AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Tatiana Maslany
Bravoure :
1764
avatar
100
100
MessageSujet: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Dim 17 Déc - 0:11

27 Fevrier. ; Elle est contente Jimmy, c’est une grande aventure peut être. Mais en tout cas beaux-cheveux-Skoll, lui a fait confiance pour apporter un message et un petit cadeau pour beaux-cheveux-Lexa. Et décidément elle est aux anges, parce qu’elle peut chevaucher Charlie et sa toison rosacée, a travers la grande forêt du trikru, a travers les grandes terres oui. Et qu’elle peut sortir de ces grottes détestables, où elle n’a pas envie de vivre.  Mais elle ne sait pas trop ce qu’elle doit faire du coup. Elle ne sait pas trop comment elle doit faire. C’est une question pour plus tard peut être. Parce qu’elle apprécie la compagnie de Skoll, et qu’elle ne veut pas lui faire faux bond. Alors elle aimerait quelque chose qui lui permette de ne pas vraiment vivre dans ces fichues grottes, mais en continuant à être proche de lui ?  Elle verra avec lui quand elle retournera lui parler après avoir accompli sa mission oui. Et pour l’heure, elle rentre dans Polis Jimmy, elle rentre dans Polis et elle ne sait pas trop où elle doit aller. Ca lui rappelle beaucoup de choses oui. Et si elle laisse son cheval à un gentil garçon, en lui assurant qu’elle reviendra, et lui ébouriffant les cheveux, elle sait qu’elle est prête pour la suite. La suite ? C’est quoi ? La suite c’est trouver cette fichue commandante en chef des forces aux jolis cheveux et elle  fronce les sourcils parce qu’elle sait qu’elle doit être dans la tour, mais il y’a plein de rues, et plein de gens, et peut être qu’elle panique un peu.

Alors elle se perd vaguement Jimmy. Et si elle atterri devant un étal un peu bizarre, où on lui propose une herbe sympathique à fumer, elle accepte, et echange une breloque contre ça. Elle devient douée pour le troc, et aussi un peu pour le trigeda. Mais elle sait qu’avec ça, elle va s’envoyer dans tous les cieux, mieux que quand elle était sur l’Arche. Alors voilà, qu’elle se met à renifler un peu cette poudre d’herbe, ou quelque chose comme ça. Et elle se sent immédiatement mieux Jimmy, parce qu’a ce moment elle voit des gens heureux. Elle voit des gens qui… Ou alors non c’est elle qui est heureuse. Elle ne sait pas trop.  Mais elle n’a plus trop de soucis avec la foule.

Alors finalement, peut être qu’elle rentre dans un Goliath, et elle le fixe avec un sourire un peu niais sur le visage. «  Est ce que tu sais où je pourrais trouver le raton ? »  Personne n’y a jamais pensé ? Voyons. C’est faux. Et puis elle le regarde mieux. « Qu’est il arrivé a tes cheveux ? ils me font de la peine. »

_________________

NO DAY BUT TODAY
I shift through the ash, I look for a sign. I open the wound that keeps me in line. The shoulder that turns, the flame that goes out...the chapter I close. (c) mg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tom Hardy
Bravoure :
396
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Dim 17 Déc - 11:16

Tombi ouvrait la marche. C’est que la bête à écailles était intelligente et elle savait où elle devait se rendre sur le marché, après avoir passé la matinée à fouiller le sol, en compagnie de ses fidèles serviteurs, équipés de pelles et de pioches. Les sacs vident du matin étaient maintenant plein de larves et d’autres insectes grouillants, prêts à être échangés contre des denrées qui se faisaient plus rares à l’orphelinat. La mission du jour était de récupérer de nouveaux haillons, pour réparer les vêtements des gamins. Eventuellement, réussir à placer un gosse sous la surveillance de la vieille couturière, si elle était de bonne humeur. Il y avait donc ce semblant de file indienne, un tatou, devant un adulte, devant un môme, suivi de deux autres qui ne servaient à rien, juste à regarder les différentes étales du marché, à crier « TAMTAM ! » a tout bout de champ à chaque fois qu’ils voyaient quelque chose de brillant. C’était la raison pour laquelle il s’égosillait, à chaque fois qu’il allait dans cette partie de la ville, pour y aller seul, ou alors avec ceux qui connaissaient les codes de bonne conduite pour une vie plus simple de Tamtam ©. Ca ne faisait qu’attirer l’attention, et Tamär était très doué à avoir une ouïe sélective. Lui, il continuait à avancer, parce que Tombi continuait à avancer, et que Tombi se moquait de ce qui était brillant. Les gosses, alors, partagés entre l’envie d’une simple possession matérielle et celle d’embêter un peu plus leur gardien, chassaient vite le risque d’un nouvel abandon pour retourner dans la file indienne qu’ils constituaient.

Ils étaient presque à l’échoppe de la vieille couturière, quand quelqu’un lui donne un coup d’épaule. C’était osé, parce que généralement tout le monde était prudent, un coup de lame était si vite arrivé. Mais il avait les mains occupées, Tamär, le visage recouvert d’un peu de terre. Mais vraisemblablement, il était pas la personne la plus étrange de la journée. La jeune femme lui parla en anglais, d’un "raton". Il n’avait aucune idée de ce que c’était, son anglais n’était pas si bon. « Qu’est il arrivé a tes cheveux ? ils me font de la peine. » Il fronça les sourcils. Les skaikrus devenaient de plus en plus difficiles à reconnaitre, parce qu’ils portaient leurs vêtements, commençaient à avoir la même démarche qu’eux. Certains, même, parlaient le sleng. Mais avec un comportement pareil, la jeune femme ne pouvaient que venir du ciel. Alors, après une œillade de quelques secondes, où son front se plissa et son regard se fit nettement plus ennuyé, Tamär décida de l’ignorer. Ca serait plus simple pour lui.

Malheureusement… « NOM D’UN ESPRIT DU COMMANDANT. » Ca, c’était les trois gosses qui étaient derrière. Tamtam n’avait pas agis assez vite, et sa mine se renfrogna un peu plus, au cri qui avait été poussé dans la langue commune. « Un skaikru ! » Tombi s’arrêta, parce que ses serviteurs trainaient, et les mômes se mirent entre Tamär et la jeune femme. Deux firent tomber leurs sacs d’insectes – heureusement fermés- pour tourner autour de la jeune femme, leurs petites mains se tendant vers l’inconnue, pour la toucher, éventuellement lui faire les poches. Le dernier, le plus responsable des orphelins, Adaï, avait lui aussi une mine renfrognée. Lui, il comprenait l’anglais, et il était très protecteur envers Tamtam. « Ses cheveux sont très bien ! » Et Tamär posa une main sur son épaule, empêchant le gosse d’aller donner un coup de pied à l’inconnue, comme l'orphelin avait l’habitude de faire une fois qu’il était contrarié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tatiana Maslany
Bravoure :
1764
avatar
100
100
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Mar 19 Déc - 19:37

Bon ce n’est pas spécialement l’archeene la plus polie, et la plus sympathique à croiser Jimmy. Mais elle a àa de vrai qu’elle l’est justement. Vrai. Elle n’a pas de filtre, et elle ne sait pas mentir. Pas vraiment. Alors ça aide. Ou ça complique les choses. Bref, elle n’en sait rien, et elle est encore pire quand elle est un peu stone. Alors si elle voit des papillons qui dansent le twerk, et qu’elle s’imagine des guitares par millier. Elle ne sait pasvraiment pourquoi elle parle de Raton. C’est juste le commandeur. Elle ressemble à un raton. Tout le monde est d’accord non ? Ca doit être leur nom de code ? D’ailleurs elle se demande si Clarke l’appelle « mon petit raton » quand elles sont en plein milieu de leurs ébats. Oh, peut être. Peut être. Elle demandera à Clarke. Ou elle demandera à Jasper de demander à Clarke. Ca sera une bonne chose. Quelque chose comme ça. Oh elle parle de quoi déjà ? Ah oui, il y’a un type, et trois mini types. Des enfants. Des bipèdes. Quelque chose comme ça. Pas des singes, parce qu’ils n’ont pas assez de poils. Et puis elle aime pas les singes Jimmy, c’est toujours dérangeant. Ca ressemble à des humains, mais ça en est pas. Et c’est … détestable. Clairement. Beurk. Beurk. Beurk. Donc ? Oui, elle est rentrée dans un type, mais elle s’en rend meme pas compte. Alors elle sait qu’elle doit être désolée, elle nel ‘est pas. Elle parle du raton, et lui il la fixe comme si il ne savait pas quoi lui répondre. Il l’ignora. « Ah. » Bon, il doit pas parler anglais. Elle va essayer le trigeda alors ?

A part que non. Elle allait insister quand les gosses se mirent à crier. Et elle zyeuta un peu l’animal étrange devant le type. Okay ça c’est bizarre. Et ça lui plait. Mais voilà, les types se rapprochent d’elle et essayent de la toucher et elle recule d’un pas, parce qu’elle panique quand on rentre dans son cercle de confort. « Blblblbl. » Voilà, c’est tout ce qu’elle trouve a leur dire pour le moment. Elle n’est pas faite pour les enfants. Elle se concentre sur celui qui parle des cheveux de l’homme. Et le fixe avec l’air le plus sérieux du monde. « Ils sont nus par endroits, et on dirait qu’on les lui a arraché, et coupé avec un ciseau rouillé. » Elle ne va pas mentir. Les cheveux du type sont moches. Mais soit. Si le gamin est amoureux de lui, elle va pas juger non plus, chacun ses gouts. « C’est quoi cet animal ? » Elle s’en fiche maintenant des autres bipèdes autour d’elle.

_________________

NO DAY BUT TODAY
I shift through the ash, I look for a sign. I open the wound that keeps me in line. The shoulder that turns, the flame that goes out...the chapter I close. (c) mg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tom Hardy
Bravoure :
396
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Jeu 21 Déc - 14:56

Tamär avait déjà eu des échanges avec des Skaikrus, qu’il ne trouvait fondamentalement, pas si différents qu’eux. Ils avaient deux jambes, deux bras et le nombre d’orteils et de doigts qu’il fallait pour un être humain né sans malédiction. Il les trouvait étrange oui, et il les savait dangereux… Mais ce qu’il avait devant lui, il supposait que c’était un peu la brebis noire du troupeau (au moins les cheveux correspondaient). Elle eut un mouvement de recul, en faisait un bruit étrange. Tamär ferma les yeux, se demandant pourquoi il s’était arrêté, quand il vit les deux enfants imiter la Skaikru. Oh, il entendait déjà tout l’orphelinat résonner de ce bruit dans la soirée. Ceux-ci se rapprochèrent à nouveau de celle qui venait du Ciel, et cela prit un « kidz » un peu rustre pour qu’ils se calment un minimum. Tamtam ne voulait pas risquer l’esclandre, sachant pertinemment que ceux qui deviendraient le treizième clan avaient droit à un traitement de faveur, en regard des lois de Polis.

« Ils sont nus par endroits, et on dirait qu’on les lui a arraché, et coupé avec un ciseau rouillé. » Au moins elle avait le coup d’œil, la lame était bel et bien rouillée. Tamär se moquait de l’aspect de ses cheveux. Ca amusait les orphelins de le faire, et ça n’était pas si important pour lui : les cheveux, ça repoussait. Adaï, l’orphelin qu’il tenait encore par l’épaule, ne voyait pas cela du même œil, son gardien le comprit quand il sentit la tension et les tremblements envahir le corps du presque adolescent. Il y un petit pincement de lèvre, alors que le garçon jetait un coup d’œil vers Tamär, une supplique silencieuse. C’était la deuxième remarque un peu gauche de la part du Skaikru, et l’adulte tenait plus à la considération de ceux qu’il prenait sous son aile, qu’une jeune fille un peu bizarre. Ainsi, il lâcha l’épaule d’Adaï, l’invitant à faire ce qu’il désirait. « C’est quoi cet animal ? » Tamär n’eut pas besoin de se retourner pour savoir qu’il était question de son tatou. Ca attirait toujours la curiosité de tout le monde. Puis, il voulait vraiment voir ce que Adaï allait faire.

Le garçon s’était approché rapidement de la jeune femme et il lui avait donné un coup de pied bien senti dans le tibia. C’était son attaque préférée, à n’en pas douter, vu la rapidité d’action dont il fit preuve. « Ca t’apprendra à pas être gentille envers Tamtam. » Ce dernier, derrière son expression naturellement patibulaire, ne put cacher son amusement, ce qu'il fit qu'il répondit à l'interrogation. « C’est Tombi. » Parce que c’était ça, le tatou qui se rapprochait, alors qu’il entendait son nom. Il s’arrêta au niveau des sacs qui étaient tombés, reniflant l’intérieur, alors que Tamär le repoussait un peu du pied. Adaï ramassa la large bête, qui se laissa faire. « Si tu t’approches de trop il va te mordre. » C’était faux, mais ceux qui venaient du Ciel devaient bien ignorer ça. Tamtam, ça l’amusait assez pour qu’il ne dise rien pour corriger cette erreur, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tatiana Maslany
Bravoure :
1764
avatar
100
100
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Dim 24 Déc - 17:14

Non, elle n’aime pas qu’on la touche Jimmy, c’est quelque chose qui a tendance à la mettre hors d’elle et à la faire paniquer plus que de raison. Alors forcement, les gamins continuaient d’approcher et finalement la voix forte et masculine resonne, et les enfants se calment. Bien, c’est une meilleure chose. De toute façon ça ne l’empeche  pas de parler Jimmy, rien ne l’empeche jamais de parler. Elle est comme ça, c’est tout. Et si cet homme n’est pas content, tant pis ? Il n’a pas l’air vraiment pas content, il a l’air juste un peu constipé peut être, elle s’en fiche. Et elle ne remarque pas vraiment le gamin pas heureux, parce qu’elle est concentrée sur l’animal étrange, avec sa carapace et son long nez. Oui, il est bizarre et… «  Aïe »  Ce n’est pas agréable ça. Et elle suppose donc que Tamtam c’est l’homme. Alors elle se masse deux secondes le tibias et elle fixe le garçon – moche – et l’homme  - aux mauvais cheveux. «  Ce n’est pas une question de gentillesse, je ne fais que dire la vérité. Ton Tamtam n’en a pas l’air vexé non plus. »  Et elle s’en fiche elle, si il veut qu’elle arrete de parler de ses cheveux elle le fera. Ce n’est quand même pas sa faute si elle met toujours le doigt sur ce qui fache.  Et puis il faut apprendre à parler quoi. Elle n’a pas dit que ses cheveux étaient laids, elle a juste dit qu’ils la rendaient triste comme ça, tant ils étaient mal traités. Du coup elle suppose peut être que c’est le gamin qui le coiffe. Tant pis hein ? Ce n’est pas son problème. Elle prefere les cheveux de Skoll.

C’est Tombi.  La réponse vient. Elle hoche la tête Jimmy. « Et bien, enchantée Tombi. »   Et le gamin un peu moche, et méchant, lui dit qu’il risque de la mordre. Alors elle hausse les épaules. «  Il ne me fait pas peur. »  Un froncement de sourcil. «  Toi non plus d’ailleurs. »  Puis ignorant l’enfant cette fois, elle fixe le denommé Tamtam «   Est ce que je peux le toucher ? »   C’est une question poli. Qu’elle pose en Trigedasleng cette fois.

_________________

NO DAY BUT TODAY
I shift through the ash, I look for a sign. I open the wound that keeps me in line. The shoulder that turns, the flame that goes out...the chapter I close. (c) mg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tom Hardy
Bravoure :
396
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Mar 26 Déc - 17:17

« Je ne fais que dire la vérité. Ton Tamtam n’en a pas l’air vexé non plus. » La Skaikru un peu bizarre, finalement, avait une bonne logique et le gardien des orphelins jeta un coup d’œil vers Adaï, curieux de voir comment celui-ci allait réagir. C’était une des raisons pour laquelle Tamär appréciait partir avec quelques enfants n’importe où il se rendait : ça leur servait de leçon de vie. Sa mentalité de vieux n’était pas suffisante pour enseigner tout ce qu’il fallait aux enfants, surtout qu’ils ne réagissaient pas de la même manière. Rencontrer les autres et se heurter à divers points de vue était ce qu’il y avait de mieux. Et puis, rencontrer un Skaikru, indéniablement, serait une étape marquante pour les jeunes garçons qui étaient avec lui. A n’en pas douter, ça serait le sujet de conversation de toute la semaine. Adaï s’empourprait un peu, sous la colère et le manque de réponse à apporter. Il avait le regard jeter par terre et il tremblait un peu de part son énervement. « Alors, tu n’as rien à dire ? » Demanda Tamtam, de sa manière un peu bourrue, mais toujours amusée. Ce fut le déclic, alors qu’il cria presque. « C’est parce que Tamtam il est trop gentil pour s’en prendre à toi ! » Deuxième semblant de sourire sur les lèvres de l’intéressé, qui finalement posa une main sur l’épaule d’Adaï. « C’est très noble de ta part, mais si tu lui disais pardon pour sa jambe ? » offrit-il avec cet anglais un peu déformé par des années sans réelle pratique courante.

C’était ce qui suffisait, pour que Tamär apprécie un semblant une personne : avoir du répondant, sans que ça ne soit méchant. Ainsi, Tombi fut présenté, une nouvelle menace fut proférée. «  Il ne me fait pas peur. Toi non plus d’ailleurs. » Tamtam serra un peu l’épaule du gamin, pour lui faire comprendre qu’il était temps de montrer son bon côté, et boudeur, il ajouta « Jesuisdésolé. » relativement bas. Tamtam acquiesça, satisfait. « Est ce que je peux le toucher ? » La langue avait changé, l’accent était à couper au couteau, mais au moins le mouton noir faisait des efforts. Il l’observa silencieusement, alors que les enfants s’agitaient à nouveaux, parce que la Skaikru venait de parler en sleng. Ils l’assaillirent de questions et Tamär les rappela à l’ordre pour la seconde fois. « Si vous ne tenez pas en place, vous irez apporter les insectes sans moi. » Il passa une main dans ses cheveux, ceux qui avaient créés les conflits. Puis, finalement, il ajouta. « Sha, tu peux. Seulement le dos. » Et il l’observa faire en silence, son regard bleu acier suivant l’échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tatiana Maslany
Bravoure :
1764
avatar
100
100
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Mar 9 Jan - 18:56

Elle est logique Jimmy c’est quelque chose qui peut clairement ennuyer les gens à qui elle parle, mais elle est logique Jimmy et ça fait mal parfois oui. Pas à elle. Quoi que si, bien sur, parfois ça arrive aussi, mais surtout… ca désempare. Comme maintenant, avec ce gamin en face d’elle qui n’a visiblement plus vraiment de reparti. Et c’est jouisfif en un sens, mais elle ne prend pas plaisir dans la souffrance des autres Jimmy. Pas comme ça. Oh, elle n’est pas quelqu’un de bien et elle est loin d’être une gentille fille, mais voila, elle ne cherche pas la merde non plus – non c’est la merde qui la trouve mais ça c’est autre chose – alors quand le gamin se met à crier que Tamtam il est trop gentil, etc’ elle hausse juste les épaules, parce que franchement, ça en devient pathétique. Ce n’est qu’une verité après tout !  Puis le denommé Tamtam, il semble vouloir que le gamin s’excuse et elle hausse les épaules Jimmy.  Elle ne veut pas d’excuses forcées non plus, en fait elle s’en fiche des excuses. Mais elle ne va pas le dire, parce qu’ils arrivent à un semblant de terrain d’entente alors.

Bref, elle est passée a autre chose, parce qu’elle est fascinée par cette bestiole un peu bizarre. Alors quand le gamin dit qu’il est désolé, en Anglais, plutôt bas, elle hoche la tête. « Pas d’offense ! »  C’est une façon de repondre qu’elle ne lui en veut pas, elle s’en fiche, c’est rien qu’un gosse après tout.  Et puis elle pose une question sur l’animal, parce que c’est quand même plus interessant qu’un gamin, ce qui a le merite de faire poser des dizaines de questions à cette foule de trois en délire. Elle hausse les épaules à nouveau. « J’apprends. Comme vous apprenez l’anglais. »  Et elle remercie Tamär, se penchant pour caresser le dos de Tombi du coup.   « Tamtam c’est ton veritable prénom ? » Elle essaye de continuer en sleng, meme si c’est a couper au couteau.

_________________

NO DAY BUT TODAY
I shift through the ash, I look for a sign. I open the wound that keeps me in line. The shoulder that turns, the flame that goes out...the chapter I close. (c) mg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tom Hardy
Bravoure :
396
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Sam 13 Jan - 13:41

Tamär avait cette petite moue, cette désillusion d’un parent qui ne pouvait pas empêcher ses enfants de faire des bêtises. Pour autant, il ne dit plus rien au-delà de sa menace. Parce qu’il était connu pour les appliquer, ses mises-en-garde. C’était l’une des meilleures manières d’affirmer son autorité envers les enfants. Les battre n’avait aucun intérêt, sauf quand il était question des lois de Polis. Leur enlever certains privilèges, des choses qu’ils prenaient pas acquises était beaucoup plus intéressant et fonctionnait beaucoup mieux à ses yeux. Ainsi, les enfants se calmèrent, même s’il y avait toujours une certaine excitation dans l’air : ils restaient des gamins. « J’apprends. Comme vous apprenez l’anglais. » Il haussa un sourcil à cette phrase. Vraisemblablement, elle ignorait beaucoup encore des traditions du trigeda, mais il n’allait pas la corriger. Si ça permettait aux enfants de se sentir encouragés pour apprendre l’anglais, il n’allait pas se faire prier. D’ailleurs, ils levèrent leurs mains, prononçant des « hello ! » toujours trop enjoués au goût de Tamär, mais il ne dit rien, les laissant à leur enthousiasme.

Tombi fut caressé et le gros animal se laissa faire, habitué à être manipulé un peu dans tous les sens, bien qu’il leva son museau vers l’étrangère, la reniflant un peu. Puis Adaï le déposa par terre, et le tatou tourna un peu autour des pieds de son maitre. « Tamtam c’est ton véritable prénom ? » Il releva les yeux pour les poser sur la skaikru. « Les enfants m’appellent comme ça. Je m’appelle Tamär. » Il désigna les marmots d’un geste du menton. « Je m’occupe des orphelins. » Il avait pris la peine de parler lentement, pour qu’elle comprenne bien, essayant même de ne pas trop mâcher ses mots. Il n’allait pas poser de question, parce qu’il s’en moquait un peu, il n’avait pas comme prétention de vouloir faire connaissance avec ceux qui venaient du Ciel. Mais il ne fallait pas oublier ces demi-hommes qui l’accompagnaient en tout temps. « Et toi, tu t’appelles comment ? » L’enfant donne son prénom, présentant également son ami et Adaï. « Tu viens vraiment du ciel ? » Tamtam jugea bon de couper court à l’interrogatoire qu’il sentait venir, posant une question qui résoudrait tout. « Quel est l’endroit que tu cherchais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tatiana Maslany
Bravoure :
1764
avatar
100
100
MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   Sam 27 Jan - 12:36

C'est assez drole finalement ces gosses. Et c'est peut être parce qu'elle a prit une herbe etrange qu'elle finit par se detendre Jimmy, ou parce qu'ils ont arreté d'essayer de la toucher. Alors quand ils disent "  Hello " elle leur offre un petit sourire. " Hello  oui ! "  Et elle est meme prete a leur offrir d'autres mots. Plus tard. Pour le moment elle est fascinée par le tatou qu'elle caresse avant qu'il ne s'en aille, puis également parce que le type aux cheveux qui font de la peine. " Enchantée Tamär "  C'est du trigeda' elle fait attention de bien le prononcer, tout comme il fait attention lui, de ne pas macher ses mots, elle lui en est reconnaissante, dans une certaine mesure. Ah, les orphelins, elle connait ça. Peut être qu'elle aurait pu avoir la chance d'avoir un tatou si elle était née sur terre alors ? Tant pis. Ce qui est fait est fait.

Il ne pose pas de questions, ça lui va. Elle n'en pose pas non plus, mais les enfants s'en chargent, et elle fronce les sourcils pour essayer de comprendre. " Jimmy. "  Ca vient tout seul quand ils se presentent finalement, et elle essaye de comprendre l'autre question. "  C'est ça, d'une [prison] de metal la haut. L'Arche. Mais on s'est Boum ici ! Et maintenant je viens de nulle part. "  Ah elle s'en fiche un peu elle de toute façon, ils peuvent poser d'autres questions, elle a plein de reponses à leur donner, toujours honnete.

Cependant Tamtam coupe les questions et lui demande ce qu'elle cherchait. C'est bien. Elle a oublié. Ah non, ça y'est ? Elle fronce les sourcils. " Lexa ? "  Ce n'est pas un endroit, mais bon. " J'ai un message pour le Heda, de la part de Skoll des Shiedgeda."  Voila, elle espere avoir tout dit comme il faut.

_________________

NO DAY BUT TODAY
I shift through the ash, I look for a sign. I open the wound that keeps me in line. The shoulder that turns, the flame that goes out...the chapter I close. (c) mg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'important c'est de bien frotter le cuir chevelu avec l'aprés shampoing | tamtam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aux abords de la Tamise.
» Un peu de wasabi avec ton sushi ?
» Nuage Aveugle ✦ Voir avec les yeux est bien différent que voir avec son cœur.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Trikru :: Polis :: Les Rues-
Sauter vers: