AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Jessica Chastain
Bravoure :
194
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific    Sam 6 Jan - 10:54


we are just like storms, beautiful & terrific  
ft. Kaleh # Flashback, 86 ;cela ne fait qu'un peu moins d'un an qu'Edheän possède son étalon, pour Kaleh ça fait un an de plus. Les deux amis se retrouvent pour une compétition. Le temps est au soleil pour le moment, mais des nuages menacent. 

 Adhil, le moins que l’on puisse dire, était un animal des plus fougueux. D’une rapidité sans faille, mais d’un caractère totalement different de celui de sa monteuse. Oui, elle, si calme et si froide, avait probablement choisi le cheval le plus terrible de toute la séquence. Mais voila, il l’avait choisi aussi, et si il portait bien son nom d’étoile par sa préference pour les journées sombres, et les nuits lumineuses, ça ne l’empechait pas de continuer à le dresser maintenant, de continuer à essayer d’en faire un champion. Elle n’était pas encore cheffe patrouilleuse à cette epoque la Edheän, mais en bonne seconde de l’ignoble et douceureux Skjäld, fraichement nommée, elle était amenée à voyager plus loin, à chevaucher plus fort. Adhil devait être prêt.

Et si ses pas aujourd’hui l’avaient menés dans un petit campement, où elle avait eu la ô combien magnifique chance de retrouver Kaleh, ami de toujours, et competiteur également, voila que de fil en aiguille, ils s’étaient lancés dans une compétition. Oh ce n’était pas grand-chose, mais de mot en mot, les mots étaient devenus plus fort, les défis étaient devenus plus ardus, et ainsi les termes de « course à travers les plaines » étaient devenus « que le meilleur gagne. » Ainsi, les voila, juchés sur leurs étalons respectifs, un sourire déjà presque victorieux sur les lèvres de Kaleh, tandis que le visage de la rousse est fermé comme il l’est bien souvent – même si au coin de ses lèvres un leger tressaillement dénote de la joie qui la prend à cette compétition -. Ainsi oui, les voila, prêts à partir. Et c’est avec une lueur amusée dans les yeux, que la plus jeune se tourne vers son camarade.

« J’espère que tu ne penses pas gagner, je serais presque triste de voir la déception dans ton regard une fois arrivés au but. » Et comme toujours, ils se taquinaient comme des enfants, et comme toujours au fond, tout ce qui compterait était le bon moment qu’ils allaient passer. A moins bien sur, que quelques évenements ne viennent se dresser sur leur route. Comme les nuages noirs menaçant vers l’Ouest.

 
(c) moonday girl.

_________________
27 ans — Patrouilleuse en chef des Faya — possède un étalon noir nommé Adhil — passionnée d'Astronomie — sa patrouille est uniquement composée de femmes — protectrice, généreuse, fataliste et froide  
Some things never changes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Kellan Lutz
Bravoure :
225
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific    Lun 8 Jan - 9:03



we are just like storms, beautiful & terrific
flashback.86 + feat. Edheän ;cela ne fait qu'un peu moins d'un an qu'Edheän possède son étalon, pour Kaleh ça fait un an de plus. Les deux amis se retrouvent pour une compétition. Le temps est au soleil pour le moment, mais des nuages menacent.
Ce n'était pas dans mes habitudes que de me lever si tôt après avoir fêter la veille l'anniversaire d'un camarade d'entrainement. Oui malgré que ça fasse plus d'un an que Eros et moi étions dans ce campement, il lui restait encore à apprendre, non pas de moi mais de lui-même. Moi j'étais toujours au top, je l'admets et l'admettrais toujours, Eros n'a pas été facile à avoir lors du rite de passage, comme bon nombre de mes camarades, nous avons galéré, oui mais j'aime les défis spécialement celui-ci. Il en était bien un pour moi, le plus important de tous. Celui qui allait finir par partager les douze années suivantes de ma vie et rester à mes côtés durant toutes ces épreuves que j'aurais à surmonter. Et c'était le cas. Il était toujours là. La vieillesse se fait sentir c'est sur mais la fougue reste la même que d'antan.
Vous voyez ces cicatrices sur mon omoplate ? Eh bien dites vous que je me suis longuement acharné pour pouvoir le monter. Il était fou, avide de liberté. Un vrai étalon sauvage et ça me plaisait. Je dois dire qu’intérieurement, il me ressemblait jadis étant gamin. Je ne tenais pas en place très longtemps. Et pour tout dire, même aujourd'hui, je préfère lui laisser son lot de liberté, il sait toujours retrouver le chemin vers moi. On est lié lui et moi. Mes parents pourraient en attester.
Ma mère, dresseuse hosakru avait du mal à comprendre comment un tel cheval pouvait être en liberté, elle n'arrivait pas à s'en approcher et pourtant, elle les connait bien, les chevaux. Elle en a dressé des plus farouches mais Eros était tellement imprévisible et ne savait écouté que celui qui aurait pu le faire plier. Alors ça me faisait rire parfois de voir que j'étais l'unique à pouvoir le monter, ou du moins celui qui savait le canaliser.

Enfin tout ça pour dire que j'en étais fier. Il était mon âme et j'étais la sienne. Après il n'était pas pour autant associable. Même qu'un autre à la crinière obscure savait s'amuser de lui comme leur maître savaient aussi le faire entre eux. Je parle bien sur d'Edheän et Adhil. Ces deux là étaient encore tous jeunes, j'avais la chance d'avoir eu une année d'avance sur eux et d'un côté ça m'amusait. On se taquinait très souvent si ce n'est tout le temps quand on ne riait pas ou étions concentré au dressage lors de longues journées passés ensemble.
Il est rare qu'Eros partage cela avec un autre mais les deux équidés étaient comme leur maître, constamment en train de se chercher. La confiance régnait entre nous, toujours. Après tout on s'est un peu vu grandir et j'étais fier d'apprendre qu'elle avait réussi son rite avec brio.

C'est ainsi que je sentis l'arrivée et la présence d'Edheän à mes côtés alors qu'elle regagnait le camp pour s’entraîner. Aucun de nous n'avions le rang de chef à l'époque et ça ne nous empêchait pas de nous respecter, enfin... pas lorsqu'il s'agissait de gagner. Elle me regardait, l'air stoïque, presque trop calme comme toujours et me lança un défis. Tout ce que j'aime et le sourire fier sur mon visage ne tarissait pas ma mine heureuse. Nous étions fin prêt sur nos montures à attendre que l'un donne le départ d'un coup de talon. Eros le sentait,
il ne tenait déjà plus. « Crois-moi. La seule chose que tu verras c'est le derrière de mon cheval te narguer. » plaisantai-je au nez de ma camarade. Un sourire narquois ce lisait facilement sur mon visage. « Prête? » Et c'est sans conteste que les deux jeunes hosakru donnèrent le ton d'un coup de talon sur les flans de leur monture pour commencer la course.

Le campement entier les regardait partir au galop vers les plaines, amusé par leur compétition et même si certains étaient prêt à parier sur le gagnant, d'autres espéraient les retrouver vivants face aux nuages menaçant de l'Ouest. « Elle va jamais tenir face à Kal. » dit un hosakru à la première personne à ses côtés. « N'en soit pas si sûr.. » prononça alors une voix féminine derrière lui.


(c) moonday girl.


Dernière édition par Kaleh le Mer 10 Jan - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jessica Chastain
Bravoure :
194
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific    Mar 9 Jan - 22:38


we are just like storms, beautiful & terrific  
ft. Kaleh # Flashback, 86 ;cela ne fait qu'un peu moins d'un an qu'Edheän possède son étalon, pour Kaleh ça fait un an de plus. Les deux amis se retrouvent pour une compétition. Le temps est au soleil pour le moment, mais des nuages menacent. 

C’était un nouveau défi que les deux gamins se lancaient aujourd’hui. Et certes, ils n’étaient plus vraiment des gamins, ils ne l’avaient peut être jamais été, tant leurs vies avaient été – et seraient – dures, ou du moins, à la dure. L’enfance n’existait plus vraiment depuis Pramfaya, et celui qui prétendrait le contraire, ne serait qu’un sot idéaliste. C’était un fait. Soit, pour l’heure ils s’amusaient encore comme ils pouvaient le faire, dans leurs tenues d’un été qui ne durerait pas. Adhil, renifla Eros, tirant un très leger sourire à sa maitresse quand il sembla comme le rabrouer, comme le provoquer un peu. L’un et l’autre avaient été des chevaux plutôt difficiles à dompter, et l’un et l’autre avaient été des perles choisies avec soins par les deux Hosa qui quelques années plus tard deviendraient chefs de patrouilles opposées et complémentaires. L’eau et le feu. Le Calme et l’impétuosité, mais de manière inversée peut être.

Kal’ lanca une plaisanterie, une provocation, qui rencontra sa cible, dans le visage presque outré de la calme Edheän, et la rousse arqua un sourcil des plus joueurs. « Il n’y’a que dans tes rèves que le derrière d’Eros peut me passer devant assez longtemps pour que je l’observe. » Et elle aidait cette fougue de la jeunesse, que néanmoins les deux garderaient un moment en ce qui concernait leurs affaires. « Prête ? » lui demanda t’il, ce sourire narquois et irritant collé sur le visage. « Toujours. » répondit elle, d’un haussement d’épaule, la main dans la crinière d’Adhil, à le flatter de quelques murmures.

Alors fut lancé le départ, et c’est avec un sourire non dissimulé, qu’elle incita sa monture à s’élancer vers l’Ouest. Aujourd’hui peut être atteindraient ils les limites des territoires demodrakhos, et rencontreraient ils ces lezards géants qui faisaient la fierté du clan. Peut être ne rencontreraient ils personnes, ou peut etre tomberaient ils se de fantasques créatures. Le camps semblait retenir son souffle et tandis que les échos des rumeurs et clameurs derriere eux, ne devenaient plus que des murmures, sur le quel gagnerait, Edheän passa aux cotés de Kaleh, le temps d’une nouvelle provocation. «  Je m’assurerais d’apporter ta tenue poussiéreuse à Nahele, quand tu te seras ramassé. » Et l’amitié que la jeune rousse entretenait avec la petite sœur de Kaleh n’était un secret pour personne. Peut être un jour deviendrait elle son mentor ? Peut être un jour rejoindraient elles la meme patrouille. Ou peut être que le destin leur jouerait des tours.   « Allez ! Le gagnant devra offrir un cadeau à Kelhan qu’en penses tu ? » Leur respect pour leur toute jeune chef de clan n’était plus à remettre en cause, mais corser les choses était toujours une spécialité pour la faya.

HRP:
 

 
(c) moonday girl.

_________________
27 ans — Patrouilleuse en chef des Faya — possède un étalon noir nommé Adhil — passionnée d'Astronomie — sa patrouille est uniquement composée de femmes — protectrice, généreuse, fataliste et froide  
Some things never changes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Kellan Lutz
Bravoure :
225
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific    Lun 22 Jan - 16:21



we are just like storms, beautiful & terrific
flashback.86 + feat. Edheän ;cela ne fait qu'un peu moins d'un an qu'Edheän possède son étalon, pour Kaleh ça fait un an de plus. Les deux amis se retrouvent pour une compétition. Le temps est au soleil pour le moment, mais des nuages menacent.
Le vent chaud de l'Est Hosakru caressait mon échine jusqu'à cambrer mon dos, élargir mes épaules déjà imposante et maintenir un souffle régulier, fier face à ma comparse et amie qui avait du répondant. Comme à son habitude avec moi. Je souris face à sa remarque et au comportement d'Eros qui ne tient définitivement plus en place. "Penses-tu. Mes fantasmes sont tout autre ma douce." dis-je accompagné d'un clin d’œil pour ma partenaire. Adhil, quant à lui, se jouait de mon étalon, mine de le provoquer mais ça ne faisait qu'augmenter cette fougue qu'il garde en lui depuis tout à l'heure. Je resserre les reines manière de le contenir. Je le flatte tout de même, caressant sa crinière; Ce n'est qu'une fois la réponse que j'attendais, sortie de la bouche d'Eden que mes talons vinrent fouetter les flans d'Eros pour le libérer de cet attente insupportable. Nos deux montures partirent alors, sous le regard et les murmures entraînant des Hosakru, au galop vers l'Ouest avec en tête, la victoire. Là où le confins des plaines s'estompe dans les marécages Demodrakos. Ils n'avaient que rarement pénétrés ces terres peuplés de lézards géant et autres reptiles tous plus variés qu'un autre. J'espérais tout du moins ne pas tomber face à l'un d'eux. Ce n'était ni l'opportunité de prouver ma force, ni le moment. Je devais rester concentré.

Aussitôt partie au galop, je pris la tête tout en pensant bien sûr qu'Adhil en avait sous le sabot. Je jette quelques regards au-dessus de mon épaule, toujours un fin sourire ancré au visage. Je la voie se rapprocher et même me dépasser. Je laisse faire, je contient les pulsions d'Eros, de sorte à la faire espérer tout en gardant une oreille à son écoute. "Je m’assurerais d’apporter ta tenue poussiéreuse à Nahele, quand tu te seras ramassé." Les sabots de mon cheval fouettent de plus en plus fort, remuant le sol terreux afin de revenir à son niveau. Je n'hésite pas à ricaner face à cela. "Arrive déjà jusqu'à la fin et après on verra si ce n'est pas toi qui aura besoin d'un petit bain." Après tout, que ferait ma petite sœur âgée pas plus de cinq printemps avec sa tenue toute poussiéreuse ?

J'en riais, forcément je ne pouvais pas faire autrement. Je regardais sa monture dont la chevelure sombre suivait le sens du vent qui les retenaient dans l'élan. On slalomait, sautait des obstacles logés ici et là. Tout avait bien l'air d'une compétition. Et la course en elle-même était serrée entre les deux jeunes hosakru. Elle ne serait rien également sans accueillir un autre défis de plus, et de taille. Quoi de mieux que mettre à l'épreuve notre allégeance et notre respect vis à vis de Kehlan, notre jeune chef. J'avais beaucoup de respect pour elle et même je dirais qu'il se passait bien quelque chose en moi lorsque je croisais son regard. Pourtant rien de romantique je dirais mais, elle ne me laissait pas indifférent. Alors pensez-y, lorsqu'Eden me défia sur un présent pour Kehlan, mon visage se ferma, laissant transparaître que de la détermination. Je ne devais pas échouer sur celle-ci. Les Demodrakos, il devait avoir de quoi ravir notre chef question cadeaux. La peau d'un reptile aux écailles bleutées, voir la tête en décoration, en trophée pour sa demeure. Pas très glamour mais ça prouve d'une certaine puissance. Encore faut-il chercher la proie parfaite. "Je pense qu'elle sera plus que ravi de voir mon cadeau, ça oui." dis-je fermement, tout en claquant les talons sur Eros pour lui donner le rythme. "Aller! On se retrouve à l'arrivée." Des cris entraînant brisaient la barrière de mes lippes alors que je dépassais Edheän sur le flan droit, sortant du sentier pour aller plus vite. La lumière continuait à s'estomper à mesure qu'on s'approchait des terres Demodrakos.


(c) moonday girl.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jessica Chastain
Bravoure :
194
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific    Sam 27 Jan - 12:24


we are just like storms, beautiful & terrific  
ft. Kaleh # Flashback, 86 ;cela ne fait qu'un peu moins d'un an qu'Edheän possède son étalon, pour Kaleh ça fait un an de plus. Les deux amis se retrouvent pour une compétition. Le temps est au soleil pour le moment, mais des nuages menacent. 

Elle aimait ces moments avec Kaleh, ces moments où elle se relaxait un peu. Et même si il avait cette mentalité qui en temps normal l'aurait poussé à donner un coup de poing à l'homme a ses cotés, elle savait qu'il était diffèrent, il était clairement un de ses meilleurs amis oui. " Tous aussi irréalisables les uns que les autres. " Et bien entendu elle plaisantait encore avec lui. C'était comme un flux qui ne s'arrêtait jamais. Et si Eros et Adhil semblaient impatient, le coup de départ fut finalement donné. Bien sur, dans le feu de l'action, elle entendit les murmures des personnes du campement. Ils misaient sur Kaleh. Plus grand, plus fort, plus agé, plus viril, et son cheval avait un an d'entrainement de plus. Mais voila, elle les surprendrait, elle le savait ça. Elle les surprendrait et elle leur montrerait à quel point ils se trompaient. Car cette course la c'était elle qui la gagnerait, elle voulait le croire.

A un moment elle le doubla oui, et le provoqua plus que de raison. C'était ainsi, à ses cotés c'était comme si sa langue se déliait. Et écoutant à peine ce qu'il répondit, elle encouragea Adhil à tracer en riant. La course était longue oui, serrée. Et si l'un passait devant, l'autre ne tardait pas à le rattraper. Adhil était habile au milieu des défis que la terre leur offrait, puis il y'en eu un autre. Une de ses idées bien sur. Provoquer Kaleh sur un cadeau pour Kelhan, leur amie d'enfance, leur chef de clan, était bien quelque chose qui le pousserait à se surpasser. Et qui la pousserait également à le faire. " Ou bien ravie du mien. " Et déjà elle réfléchissait oui à ce qu'elle pourrait lui ramener. Peut être la tête d'un des animaux spécifique aux démodrakhos, ou une vieille babiole, elle verrait bien ce qu'elle trouverait. Pas des fleurs. Oh non, pas des fleurs. Alors elle rit un peu plus. " J'y attendrais tes félicitations oui. "

Mais voila qu'il la doublait déjà, et caressant la crinière d'Adhil elle le poussa a accelerer, faisant une boucle sur la gauche, alors qu'ils arrivaient en face d'un des torrents spécifique aux territoires demodrakhos. Est-ce qu'ils risquaient quelque chose à les franchir ? Est-ce qu'ils risquaient de se faire attaquer ? Peut être. Mais l'adrénaline n'en était que plus forte. Et tandis que l'orage se faisait plus préssant, et que l'obscurité les recouvrait de plus en plus, elle essayait de le doubler par fourberie, en trouvant une espece de raccourci peut être.

 
(c) moonday girl.


HRP:
 

_________________
27 ans — Patrouilleuse en chef des Faya — possède un étalon noir nommé Adhil — passionnée d'Astronomie — sa patrouille est uniquement composée de femmes — protectrice, généreuse, fataliste et froide  
Some things never changes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Kellan Lutz
Bravoure :
225
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific    Lun 5 Fév - 15:01



we are just like storms, beautiful & terrific
flashback.86 + feat. Edheän ;cela ne fait qu'un peu moins d'un an qu'Edheän possède son étalon, pour Kaleh ça fait un an de plus. Les deux amis se retrouvent pour une compétition. Le temps est au soleil pour le moment, mais des nuages menacent.
Ayant donné le ton, l'élan d'un coup de talon sur le flan d'Eros, je me suis laissé emporter par le vent, voûtant mon dos, agrippant fermement les reines au plus près de sa crinière; Je ne pouvais pas perdre. La honte me submergerait et malgré cette complicité qui nous unie Eden et moi, je l'aurais bien évidement en travers de la gorge. Je devais réussir. Vous vous dites que je prends ce défis trop à cœur, que l'enjeu ne vaut pas de se faire du mal, en plus que l'orage commence à gronder et le soleil à définitivement décider de s'évaporer au dessus des nuages pour laisser place aux ténèbres d'une nuit avancée. La pénombre était la seule chose qui pouvait effrayer nos montures bien qu'ils soient entraînés pour chevaucher vents et marées dans n'importes quelles situations. Toutefois, malgré l'expérience de mon cheval, je le sentais hésitant. Je regardais toujours autour de moi voyant Adhil sur ma gauche, tout près de nous. "Aller Eros, tu peux le faire. Garde l'allure mon beau." Je le flattais oui, je lui donnais cette envie de se surpasser tout comme moi je la ressentais. A chaque minute, mon regard se porter sur ma gauche et Eden ne quittait pas mon sillage, c'était une coriace, féroce concurrente. Cela me fit sourire car je savais qu'avec elle ça ne serait jamais simple d'où nos défis enfantins, mais néanmoins je serrais les dents car je ne voulais vraiment pas qu'elle gagne.

Puis un grondement orageux vint surprendre Eros qui hennit par peur et s'agita légèrement me faisant tanguer vers l'avant. Mes muscles se crispèrent sous la tension due à la surprise du choc et je tentais de me redressais du mieux que je pouvais mais il commençait à bien trop s'agiter. "Eros, calme-toi! Ce n'est qu'un orage, ressaisis-toi!" Ma confiance en lui était inébranlable, je lui confierais ma vie si il le fallait, mais sa réaction m'inquiéta quelque peu. Ma vision commençait à être obstruée par la pluie, je ne voyais pratiquement pas à dix mètres et l'eau fouettait à bien nos corps. C'était peut-être risqué mais que serait un défis sans difficulté après tout ? Une simple ballade de routine. Non. L'orage était notre difficulté en plus du comportement encore imprévisible de nos chevaux. Je voyais Eden se rapprocher beaucoup plus, nous talonnant ou bien venait-elle de me dépasser. C'était vraiment serré comme course. L'eau torrentielle de la rivière se fit de plus en plus entendre à chacun de nos pas et je voyais Eden accélérer tant que ça retira aussitôt le sourire sur mes lèvres. Je la sentais très mal, mais je surenchérissait, fouettant à nouveau les flans d'Eros. Hurlant d'accélérer d'avantage sa cadence. Si Eros n'était pas un cheval, je l'aurais presque entendu grogné sa rage, il ressentait quelque chose que je ne percevais malencontreusement pas dû à la compétition qui se jouait.

Enfin arrivée tous deux au niveau de la rivière, me voyant fièrement traverser celle-ci avant Eden, dans mes rêves, Eros bascula tout notre poids sur ses pattes arrières, s’engouffrant dans la boue humide, me projetant sur le sol sans rien n'y comprendre. Je jurais déjà mon mécontentement, lorsque je sentit son regard posait sur moi. Finalement Eden ne se serait pas tromper sur une chose. Mes vêtements étaient maintenant tous plein de boue. "C'est pas vrai! Eros! Qu'est-ce qu'y t'a pris ?" Il hennissait, je me relevais avec difficulté portant une main sur mes côtes avant d'aller le réprimander, mais il était incontrôlable. Comme si toute cette agitation ne venait pas seulement de l'orage. Je tentais de l'approcher mais il se cambrait. Je tâchais de le contourner et agripper un côté des reines avant de la tirer pour le stopper. "Calme-toi! Calme Eros. Ce n'est qu'un orage. Ne. Bouge. Plus!" Eros s'étant enfin calmer, j'entendis le bruit d'une branche se briser et en une seconde je dégainais mon épée, sanglée à la scelle de mon cheval puis je me retournai pointant ma lame face à la menace. Au fond de moi j'espérais que cela soit Eden.


(c) moonday girl.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific    

Revenir en haut Aller en bas
 
kaleh — we are just like storms, beautiful & terrific
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]
» you make beautiful dream. ~ mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Hosakru-
Sauter vers: