AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Dim 17 Déc - 13:06


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from DARK.
On a tous un moment dans notre vie où nous nous confrontons à bon nombres d'erreurs. Syn', elle, les collectionnait ces moments là et une fois de plus son corps allongé là, au beau milieu de ce lit de fortune, brisa son silence. Des gémissements, ses muscles endoloris par le froid lui rendaient la tâche difficile. Elle ne se rappelle plus de rien, un vrai trou noir, un black out total. Qu'est-ce qui a bien pu se passer la vieille comme de l'endroit où elle se trouve actuellement. Elle grimace, tente de se redresser d'à même le sol, rude épreuve quand on sait qu'elle a passé la nuit à boire et ruminer son esprit. Elle plisse les yeux de part ce trop plein de lumière qui jailli de nul part.
Elle bougonne "Qu'est-ce que j'ai encore foutu..."  bien qu'elle savait exactement ce qui s'était passé comme à chacune des fois où elle se réveillait ici et là. Elle ne sait plus qui elle doit affronter. Elle-même ou son passé. Bref. Elle finit par se lever et voir le jour briller sur les quelques couches de neige éparpillées dans les rues de Polis. Elle soupire, enfile une grosse veste faîte de cuir et fourrure. L'hiver est là. L'hiver s'abat. Elle regarde le ciel et observe que le soleil n'est pas à sa place matinale. Elle fronce les sourcils et sait très bien qu'elle sera en retard. Elle soupire à nouveau et se dirige vers la demeure des guérisseurs, là où elle a voué passer le plus clair de son temps en raison de sa mère. Elle soupire, une fois de plus mais elle sait que c'est nécessaire, un besoin pour elle et sa famille. Elle ne se dérobera pas et se presse d'entrer en ses lieux dit sacrés. Elle salue les quelques guérisseurs qu'elle croise en chemin d'un hochement de tête, l'air de rien, elle entre dans la salle au fond du temple. Là où le maître guérisseur l'attendait.

- Je suis désolée... pour mon retard. J'ai passé... une très mauvaise nuit.
- Oublie tes excuses, tu as assez perdu du temps. Il faut te mettre au travail. Quelqu'un va venir avec toi, pour t'aider. dit-il, faisant signe à cette personne de venir.
- De l'aide ? Je n'en ai pas besoin.
- Ta tête m'indique le contraire Syn'... Tu ira avec Klark kom Skaikru cette fois. le sage leva les yeux, regardant derrière elle et vit Clarke dans son sillage.

Elle se retourne alors, suivant son regard et par sa plus grande déception, elle vit la fille du ciel adopté des Trikru venir vers eux. Elle grogne en silence, se mordant la lèvre supérieure et pensa déjà que cette journée n'aurait pas fini d'avoir son lot de surprise. Elle se retourne lentement vers son maître et ferme les yeux.

- Ça ne pouvait pas être pire... murmure-t-elle.
- Heya Klark. Es-tu prête à partir ? Syndeï t'accompagnera, te guidera.

Ces mots ne voulait pas s'encrer dans la tête de la brunette et pour peu qu'elle voulait être seule à cet instant, elle devait s'y faire. Les ordres du guérisseur furent très clairs, limpides. A contre cœur Syn' salue la jeune femme et lui fait signe indirectement de la suivre.

- Aller on y va. Je voudrais pas avoir à passer la nuit avec toi en plus.
— code by lizzou —



Dernière édition par Syndeï le Lun 29 Jan - 20:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2510
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Lun 18 Déc - 12:24

Cela faisait partie des choses les plus simples de sa vie, bien que pour d’autres, cela devait être toute leur vie. Clarke aimait ces moments passés avec les guérisseurs, ça la rapprochait de ce pour quoi elle était faite : soigner. Elle se rappelait de ces moments de doutes, quand elle s’était vue répandre la mort, des mois auparavant, tuant des êtres dont elle ne connaissait ni le nom, ni le visage. Des individus dont elle ne se souviendrait ni le nom, ni le visage. Sa démarche était relativement simple, elle avait l’impression qu’en soignant les autres, elle se soignait elle-même, se rappelait qu’il n’y avait pas que la mort qu’elle était capable de donner sur cette terre (bien qu’elle restait toujours dans son sillage, jamais loin, présence constante dans son imaginaire. Ca ne la quittait plus, ce sursaut d’adrénaline qui pouvait surgir en un instant. La survie l’avait définitivement changé. Pas en bien, pas en mal. Juste changée). L’apprentissage était une manière de s’occuper sainement, d’oublier les discussions du conseil, les échanges avec sa mères et autre réfractaires.

Aujourd’hui, après avoir fini d’expliquer quelques techniques de soins qu’elle avait appris sur l’Arche, l’un des maitres était venu la voir, lui proposait une activité nouvelle, surement aidée par la fonte de la neige : celle de se rendre en forêt pour récolter des plantes médicinales. Elle accepta. Déjà habituée à cet exercice qu’elle pratiquait d’elle-même quand elle se rendait dans les bois par elle-même, ça ne pourrait que lui faire du bien. D’autant plus qu’avec l’hiver, ses balades champêtres s’étaient rarifiées : Clarke n’aimait pas beaucoup le froid. « Heya Klark. Es-tu prête à partir ? » Ca avait été dans le début de l’après-midi, que finalement son binôme de la journée se montra. Clarke s’approcha, nettoyant ses mains rapidement sur un torchon. Elle adressa un rapide coup de tête à Syndeï, en guise de salutation. La brune était connue par ici, elle aidait aux ravitaillements, et apparemment sa mère se faisait soigner également. De ce que les autres apprentis lui avaient dit, la jeune triku avait aussi la main lourde sur la bouteille. Soit, ce n’était pas son problème, elle connaissait quelques amateurs d’alcool dans son entourage.

« Aller on y va. Je voudrais pas avoir à passer la nuit avec toi en plus. » Elle eut un petit sourire, Clarke, amusée, alors qu’elle emportait un sac -pour le moment vide. C’était toujours rafraichissant, de ne pas avoir droit à un traitement de faveur. Ca ne voulait pas dire pour autant que la fille du Ciel serait tendre avec son accompagnatrice du jour. « Je ne doute pas que tu aies mieux à faire, oui. » Ce n’était pas méchant, tout au plus joueur. Clakre était de bonne humeur, la joute verbale facile à maintenir. « Voilà la liste de ce dont on a besoin. » Elle lui tendit un bout de papier un peu usé, alors qu’elles sortaient de la tente. Teksas, son garde-du-corps, se redressa un peu et leur emboita naturellement le pas. Clarke l’ignora naturellement. « Par où veux-tu commencer ? » Ce n’était pas une réelle manière de s’intéresser à tout ceci, puisqu’elles se dirigeaient vers les portes de Polis, la soigneuse ayant déjà une idée d’où se rendre. C’était toujours mieux d’engager la conversation que de se reclure dans le silence, non ?

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Lun 18 Déc - 21:16


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from DARK.
Comme à son habitude, Syn' préfère travailler seule. Alors lui coller quelqu'un et surtout Clarke ça n'allait pas être de tout repos pour la jeune assistante. Elle était déjà suspicieuse de la voir par ici, en sachant qu'elle est bien connu de réputation pour être irrévocablement une tueuse née. La jeune trikru finit par sourire tout de même à sa remarque. Elle a du répondant et elle apprécie ça. Evidemment elle aurait mieux à faire, c'est sûr, qu'être en sa compagnie. Apporter de quoi maintenir sa mère à ce stade où elle parvient à marcher et respirer convenablement, c'est plus important que passer la nuit avec la blonde. Ou bien replonger son esprit dans un breuvage ardent qui lui brûlerait à nouveau ses entrailles jusqu'au matin, c'était aussi une possibilité. Néanmoins elle avait fait une promesse et elle ne pouvait la briser. Elles avaient un travail à faire et à bien faire. La vie de beaucoup de personne en dépendait, à long termes. Voilà la liste de ce dont on a besoin. Syndeï se tourna vers le bout de papier que lui tendait Clarke et lut les quelques noms qui y étaient inscris dessus. Elle connaissait la plupart des plantes qui s'y trouvaient, de la plus coriace à trouver et à récolter, à celle qu'on pourrait cueillir simplement en passant les portes de la ville. Le temps ne s'y prête pas trop effectivement. L'épaisse couche de neige ne va pas les avantager dans leur expédition. Garde la liste avec toi, c'est plus... dit-elle tout en sortant de la tente, quand soudain... Une énergumène bâtis en V se pointa devant elles. Syn' fut surprise et eut un léger mouvement de recul. La distance qu'était si bien établit entre la haute stature de monsieur muscle et la petite brindille qu'était la trikru écrasa la fierté de Syn' au plus profond d'elle-même. Déjà qu'elle n'était pas très bien réveillée, en plus de ça il fallait qu'elle se coltine un chien de garde. Elle se racla la gorge avant de répliquer. Wow... Je crois qu'on va pas avoir besoin d'autant de muscles pour de la cueillette. Elle se retourne alors vers Clarke qui était selon elle la principale concernée par ce mastodonte et l'obligea à dire quelque chose d'un regard soutenu. Or la jeune femme ne fit qu'ignorer son garde du corps ce qui était loin de suffire à Syn' qui commençait à y voir double et vraiment désespérer. Génial. Hercule va donc suivre le mouvement. Il nous sera certainement utile pensa-t-elle. Tout est maintenant qu'une question de pratique. Syn haussa les épaules et emboîta le pas. Par où veux-tu commencer ? C'est très simple. Tout était déjà réfléchis pour la trikru. Le mieux serait de commencer par les hauteurs. On va démarrer avec la mousse qui pousse généralement au pieds de la montagne là-bas. Syndeï continua de marcher en direction de la sortie tout en expliquant son plan à Clarke. Ensuite en redescendant vers la ville, on récoltera le reste et ne faudra pas oublier de passer par la rivière pour les algues. finit-elle par dire fièrement avant de se tourner vers la blonde pour voir si elle suivait toujours. Tu vois un peu où je veux en venir ? Limiter le temps de récolte en commençant au plus loin pour finir tout droit chez les guérisseurs. Et tout ça sans trop se fatiguer. Ça évitera les aller-retour inutile.

Elle était plutôt mal à l'aise cependant vis à vis du garde de Clarke. Elle ne savait pas trop quoi dire de peur de se prendre une baffe de la part de Brutus, ou peu importe son nom, si tant est qu'elle mette en danger la vie de Clarke. Alors en plus de faire attention à où elle emmènerait blondie, il fallait aussi qu'elle garde un œil sur son chien de compagnie. Trop d'attention pour si peu. Elle soupira et accéléra le pas pour gagner un peu de temps. C'est la première fois que tu pars comme ça ? Je veux dire, pour récolter ?
— code by lizzou —



Dernière édition par Syndeï le Lun 29 Jan - 20:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2510
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Mar 19 Déc - 14:43

Clarke savait qu’elle fonctionnait très bien de manière autonome, elle s’en était rendue compte très jeune, quand elle pouvait passer des heures à lire seule, chez elle. Cependant, l’univers avait cette tendance faire en sorte qu’elle se joigne à un binôme, un groupe, quel que soit la raison ; elle s’en était rendue compte très jeune aussi, quand Wells s’était mis à l’accompagner partout où elle se rendait. Ca ne la dérangeait pas, d’être entourée des autres. Elle ne repoussait personne, venait souvent en aide, cherchait à obtenir ce qu’elle pouvait d’eux, généralement sous forme de connaissance. Syndeï avait son utilité, puisqu’elle faisait souvent la récolte des plantes médicinales. La blonde ne doutait pas que la sortie serait intéressante, qu’importe l’étendue de la gueule de bois que la jeune Trikru avait – cela se voyait à la démarche, la sensibilité à la lumière, et plus particulièrement l’odeur. Le soigneur, pourtant, n’avait fait aucune remarque. Chacun suivait ses obligations, Clarke ne voulait pas compliquer la situation, plus qu’elle ne l’était déjà pour la brune.

« Wow... Je crois qu'on va pas avoir besoin d'autant de muscles pour de la cueillette. » Clarke jeta un coup d’œil vers Teksas qui possédait son éternelle expression ennuyée. Un sourire traversa le visage de la fille du Ciel, tendant une main vers son garde-du-corps. « C’est Teksas. Si tu trouves la formule magique pour le faire disparaitre, fais-toi plaisir. » Ca avait pour but de mettre Syndeï un peu plus à l’aise, bien qu’elle ne ratait jamais une occasion de taquiner celui qu’elle avait nommé Poney, à ces débuts. Elle sentit le regard de celui-ci, bien avant qu’il n’échappe un « Klark… » un peu las. Elle le regarda par-dessus son épaule, avant de lui adresser un clin d’œil joueur. Elle le voyait, tout au plus, comme un objet d’apparat, rien de bien dérangeant. Maintenant, ils savaient plus ou moins vivre ensemble, c’était un fait non négligeable pour les deux têtes de mules qu’ils étaient.

Soit, le programme était annoncé par Syndeï, Clarke hochant la tête, une concentration légère dans le regard, preuve qu’elle savait de quoi faisait mention l’assistante des guérisseurs. « Je commence à être familière avec les environs de Polis, ça ira. » C’était vrai. Sans compter les quelques mois où elle occupait une chambre bien particulière dans la Tour du Commandant, il n’était pas rare qu’elle explore les bois pour diverses raisons. « C'est la première fois que tu pars comme ça ? Je veux dire, pour récolter ? » Ca, par contre, c’était plus rare. Elle secoua sa tête brièvement, alors qu’elles dépassaient les portes de Polis, adressant un bref salut aux guerriers qui étaient là. « A proprement parler, non… » Elle se frotta un peu les mains, en songeant à cette fois-là. « Un peu après mon arrivée sur terre » avec les Cents, ceux qui étaient plus proches d’elle que de n’importe qui. « nous avons eut besoin de cette algue. » Elle donna le nom en trigedasleng, puisque maintenant elle connaissait son nom et les propriétés élargies, en plus de l’antiseptique évident. « On en avait trouvé sur un cataplasme et c’est mon meilleur ami qui a compris ce que c’était… Il a toujours eu plus de facilité avec les plantes. » Elle parlait peut-être de trop, mais elle ne parlait jamais de Wells… En y songeant, ce mordu de biologie aurait été aux anges d’apprendre les racines et diverses écorces qui regorgaient dans ces bois. « Oui, il aurait adoré faire ça… » Peut-être pourrait-elle prétendre aimer faire ça, en sa mémoire ?

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Jeu 21 Déc - 6:59


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from DARK.
Elle avait sourit, oui lorsque Clarke lui présenta son chien de garde. Syndeï imaginait bien sur un moyen efficace de le faire disparaître pendant leur expédition mais je crois bien que cela n'aurait pas plus, ni à Clarke, ni à Teksas et encore moins à Heda si elle apprenait ce que Syn' aurait fait. Néanmoins elle gardait l'idée sous le coude si jamais il devenait envahissant dans leur quête.

Une fois les portes de Polis dépassées, Syndeï jeta un dernier coup d’œil en arrière, observant les gardes postés en hauts des tourelles de surveillance, du moins ceux qu'elle arrivait encore à percevoir de loin avec ses yeux fatigués. Elle déglutit face à un petit soupçon d'inquiétude car d'habitude, elle part seule. Là, elle ne l'était pas et qui plus est, elle devait faire l'effort de garder un œil sur Clarke bien qu'elle est son molosse pour ça. En fait c'est plus lui qui l'inquiétait et malgré toutes blagues dites à son sujet. Dieu seul sait qu'elle importance Clarke Kom Skaikru a pour son peuple et surtout pour le commandeur, alors elle ne devait pas se foirer. Malgré ça, elle avait du mal à filer droit. Le soleil brûlait gentiment sa rétine sans qu'elle est son mot à dire, mais elle ne fit rien de plus que serrer les dents. Elle reste stoïque face à la douleur. Je me doute que tu connaisses ces environs... dit-elle froidement sans pour autant se vouloir méchante. Elle n'appréciait pas spécialement la situation entre elle et Lexa, mais disons qu'elle ne pouvait rien dire, ça ne la concernait pas. Du moins pas directement... donc elle restait en retrait à côté d'elle. Elle regardait les alentours, écoutait partiellement son histoire sur son arrivée, les algues, bref le fait qu'elle connaissait déjà cette plante incroyablement pratique. Or elle ne restait pas indifférente à la fin de cette histoire. Elle n'est tout de même pas sans coeur, elle tient à sa mère comme si elle était sa meilleure amie car elle ne s'ouvre uniquement qu'à elle. Et d'entendre que Clarke parlait de son meilleur ami au passé la titilla.

Elle était tout de même surprise qu'elle se rappelle de ce nom quasi imprononçable de cette algue et d'un côté ça l'amusait de l'entendre parler en leur langue. Elle sourit nerveusement tout en lui demandant subtilement, en sachant que la réponse ne serait pas non plus des plus joyeuse. Et pourquoi ne t'a-t-il pas accompagné aujourd'hui ? Elle savait qu'elle mettait le pieds dans quelque chose de délicat, mais Syn' et tact ne rimaient pas du tout. Alors elle n'a pas hésitait peu importe les pensées morbides qu'elle avait.

D'ailleurs, en parlant d'ambiance un peu morbide, le ciel commençait doucement à s'assombrir. Des nuages grisâtres s'amassaient dans leur direction, bloquant ainsi au passage, pour le plus grand plaisir de Syn, ces rayons solaires destructeurs. Elle détourna un instant son regard pour le porter sur l'horizon, là d'où provenaient ces nuages, et malgré que ça lui convienne de ne plus avoir ses yeux mis à rude épreuve, elle n'était pas très rassuré. Elle accéléra alors un peu plus le pas, slalomant entre arbres et branchages. On devrait se dépêcher. Je ne sais pas pourquoi mais je sens la pluie venir. Et elle pourrait ne pas se tromper.
— code by lizzou —



Dernière édition par Syndeï le Lun 29 Jan - 20:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2510
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Jeu 21 Déc - 15:40

Clarke était habituée à tout type de remarque. Les gens ne faisaient que rarement preuve de délicatesse en sa présence. Elle en ignorait la raison exacte, se doutant que chacun balançait entre l’ennui de l’avoir dans les environs, et ceux qui savaient qu’elle pouvait encaisser beaucoup sans sourciller. Sur cette terre, tout le monde avait droit à un opinion, cela ne voulait pas dire pour autant que la fille du Ciel prêtait une oreille attentive à ce qui se disait ; ça lui simplifiait grandement la vie. Elle avait déjà assez à faire que de défendre ses principes. Sa personnalité, sa sensibilité, elle s’en passait aisément. Ainsi, quand Syndeï échappa un commentaire sec sur sa connaissance des environs, la blonde ne lui adressa qu’un coup d’œil amusé. Elle haussa légèrement un sourcil, comme si elle s’attendait à autre chose, mais rien ne vit. Elle ne surenchérit pas, les portes étaient dépassées, la nature les attendait, sournoise et pleine de danger – bien que ceux-ci étaient amoindris aux abords de la capitale.

Il y eut une histoire, que Clarke initia d’elle-même. Wells lui manquait, plus que d’autres, c’était évident. Elle n’arrivait pas à rester en compagnie de Jaha, car elle reconnaissait immédiatement les traits du fils chez le père. Sa vie avec son meilleur ami, en quelque sorte, avait pris fin quand elle avait été enfermée dans cette cellule. Syndeï écoutait patiemment et il n’y eut aucun commentaire réfractaire, tout juste une question. « Et pourquoi ne t'a-t-il pas accompagné aujourd'hui ? » Elle s’y était attendue, Clarke. Elle haussa un peu les épaules. « Il est mort peu de temps après ça. » C’était dit de manière presque légère, presque indifférente. Elle en avait connu tellement plus, des morts. La douleur restait là, oui, mais à présent elle n’était plus qu’un détail du passé, qui se noyait dans la souffrance d’autres disparitions et d’autres blessures. Wells n’était plus et il y avait tous ces vivants qui attendaient. Dans l’immédiat, c’était les plantes médicinales, et c’était une occupation suffisante pour qu’elle se détourne de ce genre de pensée.

C’était devenue tellement une habitude qu’elle n’eut aucun mal à continuer sur le sujet, ou à en changer aussi simplement que ça. « On devrait se dépêcher. Je ne sais pas pourquoi mais je sens la pluie venir. » Les yeux bleus se posèrent vers leurs origines, détaillant les couleurs des nuages. Ils n’auguraient rien de bon, Clarke le reconnaissait. « Pas une grande amatrice de la pluie ? » Avec l’état dans lequel Syndeï se trouvait, elle le comprenait sans mal. « Au moins ça nous évitera de mauvaises rencontres. » Certains prédateurs ne raffolaient pas de ce temps non plus. Quoiqu’il en soit, trait d’esprit mis sur le côté, Clarke accéléra le pas comme son accompagnatrice le suggérait de manière silencieuse. Ainsi pénétraient-elles dans les bois, prenant la direction du flanc de montagne.

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Sam 23 Déc - 19:52


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from DARK.
Il est mort peu de temps après ça. A ces quelques mots, Syndeï regarda Clarke avec étonnement.
Sa réaction n'était certainement pas sans peine, c'est évident mais Syn percevait chez elle un détachement à sa réponse qui lui parut insensé. Il était son meilleur ami et pourtant elle n'avait pas sourcillé, ni même versé une larme, rien. C'est comme si elle l'avait perdu des années auparavant et que cette seule pensée ne l'atteignait plus. Du moins c'est ce que Syn semblait croire en la fixant d'avantage alors qu'elles continuaient leur route vers la montagne. Elle était toutefois impressionnée Syndeï, bien que le jeune skaikru soit connue pour avoir tué et vu la mort de près, elle n'est sans doute pas non plus sans cœur. Impassible face à une telle douleur. Clarke avait un comportement totalement imprévu pour la trikru mais elle haussa les sourcils et continua. Syn n'eut d'autre façon que de répliquer un simple Désolée. Elle regardait son compagnon de tous les jours et lui même n'en avait rien à faire, il préférait s'attarder sur les possibles menaces du coin bien évidemment tout en restant proche de Clarke.

Elles avaient maintenant accéléré le pas du peur qu'un nuage grisâtre les surprenne et qu'une pluie torrentielle leur tombe dessus. Syn' sourit nerveusement à la question de la blonde. Ce n'est pas un problème la pluie. fit-elle hochant la tête. Il n'empêche que ce prendre une déferlante sur le coin de la figure, ce n'est pas le pieds en sortie. conclut-elle. Elle n'était certainement pas rassurer, non et puis son état n'était en rien adapté à ce genre de surprise. Elle ne voulait pas tomber malade ou pire avoir à ramper dans la boue et la neige fraîche pour rentrer. Elle n'avait pas tord, toutefois la pluie n'avait jamais tué personne. Tant que ce n'est pas une pluie noire, acide et dangereuse pour quiconque se retrouverait à l'extérieur, il n'y avait pas de quoi s'en inquiéter. Mais quelles certitudes avaient-elles ? Elles n'en savaient rien. Vos mieux être dix fois trop prudent que pas assez et finir dans un faussé.

La pénombre commençait à les gagner une fois entré dans les bois. Les frondaisons des pins recouvert d'une fine couche de neige bloquait l'accès des rayons du soleil. Syn' en était ravie une fois de plus mais il fallait être attentive. Elle voyait sans trop y voir vraiment. Heureusement que la forêt à son lot de beauté en ce qui concerne les plantes. Certaines étant fluorescentes, elles aiguilleront leur chemin. Puis Syn' y repensait en boucle dans sa tête, le scénario parfait. Elle s'arrêta levant une main pour bloquer l'avancer de Clarke qui se trouvait à son côté. Elle fronça les sourcils et se dit Peut-être que c'est plus sûr de commencer par les algues ? Tant que la pluie ne les a pas atteint, serait-il plus sage de ne pas braver le courant indomptable des eaux de la rivière pour s'en procurer ? Syndeï pensait malgré tout à la sécurité de Clarke et ne voudrait pas à avoir à la repêcher. Elle se retourna vivement -un peu trop vivement, sa tête lui tourna- vers Clarke puis rajouta. On va aller récolter les algues. Changement de plan, changement de décor, un plan n'est jamais fixe en bataille. C'est partout pareil et d'accord ou non Syndeï l'avait décidé. Elle s'était déjà mise en route, chancelant légèrement, vers la rivière sans même attendre la réponse de Clarke. Peut-être aurait-elle était pertinente ? Elle n'en saurait rien.
— code by lizzou —



hrp:
 


Dernière édition par Syndeï le Lun 29 Jan - 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2510
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Mar 26 Déc - 13:04

Clarke surprenait, assurément, par ses positions assez tranchées sur la vie. Elle n’avait pas le choix. Si elle passait trop de temps à se lamenter sur les pertes qu’elle avait connu, celles qui l’avaient prise à la gorge et meurtrie, tout aurait connu une fin précoce. Elle n’avait pas droit à ce luxe, la fille du Ciel, celui du deuil et du recueillement. Cela ne s’arrêtait pas à la perte d’un être cher. Car après l’exécution de son père il y avait eu son enfermement, après l’assassinat de Wells il y avait eu la pendaison de Murphy, après la mise à mort de Finn il y avait eu l’alliance. Elle ne pouvait pas se retourner en arrière et admirer ceux qui n’étaient plus. Clarke n’avait d’autre choix que de celui de regarder droit devant elle, et à défaut de pouvoir pleurer correctement ceux qui le méritaient, elle se jetait avec une plus grande véhémence dans ce qu’il fallait faire pour survivre. C’était son moteur, sa façon d’avancer et de ne pas s’effondrer. Au « Désolée » de Syndeï, Clarke ne rajouta rien. Elle n’eut aucun sourire, même si elle ressentait de la sympathie pour celle qui venait de Polis. Ceux du Trikru étaient généralement plus détaché par rapport à cela… Peut-être avait-elle trop passé de temps avec les guerriers, qui étaient habituées à la perte de leurs frères d’arme. Cela aurait-il été différent, si au lieu de ces combattants, Clarke serait restée avec ceux qui se devaient d’être protégés ? « Tu n’as pas à l’être. Les morts sont partis. » Et il ne restait plus que les souvenirs, les actes qu’ils avaient posés pour aider Clarke à être la personne qu’elle était aujourd’hui… En partie, car, à n’en pas douter, elle possédait cette rage de vivre féroce.

Le sujet changea, et ça ne la dérangeait pas de parler du mauvais temps. C’était une chose nécessaire ici, car la météo aussi, pouvait jouer en leur défaveur. « Ce n'est pas le pieds en sortie. » Elle étudia un instant les nuages, Clarke. « Ni quand on cuve. » ajouta-t-elle, légère. En précaution de ce qui leur tomberait dessus, elle enfuit ses cheveux dans la capuche de sa veste d’hiver, la rabattant sur sa tête. Il y eut un proverbe sur un faussé et elle ne put qu’être d’accord avec celle qui l’accompagnait dans ces bois. « Le fossé me parait être une promenade de santé, contrairement à ce qui pourrait nous arriver. » Combien aurait-elle aimé tomber sur un fossé, plutôt que de faire de mauvaises rencontres dans ces bois. Mais c’était du passé – presque- maintenant il n’y avait plus les grounders à craindre. Que cette nature que Clarke apprivoisait jour après jour. Puis, elle avait Teksas, qu’est-ce qui pouvait bien leur arriver de si dangereux ?

En tout cas, les nuages continuaient de recouvrir le ciel et une fois dans les bois, il fallut un peu de temps pour que Clarke s’habitue à la pénombre environnante. D’autant plus que celle-ci n’était pas égale et ce qui se cachait dans les parts d’ombre pouvait être dangereux. Syndeï avait peut-être senti le danger elle aussi, car une main se tendit vers elle et avant qu’elle n’eut le temps de dire quoique ce soit, la brune changeait de trajectoire, abandonnant le pieds des falaises, pour les algues. Elle pinça les lèvres, se demandant si c’était judicieux. « Donc au lieu de prendre le risque d’être mouillé plus tard, on va se mouiller maintenant. » C’était une réflexion à voix haute, elle haussa les épaules. « J’imagine qu’on bon bain ne te fera pas de mal. » Dit-elle à Teksas, retombant sur ce jeu qui lui venait si aisément. Il y eut une raillerie de la part de son garde-du-corps qui avançait à leur suite.

La marche se fit en silence, et puis, soudainement, celui-ci gonfla, les enveloppa, tout en enveloppant le reste de la forêt. Teksas porta une main à l’un de ses maillets et Clarke retrouva une tension familière entre ses omoplates. « Quelque chose nous suit. » Expliqua celui qui lui servait d’ombre. « Je sais. » Elle attrapa Syndeï par le coude. « On va courir jusque la rivière, prête ? » La zone dégagée leur permettrait de s’en sortir avec un peu plus de chance, de voir ce qui les avait pris en chasse. A n’en pas douter, un animal affamé par l’hiver. Quel taxons serait assez fou pour s’en prendre à trois humains habitués à ces bois ?

Spoiler:
 

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Dim 7 Jan - 11:46


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from DARK.
N'étant pas devin, la jeune trikru préférait changer ses plans afin de limiter la casse. Les algues étaient de loin les herbes médicinales les plus importantes de la liste dont les guérisseurs les avaient chargé de cueillir. Syndeï avait donc tout bien réfléchit et c'est sans l'avis de la blonde qu'elle s'empressa de rejoindre la rivière pour cueillir ces algues rouge. Les nuages menaçant s'approchaient de plus en plus d'eux et c'est sans conteste le vent glacial qui s’engouffrait sous sa veste que Syn savait qu'elles n'y échapperaient pas. Maladie ou calvaire ? Elle écoutait Clarke parlait avec son "suis-moi, j'te fuis" et un petit rictus s'étira dans le coin de ses lèvres. Elle resta toutefois silencieuse. Cela faisait bien quelques mètres déjà qu'ils avaient parcouru dans ces bois pour que Clarke vienne attraper le coude de Syn pour l'arrêter dans sa détermination. Hey! Qu'est-ce que tu... Mais la trikru n'eut pas le temps de finir sa phrase que la fille du ciel la coupa immédiatement pour lui dire de courir. Syn fronça les sourcils, surprise de la voir si directe et chercha le pourquoi du comment à cette situation. L'esprit embrumé, elle regardait tout autour d'eux mais Syn' ne voyait rien d'alarmant, c'est alors qu'elle ajouta. Euh je pense pas avoir le choix... aw, aw. dit-elle en grimaçant sous la pression exercée par la main de Clarke. Cette course lui paraissait déjà insurmontable dans son état. Syndeï n'avait pas fait attention à ce qui les avait pris en chasse, elle n'avait d'ailleurs pas entendu le moindre bruit étant donné qu'elle n'était attentive qu'à ce qui pourrait venir du ciel. Elle avait omis le fait que des bêtes sauvages pourraient tomber nez à nez avec eux. Et la surprise qui les attendaient en arrière n'allaient pas trop l'enchanter.

Elle emboîta le pas de la fille du ciel, suivit de près par Teksas. Elle avait une cadence irrégulière et elle se ferait presque pousser par le poney de Clarke. Son attention bascula alors sur ses arrières sentant la main de Teksas se poser sur son épaule et elle remarqua cette fois le feuillage bouger à allure soutenue. Elle déglutit jusqu'à ouvrir grand les yeux en voyant l'imposante autruche qui se dressait maintenant derrière eux. Syndeï n'eut pas le moindre mal à hurler sur Clarke à ce moment. COURS! Une... une autruche! Ces bestioles là, il fallait s'en méfier. Autrefois, on aurait pu croire qu'elles étaient inoffensives, après tout si on ne les embêtait pas elle ne ferait rien; Or c'était bien avant qu'une explosion nucléaire vienne à balayer tout espoir de retrouver une faune compatissante.
Non. Les autruches étaient tout sauf inoffensives. Ses jambes prirent une allure démesurées, accélérant le pas d'avantage jusqu'à quasiment dépasser Clarke, elle n'osait même plus regarder en arrière pour voir ces six pattes d'un mètre et demi de haut leur courir après. Rapide, ça elle l'était et si ils ne trouvent pas vite un plan de secours pour lui échapper, je doute qu'ils puissent rentrer sain et sauf à Polis pour trouver une excuse au guérisseur de ne pas avoir pu accomplir leur mission. Syndeï finit par ne plus sentir de légers picotements circuler dans ses jambes et la fatigue la gagnait à nouveau. Haletant, elle ralentissait à mesure que l'autruche se rapprochait d'eux et lorsqu'elle vit Teksas la dépasser pour protéger les arrières de Clarke, Syndeï finit par glisser sur une plaque de verglas logée là, sur le sol comme un malheureux hasard. Un cri de surprise s'échappa de ses lippes et sans le vouloir cette même plaque de verglas venait de lui sauver la vie. Le bec de l'animal était passé à un centimètre de sa tête. Surprenant au passage la bête qui fit un 360 en glissant aussi sur la glace. Syndeï s'échoua sur le sol, roulant jusqu'à s'arrêter les mains posées sur le dessus de sa tête pour se protéger de toute éventualité.
— code by lizzou —



hrp > sorry du retard... Embarassed J'espère que ça t'ira.


Dernière édition par Syndeï le Lun 29 Jan - 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2510
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Dim 7 Jan - 21:12

Clarke aurait été incapable de dire quand était-ce la dernière fois qu’elle avait couru ainsi dans les bois dans l’optique de sauver sa vie. C’était probablement avec Pauna et l’espace d’un instant, elle se demanda si le gorille géant avait eu si faim, qu’il se soit amené jusqu’aux abords de Polis. Ce n’était pas vraiment le moment de s’interroger là-dessus, ayant le présentiment qu’ils en auraient bientôt le cœur nette, sur l’origine de la créature qui les poursuivait. En attendant, elle sautait par-dessus les racines, se rattrapait de justesse quand elle glissa sur un rocher, fut un peu aidée par Teksas aussi, qui se mouvait avec plus d’aisance – elle blâmait les hautes jambes de son garde-du-corps pour ça. Syndeï avait un peu plus de mal à garder la cadence et la guide fut aidée par la fille du Ciel et de son ombre pour avancer. « Une... une autruche! » Clarke n’avait aucune idée de ce que c’était, mais il n’y avait pas de doute sur son régime alimentaire. Elle ne se retourna guère, continuant de se mouvoir en direction de la rivière. La blonde n’entendait plus rien du calme environnant. Il y avait le bruissement des plantes, le cri de l’animal derrière eux, le battement sourd de son cœur. Teksas cria son nom, et elle n’eut pas besoin de plus pour forcer sur ses muscles, elle plongea en avant, échangeant de place avec le guerrier Trikru.

Elle se retourna brusquement, son pistolet chargé, prête à tirer à tout moment. Elle vit un coup de bec manqué Syndeï de peu, et une sorte d’oiseau géant tourner sur lui-même. En temps normal, elle serait restée béate devant cette merveille de la nature. Elle ne profita guère de la vue, Teksas sauta sur l’autruche, visant deux de ses pattes à l’aide de ses maillets, dans l’espoir de les briser. Cela fonctionna à peine, l’animal se redressa trop rapidement et il y eut définitivement un juron qui échappa les lèvres de Clarke. Elle ne pouvait plus se permettre de tirer, les deux Trikru dans sa ligne de mire. Elle ramassa une pierre qu’elle lança sur la créature, alors qu’elle circulait autour du trio, pour essayer de se dégager une fenêtre de tir. L’animal fut touché et la victoire fut de courte durée quand celle-ci ébouriffa ses plumes. Il y eut une danse impressionnante de l’animal, qui manqua de piétiner Syndeï au passage. Et Clarke cria. « Tu penses que tu me fais peur ? » Plein de fureur. De manière évidente, et vu la mine effarée de Teksas, non, un oiseau mutant géant à 6 pattes ne faisait pas peur à la conseillère de Heda. Pour s’assurer définitivement que les deux Trikru on Ice seraient oubliés du prédateur à bec, elle lança une deuxième pierre. Si celle-ci manqua sa cible, au moins avait-elle toute l’attention qu’elle désirait.

L’autruche fonça vers la blonde. A ce moment, Clarke réalise que ce n’était pas le meilleur plan de sa vie, mais il était trop tard pour faire demi-tour. Elle posa un genou à terre, ainsi si l’un de ses coups de feu ratait, il irait vers la cime des arbres et non ses compagnons d’infortune. « Je ne vais pas en entendre la fin. » Dit-elle pour elle-même, alors qu’elle imaginait les remontrances de Teksas et de Lexa si elle venait à l’apprendre. Car oui, il était hors de question qu’elle ne meurt ici, elle avait un mariage à assister. Sur cette pensée, alors que l’oiseau devenait dangereusement proche, elle tira à trois reprises sur la large masse qui composait le corps de l’animal. Un quatrième quand celui-ci ne s’arrêtait pas. Puis, il fut trop tard, car l’autruche tomba sur Clarke, qui fut ensevelie sous une masse de plumes grises.

Spoiler:
 

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Mar 9 Jan - 11:40


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from dark.
Syndeï, elle ne savait pas depuis combien de temps elle était restée là, à même le sol, ses deux mains croisées sur sa tête pour se maintenir à l'abri d'une attaque de l'autruche. Froussarde ou simplement apeuré de voir sa fin arrivée plus vite. Elle ne pouvait le dire, elle n'était pas une guerrière encore une fois. Enfin c'est ce dont elle était persuadée, l'animal aurait eu aucun mal à la déchiqueter si il l'aurait voulu ou aurait eu le temps. Elle ne voyait rien et n'entendait que le cri de Clarke et celui de son comparse Trikru alors que ce dernier sauta au cou de la bête pour aider sa protégée. Son intervention n'eut pas vraiment l'effet escompté et les deux trikru étaient maintenant tous deux au sol. Clarke était définitivement leur dernier espoir et muni de son pistolet, elle n'aurait aucun mal à terrasser la bête. Syn osa à peine regarder en levant légèrement la tête.. De réputation Clarke le pouvait, elle avait surmonté bien plus qu'une simple autruche après tout. Elle entendit une première fois Clarke gueuler après la bête pour attirer son attention sur elle. Elle releva la tête et se dit intérieurement qu'elle était folle, elle aurait du fuir. Syndeï aurait fuis. Tout ce qui à de plus normal mais sa vision était troublée et elle n'arrivait pas distinctement à percevoir ce qui se passait devant elle. Teksas était là allongé à ses côtés mais pour ce qui est de Clarke, elle ne voyait rien. Sa vision était brouillé par le derrière de l'animal.

Une première pierre vint à ricocher sur la glace à ses côtés. Syndeï surprise eut un léger sursaut et tourna vivement la tête vers Clarke qui s'apprêta à en lancer une deuxième. Elle hochait la tête, Syn. L'autruche, énervée, commençait à s'agitait, exerçant une danse défiant la blonde de l'attaquer à nouveau. La brune jura intérieurement avant d'essayer de se relever pour l'empêcher de commettre une autre bêtise. Mais rien à faire, sa force l'avait quitté. Les mots ne voulaient pas sortir. Puis vint un premier coup de feu qui l'angoissa et la fit baisser la tête, puis un deuxième, puis plusieurs autres d'affiler et d'un regard inquiet, Syndeï observa la bête s'étaler sur la frêle carrure de Clarke. Le corps de la fille du ciel était enseveli sous l'autruche. Le souffle coupé, Syndeï, dont les yeux s'étaient ouvert grand comme des soucoupes, et son voisin hurlèrent son nom. CLARKE! Teksas n'eut aucun mal, par une pousser d'adrénaline, à se relever et courir vers la bête pour tenter de dégager le corps de sa protégée. Syndeï quant à elle, même ayant toute la bonne volonté du monde n'arrivait pas à se tenir sur ses jambes et n'eut aucun mal à ramper à quatre pattes pour tenter de savoir si Clarke allait bien. Elle était inquiète oui, après tout qui sait ce que ça voudrait dire si Clarke mourrait en sa compagnie. Qui sait ce que pourrait lui faire monsieur muscle. D'avoir changer les plans à la dernière minute lui aura peut-être coûter la vie, et Syn avait peur. Oui, elle serait surement accusée à tord et non prise au sérieux et ce malgré que Teksas en soit témoin, il ne faudrait pas déformer à mal sa version des faits. Haletant, Syn' se rapprocha de la carcasse d'où s'y répandait une marre de sang, voyant Teksas tourner autour, essayer de pousser l'animal. Elle va bien ? Est-ce que tu la vois ? L'homme hocha simplement la tête, ses traits crispés, Syn soupirait. Elle observa à sa hauteur le dessous de l'animal et sans même s'en rendre compte, ou bien était-ce un miracle du à la neige ensanglantée, elle ne savait pas mais elle vit bouger quelque chose. Là ! Dessous. Clarke ?! Elle s'agitait, tentant de s'engouffrer là-dessous pour l'aider. Teksas la retint mais Syndeï ne voulait pas abandonner. Aide-moi toi! Use de tes gros muscles. A moins que ce soit qu'une façade ? s'empressa-t-elle de lui hurler.

Ses muscles endoloris lui arrachèrent un gémissement et ils finirent tous deux par faire bouger la carcasse de quelques centimètres pour pouvoir voir une main blanchâtre s'étirer d'en dessous. Syn l'a pris dans ses mains. On va te sortir de là! T'inquiète pas. Qui l'aurait cru. Syndeï elle même n'aurait jamais penser pouvoir le dire, mais elle l'était oui, inquiète pour Clarke. Elle ne lâchait pas sa main. Teksas vint la rejoindre dans sa prise, empoignant son avant-bras avant de la tirer sur les coups de 3. Syndeï se retrouva alors coucher sur le dos au côté de Teksas, lui même sur le dos, cet effort l'avait définitivement vider de toute son énergie. Sa respiration était irrégulière et le corps de Clarke reposait là sur leurs jambes. Ça va... elle va bien ? murmura-t-elle à Teksas. Elle voulait s'en persuadait. Teksas se redressa et se pencha au-dessus de Clarke pour constater de son état, déposant deux mains rassurantes sur ses joues. Syndeï, elle n'en avait pas eu la force.
— code by lizzou —



Dernière édition par Syndeï le Lun 29 Jan - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2510
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Mar 9 Jan - 13:45

Il y avait l’odeur, cette pestilence tout autour de Clarke. C’était dans son nez, c’était dans sa bouche et elle se rendit compte qu’elle était en train de suffoquer sous l’autruche. Il y avait cette douleur sous son omoplate et elle était incapable d’en identifier la source. De toute façon, il y avait plus important à faire, alors qu’elle tenta de bouger pour se défaire de l’animal. La bête à plumes ne bougeait plus, c’était déjà une bonne chose et elle devinait que le liquide chaud qu’elle sentait couler sur elle était du sang. Son cerveau identifiait de nombreux éléments en même temps, alors qu’elle comprenait qu’elle ne pourrait sortir de cette situation seule. Au loin, elle entendit des voix, qui lui paraissaient étouffées et lointaines. Elle n’essaya même pas de leur répondre, elle fut prise d’une soudaine envie de tousser et elle se retint, alors que la pression sur son corps augmentait. Son corps s’enfonçait lentement dans les restants de neiges, et elle se serait émerveillée à quel point elle avait chaud, si la situation s’y prêtait.

Cela bougea au-dessus d’elle et elle craint que l’autruche soit toujours en vie. Mais des doigts froids attrapèrent sa main et elle donna quelques tapes dans la paume, pour signaler qu’elle était en vie. Par contre, la vitesse avec laquelle elle l’avait fait laissait deviner l’urgence de la situation. Déjà, elle sentait l’inconscience l’engloutir, ayant de moins en moins de sensations, sa rapidité de réflexion lourdement réduite. On tira sur son bras, elle grimaça dans ce léger sommeil qui la possédait maintenant. Puis, il y eut à nouveau des voix, quelque chose de moins froid dans son dos. Et de l’air. Elle toussa, se mit sur le côté alors qu’elle repoussait les mains froides de Teksas. « ‘chof. » C’était définitivement essoufflé et ses poumons étaient douloureux de l’aventure. Son épaule lui faisait mal, avec tout le reste de son corps qui avait été malmené. « Juste, donne-moi deux minutes. » C’était un peu rauque, alors qu’une nouvelle quinte de toux le prenait. Mais elle n’avait pas la force de bouger des jambes de Syndeï, ayant besoin d’un peu de temps pour se remettre de ses émotions.

« Tu fais peur à voir. » C’était Teksas, elle savait que c’était sa manière de montrer qu’il était soulagé. Clarke passa une main sur son visage, crachant au passage une plume grisâtre, doux souvenir. « Lexa ne va pas être contente. » Elle porta sa tête en arrière, malgré la douleur, en un signe de désespoir. « Il n’y a pas moyen de te convaincre de garder le silence ? » Demanda-t-elle en levant un sourcil vers la Trikru qui l’avait aidé. Après tout, ce genre d’expérience, cela tissait des liens, non ? Manqué d’être tué par une Autruche Mutante. Mais il y avait plus important que de se soucier de la réaction de Heda quand elle aurait eu veut de cette partie de chasse improvisée. « Tu n’as rien Syndeï ? » Elle n’avait pas vraiment eu le temps de vérifier non plus, le feu de l’action, tout cela… Elle tenta de se relever, ce qui se résuma à une Clarke roulant un peu plus loin des jambes de Syndeï. Soit, elle ferait avec, alors qu’elle portait une main à son dos, pour vérifier ce qui lui faisait si mal. Elle eut une grimace. Quelles étaient ses chances pour dissimuler un coup de bec ?

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Mar 16 Jan - 8:44


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from dark.
Elle voyait tout blanc, Syndeï, sa respiration était saccadée et elle ne sentait clairement plus son sang circuler dans ses jambes. Clarke était allongée là, sur elle, une odeur putride nauséeuse irrita les narines de la trikru jusqu'au malaise. Ses yeux firent le grand huit dans leurs orbites lorsque Clarke implora son silence et elle ne put s'empêcher de rouler sur le sol, dégageant la blonde au passage pour aller vomir un peu plus loin. Elle ne pouvait le contenir plus longtemps et malgré que la situation lui échappe totalement, son silence vaudrait celui de ses comparses à ne pas la juger. Syndeï avait la nausée, elle tenta de répliquer quelques mots. "Mon silence... Je..." Elle cracha les reste de bile avant de regarder ses comparses. Elle venait d'utiliser toute sa force pour la sortir de cette carcasse, elle avait arrêté de respirer l'espace de quelques secondes mais ça avait suffit pour qu'elle vomisse de plus belle. Elle était toute étourdie et sa gueule de bois n'aidait en rien. Elle n'avait pu rien ingurgiter de la matinée. Elle prit une grand inspiration pour continuer. "Je garderais le silence, si vous le gardez pour ça..."

Syndeï ne voulait vraiment pas qu'on la juge, alors elle posa direct ses conditions. Elle tremblait, le peu de neige sur elle la fit trembler et elle tenta de se redresser sans remarquer que Clarke en fit tout autant. Aidée bien heureusement par Teksas. Elle déglutit difficilement se frottant le pantalon, grimaçant face à l'arrière goût amer dans sa bouche. Elle se frotta le visage, nettoyant sa bouche des quelques résidus restant avant de se rapprocher du duo. Elle hocha la tête face à Teksas, l'air de confirmer qu'elle s'en remettra. Elle se tourna vers Clarke en suivant. "Ca va. On peut rentrer maintenant ou continuer si tu te le sens ?" Une simple réponse, suivi d'une simple question mais qui de par inquiétude, soulageait la grounder de la poser. Elle ne jugerait pas Clarke si elle voulait faire marche arrière pour rentrer se remettre de totu ça. A moins que c'est qu'elle voudrait, Syndeï. Son esprit embrouillait n'arrivait plus à réfléchir correctement. Ce n'est pas elle qui c'est retrouvé coincée sous une autruche mutante après tout. Syndeï la comprendrait. Elle n'avait d'ailleurs pas remarquer que Clarke était blessée à l'épaule, ni voyant même pas à un mètre d'elle très clairement. Elle n'avait pas remarqué non plus l'air dubitatif de son compagnon. Elle avait tellement redoublé d'effort qu'elle même se demandait si il serait judicieux de poursuivre dans son état.

Elle chancela légèrement avant de venir s'asseoir, là, sur une souche déneigée par la passage brutal de la bête. Moindre confort mais elle ne crachait pas dessus, tenant à peine sur ses jambes fébriles. Elle entrelaça ses doigts entre eux. Elle dévisageait Clarke pour essayer de déceler quelque chose dans son expression mais tout ce qu'elle arrivait à percevoir était des silhouettes un peu floues.
— code by lizzou —



hrp:
 


Dernière édition par Syndeï le Lun 29 Jan - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2510
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Sam 20 Jan - 12:26

Ils faisaient une belle équipe, ces trois là. Clarke allongée sur les jambes d’un Syndeï qui commençait à être prise de hauts les cœurs, tandis que Teksas étudiait l’autruche qui avait été abattue. La jeune Trikru se dégagea alors soudainement pour vider son estomac à peine deux mètres plus loin. La fille du Ciel eut alors cette envie de rire, à cause du stress de la situation qui dégonflait et du ridicule dans lequel ils se trouvaient à présent. A la place, car elle se doutait qu’il n’y avait rien de bien marrant à tout ceci, elle tendit sa main vers son garde-du-corps pour qu’il l’aide à se redresser. Clarke tituba quelques secondes sur ses jambes et elle remercia d’un coup d’œil le guerrier, qui ne la lâchait pas, s’assurant qu’elle n’ait plus besoin de lui avant de se reculer un peu. « Je garderais le silence, si vous le gardez pour ça... » Il y eut un semblant de sourire sur les lèvres de la blonde couverte de sang, alors qu’elle hochait la tête. « Ca me va, oui. » Elle tairait ce léger détail de leur aventure quand on leur demanderait ce qu’il s’était passé. Car avec la dégaine qu’avait la conseillère de Heda, elle doutait que son retour à Polis se fasse de manière discrète. D’autant plus que les coups de feu, si proche des palissades de la capitale, ne manqueraient pas d’attirer l’attention de quelques sentinelles.

Syndeï posa une simple question sur la suite des évènements et Clarke fut sur le point de répondre, quand la brune chancela légèrement. La fibre de médecin prit alors le dessus sur la skaikru qui s’approcha lentement. Elle se mit à genoux devant Syndeï, étudiant un peu son expression, la dilatation de ses pupilles. « Je pense que l’on en a assez fait pour aujourd’hui. » Elle ne pointa pas du doigts que son guide tenait à peine debout, et qu’elle avait une triste une mine – alors que c’était bien Clarke qui faisait le plus peur ici. « Je crois que j’ai été blessé par l’autruche. » Et c’était vrai, il y avait ce picotement qu’elle identifiait mieux, maintenant qu’elle avait repris ses esprits. Elle se demandait à quoi ça ressemblait, cette plaie qui était sous son omoplate. « On ne va pas laisser ça au hasard. » Elle devait faire quelque chose contre l’infection, car elle ne doutait pas qu’il y en aurait une si elle ne traitait pas ce fameux coup de bec. Mais c’était loin d’être son principal souci. Elle se demandait si Syndeï serait capable de revenir jusqu’aux portes de la ville dans son état.

Elle n’eut pas vraiment l’occasion de poser la question que de nouveaux bruits se firent entendre non loin de là. En tournant la tête, Clarke remarqua que c’était, justement, des gardes qui portaient l’emblèmes de Polis. « Eh bien, on dirait que la cavalerie est arrivée. » D’un coup d’œil vers Teksas, elle lui indiqua d’aller à la rencontre de ses pairs, pour leur expliquer la situation, tandis qu’elle restait près de sa comparse féminine. « Enfin, à moins que tu n’aies envie de continuer, je ne pense pas qu’une autruche se présentera dans le coin avec longtemps. »

Spoiler:
 

_________________

healing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Ivana Baquero
Bravoure :
268
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   Dim 28 Jan - 17:00


Une punition lui aurait mieux servis


CLARKE & SYNDEÏ | 10 Mars 98 : What's come from dark.
Syndeï ne se sentait vraiment pas bien et ce n'est sans conteste la pire mine du groupe. Assise là, sur cette souche, Syndeï tentait de se remettre les idées en place. D'éclaircir ses pensées sur ce qu'il venait de leur arriver. Ce n'est autre que le visage de Clarke, recouvert du sang encore frais de l'animal qui là heurta de plus belle. Les frondaisons venaient les recouvrir pour les protéger mais le visage clair de la fille du ciel rappelait à quel point ils étaient dans la merde. La nausée lui revint mais elle sut cette fois la contenir, grimaçant d'un estomac malmené, exerçant des à-coups d'aller et venu pour faire ressortir cette gène intérieure. Mais Syn n'en fit rien. Elle ravala d'un goût amer sa honte et n'allait quand même pas vomir au nez de Clarke. Elle qui venait de subir l'impensable. Une autruche dans ce coin ? Aussi proche des portes de la capitale ? C'était une histoire, une affaire à résoudre, à comprendre. Syndeï se focalisait plus sur sa pair que l'autruche, mais l'idée n'échappait pas qu'il y avait bien un problème à cela.

Je pense que l’on en a assez fait pour aujourd’hui. La jeune blonde disait vrai. Les deux en avait suffisamment bavé pour continuer leur quête de récolte. Je suis sûre que les guérisseurs n'en tiendront pas rigueur en voyant Clarke revenir amochée et en voyant la mine blafarde de la trikru en prime. Elle y était aussi pour quelque chose, dans son malheur, Syndeï. C'est elle qui avait choisi de se saouler la veille, c'est elle qui avait choisi de s'engager auprès des guérisseurs pour apporter son aide afin qu'il maintienne sa mère en vie. C'est elle qui avait choisi. Elle ne pouvait blâmer personne pour ses fautes, ses choix. Elle laissa alors ses amendes se perdre dans le clair des yeux de Clarke et hocha la tête, désemparée. Je crois que j’ai été blessé par l’autruche. Clarke se plaignait d'une blessure sans doute superficielle, mais comme elle le suggérait, ils devaient s'en préoccuper. Et alors que les sens presque dissimulés de Syn repéra un groupe de garde venant de Polis, elle soupira et essaya de jeter un œil à cette blessure. Les coups de feu ont du les alerter. Syndeï se redressa, posa une main sur l'épaule de la blonde et l'obligea à se tourner. Laisse-moi jeter un œil à ça. Elle n'avait rien d'une experte Syn, elle saurait néanmoins lui dire si il fallait s'en inquiétait ou non. Et Syndeï avait bien fait de regarder. Malgré la proposition de Clarke à vouloir continuer, Syndeï désapprouva. Compte pas sur moi. Tu dois te faire soigner et pour être franche... je me sens pas de continuer. Elle replaça l'épaulette de Clarke en place sans trop lui faire plus de mal, elle renifla et hocha la tête. Cette autruche... C'est bizarre qu'elle nous est attaquée. Il n'est pas censé y en avoir par ici. dit-elle tout en se focalisant sur la carcasse de l'animal. Syndeï se releva, non sans mal, mais elle put se redresser à l'aide de Clarke. D'ailleurs, elle était rassurée qu'elle ne soit pas morte, même si elle ne lui en fit pas part directement étant trop fière pour se l'avouer, dans son regard se lisait bien son soulagement. Rentrons. Le silence, je doute qu'il soit judicieux de le garder après ça. Mais Syn n'avait qu'une parole et elle n'en dirait rien sauf si Clarke parlait, elle l’appuierait.

To be continuned...
— code by lizzou —



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une punition lui aurait mieux servis | ft. Clarke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Trikru-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: