AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nahele + I think i forgot something...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Elle Fanning
Bravoure :
367
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 2:04




Nahele kom Hosakru

 
Nahele (prononcé Nahili)
Nale (prononcé nali)
17 ans
Amnésique qui se cherche
Hosakru
Ne connait pas la coalition
feat. Elle Fanning
Descriptions
capable - communicative - curieuse - empathique - intuitive - observatrice - persévérante - prudente - sensible - solide
confuse - crédule - émotive - étourdie - influençable - instable -
lunatique - méfiante - versatile - vulnérable


Il y a moins d'un mois, Nahele possédait toutes les qualités requises pour pouvoir devenir un chef. Elle était dynamique et dévouée, heureuse de servir son prochain. Elle ne demandait qu'à apprendre et rendre sa Steltrona fière. Mais ça, tout ça, c'était avant son accident.

Aujourd'hui, elle n'est plus du tout cette adolescente, l'amnésie l'a complètement transformée. Extrêmement incertaine, elle trébuche dans la vie et n'a plus cette confiance d'avant. À son réveil elle se souvenait tout juste de son prénom et elle ne savait pas à qui se fier, à quoi se raccrocher. N'importe qui dans la même situation aurait été aussi terrifié qu'elle ne le fut. Imaginez, se réveiller dans un lieu qui vous est complètement inconnu et sans véritablement savoir qui vous êtes... De vaguement vous souvenir de votre propre prénom.
Nahele tangue donc entre méfiance et crédulité, ne sachant jamais si elle a en face d'elle une personne qui lui veut du mal ou à l'inverse un proche qui l'aime tendrement. Cela la rend parfois folle, ça l'énerve, la désespère. Elle ne veut pas tomber dans un piège, mais elle ne veut pas non plus blesser qui que ce soit. Elle essaie tant bien que mal de se conformer à ce qu'on lui raconte de son ancienne elle. Mais c'est compliqué. La blonde n'arrive pas à sentir bien dans le chaussures qui étaient autrefois les siennes. Particulièrement avec sa monture, qui la terrifie. Sa chute est la seule chose qui arrive à lui revenir en mémoire plus ou moins clairement et inconsciemment son esprit la protège comme il peut à présent.

La blonde est désormais lunatique et changeante, ses émotions s'emballent en une fraction de seconde et elle ne contrôle plus rien. Sa mémoire est aussi défaillante, surtout celle à long terme. Ce n'est pas rare qu'on doive lui répéter les chose, encore et encore. Elle fait des efforts la pauvre, elle fait de son mieux pour ramener un peu de souvenirs. Mais en vain.

Mais de son accident est née une toute nouvelle curiosité et ouverture d'esprit. Elle réapprend tout, elle redécouvre tout. On croirait voir une gamine qui fait ses premiers pas. Nahele s’émerveille pour un rien, tente de tout savoir, tout apprendre. Si elle ne se souvient plus de ce qui la passionnait autrefois, elle cherche de nouvelles passions, tout en essayant les anciennes avec difficultés. Remonter sur son cheval est pour le moment impossible à ses yeux, rien que de l'approcher la fait trembler de partout.

Une part d'elle se dit qu'elle doit restée, auprès de ceux qui sont sa famille. En sécurité. Mais elle ne peut nier que de les voir se tuer à ramener la Nahele qu'ils connaissaient et aimaient lui met une pression terrible sur les épaules, car elle doute de le redevenir un jour cette fille. En vérité, elle se reconnait à peine en cette demoiselle. Son corps lui, à des réflexes qui la perturbent et ne pas comprendre la rend triste et agacée. Dans ces moments, elle se demande si la place de la nouvelle Nahele ne devrait pas être ailleurs...

-*-

Nahele est une jeune fille tout à fait ravissante. Elle semble ne pas grandir et conserver un état juvénile, autant de visage que de corps. Ses courbes sont timides et sa musculature fine. Quand elle apprenait à se battre on la faisait surtout miser sur la vitesse et l'agilité, car elle n'était définitivement pas taillée pour la force brute. De ses entraînements elle garde quelques rares cicatrices, sa chute en revanche à durement marquée son corps et elle s'est cassée quelques os en déboulant. Elle se remet tranquillement.
Elle aime agiter dans le vent son éclatante chevelure couleur des blé au soleil, qui caresse le milieu de son dos. Ses yeux changent de couleur selon la lumière et certainement d'autre facteurs ; tantôt ils seront d'un vert éclatant, presque irréelle et plus tard ils pétilleront d'un brun chaleureux.

Elle possède bien évidement sur son avant-bras gauche un tatouage représentant l’emblème de son clan, obtenu après son rite de passage.
Bientôt elle fera sur ce même bras, mais au niveau du poignet cette fois-ci, la marque permanente de son prénom. Pour ne jamais plus l'oublier.

 
Equipement
On lui dit qu'elle possède une jument, une sorte de descendante des pur-sangs abritant les écuries d'autrefois, à la robe alezan. Elle l'aurait apparemment baptisée Mowa, mais comme pour tout le reste elle n'en garde aucun souvenir. La bête semble farouche et en besoin contant de bouger. Cela ne faisait qu'un an que Nahele travaillait avec elle n'avait pas fini de la dresser correctement. Aujourd'hui elle la craint un peu, gardant ce seul sentiment de sa chute.


 Raconte nous une histoire

Citation :
Avez-vous peur des armes à feu ? : Arme à quoi ? - Nahele, sans avoir peur de ces outils, n'était nullement à l'aise à proximité. Les effets de l'inconnue surtout, elle n'était pas habituée à une arme si bruyante.
De la technologie en général ? : Techno-quoi ? On peut parler la même langue s'il-vous-plait. - Même histoire que pour les armes, elle ne savait pas comment réagir face à toutes ces choses qu'elle ne comprenait pas. C'était un brin frustrant par moment.

Avez-vous de la famille ? : Apparemment, des gens se sont présentés comme étant mes parents et un autre mon frère. - La jeune fille est la petite dernière d'une famille très unie. Ses parents sont des soutiens sans faille et elle était extrêmement proche et complice de son grand frère, Kaleh.
Quel est votre rôle dans le clan ? : J'avoue ne pas savoir... je me sens plutôt inutile en fait, un boulet que tous traînent. - Nahele était la récente protégée de la Steltrona. Celle-ci l'avait prise sous sa tutelle pour en faire sa seconde dans un avenir prochain. Malheureusement, les aléas du destin en décidèrent autrement et à moins d'un miracle, elle ne reprendra pas cette place.
Respectez-vous le commandeur ? : ....Qui ? - Bien sûr. Elle ne l'avait jamais vraiment rencontrée en personne, mais son parcours est vraiment impressionnant. La jeune apprentie guerrière ne pouvait s'empêcher de s'en inspirer.

Que pensez-vous de l'entrée des skaikru dans la coalition ? : Hum... pardon... je ne sais pas ce que c'est. - La blonde n'a pas spécialement eut le temps de se forger une opinion sur ces nouveaux alliés. Mais elle aurait certainement pensé que plus de gens dans leur sens, c'était toujours mieux de de nouveaux ennemis.
Que pensez-vous des sky people d'ailleurs ? : Que je ne sais pas qui ils sont. - Qu'ils sont.. spéciaux ? Enfin, tomber du ciel c'est pas franchement commun.

Quel a été votre rôle dans la bataille de la montagne ? : Il y a eu une bataille !? - Nahele se tenait auprès de Kehlan et combattait comme elle ne l'avait jamais fait auparavant. Elle était toute fière d'apprendre aux côtés de sa Cheffe...
Et celui de votre clan ? : Je ne me souvenais même pas que j'avais un clan. - Ils ont prêtés main forte à Heda sans hésitations, question de faire payer aux Maunons leurs gestes envers les grounders.

Étiez-vous à Kalawen ? : Où ça ? - Oui.
Que faisiez-vous pendant la bataille contre les barbares ? : Heu... aucune idée, encore. - Toujours à suivre sa Steltrona, aussi bravement et efficacement que possible.

Que faisiez vous pendant la bataille des grottes : Je me rétablissais de ma chute.


Bravement elle avançait vers le grand enclos, armée uniquement de sa carotte et de son entêtement à défier les interdictions de sa mère et approcher seule les bêtes de ses géniteurs. Du haut de ses quatre années, elle se jugeait parfaitement capable d’aller voir les chevaux sans la surveillance d’adultes ou de son frère. Elle était inconsciente des dangers qu’elle encourait, comme un geste trop brusque de la part de l’équidé et elle irait rouler plus loin. Ou trébucher et se faire piétiner par les sabots de l’animal. Enfin, toutes les bonnes raisons qui motivaient sa mère à encore veiller sur chacune de ses approches, elle ne connaissait pas et puis elle s’en fichait même un peu. C’était qu’elle voulait faire la fière devant ses copains et fanfaronner, se vanter qu’elle était montée seule comme une grande sur le dos d’un grand cheval. Avant eux.

L’adrénaline qui faisait bouillir ses veines était grisante et elle gambadait presque en allant vers l’espace aménagé pour les montures de ses parents. Comme sa mère en dressait, elle gardait les chevaux séparés et elle n’avait vraiment pas le droit d’aller voir les autres. Sur ce point la femme avait été bien plus grave et sévère, tant que la gamine en restait terrifiée et craignait les conséquences. Il y avait des limites à la folie ! Bref, elle arrivait devant la clôture de bois et elle y grimpa jusqu’en haut avec cette maladresse que les bambins possédait. Et l’une de ses mains occupée par la présence de la carotte n’aidait pas, mais ce n’était pas la première fois qu’elle grimpait là – malgré sa mère qui n’appréciait pas. Un peu plus loin le cheval de cette dernière broutait tranquillement et ses oreilles se redressèrent en entendant l’escalade de la blonde. Celle-ci agita son appât en tentant de reproduire le claquement de langue que sa maman faisait pour attirer l’attention de la bête, mais cela ressembla surtout à un bruit étrange et des postillonements. Mais cela sembla suffire pour que le quadrupède daigne s’approcher lentement de la petite chose dont le sourire devenait plus grand à chaque pas. Maintenant devant elle, le nez de l’animal vint renifler sa chevelure et il lui souffla dessus, chose qui arracha un rire à Nahele qui posa la main sur son museau duveteux. Elle donna le légume désiré au cheval qui le croqua gentiment et l’enfant le regarda faire, des étoiles plein les yeux.

Elle profita de sa main libre pour s’accoter sur le rebord de la clôture et se donner une marge pour caresser la tête. La jeune âme tanguait légèrement au-dessus du vide, mais cela ne semblait pas l’effrayer une seule seconde. Elle n’avait qu’un seul et unique but et tout obstacle n’était pas pris en compte dans son esprit juvénile. Elle aurait aimé aller plus loin, tenter de grimper sur son dos, mais deux bras l’en empêchèrent et la tirèrent hors de portée. Cette soudaine capture lui arracha un cri de surprise et elle tourna rapidement la tête pour croiser le regard peu content de sa mère. Celle-ci la posa au sol et la surplomba de toute sa hauteur d’adulte, croisant ses bras sur sa poitrine et fixant sévèrement son rejeton, qui baissait la tête et admirait ses pieds. « Pardon. » Qu’elle finit par murmurer, levant piteusement ses prunelles. « Mais je voulais juste faire comme Kaleh, il monte tout seul lui… » La femme leva un sourcil, peu convaincue. « Kaleh est grand Nehele. Pas toi. » Cette phrase fit baisser les yeux de la gamine, honteuse. Elle bouda légèrement et ses bras étaient ballants le long de son corps. Oui, elle savait qu’elle était petite, mais elle n’aimait pas l’entendre, surtout pas de la bouche de sa mère. C’était qu’elle voulait déjà être une grande et forte Hosakru, avoir son propre cheval et galoper dans les plaines verdoyantes. Mais apparemment, ce n’était pas pour tout de suite. Elle attendait donc l’ordre de renter, mais fut surprise d’entendre le soupir de sa mère et de voir celle-ci se diriger dans l’enclos et lui faire signe de la suivre. Cela lui demanda quelques secondes avant que l’information ne se rende à son cerveau, mais ceci fait un énorme sourire lui cola à la figure et elle ne se fit pas prier pour talonner sa maman.

Environ une heure plus tard, le duo du père et du fils rentrait chez eux, certainement de l’apprentissage de ce dernier. Ils furent accueillit par une voix enjouée qui hurlaient leur noms au loin. Ils allèrent vers la source du bruit qui se trouvait dans l’enclos personnel de la famille. Ils y trouvèrent la mère qui souriait, attendrie par la vision de sa fille sur le dos de son cheval qu’elle tenait par une laisse. Bien sûr elle ne laisserait pas la petite diriger seule l’animal, mais pour l’intéressée cela semblait suffisant. D’être assise toute seule sans personne avec elle, elle avait la véritable impression d’être en train de monter comme une adulte. Et elle voulait absolument que les hommes de sa famille la regardent aller et soit fières de son exploit.

-*-

Son cœur battait à toute allure, elle entendait littéralement le son rythmé de l’organe tapant dans sa cage thoracique résonner dans ses oreilles. C’était le grand moment, l’instant qu’elle attendait depuis sa plus tendre jeunesse. Cette unique chance que son peuple lui offrait de les rejoindre, qu’ils la reconnaissent officiellement comme l’une des leurs. Tout le monde était là, le clan, sa famille. La Steltrona… Tous ces regards prêts à jauger cette nouvelle génération de sang frais, découvrir les promesses de demain. Avec elle se tenait une dizaine d’autre d’adolescents, l’égo gonflé à bloc, jouant du coude pour se faire voir, se faire remarquer. La blonde se doutait même qu’ils devaient tous être prêts à viser le cheval le plus agressif et le monter le plus rapidement possible, pour absolument se mettre en haut de la chaîne. Nahele n’avait pas ce même objectif, la veille sa mère lui avait rappelé ces quelques mots qu’elle lui répétait depuis toujours ; elle devait monter l’équidé qui attirerait son regard en premier. Celui qui danserait avec elle, qui lui offrirait un vrai défi à sa mesure. Il fallait qu’ils se reconnaissent comme des égaux et pour cela, seul un cheval pouvait faire l’affaire. Et il ne serait pas nécessairement le plus prisé de tous. Mais ce serait le sien. Et personne ne lui retirerait sa réussite, elle lui appartiendrait à jamais.

Soufflant un coup, la jeune fille évacua la pression qui montait en elle, son corps tremblait sous l’attente et l’excitation. Elle était sur le qui-vive, attendant l’entrée du troupeau de jeunes chevaux non-dressés et prêt à se débattre farouchement. Elle était impatiente de faire ses preuves, mais aussi terrifiée à la simple idée d’échouer en essayant. Elle avait un certain passé dans sa famille, des chefs de patrouilles sur plusieurs générations et une mère dresseuse. Bien sûr elle savait très bien qu’on ne lui imposait rien, mais cela mettait tout de même une certaine pression sur les épaules. Nahele voulait rendre tout le monde fière d’elle, surtout que depuis ses huit ans elle cherchait encore sa voie. Choisir son mentor fut compliqué, parce qu’alors elle ne savait absolument ce qu’elle voulait devenir. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle voulait monter à cheval et bien faire. Peut-être patrouilleuse ? Comme son frère, son père, son grand-père et elle en passait. Ou une dresseuse comme sa mère.. Toutes ces options étaient bien, mais aucune ne l’animait vraiment. En fait elle espérait que le rite de passage l’aiderait à se décider enfin. Mais chaque chose en son temps, il fallait déjà qu’elle dompte un cheval.

Enfin on relâcha les bêtes qui arrivèrent en trombe, martelant le sol de leurs sabots et galopants, libres comme tout. On remarquait déjà ceux qui étaient plus agressifs que les autres, ceux-là eurent vite des challengers à affronter. De son côté, Nahele observait, regardant passer les uns et les autres. La blonde tournait légèrement sur elle-même, se laissant submergée par le flot de crinières et de corps flous qui bloquaient sa vision. Elle cherchait des yeux son cheval, celui qui serait le sien pour toujours. Aucun ne se démarquait, aucun n’attirait son œil. Jusqu’à ce qu’elle la voit, une jument à la robe alezan qui courrait tranquillement. Elle n’était pas d’une agressivité incroyable, mais pas d’un calme plat non plus. Elle avait même une lueur maligne dans son regard, presque joueuse. Oui, c’était elle. D’un pas assuré l’adolescente avança vers l’animal et se jugeant suffisamment proche elle s’élança sur elle. Ses doigts s’accrochèrent dans sa crinière sombre et sans surprise elle se cabra avec un puissant hennissement contrarié et elle se mit à courir. Nahele se tenait aussi bien que possible et elle tenta de balancer son poids pour faire passer sa jambe par-dessus le dos et ainsi commencer à véritablement la dompter. Elle y arriva presque, sauf que cette jument-là était véritablement mesquine et quand elle sentit que l’humaine arrivait à son objectif, elle freina d’un coup sec et pencha tout son corps vers l’avant. La gravité étant Reine de ce monde, la petite se retrouva projetée au sol et roula durement sur la terre. La bête sembla fanfaronner, fière de son coup et Nale leva la tête un sourire en coin. « T’inquiète ma belle. » qu’elle lança « J’ai toute la journée si tu veux, mais j’taurais à l’usure ! Viens, on va danser. » Et elle retourna à la charge, sans aucune craintes, même ! Elle semblait presque s’en amusée, de cette situation. Nahele retomba quelques autres fois, chaque fois avec moins de chevaux présents que la dernière, si bien qu’à un moment elle fut la seule encore en jeu. Certains pourrait dire qu’elle était nulle, incapable. Autant de temps pour dompter un cheval ? Ridicule. Mais qu’ils jasent ces gens, Nahele était certes tombée et retombée, mais n’importe qui d’autre en aurait fait autant avec cette jument qui semblait se plaire à ridiculiser les bipèdes. Mais à chaque chute, elle s’était relevée. À chaque chute, elle était retournée vers la bête, jamais elle n’avait tourné les talons, abandonnés. Elle avait tenu bon, décidée. Et c’était plus fière que tout qu’elle finit par rester sur le dos de l’équidé suffisamment longtemps pour que son rite soit considéré comme réussi. Pour elle, c’était mieux que d’avoir fini la première. Elle avait mérité sa réussite.

Accompagnant ses camarades, elle reçut sa peinture de guerre, l’emblème de son clan sur son avant-bras gauche et ceci-fait elle se joignit au reste des cavaliers pour galoper en leur compagnie. Elle était heureuse comme tout, d’enfin pouvoir courir aux côtés de sa famille avec son cheval. D’être finalement une membre à part entière du Hosakru. Elle participa aux réjouissances et remercia gentiment tous ceux qui la félicitèrent pour sa réussite et surtout, avec une humilité toute simple. Ça aurait facile de se vanter, de s’enorgueillir et de gonfler son égo. Un peu comme son frère. Mais elle ne fit rien de cela et profita juste de la fête et de s’amuser. Durant la soirée, elle se cogna dans une silhouette imposante et elle s’empourpra légèrement en voyant que c’était sa Cheffe. « H-Heya Steltrona. » Inspirant un bon coup, elle conserva son sang-froid et fit bonne figure devant la cavalière de renom. Cette dernière se contentait de l’observer, de ce regard qu’elle seule possédait et qui mettait la blondinette un peu plus mal à l’aise chaque seconde – mais qui le cacha comme elle put. Finalement, la grande dame ne prononça que quelques mots ; « Tu n’as pas changé de cheval. Pourquoi ? » La question prit de court la demoiselle qui papillonna des cils, cherchant une réponse adéquate pour sa dirigeante. Elle secoua doucement la tête en haussant doucement les épaules et elle regarda directement Kehlan dans les yeux. « Je préfère finir ce que je commence. » Elle n’eut aucune réponse si ce n’était qu’un silence et un vague hochement de tête. Et elle tourna les talons, aussi simplement qu’elle était arrivée. Nahele n’y comprit rien et ne chercha pas trop à comprendre en fait. Qui y avait-il à dire ? Elle se voyait mal harceler sa Steltrona pour le savoir.

Quelle ne fut pas sa surprise une dizaine de jour plus tard de recevoir à nouveau la visite de la femme qui lui proposa de voir si elle avait de quoi être une seconde potentielle. Nahele qui se cherchait depuis si longtemps fut ravie d’accepter et sembla s’épanouir dans cette voie qu’était l’apprentissage de la diplomatie.

-*-

Elle était enfin de retour chez elle après avoir combattu à la Montagne et contre les barbares de Kalawen. Jamais de toute sa vie elle ne fut si heureuse de serrer sa mère dans ses bras, de respirer son odeur rassurante et enfouir son visage dans le tissu de ses vêtements. De simplement être la fille de sa génitrice. Celle-ci l’avait enlacé très fort, comme si elle ne voulait plus jamais la voir partir et n’avait cessé de lui embrasser le front et les joues et l’observer de partout, cherchant des blessures. Fallait dire que c’était la première fois que sa petite dernière partait au combat, directement aux côtés de leur Cheffe pour apprendre d’elle. Elle avait eu peur de ne pas la voir revenir, comme c’était le cas avec son mari et son fils. Mais elle la récupérait, et la voir plus fière que tout lui mit un baume au cœur. Nahele semblait vraiment se plaire dans cette voie, elle se voyait de plus en plus seconder Kehlan dans sa tâche et un jour peut-être, devenir cheffe à son tour et protéger tout le monde. Ce n’était pas évident tous les jours, plus d’un soir elle était allée au lit complétement épuisée et vidée d’énergie. Apprendre de Steltrona n’était pas qu’une simple promenade de santé, bien loin de là et elle devait aussi dresser sa monture quelque peu capricieuse par moment. Mais elle ne regrettait pas un seul instant d’avoir accepté, oh non. C’était dur de cacher sa fierté, sa joie d’enfin savoir où elle allait, ce qu’elle voulait faire dans sa vie. Alors que cela lui prenne tant de son temps libre n’était qu’un maigre prix à payer au final, bien que de ne pas galoper lala journée entière en compagnie de son frère ou ses amis lui manquait quelque peu.

Justement, elle décida de profiter de la pause que le retour au clan procurait pour accepter de se rendre en montagne pour une balade avec un groupe de ses plus proches amis. Elle scella Mowa qui semblait elle aussi enjouée l’idée de simplement aller se dégourdir les pattes et non combattre sauvagement. Et la voilà, elle était en route pour rejoindre ses compagnons, trottant tranquillement à travers les chemins sinueux que le temps avait formé de lui-même dans la rocaille. Ici, tous les Hosakru connaissaient leur territoire comme leur poche et ils profitaient d’avoir enfin leurs montures pour se promener librement et sans supervision parentale. Notamment, une petite plaine et un boisé se cachaient entre des parois et elles étaient tout simplement parfait pour se reposer et courir. S’y rendre par contre, n’était pas toujours chose aisée, se perdre était simple et il y avait parfois des pumas qui rodaient. Il fallait donc bien connaître les lieux et être extrêmement adroit avec sa monture. C’était le cas ici de Nahele et ses copains qui se mirent en route en babillant joyeusement durant les dizaines de minutes que cela leur prenait pour arriver à ce petit coin de paradis. En arrivant près du lieu, certains se mirent à faire la course et descendirent vers le terrain de verdure. Cette vision fit rire la blonde qui talonna gentiment sa jument pour qu'elle aille les rejoindre. Mais un bruit fit se redresser vivement les oreilles du cheval qui s’immobilisa. Voyant la réaction de sa fidèle amie, l’adolescente leva la tête vers les bords de roches, cherchant des yeux la présence du prédateur à six pattes. Les autres finirent par remarquer aussi et tous se turent d’un seul coup, cherchant la bête. Finalement, elle se détendit et répéta son ordre pour sa belle, mais celle-ci était toujours aussi raide. La blonde fronça les sourcils. « Mowa ? Qu’est-ce qu’il y a ma belle… » Elle n’était pas folle, elle faisait confiance à son animal qui percevaient plus de choses qu’elle, dont le danger. Quelqu’un la héla d’en bas, cherchant à savoir si tout allait bien. Elle allait répondre quand cette fois-ci, un petit éboulement se produisit, suivit d’un grognement qui rebondit sur les parois rocheuses. Le sang de Nahele se glaça d’un seul coup et elle sera les brides. Sauf que sa jument, prise de panique, se mit à piétiner le sol frénétiquement et malgré ses tentatives pour la rassurer, celle-ci s’agitait de plus en plus. « Mowa calme toi ! » s’exclama la jeune fille, essayant de la calmer, mais le puma émit un rugissement qui acheva d’effrayer son cheval qui se cabra violement. Elle n’avait pas eu le temps de la dresser suffisamment encore, pas en une année et donc à ce niveau de panique elle n’arrivait à rien. Elle ne cessait de s’agiter et Nahe tenait de moins en moins bien. « Mowa, Stop. Calm-..NON MOWA ARRÊTE. » Tout lui glissa des mains et sans qu’elle ne comprenne quoi que ce soit, la blonde tomba à la renverse et commença à chuter. N’ayant pas eu le temps de descendre dans la plaine, elle rencontra plusieurs obstacles et déboula durement, se cognant de partout. Elle n’entendait pas les cris de ses amis, elle ne comprenait absolument rien en fait. Elle ne sentait pas la douleur, n’entendit pas l’os de sa jambe droite qui venait de se fracturer. Elle ne sentait les branches qui la grafignaient, le dur contact de la terre et finalement, l’arrêt total. Nahele roula encore un peu avant de s’étaler au sol. Un sifflement strident résonnait dans ses oreilles et le monde entier tournait et tournait. Tout devenait de plus en plus flou et elle ne remarqua que très peu les gens qui l’entouraient et lui parlaient.

Ses paupières se firent lourdes et malgré son débat, elle sombra dans l’inconscience. Elle fut ramenée au Clan, chez le guérisseur. Quand Heda rappela les troupes pour venir en aide aux gens de la Station Agro, la Steltrona fut forcée de partir sans son élève qui était toujours dans les limbes. Elle resta ainsi plusieurs jours et quand elle ouvrit finalement les yeux, les gens du Clan n’étaient pas encore de retour. Difficilement, Nahele se redressa, détaillant l’endroit du regard, semblant perdue. Une apprentie entra et la vit, lâchant alors tout ce qu’elle avait en main pour courir aller chercher le soignant qui ne se fit pas attendre. Gentiment il s’approcha et lui parla, s’enquérant de son état. Il l’observa, regardant les dégâts, mais quand il fut trop proche, la jeune fille recula d’un coup, semblant effrayée. Ses sourcils étaient froncés et elle balbutia avec difficulté ; « Que-qui êtes-vous ? … Je suis où ? Je… je-je.. Comment je m’appelle… »


 
Harper <3

 Code du règlement : Taaaaaaartes et Bellamy ~

What else?

ET ENFIN

Votre avatar
Code:
<span class="pris">▬</span> Elle Fanning • <a href="http://red-sands.forumactif.org/t2476-nahele-i-think-i-forgot-something"><span class="grounders">Nahele</span></a>

Votre metier
Code:
<span class="pris">▬</span> <span class="grounders">Nahele</span> - Amnésique qui se cherche

Vos noms & prénoms
Code:
<span class="grounders">Nahele</span> • Hosakru



 
code by daenaera


Dernière édition par Nahele le Ven 29 Déc - 7:18, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Matthew Gray Gubler
Bravoure :
509
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 8:11

Rebienvenue Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rosamund Pike
Bravoure :
789
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 8:39

Ouiii rebienvenue looove

_________________
Come ride with me through the veins of history
No one's gonna take me alive, the time has come to make things right. You and I must fight for our rights. You and I must fight to survive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Kellan Lutz
Bravoure :
409
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 9:32

Ma petite soeur chérie, rebienvenue ! Calin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2781
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 9:57

Rebienvenue toi looove

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2721
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 10:17

Rebienvenuuuue sluuurp Une petite amnésique, que c'est chou looove

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1983
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 16:37

Rebienvenue ! looove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Madelaine Petsh
Bravoure :
434
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 17:13

Rebienvenue ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Finn Wolfhard
Bravoure :
560
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Mar 26 Déc - 21:17

Rebienvenue a toi Calin10

_________________

What do we stand for when we all live in fear?
Give me a reason to stay here 'cause I don't want to live in fear. I can't stop the rain but I can stop the tears. I can fight the fire but I can't fight the fear#EBB100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Elle Fanning
Bravoure :
367
avatar
Grounder ; Hosa
Grounder ; Hosa
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Jeu 28 Déc - 5:04

Merci tout le monde =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Marie Sexy Avgeropoulos
Bravoure :
1804
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Ven 29 Déc - 1:20

Rebienvenue looove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jarod Joseph
Bravoure :
985
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   Sam 30 Déc - 11:31


Tu es validé(e)


   
pataclop pataclop pataclop  Sushi


    Ce que tu dois faire avant de commencer à rp avec nous.


      → Assez amusant peut être : les fiches de liens ainsi que les demandes de RP.

      → Et enfin : les achats et les les top sites.
   

   
codé pour red sands
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nahele + I think i forgot something...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nahele + I think i forgot something...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) You're my ex-lover, I loved you so much but I forgot everything even you.
» mais qu'aimer de travers, peut mener en enfer (nahele)
» Password Recovery
» I forgot how to trust people
» If you ever feel stupid, remember that one time my twin sister forgot my birthday... + Héloïse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: POUR LE RP :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: