussi.

- Heeey ! Bonsoir. Ouais c’est un plaisir de te voir aussi. Enfin de vous voir.


Echec ? Oh non je m’etais rattrapé. C’est que je ne savais pas trop sur quel pied danser avec les Grounder. Il n’y avait qu’avec Sethen que je plaisantais vraiment. Et Ailis bien sur. Mais elle etait différente de tout ceux que j’avais pu croiser. Et vlan. La joie etait de courte durée. Discuter avec Torvi ? Euh … Okay. C’est vrai que j’avais préféré m’entrainer avec Sethen plutôt qu’avec les Skjeran. Et elle avait probablement pas apprécié. Je me grattais nerveusement le cou et les marques qu’elle m’avais laissé lors de notre première rencontre en blêmissant un peu.

- Euh …  Ouais … Okay.


Et j’attendais qu’elle ne s’eloigne pour avaler ma salive et jeter un regard a Maya. Ambiance plombé. Wouuh. Mais je ne voulais pas qu’elle s’inquiete non plus. Alors je passais mon bras autour d’elle avant de dire:

- … Bon alors laquelle tu choisis ?


Et je pointait les bêtes qui cuisaient. Il allait probablement me falloir beaucoup d’alcool pour profiter de la soirée. Et des herbes aussi. Si j’arrivais pour discuter complètement dans les vapes elle ne m’en voudrait pas donc ? J’esperais. Mais quelques minutes plus tard voilà que Torvi avait prit la place de Lexa pour faire un discours. Et quel discours … Je la fixais la bouche a demi ouverte. Les Terres du Nord ? Moi ? …. Ah oui mes marques. Elle avait pas fait ça pour rien hein ? Les choses allaient prendre une drôle de tournure.

- Je sais pas skier …. C’est pas le bon plan.

Me voilà en train de marmonner tout seul. Même si Maya avait surement entendu puis ce qu’elle se trouvait toujours a mes cotés. Et je ne savais pas quoi dire. Je l’aurais bien attrapé pour m’enfuir au milieu de la nuit et pour qu’on puisse couler des jours heureux tout les deux mais … Je risquais de me prendre au moins une lance dans le dos.

_________________

Here I am  alone again
How'd I wind up here again ? It's like I'm always getting blood on my hands, all it takes is one and I'm gone and a thousand 'til the end.Tell me why! Does everything that I love get taken away from me ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Charlotte Gainsbourg
Bravoure :
1375
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Lun 21 Sep - 22:37

Ils étaient enfin sortis de cette fichue montagne, et Jimmy s’en était tirée quasiment sans une égratignure. Vraiment c’était quelque chose de stupide, elle avait réussi à être au bon endroit, au bon moment peut être. Quoi qu’il en soit, elle avait fini par sortir, non sans récupérer une guitare sur le corps encore fumant d’un des nains pervers qui hantaient le lieu. Oui. Elle l’avait tué. Non, elle s’en fichait royalement. Quoi qu’il en soit, elle n’avait meme pas spécialement envie de parler de ça.

Elle était sortie de la montagne, et elle avait fuit la compagnie des gens de l’arche depuis qu’ils étaient la. Elle ne voulait pas savoir si ELLE était la. Elle ne voulait pas savoir si ELLE avait survécu. Et elle avait fuit toutes les conversations qui auraient pu mener à ça. Alors oui, basiquement elle était restée coincée dans un coin, en attendant que ça passe. Que TOUT passe. Elle voulait pas réaliser. Elle voulait pas retrouver ces salauds d’adultes qui les avaient amenés ici. Et surtout, elle voulait retrouver cet abruti de Jasper et lui balancer à la gueule un tintant « J’avais raison bordel. »  Elle s’était retenue. Longtemps. Jusqu'à ce qu’arrive ce soir, ou une gentille terrienne aux longs cheveux blonds ne se soit penchée vers elle, en lui tendant la main. Elle était belle. Blonde. Et Putain Jimmy, elle avait toujours eu un faible pour les blondes. Alors elle avait attrapé la main, s’était arrêtée de trembler, et elle avait acceptée de se rendre vers le buffet. Banquet. Barbeuc’, quoi que ce soit cette merde. Par malchance, la jolie blonde ne l’avait pas suivi, s’arretant avec sa grosse hache devant la tente de Jasper.

Haussant les épaules Jimm’ avait continué, jusqu'à arriver aux grands feux. Des sortes de morceaux de viande étaient en train de cuire, et de l’alcool semblait couler a flot. Elle attrapa une choppe, et entendit a peine la fin du discours de la sexy heda ou elle savait pas trop quoi. La meuf que Clarke regardait avec des yeux de Merlu. Un truc dans le style. «  Tiens, et dire que j’aurais toujours pensé qu’elle s’enfilerait Bellamy . »  C’était une réflexion pour elle même, entendrait qui voudrait, elle n’était pas a coté de gens qu’elle connaissait, ou a qui elle faisait attention de toute façon.  

Et elle avait bien prévu de continuer comme ça. Jusqu'à ce qu’elle aperçoive Jasper avec sa compagne – Maya, elle s’appelait Maya, et elle était pas si détestable que ça -  et qu’elle ne se decide à aller vers lui. Elle fut dépassée. Par une blonde moins sexy que la précédente. Et si elle n’entendit pas tout ce qui se disait, elle remarqua que ça n’avait pas l’air des plus…. Sympathique. Phoque. Qu’est ce qu’elle lui voulait cette gourde à Jasper ? Elle se hâta un peu vers lui, croisa la route d’un autre verre d’alcool, s’arreta quelques instants pour en profiter. Et soudain, la blonde antipathique (sexy cependant un peu quand meme) reprit la parole, en clamant quelque chose du genre, «  Jasper est a moi il partira avec moi. »  

…. Wait what ?  La tête de Jimmy passa en mode pingouin egaré, et elle poussa un terrien d’un coup d’épaule avant de se rapprocher de Jasper – qui semblait passablement sur le cul.  Et arrivant devant son Jasper, elle le tira hors des bras de Maya. «  De quoi elle parle ? »  Elle n’avait qu’une envie, lui arracher sa chemise, pour voir ce qu’il en était de son corps.  Mais elle allait se retenir un peu. Alors, sans plus attendre spécialement la réponse de Jasper elle reprit. «  Tu fais chier mec. Tu fais chier. »  Et déjà elle partait vers la blonde devant la quelle elle se postait. «  Qu’est ce que tu lui as fait ? T’es peut être habillée comme Xena, mais c’est pas pour ça que tu me fais peur. Alors avant de prendre Jasper, et de lui faire je ne sais quoi, tu vas me faire plaisir blondasse, et tu vas retourner d’où tu viens, seule. Et te trouver un mari toute seule. Parce que Jasper tu vois. Il est prit. Il a quelqu’un dans sa vie, et il est enfin heureux. Alors je ne te laisserais pas gâcher ça porky. »  Et peut être qu’elle avait un peu bu. Et qu’elle allait se faire tuer. Tant pis.  Ca laisserait a Maya et Jasper du temps pour s’enfuir du coup. Elle avait pas peur Jimmy. C'etait pas un pingouin du froid qui allait lui faire peur. Elle avait affronté pire dans sa tête.


HRP:
 

_________________

NO DAY BUT TODAY
I shift through the ash, I look for a sign. I open the wound that keeps me in line. The shoulder that turns, the flame that goes out...the chapter I close. (c) mg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Marie Sexy Avgeropoulos
Bravoure :
1421
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Mer 23 Sep - 3:32

Elle se tenait aux côtés d'Indra, près de la petite estrade qui avait été monté afin de rendre la commandante Lexa visible à tous ceux qui était rassemblés en cette soirée. Elle avait tant souhaité agir, attaqué la montagne, mettre fin à cette guerre et à la captivité de ses amis. Maintenant que c'était fait, elle ne savait plus quoi en penser. Elle était heureuse de revoir les siens, de savoir Bellamy en vie. Et pourtant, à chaque fois qu'elle fermait les yeux depuis que les cérémonies funéraires avaient commencé, elle revoyait les flammes dansantes des bûchers. Et même si ces derniers avaient terminé de brûler depuis un moment, que les corps étaient devenus cendres, elle voyait toujours la lumière rougeoyante qui valsaient derrière ses paupières closes, triste rappel du prix à payer pour avoir la paix. Pour avoir les siens. Mais elle ne se laissait pas démonter. Elle restait forte. Et c'est le dos droit, la tête haute, les yeux rivés vers Lexa qui s'était avancée pour dire quelques mots. Depuis la fin de la bataille, elle avait pris le temps de soigner ses blessures. Et même si parfois, la douleur se réveillait, lui rappelant qu'elle n'avait pas eut le temps de guérir complètement. Seulement, Octavia acceptait cette douleur, elle la trouvait réconfortante, comme un rappel à l'ordre. Elle écouta solennellement le discours de Heda, ne bougeant pas de sa place de second, ne sachant que penser de l'attitude de la chef grounder. Certes, le peuple de la terre avait été loyal à l'alliance, mais comme on venait de le dire, les plus grandes décisions allaient être négociées dès le lendemain. Et la jeune fille craignait déjà la finalité de ses pour-parlers. Mais comme Lexa l'avait dit, ce soir, l'ambiance était à la fête. Il fallait honorer les morts. Octavia n'avait pas le cœur à la fête, mais elle se dit que pour ce qui avait donné leurs vies afin de sauver les autres, elle pouvait bien faire un effort. Et puis, n'ayant participé à aucune fête sur l'Arche, il était plus que temps qu'elle rattrape le temps perdu, non ?

Une fois le bref discours de Lexa terminé, les festivités étant officiellement lancées, Octavia chercha l'approbation dans le regard d'Indra afin de pouvoir s'éloigner sans soucis. Une fois le consentement obtenu, elle s'éloigna dans la foule à la recherche de Bellamy. Elle n'avait pas beaucoup parlé à son frère depuis la fin de la bataille et elle voulait prendre de ses nouvelles. Elle jetait également un coup d'œil, à la recherche de Lincoln à qui elle voulait également parler. Et surtout, elle ne voulait pas croiser le chemin de Clarke, envers qui elle ne savait toujours pas comment agir. Elle regarda tout autour, se déplaçant entre gounders et skypeople, mais sans tomber sur ceux qu'elle cherchait. Elle saluait d'anciens amis des 100, rigolant avec quelques-uns avant de s'excuser et de reprendre sa marche. Et quand le silence se fit à nouveau sur la place, elle se retourna. La surprise peignit ses traits alors qu'elle voyait une chef de clan, Torvi si elle se rappelait bien de ce qu'Indra lui avait dit, se placer là où Lexa se tenait quelque minutes auparavant pour entamer son propre discours. Octavia réprima une grimace, elle ne savait pas trop comment les Grounders allaient prendre cela, mais la jeune Blake trouvait qu'il s'agissait d'un profond manque de respect envers Heda. Dès qu'elle avait entendu de nom de son ami, Octavia avait parcouru la foule du regard à la recherche de son ami. Elle le repéra finalement en compagnie de cette fameuse Maya près du buffet. Cette vision lui tira un sourire. Sourire que la seconde partie des mots de Torvi fit rapidement disparaître. «Jasper prendra part au cortège. Il va sans dire que cette décision n'est pas discutable, puisque l'enfant a été reconnus par mon peuple comme étant un guerrier Skjeran. Son corps en étant témoin. » Octavia ne prêta aucun attention à la fin du discours. Elle était complètement outrée. « Quoi ? » Les gens tout autour avaient sans doute entendu sa question, sentant la haine qui commençait déjà à s'entendre dans sa voix. Jasper lui avait menti ? Il avait osé lui raconter des salades ? Elle ne voulait pas le croire. Elle ne pouvait pas le croire. Et pourtant, elle avait vu les marques, elle savait qu'elles étaient réelles. Elle ne savait plus de quel côté était la véritable traîtrise. D'un côté Torvi qui lui enlevait son ami, de l'autre le dit "ami" qui lui avait apparemment ouvertement menti face à la gravité de la situation. Elle avait d'ailleurs voulu parler à Indra des marques, afin d'en saisir toute l'importance, mais avec la guerre contre la montagne et les enseignements de son mentor, elle en avait oublié sa question, la reportant encore et encore jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus lui demander. Et voilà que ça lui retombait sur le nez. Et c'est Jasper qui allait en payer les frais. Elle se mit à courir en direction du buffet où elle avait vu son ami quelques secondes plus tôt. Mais en arrivant sur place pour demander des explications à Jasper, la scène qui se déroulait ne lui en laissa pas la chance.


Elle était arrivée juste à temps pour voir Jimmy relâcher Jasper pour se diriger vers Torvi. Octavia se figea sur place, jetant un regard d'incompréhension à Jasper et Maya, regard qui se chargea de colère à l'égard de son ami, elle ne s'en cacha pas. Puis sans attendre plus longtemps, elle se remit à courir vers Jimmy afin d'éviter le massacre. « Parce que Jasper tu vois. Il est pris. Il a quelqu’un dans sa vie, et il est enfin heureux. Alors je ne te laisserais pas gâcher ça porky. »  Octavia pesta intérieurement, sachant qu'elle était arrivée trop tard pour éviter le massacre. Jimmy n'étant clairement pas dans son état normal, quoiqu'avec elle, on ne savait jamais, Octavia avait dans l'intention d'au moins essayer de minimiser les dégâts. Il fallait bien le dire, essayer. « Jimmy, qu'est-ce que tu fais ?» Octavia attrapa l'autre jeune fille par le bras et la tira vers elle, se plaçant entre la jeune fille et la Grounder afin de protéger Jimmy si la situation l'exigeait. Mais alors qu'elle se trouva à son tour devant Torvi, elle sentit la colère se faire plus forte. La hargne bouillonnait en elle alors qu'elle savait que Jasper devait partir au loin dès le lendemain. Non. Non, les 100 venaient tout juste de se retrouver, elle n'allait pas laisser cette famille qu'ils étaient être séparés à nouveau. C'est tout en lui lançait un regard noir qu'Octavia s'adressa d'une voix froide à Torvi. « Elle a tout de même raison. Jasper ne t'appartient pas ! Il n'a rien à voir avec ton peuple. Il est du peuple du ciel. » Elle se tourna vers Jasper, malgré la déception de savoir qu'il lui avait menti, minimisant la situation, elle voyait qu'il ne voulait pas partir. Elle fixa Torvi droit dans les yeux, repoussant Jimmy vers l'arrière avant de s'avancer vers la Grounder « Je ne te laisserais brisé ce que nous nous sommes efforcés de construire ! » Elle parlait de cette grande famille qu'étaient les 100, elle parlait de l'alliance, elle parlait de cette paix nouvellement acquise. L'avertissement était lancé, si Torvi s'entêtait, c'est la guerre qu'elle aurait. Octavia serra les poings, tâchant tant bien que mal de contenir la colère qui continuait de refouler. Elle était prête à se battre, si les Skjeran l'obligeaient, si Jasper lui demandait ou si les mots de Jimmy avaient déjà lancé les hostilités. Elle était prête et elle ne laisserait personne toucher à ses amis. Elle se planta devant la chef du clan nordique. « Je ne te laisserais pas toucher à mes amis ! »

HRP::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Henry Ian Cusick
Bravoure :
897
avatar
Arc
Arc
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Mer 23 Sep - 20:27


Le conseiller était resté aux côtés d'Abby de bonnes heures étant donné qu'elle était blessée. A cause de la guerre qui avait précédée et qui était enfin terminée. Marcus était au courant qu'une cérémonie d'après guerre allait avoir lieu. Au début, il ne comptait pas y aller mais Abby avait insister pour qu'il s'y présente. Les arguments de la chancelière avaient été si convaincants  que Kane avait finit par céder et partir à cette fête. En arrivant, un énorme feu était allumé, montrant sûrement le début des festivités. Personne n'avait semblé remarqué l'arrivée tardive du conseiller. Qui en regardant bien n'était pas en retard mais pile à l'heure. La commandante fit un discours, un beau discours. Et dès qu'elle eut finit, Kane applaudit et cru durant un instant être le seul mais fut suivi par quelques archéens, à son grand soulagement.

Une fois cela fait, la fête commença réellement et Marcus ne sachant pas trop quoi faire se dirigea vers l'endroit qui faisait office de bar. Il n'avait rien bu depuis si longtemps, un verre d'alcool ne serait pas de trop. Au contraire, cela l'apaiserait. Kane n'était pas du genre à faire le pitre durant des fêtes, il préférait rester bien sagement dans son coin. Certains étaient venus le voir pour discuter ou pour prendre des nouvelles de la chancelière. D'autres lui lançaient des regards haineux mais il ne s'en préoccupait plus. Le skaikru ne savait pas vraiment pourquoi la mère Griffin avait tant insisté pour qu'il participe à cette fête, c'était plus un truc pour les jeunes. Mais il fallait bien qu'il soit là au cas où les choses dégénéraient. Ce qui ne tarda pas à arriver.

A la surprise de tous, Torvi fit un discours assez surprenant. Le début n'avait rien de bien étonnant mais c'était surtout vers la fin, lorsqu'elle évoqua emmener le jeune Jasper avec elle. Qui, apparemment, n'était pas au courant non plus des propos de la femme. Cela dit, la fête qui devait normalement bien se passer fut stoppé par la jeune Jimmy qui provoqua Torvi. Son courage ainsi que ses mots impressionna Marcus. Lui, connaissait brièvement la colère dont pouvait faire preuve Torvi et s'inquiétait pour la jeune fille. Alors avant que cette histoire n'aille plus loin, Kane s'était levé pour essayer d'arranger les choses, mais fut vite devancé par Octavia. Visiblement, il se faisait toujours devancé... La jeune Blake se mit entre l'autre skaikru et la skjeran pour finir par elle aussi provoquer Torvi. Bon, elles avaient peut être raison mais elles s'adressaient à la grande Torvi. Pas que Marcus avait peur non, mais il ne voulait pas qu'une autre guerre se déclare. Donc, il se rapprocha d'Octavia et de la chef Skjeran. « Veuillez excusez le comportement de cette jeune fille mais ne pouvons nous pas trouver un arrangement ? » Dit-il en désignant l'ex délinquante qui dégageait une légère odeur d'alcool. Il aurait peut être du rester dans son coin et attendre que les choses se passent. Mais ça aurait été trop dur pour lui. « Jasper vient tout juste de retrouver ses amis. Ce serait dommage qu'il ne puisse pas en profiter plus longtemps. » Il risquait sa peau en prenant la parole alors qu'avant l'attaque, il avait réussit de justesse, à échapper aux griffes de la terrienne du nord.


Dernière édition par Marcus Kane le Sam 26 Sep - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Jeu 24 Sep - 23:57


  • Dans la fraîcheur salvatrice du crépuscule, je fermais les yeux, expirer longuement tout en laissant légèrement basculer ma tête en arrière. Je ne parvenais pas à stopper cette tornade en moi. Une véritable lutte de vents contraires qui s'opposaient brutalement dans mon esprit. Le soulagement, d'abord, que tout cela soit enfin terminé. Que l'on puisse mettre la peur, le stress, la fatigue de l'effort intense, la pression de côté.. Du moins pour un moment. Contre cette sensation agréable venait se dresser l'exaspération, la colère; envers moi, envers eux. Envers mon corps qui n'avait pas assuré, qui n'avait pas été capable de surmonter la douleur, les blessures encore trop fraîches et si profondément encrées.  Je n'avais pas l'habitude. D'être assistée. Je n'aimais pas ça. Et même si c'était grâce à moi que l'antenne avait explosé, je restais frustrée par la manière dont les faits s'étaient déroulés.  De la colère, j'en avais en réserve. De la rancœur pour être un peu plus précise.  Les grounders. Lexa. Qui avait ordonné la mort de Finn. Et pourtant, je ne pouvais nier le respect qu'elle m'inspirait. Mais ça, je me gardais bien d'en parler à qui que ce soit.

    Alors voilà, cela faisait beaucoup de chose pour un seul corps. Pour un seul cerveau. J'avais besoin de décompresser et cette fête devrait être un bon moyen de le faire. Bien que, pour être tout à fait honnête, j'avais un peu hésité à y aller, savoir que mes amis seraient présents m'avait finalement convaincu.

    Je me tenais un peu à l'écart, non loin d'Abby et de quelques autres. De là où je me trouvais, je pouvais voir la plupart de ceux qui avaient de l'intérêt à mes yeux. Les personnes qui m'étaient chères.
    Je savourais un verre d'alcool dont les effluves, depuis trop longtemps oubliées, étaient un vrai bonheur pour les papilles.  

    Comme je l'avais un peu pressenti, l'atmosphère joviale, détendue et festive ne dura pas. Le grand manitou Torvi venait de lâcher une bombe au milieu de la place. Elle allait emmener Jasper. Pour en faire un "homme" de son peuple. Foutaises. Cette femme n'était que haine et perversion.
    Dans tous les cas, son discours venait de foutre la merde. Quelle pétasse !

    Et une certaine Jimmy, que je connaissais plus de vue qu'autre chose, de venir déballer des mots bien senti au nez de la Skjeran. Je n'avais pas tout entendu, mais ce serait mentir que de dire que cela ne m'avait pas fait esquisser un sourire.  Octavia, moins ivre mais non moins énervée, avait précédé Marcus. Si elle voulait en décapiter un pour l'exemple.. qu'elle le prenne lui tiens. Cela remettrait les compteurs à zéro. La tête de Marcus contre Jasper. C'était un compromis convenable, non?  
    A dire vrai, la vitesse à laquelle les choses s’enchaînaient m'empêchèrent de sentir tout de suite que mon corps tout entier était en train de se tendre. J'étais épuisée par la mission au Mont, mais j'avais encore une certaine dose de colère en moi qui ne demandait qu'à exploser. Alors il allait pas falloir qu'elle en fasse trop la blondasse, sinon j'allais foncer dans le tas avec la ferme attention de lui faire bouffer ses tresses. Ou son chignon. Qu'importe. Le résultat serait le même.

    Un peu anxieuse quant à la tournure qu'allaient prendre les évènements, je me tournais vers Abby, qui avait disparu de ma vue. Je croisais le regard de Lexa qui semblait impassible.

    Tous les sens aux aguets, j'attendais. Prête à protéger les miens.

    HRP :  
    :
     
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2362
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Ven 25 Sep - 17:26

Le discours fait, Lexa se tourna vers Clarke pour lui adresser un doux regard, et resta en retrait quelques instants profitant du calme avant la tempète. Elle était encore sous l’adrénaline de tout ce qui s’était passée, prise entre l’envie de prendre Clarke dans ses bras, ou ne serait ce que de lui serrer la main la en public, et l’envie de repartir sous sa tente. Mais non, il fallait qu’elle reste Heda, et Heda elle était quand la tempete éclata. Car, alors qu’elle cherchait Feyn du regard, une tornade blonde causa plus de ravages que l’attaque sur la montagne n’avait pu en causer. Torvi parla. La désormais reine des Skjeran fit un discours qui commençait presque bien, … si elle n’avait pas fini par déclarer son envie de prendre Jasper en otage.

Au fil du temps, Lexa avait commencé à apprécier le jeune skaikru a qui elle avait offert une hache, et elle savait qu’il comptait beaucoup pour Clarke. Alors forcement, elle se crispa un peu à l’entente de telles intentions, et alors qu’elle hésitait sur le pourquoi du comment intervenir, elle aperçu une jeune skaikru – visiblement dans un état second – se rapprochant de Torvi pour l’insulter. Grimacant, elle chercha Clarke du regard cette fois, et ne la trouvant pas, elle commença à paniquer. D’autant que Marcus, et Octavia se mêlaient eux aussi de la partie.

« Indra. Occupe toi de ça. » L’ordre était donné. Et il était clair. Elle rajouta cependant. « Veille à ce que le calme revienne. » Elle ne voulait pas que les skaikru – qui défendaient leurs amis soient blessés par Torvi, mais elle ne voulait pas non plus qu’il y’ait un incident diplomatique. Soupirant un peu, elle abandonna l’idée de trouver Clarke ou Feyn – subitement abandonnée par ses deux blondes de confiance – et elle se dirigea vers Jasper et son amie de … la montagne. Elle n’arrivait pas à croire que l’un d’eux soit avec eux ce soir la, mais… elle faisait des efforts. Ils avaient …. Elle… Elle savait que Maya les avait aidé. Elle essayait de ne pas ressentir de la haine envers elle. Tout comme elle essayait de ne pas en ressentir vers les Azgeda.

« Jasper. Viens avec moi. » Elle était devant eux maintenant, et avant de se tourner elle se reprit. « Tu peux venir aussi. » Et sans plus attendre elle se tourna et commença à marcher vers un endroit à l’écart. « De quoi parle t’elle ? »

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Ven 25 Sep - 18:45

Elle venait de terminer son discours et allait se retirer dans un coin un peu plus tranquille du campement lorsqu'un tête brune se positionna juste devant elle, crachant des paroles haineuse. La Skjeran préféra l'ignorer plutôt que de déclencher quelque chose qui mettrait tout le monde dans une situation délicate. Malgré sa haine envers le skaikru, elle n'avait en aucun cas envie d'en blesser un de ses membres ce soir, donc la gamine qui se tenait en face d'elle avait de la chance. Et encore plus lorsqu'une de ses amie, vêtue comme une trigeda l'éloigna pour prendre sa place et proférer des menaces.
Torvi n'avait pas bougé d'un millimètre, écoutant attentivement ce qu'on lui disait, arquant un sourcil par curiosité. Le peuple du ciel n'avait vraiment peur de rien. Avant cette petite fête, pour le simple fait de s'être dressé sur son chemin et adressé comme les gamines l'avaient fait, Torvi aurait ordonné qu'on les enfermes dans une grotte sans vivre durant trois jours complets. Ce soir, l'ambiance était à la fête, et aux alliances, donc la belle blonde tâcherait de garder son calme pour ne pas déclencher un plus gros incident diplomatique. La veuve étant de nature raisonnable, se contenta de répondre le plus poliment possible, afin d'expliquer le pourquoi du comment. Et ce, malgré les menaces qu'elle essuyait et qui lui passait au dessus de la tête. "Il n'a rien à voir avec ton peuple. Il est du peuple du ciel." Interressant. La jeune tigresse venait de soulever un point intéressant que Torvi allait lui renvoyer à la figure.

"Tout comme tu n'es pas du trigeda. J'ai entendu parlé de ton cas, fille du ciel, et je dois dire que je suis impressionnée. Votre peuple est décidément plein de surprise... Dont celle de ne pas comprendre ce que certaines personnes disent."

La reine Skjeran toisa la jeune brune, tentant de ne pas montrer à quel point elle l'ennuyait elle et son amie, avant de clarifier les choses. Avec l'espoir, que ses propos soient, cette fois-ci bien interprétés.

"Que ce soit bien clair, vous deux. Je ne compte pas faire de mal à votre ami. Il s'agit là d'un honneur que mon peuple fait au vôtre. Jasper -elle regarda de loin le principal intéressé- ne sera pas prisonnier, loin de là. Il sera libre de revenir vers vous à tout moment s'il le désire. Arrêtez donc de voir de l'hostilité partout! Votre ami, filles du ciel, deviendra une part très importante de l'Alliance entre nos peuples."

Elle marqua une rapide pause afin de s'assurer que ses gardes ne se précipiteraient pas pour trancher la gorge de ces pauvres enfants, avant de reprendre, tout aussi poliment.

"En très peu de temps votre groupe à traversée de nombreuses épreuves difficiles. Il est temps pour vous de vous reposer, de dormir sereinement avant que les temps ne deviennent encore plus difficile. C'est cette sérénité que je souhaite offrir à Jasper. Même s'il s'efforce de le cacher, ce qui s'est passé dans la montagne l'a profondément affecté mentalement. C'est avant tout pour son bien cette décision. Le changement d'air fait un bien fou. Cependant, je dois m'entretenir avec lui. Car si peu de personnes est capable de me faire changer ma décision, lui est libre de la refuser, libre de rester avec les siens. Mais alors il lui sera impossible de revenir sur sa décision et plus rien ne sera en mesure de seller Formellement l'alliance entre ton peuple et le miens."

Elle avait insisté sur le formellement afin que son interlocutrice, plus sobre que l'autre moche derrière elle, comprenne bien les enjeux de la situation.

"Comprends moi bien, ce n'est pas une déclaration de guerre, simplement une remarque. Clarke est la marque de l'Alliance entre la coalition et ton peuple, toi celle avec le trikru, Jasper, s'il accepte sera celle avec les Skjeran. En tout les cas, vous devriez montrer un peu plus de respect au personne de haut rang, ou de mon peuple en général. Après, si tu préfère voir vos têtes sur des piques dans mon camps, fais le moi savoir, je tâcherais de vous trouver une place entre deux mountain men. Mais continuez d'être aussi insolents et c'est ce qui risquerait d'arriver car le self contrôle de mes guerriers n'est pas aussi réputé que le miens."

Ce n'était pas une menace, seulement un avertissement, pour leur sécurité. D'accord, intérieurement c'était une menace camouflée, mais vraiment, Torvi ne souhaitait pas déclencher une guerre, pas ce soir, pas avant plusieurs mois du moins. Non, pour entrer en guerre il lui faudrait une bonne raison, et pour cela elle serait patiente, attendrait la moindre petite erreur du peuple du ciel, pour les attaquer le cas échéant. En gros, cela ne serait pas avant un très long moment, et peut-être même que cela n'arrivera jamais.

Après avoir mis les choses au clair avec les adolescentes, Torvi s'apprêta à partir lorsqu'un nouvel assaillant vint s'interposer dans le petit groupe. Cela n'en finirait donc jamais! Certes elle avait lancé une bombe en pleine fête mais tout de même, elle s'attendait à se retirer tranquillement et ne pas voir des juvéniles débarquer et la menacer. Heureusement, cette fois-ci, c'est un visage qu'elle connaissait déjà qu'elle vit. Marcus Kane. Du peuple du ciel, encore. Elle l'avait déjà rencontré avant la bataille. Il était venu à elle, afin de discuter, ou plutôt de vendre son peuple comme étant bon ne cherchant que la paix et la tranquillité sur Terre, blabla. Même si elle ne s'attendait pas à le voir intervenir, elle ne fut pas surprise de sa présence. En bon adulte responsable, il venait calmer le jeu pour éviter que la marmaille finisse gorge ouverte sur le sol. Cela était respectable, bien qu'inutile.

"Marcus Kane. C'est un plaisir de vous revoir. Ne vous inquiétez pas pour leur comportement, elles ne font que défendre leur ami, je les comprends. Même si cela n'a pas lieu d'être puisque Jasper ne prendra part au cortège que, et uniquement, s'il le désire. Je dois m'entretenir avec lui à ce sujet d'ailleurs. Il n'a pas lieu de s'inquiéter, Marcus Kane. Mais peut-être pourrions nous discuter de cela dans un endroit plus calme, tous ensemble." ajouta-t-elle en regardant les filles aussi. "Mais peut-être avez vous une autre idée pour selle l'alliance entre nos peuple? Comment se passe les accords diplomatiques chez votre peuple?"
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Kit Harington
Bravoure :
1068
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Ven 25 Sep - 21:10

La montagne etait tombé. Ca mettait fin a beaucoup de chose. Notamment a la guerre incessante entre les Shiedgedakru et les hommes de la montagne. Maintenant ils n’avaient plus trop de menaces. Surtout que l’alliance perdurait. Mais Skoll se méfiait toujours des Skaikru. Il faudrait bien plus qu’une simple bataille pour qu’il ait pleinement confiance en eux. De toutes façon ils verraient bien la suite des evenements. Pour le moment il leur laissait le bénef !ce du doute. Pas qu’il mettait forcement sa haine de coté. Mais intervenir la serait stupide.

Il etait donc venu a la fête. Apres tout il devait bien ça a Lexa. Il n’avait pas oublié qu’elle et les renforts étaient venu aux portes lorsqu’ils en avaient eu besoin. Il espérait aussi croiser le jeune Canjun. Un homme prometteur celui la. Il n’avait pas oublié le fait qu’il ait lutté a ses cotés non plus. Il écoutait donc le discours de Lexa avant de vaquer a ses occupations jusqu'à que Torvi ne prenne la parole a l’emplacement ou se trouvait Lexa. Le chef de clan l’ecoutait parler, perplxe. Mais a quoi jouait elle ? Elle allait se faire des ennemis a vouloir arracher ce jeune Skaikru a sa famille. En plus c’etait vraiment ridicule d’avoir choisi le plus frêle d’entre eux … Il ne comprenait pas du tout les raisons de ce manege. Mais les choses allaient finir par encore plus dégénérer. Surtout qu’une Skaikru tenait tête a Torvi, suivi par la seconde d’Indra qui ne faisait que confirmer les paroles de la jeune fille. Puis ce fut au tour d’un homme de s’en mêler. Skoll leva les yeux au ciel avant de s’approcher des deux jeunes filles du ciel.

- Encore faut il que le jeune Jasper le veuille. Mais vu son regard il ne semble pas très motivé a rejoindre les Skjeran.

Il attrapa doucement la jeune fille qui c’etait enervé par les epaules. Peut être qu’il n’aurait pas du s’en mêler. Mais c’etait plus fort que lui. Surtout qu’il avait du mal a comprendre la demarche de Torvi. Perdre son mari lui avait elle fait aussi perdre la tete ? Il éloigna doucement la jeune fille. La seconde de Indra pourrait se débrouiller toute seule. Elle connaissait beaucoup plus les Grounder que l’imprudente qu’il enmmenait a l’ecart.

- J’admire ton courage Skaikru. Parler ainsi a une chef de clan on peut dire que c’est une chose que même les Grounder n’auraient pas osé.

C’est vrai qu’elle avait vraiment manquer de respect a la chef des Skjeran. Et si Skoll avait été a sa place il n’aurait pas vraiment laissé passer ça. Peut être même qu’il aurait décapiter la jeune fille sans faire attention aux conséquences.

- Si tu veux protéger ton ami tu ne le feras pas avec des mots. Ils ne blesseront personne. Si tu veux apprendre a protéger. Alors il faudra apprendre a blesser les gens. Reellement.

_________________


#005C96
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1580
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Sam 26 Sep - 21:22



Ça y est. La bataille avait pris fin. Une fin tragique pour la Montagne, mais une fin victorieuse et méritée pour les Grounders. Peuples trop longtemps submergés par une menace mortelle, Canjun était fier de les avoir aidés. Il avait accompli ce qui faisait de lui un homme bon. Il était venu en aide à ces peuples menacés depuis bien trop longtemps, et maintenant que la Victoire leur souriait, le jeune homme pouvait se reposer et observer la fête qui se déroulait face à lui. Ses yeux ébènes fixés sur les flammes ardentes, il enlevait les restes d'une boue sèche qui reposait sur son corps. Et quelques temps après, il ne restait plus rien sur lui mis à part la saleté et le sang coagulé de ses blessures de combat. Puis il se mit à écouter le discours de Lexa. Cette femme qu'il fixait dès à présent imposait le respect, et Canjun ne pouvait qu'être heureux de s'être allié à ses côtés. Cependant, à ces pensées, sa tête se tourna vers une autre personne qu'il respectait tout autant. Et cette personne n'était autre que Sköll, qui intervint après les dires quelques peu « déplacés » de Torvi à propos d'un adolescent du peuple du Ciel, la tension montant d'un cran. Cet homme lui avait sauvé la vie et avait accepté son aide. Canjun se devait de le remercier. C'était un homme pour qui il pourrait peut-être donner sa loyauté et sa force. Car malgré le fait qu'il soit différent de toutes ces personnes réunies, qu'elles soient du Ciel ou de la Terre, le solitaire souhaitait à présent s'intégrer dans l'un de ces clans et recommencer une vie comme il la voulait depuis quelques temps déjà.


Mais la discussion qu'il voulait avoir avec le Chef d'un des clans Grounders semblait devoir attendre, car Sköll venait de se retirer, emmenant avec lui une jeune femme que Canjun ne connaissait pas. A vrai dire, il ne connaissait pas grand monde ici, et son regard un peu curieux et observateur ne faisait que renforcer cette idée là. De tout ceux qu'il connaissait, il n'y avait que le Chancelier, Marcus Kane, ainsi que Lexa, Clarke et Sköll. Il ne connaissait personne d'autre, et se tenait au milieu d'une foule d'inconnus, énervés face à l'annonce de la femme qui dirigeait l'un des clans. Son regard ébène trahissait son incompréhension face à ce qui se passait et Canjun décida alors de se diriger vers Sköll. Malgré le fait qu'il parlait sûrement avec celle qu'il avait mis à l'écart, le jeune homme voulait le remercier et comprendre la situation qui agitait tout le monde.


Puis, après s'être faufilé à travers les Grounders et le peuple du Ciel, le solitaire arriva à quelques mètres du chef aux cheveux bruns, et le scruta quelques instants, attendant patiemment qu'il ait terminé sa conversation avec la jeune femme avant de s'avancer avec hésitation vers lui. Il le salua en baissant la tête en signe de respect et prit la parole, ses yeux regardant une dernière fois la femme brune avant de fixer à nouveau son sauveur, relevant la tête. « Veuillez m'excuser de ma venue... Je tenais à vous remercier de votre aide. Sans vous, mon âme se serait retrouvée parmi les morts. » dit-il, son regard empli d'admiration et de respect vers son allié, avant que ne s'esquisse un léger sourire sur ses lèvres. Il était salement amoché, et fatigué par le combat, mais il ne voulait en aucun cas s'en aller avant d'avoir dis ce qu'il avait à dire à Sköll, Lexa et au Chancelier...


Dernière édition par Canjun le Dim 22 Mai - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Charlotte Gainsbourg
Bravoure :
1375
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    Sam 17 Oct - 12:38

HRP:
 

Bon et bien quand il se passait quelque chose, on pouvait compter sur Jimmy. Ou pas, de manière générale elle était pourtant plutôt discrète dans sa propre folie. Mais voilà. On ne parlait pas comme ça à Jasper, fin de l’histoire, et on ne prenait pas Jasper comme ça. En plus, elle n’avait meme pas assez bu pour que … Enfin voilà. Du coup c’était fait. Elle avait agressé Torvi, ou quel que soit le nom de la Xena blonde le tout sous le regard surprit de Jasper. Et non pour répondre aux gens elle était tout a fait dans son état normal, il n’y’avait même pas de trucs dignes de rentrer dans son nez et dans son sang sur cette putain de terre.

En tout cas voilà. C’était fait, et Octavia venait de se placer devant elle comme un héros, et Jimmy lui adressa un sourire, la laissant faire quelques instants. « Je fais ce que tout le monde devrait faire. Proteger les nôtres. Respecter l’alliance. Rappeler aux gens qu’ils n’ont pas le droit de traiter les autres comme des jouets. » Elle fronça les sourcils, et puis finalement Octavia passa en mode maman Ours, reprenant le combat la où Jimmy avait été coupée. Il n’y’avait pas à dire, elle était forte Octavia, elle était belle et puissante.

Et puis bien sur, Kane venait d’arriver, lui aussi pour calmer le jeu. Ils étaient tous pathétique, et elle poussa un « Tsssk. » sonore. « Moi je ne m’excuse pas. C’est a elle de s’excuser. » Bien sur c’était un peu provoqué ça ? Ou peut être pas. Jimmy avait le merite de ne pas avoir de filtre, et si ils pensaient tous qu’elle avait trop bu, ils se foutaient le doigt dans l’œil. Ce n’était pas ça le soucis. Elle était juste … spontanée. C’était bien pour ça qu’ils l’avaient envoyés sur Terre non ? Parce qu’elle n’avait pas peur de dire de mourir aux gens qui méritaient de mourir. Parce qu’elle…. Tsssk.

Et si Lexa se mêlait de tout ça, Jimm’ eut une lueur de respect pour elle. Pas pour l’autre stupide blondasse qui reprenait la parole en revenant sur ses mots, sur ce qu’elle venait de dire. Elle n’aimait pas Jimmy être considérée comme une moins que rien, par des gens qui se méprenaient sur ce qu’elle était. Mais elle n’aimait pas non plus qu’une femme revienne sur ses paroles, parce qu’elle avait peur.

« Menteuse. » Lui lanca t’elle donc au visage. « C’est beau de passer d’un moment où la discussion n’est pas discutable, a un moment où face à l’adversité on revient derrière ses barrières et ses protections » Et il y’avait d’autres choses qu’elle avait envie de dire, d’autres choses qu’elle avait envie de rajouter. Elle était pathétique. Franchement pathétique, et si Jimmy avait été un guerrier, elle l’aurait tuée sur le champs, mais pour le moment il y’avait Octavia et Marcus devant elle, et elle ne pouvait rien faire. Tout le monde la sous estimait, tout le monde la regardait comme si elle était folle. Et ils étaient tous faibles, si ils croyaient à ce stupide revirement de veste. La femme de la terre était un démon qui voulait voler Jasper par égoïsme. Et elle payerait.

Bien sur, elle n’eut pas le temps d’en dire d’avantage qu’un mouton l’entraina avec lui. Lui disant à quel point il admirait son courage ? Il était mignon. Musclé. Et elle n’avait aucune idée de qui il était mais il dégageait un sacré charisme. Malgré ses cheveux. Grace à ses cheveux peut être. Elle mourrait d’envie de mettre la main a l’interieur.

« Je n’ai pas fais cela pour que l’on m’admire. Les tyrans sont les fléaux des peuples. Et je deteste les laches et les grandes gueules, elle est les deux à la fois cette femme qui se prétend mieux que nous. » Elle grogna un peu, et fixa mieux l’homme à ses cotés. Est ce qu’elle rêvait ou est ce qu’il lui faisait une proposition plaisante.

« Proposes tu d’apprendre à la skaikru que je suis d’apprendre à se battre ? » Ensuite, elle offrit un sourire au guerrier nouvellement venu. Il était charmant lui aussi. Il avait l’air gentil. Au moins.

_________________

NO DAY BUT TODAY
I shift through the ash, I look for a sign. I open the wound that keeps me in line. The shoulder that turns, the flame that goes out...the chapter I close. (c) mg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the livings are hungry → général    

Revenir en haut Aller en bas
 
the livings are hungry → général
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 'India has the highest number of hungry people on earth'
» The very hungry caterpillar. (14/05/12 à 01h24)
» Hungry like the Wolf ϟ
» Prométhée Kingsley [Lié à Hungry Wolves / Libre]
» Description du QG des Hungry Wolves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: HORS RPG :: Archives RP - V1-
Sauter vers: