AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Jeu 2 Mar - 10:10




Quand je serais grand je serais comme toi

Les fesses par terre je venais de pratiquement me faire assomer par Bron. Ce n'était pas vraiment sa faute mais il se précipita quand même, lâchant son bâton pour venir m'aider à me relever en s'excusant. Souriant j'attrapais sa main pour me hisser sur mes pieds et je hochais la tête en me massant l'arrière du crane qui verrait probablement une bosse poussée d'ici quelques heures. C'est pas grave, j'ai vu Canjun passé alors je t'ai pas vu venir. C'était le problème quand on jouait à se battre, il fallait rester concentré si l'on ne voulait pas se prendre un coup comme je venais de le faire. Sauf que quand Canjun était dans les parages il attirait toute mon attention et Bron le savait bien, il haussa d'ailleurs les épaules avant de me proposer d'aller voir le guerrier s'entraîner. Un hochement de tête vigoureux et un sourire heureux furent ma réponse tandis que je m'élançais à ses côtés à la suite du fils du chef du village.

On s'était installés, assis à même le sol, pour admirer l'entraînement de Canjun, et si au bout d'un moment Bron avait fini par se relever pour rentrer chez lui, ou aller faire autre chose, moi je ne pouvais pas détacher mon regard de ce guerrier que j'admirais tant. J'essayais d'apprendre en le regardant, je voulais mémoriser ses mouvements, ses gestes, sa posture, j'essayais d'analyser sa technique ainsi que celle de son adversaire... c'est en tout cas ce que je croyais ! En réalité j'étais surtout admiratif et je le regardais un peu bouche bée en rêvant qu'un jour je deviendrais à mon tour un guerrier et que je pourrais me battre à ses côtés. Mon rêve secret c'était de devenir son second et je comptais bien tout faire pour y arriver, mais j'étais encore un peu trop jeune pour commencer réellement mon apprentissage alors pour le moment je me contentais de faire semblant avec Bron et les autres enfants, et d'admirer Canjun dès que j'en avais l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1208
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Jeu 2 Mar - 20:46

Le sable de la clairière prenait son envol à quelques centimètres du sol à chacun des mouvements des deux hommes qui se battaient. Canjun était l'un d'eux, et ses yeux ébènes étaient concentrés uniquement sur son adversaire. Même s'il avait réussi les épreuves du rituel pour devenir guerrier, le jeune homme devait parfaire ses enchaînements et devenir toujours plus fort. Car dans un futur qu'il croyait déjà tout tracé, il était le prochain dirigeant de son Clan et devrait tout faire pour protéger les siens de toute menace. Ainsi, face à cet homme de deux ans plus vieux que lui, Canjun se déplaçait tant bien que mal pour éviter les coups et les rendre. C'était assez difficile à cause de la rapidité impressionnante de son ennemi fictif, mais le nouveau guerrier ne baissait pas les bras et tentait de le mettre à terre (il gagnerait ainsi le combat). Alors, les coups de poings fusaient, tout comme les esquives, et les coups de pieds. Mais tout deux n'arrivaient pas toujours à échapper aux coups, et les blessures se faisaient voir au fur et à mesure de la lutte. Canjun avait la lèvre inférieure en sang, et son corps était parsemé de bleus à certains endroits, sali également par le sable qui venait s'y déposer. La sueur dégoulinait sur son front, puis sur son dos et sur son torse lorsque le combat s'endurcit. Canjun était tellement concentré sur ce qu'il avait en face de lui qu'il ne semblait plus ne rien y avoir autour.

Et sa concentration ainsi que la force qu'il avait acquéri finirent par payer, le fils du Chef attrapant le bras de son adversaire avant de lui donner un coup de pied dans la jambe pour le faire fléchir, et le mit à terre avant de reculer de quelques centimètres, son regard sérieux observant son aîné. La respiration haletante, un sourire finit par se dessiner sur les lèvres du Grounder à la peau hâlée, qui retrouva sa douceur habituelle, tendant la main à son compagnon pour l'aider à se relever. « Faisons une pause, j'en ai bien besoin ! On pourra passé au combat avec les armes ensuite ? » demanda-t-il, une lueur brillant dans ses yeux lorsqu'il eut une réponse favorable.

Puis, fatigué, Canjun se dirigea vers un sceau d'eau situé non loin de lui, et finit par apercevoir un petit garçon qu'il ne connaissait pas encore très bien, mais dont son père lui avait parlé concernant le sang noir qui coulait dans ses veines. « Coucou, petit homme ! » dit-il en lui souriant, son visage tourné vers le Nitblida, avant d'égarer à nouveau son attention sur l'eau qu'il prit entre ses mains pour en mettre sur son visage. « Tu es assis là depuis longtemps ? » demanda-t-il, curieux, essuyant son visage en même temps à l'aide d'une serviette, avant de venir s'asseoir prêt de Songa. Après tout, même en faisant une pause, Canjun appréciait la présence des autres à ses côtés, et avoir  un garçon si particulier au niveau biologique assit à côté de lui lui procurait déjà un apaisement soudain et étrange. Mais ce n'était pas pour lui déplaire, au contraire. Et faire connaissance avec ce jeune énergumène lui ferait également  plaisir, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Sam 4 Mar - 9:42




Quand je serais grand je serais comme toi

Devant mes yeux attentif et émerveillés le combat continuait. Ils étaient beaux, forts, agiles tous les deux mais Canjun restait celui sur lequel je rivais mon regard. Leurs déplacements était comme une danse à mes yeux, une danse violente, les coups n'étaient pas donnés pour faire semblant, les deux combattants ne jouaient pas. J'avais l'impression d'assister à un spectacle dont je ne me lassais pas et quand finalement Canjun mit son adversaire du jour à terre un grand sourire apparu sur non visage et je me redressais un peu, soufflant pour évacuer la tension qui s'était insinuée en moi sans que je ne m'en rende compte. J'avais beau être un simple spectateur, savoir que ce combat n'aurait une issue fatalr ni pour l'un ni pour l'autre, il m'était impossible de ne pas me laisser haper par les émotions.

Le combat était fini pour l'instant mais je savais que le meilleur était à venir. Canjun avait parlé de combat avec des armes ensuite et j'étais impatient et heureux de pouvoir regarder ça. Alors je restais assis au même endroit, suivant seulement Canjun du regard quand celui-ci s'éloigna pour se rafraîchir. Qu'il s'adresse à moi fut une réjouissante surprise et je lui rendis son sourire. Coucou ! C'était un beau combat. Inutile de dire que j'étais vraiment heureux que Canjun prenne le temps de me parler pendant sa pause, le grand sourire qui ne quittait pas mon visage tandis que je le regardais devait suffisament le signifier. Et en plus il venait s'asseoir à côté de moi, vraiment j'étais ravi et je hochais le tête en réponse à sa question. Un petit peu oui J'hésitais un instant avant de finalement hausser doucement les épaules pour avouer. J'aime bien te regarder t'entraîner. On jouait avec Bron avant mais quand on t'a vu passer on est venus ici pour apprendre en regardant. Et puis Bron était parti, parce qu'au bout d'un moment il avait trouvé que ce n'était plus si marrant que ça de regarder, mais moi j'étais resté, et j'espérais que ça ne dérangeait pas Canjun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1208
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Lun 6 Mar - 22:34

La respiration haletante, Canjun tentait de reprendre un rythme cardiaque normal. Mais cela était encore assez difficile. Le combat avait été rude, et les mouvements rapides. Il avait fallu beaucoup de concentration au jeune guerrier pour réussir à esquiver les coups, et beaucoup de force pour les redonner. Mais finalement, la présence du Nightblood à ses côtés semblait l'apaiser et son rythme cardiaque s'abaissait peu à peu. Cette sensation était assez étrange pour le fils du Chef, mais il n'en était pas du tout mécontent et espérait pouvoir connaître un peu plus le garçon, qui le félicita de cet affront amical mais véritablement violent. A ces mots, le cœur du guerrier ne se fit que plus tendre envers le jeunot, qu'il regarda avec un œil plus doux, comme pour le remercier de ce compliment qu'il prenait grandement en considération. Après tout, lorsque c'était son père qui le regardait, les mots qu'il prononçait n'était pas vraiment des félicitations. C'était des mots qui le poussaient à se donner au maximum. Cependant, à travers cela, Canjun savait tout de même que le Chef était fier de lui et que ses encouragements n'étaient que pour son bien.


Néanmoins, entendre ces paroles lui faisaient du bien, et le jeune homme sourit doucement, son visage s'égarant sur la piste de combat durant quelques instants, avant de se tourner à nouveau vers le garçon au sang noir après avoir nettoyé son visage et s'être assis à ses côtés, lui demandant s'il était là depuis longtemps. Et la réponse de Songa fit sautiller son cœur de surprise. Canjun ne s'y attendait pas, à savoir que deux enfants venaient le voir lorsqu'il s'entraînait. A vrai dire, il ne se considérait pas comme le meilleur guerrier sur qui ils pourraient apprendre, mais le geste le toucha énormément, et Canjun commença à se gratter la nuque, gêné mais agréablement surpris. « Je ne savais pas que tu regardais les combats que je fais avec mes camarades. » dit-il, son doux sourire toujours présent sur ses lèvres. « Mais c'est avec plaisir que j'aimerais vous apprendre quelque chose, aussi petite soit elle. » ajouta t-il avec sincérité, portant l'une de ses mains sur les cheveux du garçon qu'il caressa légèrement, ses yeux sombres ancrés sur le visage du petit homme. Après tout, s'il arrivait à faire apprendre des mouvements à ses successeurs, alors il le ferait avec grande fierté et bonheur. « Quel est ton nom ? » demanda t-il, curieux de savoir qui était le prénom que portait ce Nightblood dont son géniteur lui avait parlé sans pour autant mentionner son nom. Il était drôlement gentil et agréable. Canjun voulait en savoir plus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Jeu 9 Mar - 18:53




Quand je serais grand je serais comme toi

J'étais réellement heureux de pouvoir parler ainsi avec Canjun, je l'admirais et je me sentais vraiment privilégié qu'il s'intéresse à moi. C'était chouette, il devait être fatigué en plus après avoir combattu, mais il était vraiment gentil de venir me parler. Ça n'avait pas l'air de le déranger que je le regarde quand il s’entraînait, il avait même l'air un peu surpris pourtant moi je trouvais ça normal, c'était un grand guerrier. Je hochais vigoureusement la tête en réponse à sa remarque, souriant, content qu'il le prenne ainsi et surtout soulagé qu'il ne me dise pas qu'il ne fallait plus que je le regarde. Tu nous as déjà appris plein de choses, moi j'essaye toujours de me battre comme toi après. C'est pas facile mais je baisse jamais les bras. J'étais plutôt fier de moi d'ailleurs, j'étais loin d'être le plus mauvais et je ne perdais pas si souvent que ça, sauf quand j'étais distrait mais ça c'était une autre histoire. Des plus grands m'avaient dit que j'avais un bon sens de l'observation et que j'arrivais à bien lire les mouvements de mon adversaire, moi j'étais sur que c'était à force de regarder Canjun que j'avais appris à observer.

Je m'appelle Songa. Ce n'était pas la peine que je lui demande le sien, je le connaissais très bien, Canjun par-ci, Canjun par-là, maman disait parfois que ce n'était pas parce que Canjun avait dit ou fait quelque chose que je devais le faire moi-aussi. Mais je voyais bien que ça la faisait quand même sourire quand je lui parlais de Canjun, alors je continuai et elle finissait par lever les yeux au ciel en s'en allant. Maman elle dit que j'ai encore le temps avant de choisir la voie que je veux suivre mais moi je sais déjà que je veux devenir un guerrier. Tu as toujours voulu devenir un guerrier toi aussi ? J'avais peut-être été un peu intimidé au début, mais maintenant que je voyais que Canjun s'était bien installé à côté de moi et qu'il avait envie de me parler ça allait beaucoup mieux. J'avais envie d'en savoir plus sur lui, qu'il me raconte plein de choses que je pourrais raconter ensuite à maman en rentrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1208
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Dim 12 Mar - 15:13

Canjun ne s'était pas attendu à entendre de telles paroles. Lui qui n'avait jamais été déconcentré lors d'un combat n'avait jamais aperçu la présence du Nightblood non loin de lui. Alors, aux paroles du garçon, le jeune homme était gêné de savoir que ses combats étaient observés, mais également agréablement surpris et touché par ces mots inhabituels. Un sourire toujours plus doux se renforça sur ses lèvres, ses yeux ébènes brillants quelques instants d'une fierté qui n'était pas prête de s'en aller. En effet, pouvoir inculquer indirectement des choses qu'il avait appris durant de longues années d'entraînement à des enfants qui représentaient le futur du Clan était quelque chose qui le remplissait de bonheur et de confiance pour l'avenir. Un avenir qu'il croyait beau et paisible. Ainsi, Canjun reprit la parole d'une voix qui se voulait douce et porteuse d'encouragement pour la suite du garçon au sang noir dont il avait deviné la voie. « Tu as raison, petit homme. Peu importe la difficulté de la chose, il faut persévérer et toujours se relever. Tu y arriveras, j'en suis sûr. » dit-il, sa main caressant les cheveux sombres du Nitblida. Oui, la persévérance et les efforts réguliers étaient sans aucun doute la clé de la réussite. Si au début, le fils du Chef avait souvent baissé les bras et s'était soumis à la fatigue, il en était tout autre désormais. Aujourd'hui, il était fort et résistant, grâce au fait qu'il avait appris à ne jamais abandonner.



Puis, le guerrier d'Osgiliath lui demanda son nom, trouvant que Songa était un joli prénom. « C'est un beau nom que tu as là, Songa. Et je ne l'oublierais pas. » dit-il avec sincérité, son regard toujours posé sur le visage du petit garçon. Il l'aimait bien, ce garçon. Et il reprit la parole lorsque son jeune admirateur lui dit qu'il voulait devenir guerrier, lui demandant ensuite s'il avait toujours voulu aller dans cette voie. Ainsi, Canjun prit de noueau la parole, ses yeux sombres se tournant vers la clairière dans laquelle il venait de se battre. « Devenir guerrier est une voie honorable. Tu as fais un bon choix. Moi, c'est ce que j'ai toujours voulu faire. J'ai toujours voulu protéger les miens et leur offrir une paix durable, peu importe toutes les guerres que je devrais gagner. Et je serais honoré de pouvoir me battre à tes côtés, un jour. » dit-il en riant légèrement, avant que son regard ne se pose une nouvelle fois sur Songa. Et son imagination l'emportait déjà dans des scènes où tout deux seraient côte à côte, partageant des jours de paix tout comme des jours sombres. Oui, ce n'était pas parce que le Nitblida était plus petit que lui qu'ils ne pourraient pas devenir amis, ni même partager des instants comme compagnons d'armes. Après tout, Canjun appréciait la présence du jeunot. « Une personne qui m'est chère m'a également donner encore plus de volonté à réussir dans cette voie là. J'espère que toi aussi tu pourras penser à quelqu'un qui te poussera toujours à aller de l'avant. » dit-il, souriant au garçon. Et ses pensées étaient incontestablement tournées vers Sethen, qu'il avait rencontré lorsqu'il n'était même pas encore entraîné à devenir guerrier. Elle avait été exceptionnelle avec lui, et Canjun l'avait toujours considéré comme son modèle depuis ce jour. D'ailleurs, il espérait la revoir bien assez vite. Mais, soit, sa curiosité envers Songa revint vite au galop, et le guerrier expérimenté reprit la parole. « Alors, Songa, pourquoi veux-tu devenir guerrier ? » demanda t-il, curieux de connaître ce qui poussait son possible futur ami à aller dans une voie où il ferait couler beaucoup de sang en cas de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Dim 2 Avr - 13:55

hrp:
 



Quand je serais grand je serais comme toi

C'était tellement gratifiant d'entendre Canjun m'encourager à continuer, encore et encore, à essayer jour après jour de m'améliorer. Ça me donnait encore plus envie de continuer jusqu'à un jour peut-être devenir aussi fort que lui. Il me tardait de grandir, de pouvoir choisir ma voie et enfin commencer sérieusement mon entraînement. C'est que j'avais de grands projets pour mon futur, même si je n'allais pas l'avouer devant Canjun j'espérais qu'un jour il me choisirait comme second, mais pour cela il fallait que je sois digne d'un tel honneur. Merci Canjun ! Au moins le guerrier semblait-il content de ce que je lui disais jusque là et je souris lorsqu'il m'ébouriffa les cheveux, appréciant cette marque d'affection.

En plus d'être fort Canjun était vraiment sympathique et je hochais la tête, souriant de toute mes dents quand il promit de ne jamais oublier mon nom. Moi non plus je n'oublierais pas le sien, ça c'était certain, on n'oubliait pas le nom de son modèle, c'était impossible. J'étais curieux en tout cas, je voulais mieux connaître Canjun et puisque j'avais enfin l'occasion de lui parler après avoir passé tellement d'heures à l'observer, je comptais bien en profiter. Ça me faisait plaisir de savoir que lui aussi avait toujours su qu'il voulait devenir un guerrier, on était pareil, c'était chouette. Moi aussi, quand je serais plus grand j'espère qu'on pourra se battre ensemble pour protéger tout le monde. Maman surtout, mais tous les autres aussi, c'était important, maman disait que l'on devait tous pouvoir compter les uns sur les autres, que les cueilleurs avaient besoin des guerriers pour pouvoir travailler en sécurité et que les guerriers avaient eux-aussi besoin de manger. Un instant je restais songeur aux paroles de Canjun, ne comprenant pas forcément très bien ce qu'il voulait dire, mais il souriait toujours alors ça ne devait pas être très grave de toute façon et je hochais doucement la tête. La question qui venait d'être posée était bien mieux et je me redressais un peu avant de répondre. Pour protéger le village, pour que les barbares ils ne puissent pas venir s'en prendre aux gens qui ne savent pas ou ne peuvent pas se battre mais qui sont eux-aussi très utiles au village. J'en avais déjà beaucoup parlé avec maman, c'est elle qui m'avait dit que je devais me battre pour protéger et que même si cela voulait dire que j'allais tuer nos ennemis que je ne devais pas y prendre du plaisir. Et puis je crois que je suis fort pour me battre alors ce serait bien que je devienne un guerrier je crois. Maman elle m'avait expliqué comment elle faisait pour faire des vêtements et j'avais essayé mais ça ne me plaisait pas beaucoup, c'était trop calme, je préférais courir partout un bâton dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1208
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Lun 10 Avr - 21:43

La pause était des plus agréable aux côtés de Songa. Si durant quelques temps il n'avait jamais fais trop attention à ce qui l'entourait lorsqu'il s'entraînait, même durant les pauses, Canjun regrettait un peu de ne pas s'être accordé quelques instants de plus pour observer ce qui était autour de lui, notamment la présence du Nitblida. En ce jour où l'entraînement était répétitif (sans lui déplaire pour autant), Canjun allait passé un moment plus attendrissant que tous ceux qu'il avait pu passé avant. Parce qu'il avait vu Songa, et que ce petit homme qui l'admirait avait retenu son attention, son affection pour lui commençant déjà à naître. Heureusement, l'idée d'un avenir sombre pour Songa n'était pas à craindre puisque Osgiliath avait décidé de cacher son identité qui le rendait si particulier aux yeux de tous les Clans, et Canjun était apaisé, tranquille. Leur discussion était tournée vers l'entraînement, et le guerrier d'Osgiliath était déjà confiant quant au devenir de Songa. A ses yeux, il le voyait déjà combattant, fier guerrier et homme de confiance. Ainsi, sur des paroles douces et encourageantes, il tenta de le motiver un peu plus qu'il ne l'était déjà, caressant les doux cheveux du garçon au sang noir. Des remerciements surgirent, et Canjun sourit avec toujours plus de douceur dans ses yeux et sur son visage, ne rajoutant rien de plus. Après tout, il avait donné toutes les clés indispensables pour franchir la porte de la réussite.


Puis la discussion bifurqua sur la voie du guerrier. Un chemin que Canjun avait toujours souhaité prendre malgré les nombreuses difficultés qui s'étaient mises en travers de sa route. Mais il avait réusi. Il avait réussi à escalader chaque pente. Et bientôt, dans quelques années, ce serait au tour de Songa de gravir toutes ces épreuves. Néanmoins, le guerrier avait confiance en ce petit homme et était certain qu'il ferait de grandes choses. Ainsi, il lui dit des mots remplis d'espoir de le voir se battre à ses côtés un jour, riant légèrement au passage, ne se doutant aucunement que le destin réservait à Osgiliath un avenir funeste. Puis sa curiosité concernant le garçon au sang particulier l'amena à lui demander pourquoi il souhaitait devenir guerrier. Ecoutant ensuite la réponse avec attention, le sourire de Canjun ne disparut pas, bien au contraire. L'esprit de Songa semblait déjà avoir les bons mots, les bons objectifs à atteindre pour se battre jusqu'au bout et devenir un guerrier digne de protéger son peuple. Ainsi, sur ces paroles touchant le guerrier à la peau hâlée, Canjun acquiesça doucement, son regard se tournant quelques instants vers la clairière sablonneuse qui lui servait d'entraînement, et il finit par égarer de nouveau ses yeux sombres sur le petiot. « Toutes ces choses qui te poussent à vouloir devenir guerrier, garde les toujours en tête, et n'abandonne jamais. Comme tu le dis toi-même petit homme, tu es fort, et tu le seras plus encore dans quelques années. » dit-il avec douceur, sur un ton qui se voulait encourageant, avant de lui tendre son petit doigt comme pour lui assurer tout ça. « Je te le promet. » ajouta t-il en hochant la tête une nouvelle fois, confiant quant aux capacités de Songa. Même s'il ne l'avait jamais vu se battre, Songa avait déjà une force mentale qui le surprenait. Décidemment, ce garçon était particulier, dans le bon sens du terme, et Canjun était heureux de pouvoir lui parler et apprendre à le connaître. « Qu'est ce que pense tes parents quant au fait que tu souhaites devenir guerrier ? » demanda t-il ensuite, toujours plus curieux.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Jeu 20 Avr - 20:53




Quand je serais grand je serais comme toi

Pour être totalement honnête, il faut bien avouer que les mots que j'avais prononcer pour décrire mes motivations à Canjun n'était pas tous de mon fait. Maman m'avait bien éduqué sans doute, puisque Canjun semblait tout à fait content d'entendre ce que je disais, et j'étais content aussi d'avoir donné la bonne réponse, d'avoir bien retenu ce que maman m'avait répété à plusieurs reprises déjà. Il faut dire que j'en parlais souvent, de devenir un guerrier, et qu'à chaque fois j'avais les yeux brillants d'impatience, et qu'à chaque fois elle me regardait avec un petit sourire amusé, me répétant que j'avais encore le temps mais qu'elle était sure qu'un jour je serais un grand guerrier. Alors moi j'y croyais, et j'hochais doucement la tête quand Canjun me dit que je ne devais jamais oublier les paroles qui venaient de franchir mes lèvres. Pour moi c'était encore surtout des mots, et je ne mesurais certainement pas tout ce que ça pouvait impliquer, mais si maman, et surtout Canjun disaient que c'était important alors je les croyais. Je n'abandonnerais pas ! et avec un sourire encore plus grand si seulement c'était encore possible je serais le petit doigt de Canjun avec le mien Jamais ! C'était une promesse de guerrier à guerrier, une promesse à Canjun qui resterait à jamais gravée dans mon esprit, j'en étais persuadé en cet instant. Un jour je serais un guerrier fort et reconnu parmi les Osgiliath et les clans alentours et je me battrais aux-côtés de Canjun, je ne voyais pas ce qui pourrait venir perturber ce destin si parfait et déjà tout tracé.

Maman elle me dit que j'ai encore le temps de décider, qu'il ne faut pas que je pense que c'est facile d'être guerrier et que je pourrais devenir bien d'autres choses, mais que si c'est vraiment ce que je veux elle sait que je serais un grand guerrier. Je crois qu'elle est fière de moi un peu quand même, même si des fois elle me gronde quand je rentres avec des blessures et qu'elle me rappelle que je dois faire attention à ne pas trop me blesser, parce que c'est dangereux, et puis à cause de mon sang qui n'est pas comme celui des autres. Mais je m'en fiche un peu moi de tout ça, je veux juste m'entraîner, et d'ailleurs mes copains aussi ils s'en fichent je crois bien. Mon sourire se fane un peu pourtant lorsque je me rend compte que je n'ai pas totalement bien répondu à la question de Canjun et je hausse un peu les épaules. Papa je sais pas trop, il parle pas beaucoup. Ou peut-être que c'était moi qui ne lui parlait pas beaucoup ? J'essayais plutôt de me faire petit et discret face à mon père, je ne voulais pas le mettre en colère, même si ça arrivait quand même assez souvent et que ça rendait triste maman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1208
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Dim 30 Avr - 17:09

Leur petit doigt s'entrelaçant, Canjun venait de promettre quelque chose au Nightblood. Une chose qui tenait à cœur au guerrier et qui semblait très important à ses yeux. Il était sûr et certain que Songa deviendrait un grand homme et qu'il serait très fort, à la seule condition qu'il n'abandonne jamais. C'était une clé essentielle à toute chose, et en poursuivant sans arrêt ce rêve qu'il voulait atteindre, Songa n'échouerait pas et ferait parti des guerriers du Clans dans quelques années. Canjun en était sûr, et il était confiant quant à leur avenir à tous les deux, ne se doutant aucunement que le destin ne lui laisserait aucun répit dans les prochains instants de sa vie. Ainsi, souriant toujours avec douceur, il finit par se détacher de Songa et lui caressa les cheveux une seconde fois. « C'est déjà un grand homme que j'ai à côté de moi ! Je compte sur toi, désormais. » dit-il avec calme et douceur, assuré de l'avenir du garçon au rang si particulier.


Puis, toujours curieux d'en connaître davantage sur Songa, Canjun lui demanda comment ses parents voyaient le rêve que le futur guerrier souhaitait atteindre. Et, avec attention, il écouta les paroles du Nitblida, son sourire se faisant un peu plus attendrissant concernant les mots de sa mère, lui rappelant la sienne. Cependant, ça avait été un peu plus dur à accepter pour sa génitrice qui avait retardé son entraînement de quelques temps, et qui avait toujours eu peur de cette voie qui semblait toujours promettre un avenir funeste à celui qui l'empruntait. Néanmoins, et malgré les difficultés au début, le jeune homme avait franchi les étapes, et était devenu un grand guerrier, comme il l'avait souhaité dès le début. Ce n'était pas tanneur, chasseur ou encore soigneur qu'il avait voulu exercer ne serait-ce qu'une fois. Non, ce fut toujours l'art de la guerre, la protection de ceux qui lui étaient chers, qu'il avait irrévocablement suivi et aimé. Mais, soit, la discussion ne portait pas sur ça, et Canjun fronça légèrement les sourcils en entendant le garçon parler de son père, son sourire s'évanouissant doucement alors que celui de Songa disparaissait lui aussi. « A t'entendre, Songa, la relation que tu as avec ton père ne semble pas être celle que tu espérais... » dit-il avec calme, son regard s'égarant à nouveau vers la clairière où il venait de s'entraîner quelques minutes avant. Néanmoins, malgré les dires de son père, quels qu'ils soient, Songa devait toujours courir après son objectif. C'était important et crucial de ne jamais baisser les bras, même dans le futur qui l'attendait. « Je ne veux pas influencer tes choix, mais peu importe ce que dit ton entourage, si tu veux tracer ton propre chemin, fais le. » ajouta t-il en souriant à nouveau, son attention se portant une nouvelle fois sur le garçon au sang sacré. « Mon entraînement va bientôt reprendre. Mais avant, que dirais-tu de te balader un peu ? » demanda t-il à Songa avec toute la gentillesse qui vivait en lui. Canjun appréciait vraiment la présence du Nitblida, et le connaître encore plus ne le dérangeait aucunement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Dim 7 Mai - 12:29




Quand je serais grand je serais comme toi

J'étais fier, tellement fier de pouvoir parler avec Canjun de toutes ces choses, tellement fier de lui avoir serrer le doigt sur cette promesse, tellement fier d'entendre ses paroles qui me donnaient l'impression d'être effectivement quelqu'un de grande importance. Les prochains jours montreraient que je ne me lasserais pas une seule seconde de raconter ce moment à qui voulait bien l'entendre, et à maman en particulier. Mais pour le moment je souriais, tellement heureux, me redressant un peu pour paraître un peu plus grand peut-être, j'étais juste un gosse en train de discuter avec son héros. Un gosse qui venait de s'entendre dire qu'il avait raison de croire et ses rêves et que ceux-ci pourraient bien se réaliser un jour. Il n'y avait rien qui me semblait plus beau en cet instant.

Canjun me demanda ce qu'en pensaient mes parents et mon sourire se fana un peu lorsque je pensais à mon père, haussant finalement les épaules à la remarque du grand guerrier. Ce n'est pas grave, c'est un homme bon malgré tout. Je n'étais pas certain de savoir ce que ça voulait dire, mais maman m'avait dit ces mots plusieurs fois, pour me rassurer alors que mes larmes coulaient suite à une réprimande. Il était froid, prompt à s'énerver, mais c'était un homme bon. Pour moi, ça voulait surtout dire que j'avais un peu peur de lui et que j'évitais autant que possible de le contrarier. Mais je ne voulais pas embêter Canjun avec ça, ce n'était pas important. D'accord Canjun, merci ! Ce qu'il me disait me semblait important en tout cas, j'étais certain qu'il s'agissait de bon conseil et je ferais tout pour ne pas les oublier à l'avenir. Cette conversation resterait longtemps gravée dans mon esprit, et m'aiderait à tenir dans les temps difficiles qui allaient finir par venir perturber nos vies. Oui, d'accord, allons-y. Et d'un bond je fus sur mes jambes, prêt à suivre Canjun où qu'il veuille se rendre. Mais je veux pas t'embêter trop longtemps, tu as peut-être besoin de te concentrer sur ton entraînement ? Même si ça me faisait extrêmement plaisir de partager ce moment avec Canjun je ne voulais pas qu'il soit blessé ensuite à cause de moi, je savais qu'avant un combat la préparation était importante, même si moi quand je jouais à me battre avec les copains on ne se préparaient jamais vraiment, on courraient d'aussi loin que l'on se voyait en lançant de grands cris de guerres et on se tapaient à coups de bâtons, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1208
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Sam 13 Mai - 20:59

La promesse avait été faite, et Canjun gardait son doux sourire sur les lèvres. Il était totalement confiant envers les capacités de Songa et le voyait déjà combattre à ses côtés dans de futures opportunités. Bien sûr, il faudrait des années d'entraînement au Nightblood pour obtenir toutes les compétences nécessaires afin de pouvoir se battre. Mais le guerrier à la peau hâlée savait que le petit homme deviendrait grand et fort. Il semblait déjà s'être imprégné de courage et de détermination, et ces deux mots étaient de grandes valeurs aux yeux de Canjun. Son cœur semblait apaisé concernant l'avenir de Songa. Parce qu'il ne se doutait aucunement du destin funeste et sombre qui l'attendait bientôt. Pour le moment, tout était calme. Tout était certain. Aux yeux de Canjun, ce petit qui l'admirait tant obtiendrait dans quelques temps le rang de guerrier et gravirait les échelons, œuvrant à ses côtés pour faire régner la paix au sein de son Clan et de tous les autres. Ainsi, leur petit doigt s'étant entrelacé, tout deux imaginaient un bel avenir, et aucun des deux ne rajouta quoique ce soit, Canjun comptant désormais sur les efforts et la persévérance de Songa pour devenir celui qu'il aspirait à devenir.



Puis, Canjun, toujours curieux de savoir plus amples choses sur le petit garçon à ses côtés, lui demanda ce qu'en pensaient ses parents de sa volonté à vouloir devenir guerrier. Et son sourire disparut progressivement lorsque de ses yeux sombres il observa le sourire de Songa s'évanouir, Canjun tenant tout de même à lui dire de poursuivre ses rêves malgré tout. C'était important. C'était essentiel. Parce qu'aux yeux du jeune homme, il ne fallait jamais abandonner la voie que l'on voulait emprunter. Néanmoins, le garçon au sang noir ne semblait pas vouloir en parler plus que ça, et Canjun n'insista pas, lui souriant simplement de nouveau lorsqu'il le remercia. « Ne me remercie pas. » dit-il simplement, d'une voix calme et douce, son regard bienveillant égaré sur le garçon. Et d'un geste affectueux, sa main se perdit dans les cheveux de jais de Songa dont il aimait beaucoup la douceur. Non, il n'insisterai jamais sur ce que les gens ne voulaient pas dire. Mais il comptait être présent désormais pour le garçon qui souhaitait devenir guerrier. Parce que dans son cœur naissait une affection particulière, et qu'il ne voulait plus se concentrer uniquement sur ses entraînements sans faire attention à ceux qui l'observaient, ceux qui le regardaient comme le faisait Songa. D'une manière ou d'une autre, Canjun voulait faire comprendre au petiot qu'il ferait plus attention à lui, et que leurs discussions seraient plus régulières. Parce qu'il commençait déjà à s'attacher, le fils du Chef.


Et pour passer encore un peu de temps avec lui avant que l'entraînement ne recommence, Canjun reprit la parole, lui proposant de se balader quelques instants en sa compagnie. Proposition qui fut acceptée en quelques secondes, Songa bondissant, le sourire du guerrier ne se faisant que plus grand, et il se leva à son tour avant d'observer quelques instants la zone d'entraînement de son regard sombre à la question du Nitblida, avant d'égarer de nouveau son attention sur lui. « Tu ne m'embête pas, Songa. Quant à mon entraînement, je serais préparé, ne t'en fais pas ! » dit-il avec un sourire toujours posté sur ses lèvres, avant qu'il ne porte sa main sur l'épaule du garçon comme pour l'inciter à avancer, lui même se mettant en route vers la forêt. Puis, lorsque leurs pas les menèrent à la lisière de leur camp, Canjun balaya un instant l'environnement forestier face à lui, ayant gardé ses dagues sur lui au cas où, et aussi pour l'entraînement qui allait suivre, avant d'abaisser ses yeux vers Songa. « Mon père m'a enseigné des choses au cours de ma formation que je voudrais t'apprendre. Ici, nous avons la chance de vivre aux côtés d'une nature offrante et qui peut nous être utile. » dit-il d'un ton calme, avant de s'accroupir près de l'enfant, son visage se tournant vers la forêt, ses yeux l'observant avec émerveillement, comme un enfant scrutant le plus beau cadeau qu'il ait vu. « Je n'ai plus beaucoup de temps aujourd'hui, mais nous pouvons débuter et continuer prochainement, si tu le veux bien, petit homme. » ajouta t-il en égarant son regard sur le petit au sang noir. Canjun serait vraiment honoré de pouvoir lui retranscrire ses connaissances. Après tout, il aimait bien Songa et lui faire connaître davantage de choses ne pouvait que le réjouir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Dim 21 Mai - 11:36




Quand je serais grand je serais comme toi

Si j'avais était un petit félin j'aurais sans doute ronronner quand Canjun m'ébouriffa les cheveux en un geste d'affection. Au lieu de quoi je ri un peu, doucement, d'un rire joyeux. C'était un geste agréable, maman le faisait souvent aussi, quand elle me disait de filer jouer en m'ouvrant la porte, ce n'était pas exactement pareil avec Canjun mais ça restait quelque chose de bien, de rassurant. J'avais toujours su que Canjun était quelqu'un de bien et maman semblait d'accord sur ce point elle aussi, mais j'étais agréablement surpris de cet échange que nous avions aujourd'hui. Ce n'était pas le premier adulte à se montrer sympa quand je venais l'embêter pour des questions ou traîner dans ses pattes, mais Canjun était plus que sympa. Il m'écoutait, me posait des questions, je me sentais terriblement important en cet instant et plus que jamais je voulais faire de mon mieux pour devenir un guerrier et qu'il soit fier de moi.

Il proposa d'aller se balader un peu et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire j'acceptais sa proposition. J'aurais probablement accepté à peu près tout ce qu'il pouvait proposer de toute façon. Mais j'avais quand même quelques scrupules à lui voler ainsi de son temps pendant son entraînement et lui fit par de mes doutes qu'ils balaya bien vite. Oh d'accord ! Je n'insisterais pas plus, trop content de passer encore un peu de temps avec mon modèle et je me mis en route à ses côtés quand il posa sa main sur son épaule. J'étais bien plus petit mais je ne me sentais pourtant pas minuscule à ses côtés, au contraire, il avait cette façon de me parler et de me regarder qui me faisait me sentir grand. Quand Canjun s'arrêta, je scrutais comme lui les environs, promenant mon regard sur cette forêt qui s'étendait à l'horizon avant de le reporter sur le guerrier. J'écoutais attentivement, hochant la tête à ses paroles. dangereuse aussi... c'est ce que papa m'a toujours dit. Et ça je l'avais bien retenu, et même si j'avais souvent eu envie de jouer les aventuriers j'essayait de lui obéir, je n'avais pas vraiment envie de me perdre et de me faire manger par des barbares. Ce serait super que tu m'apprennes tout ça Canjun Mes yeux brillaient d'excitation, peut-être qu'il pourrait m'emmener lui, découvrir toutes les merveilles qu'il y avait surement en dehors de notre camp. Il pourrait m'apprendre à éviter les dangers, à me repérer pour explorer sans me perdre, et à reconnaître toutes ces choses que la nature avait à nous offrir, comme il venait de le dire. T'es le meilleur Canjun Et j'étais presque parti pour lui sauter au cou tellement ça me faisait plaisir, mais je me suis souvenu au milieu de mon geste qui il était et qui j'étais, et du coup je ne savais plus trop. Alors je suis surement resté dans une position un peu bizarre, à mi-chemin entre une position normale et un câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1208
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Mar 23 Mai - 4:01

Canjun se trouvait devant la lisière de la forêt en compagnie de Songa, ses yeux sombres observant avec émerveillement ces bois verdoyants qu'il présentait au Nitblida comme un territoire offrant, plein de ressources, souhaitant lui inculquer le savoir que lui avait transmis son père. Après tout, même si le garçon n'avait pas encore commencé son entraînement, le guerrier serait véritablement heureux de pouvoir lui apprendre à s'allier à la nature qui dominait les hommes depuis toujours. Néanmoins, Songa avait raison. Les dires de son père étaient fondées. La forêt était aussi dangereuse qu'offrante, et il fallait savoir s'adapter au mieux à tout ce dont elle regorgeait. Ainsi, ayant égaré son regard sur le Nightblood quelques instants avant, Canjun hocha la tête, tournant de nouveau ses yeux sombres sur la verdure qui régnait en maître dans ces contrées. « Tu as raison Songa, elle est dangereuse. Mais si tu la connais sur le bout des doigts, c'est une alliée de taille que tu auras à tes côtés. » dit-il d'une voix calme et assurée, son sourire toujours présent sur ses lèvres.


Puis il égara de nouveau son attention sur le petit garçon au sang noir lorsque celui-ci le complimenta à nouveau après lui avoir montré tout l'enthousiasme qu'il avait à apprendre tout ce que le guerrier à la peau hâlée souhaitait lui transmettre. Et un rire s'échappa de sa gorge lorsqu'il vit Songa prendre une position étrange, comme s'il voulait un câlin ou autre geste affectueux de sa part sans oser le faire. C'était un enfant que Canjun commençait à apprécier et dont il espérait que la vie lui offrirait de bonnes choses, et passer un peu plus de temps avec lui avant de se remettre à l'entraînement lui ferait du bien. Ainsi, cessant de rire après quelques instants, son sourire néanmoins toujours présent, le guerrier prit Songa dans ses bras, le portant ensuite, le Nitblida ne pesant pas très lourd malgré le fait qu'il n'était pas tout à fait léger. « C'est ça que tu voulais, petit homme ? » demanda t-il sur un ton doux avant de lancer un regard vers les bois verdoyants. « Je vais te montrer ce que la nature nous laisse la possibilité d'explorer. » annonça t-il en se mettant en marche, ses pas s'enfonçant à travers la forêt, ses pieds foulant le sol feuillus et terreux. Les chants d'oiseaux venaient berceur ce moment si calme, tandis qu'un vent léger soufflait sur eux. Canjun aimait énormément cela. La nature. Les animaux qui la peuplaient. Et surtout, il aimait se fondre dans la masse à ses côtés. C'était une chose dont il était très fier, et il ne remercierait jamais son géniteur de lui avoir inculquer cela. « Si tu veux que je te laisse marcher, dis le moi Songa. » dit-il en tournant son visage vers le garçon, sa mine dévoilant toute l'attention qu'il avait envers la nature qui venait adoucir son cœur.


Quelques instants passèrent finalement, et le guerrier finit par apercevoir un cours d'eau. Il s'y dirigea avant d'observer les innombrables feuilles, fleurs et plantes qui entouraient la source, avant de regarder Songa avec un regard qui se voulait préventif. « Cette forêt contient quelques zones où les sables mouvants sont bien cachés par les feuilles et autres végétaux. Si tu t'y aventures plus tard, il faudra que tu fasses attention. Je connais certains endroits, je te les montrerais une prochaine fois, mais je ne les ais pas encore tous repérés. » dit-il avant de voir ce qu'il cherchait, non loin de la berge, sur une fine branche à moitié sous l'eau. « Regarde, là-bas. » dit-il en pointant du doigt le faible bout de bois. « C'est une grenouille venimeuse. Elle contient des réserves de poison que tu prélèves à l'aide de flêches que l'on utilise pour les tirs à la serbe à canne. A partir de là, tu peux t'en servir dès qu'un ennemi attaque et le résultat est direct. » dit-il sur un ton calme, ses yeux luisant d'admiration pour tout ce que la nature avait comme ressources. « Il faut être prudent en l'approchant, mais tu peux maintenant constater par toi même que malgré la dangerosité de la forêt, si on sait comment s'allier à elle, on peut faire de grandes choses. » ajouta t-il avant de poser son regard sombre sur le Nitblida. Il espérait que tout cela lui plaise et que ça puisse lui servir un jour ou l'autre lorsqu'il serait devenu un grand guerrier et qu'il serait amené à protéger leur peuple. En tout cas, Canjun était content de s'être intéressé à Songa et ne le regrettait aucunement, reconnaissant envers son père de ne pas l'avoir emmené à la capitale pour le conclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
neel sethi
Bravoure :
216
avatar
Grounder ; Demodrakhos
Grounder ; Demodrakhos
MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   Ven 26 Mai - 18:32




Quand je serais grand je serais comme toi

La forêt m'avait toujours fascinée sans que jamais je n'ose vraiment m'y aventurer. Oh j'en avais bien franchi la lisière quelques fois avec les copains, rien que pour braver l'interdit, pour se sentir un peu comme des aventuriers en terrain inconnu, mais on n'était jamais allés bien loin de peur de ne jamais pouvoir retrouver notre chemin. Nos parents avaient bien réussi leur coup en nous racontant les dangers dont elle regorgeait, aucun d'entre nous n'avait jamais réellement eu l'envie ou le courage suffisant pour faire les quelques mètres de plus qui nous auraient amené à l'endroit où l'on ne voyait plus notre village en se retournant. Aujourd'hui Canjun me donnait une autre vision, me disait que la forêt n'était pas seulement dangereuse mais qu'elle pouvait aussi être une alliée et nous offrir plein de choses. Je veux vraiment apprendre tout ça Canjun ! Je serais attentif, c'était promis, et sérieux, j'essayerais de tout bien retenir, je ne voulais surtout pas le décevoir ou lui faire perdre son temps.

J'étais content, vraiment content, et j'avais voulu sauter au coup de Canjun avant de stopper brusquement mon mouvement, pas tout à fait certain qu'il s'agisse d'un geste que le guerrier apprécierait. Et je devais être parfaitement ridicule puisque Canjun se mit à rire en me regardant. J'avais du rougir comme une tomate, un peu honteux, mais il m'avait finalement prit dans ses bras et mon sourire s'était de nouveau étiré aussi grandement que possible alors que j'hochais un peu timidement la tête. Oui... mais je savais pas trop si j'avais le droit de faire ça. Visiblement ça ne le dérangeait pas trop puisqu'il me gardait dans ses bras en commençant à marcher vers la forêt, et moi j'oubliais totalement ma gêne devant la beauté de ce que je voyais. C'était tellement beau tout ça, j'entendais le bruit de petits animaux qui s'éloignaient probablement à notre approche et j'essayais vainement de les apercevoir à travers la densité de la végétation. Et puis Canjun reprit la parole et je souriais doucement. Oui, je vais marcher ! Je suis trop grand pour me laisser porter comme ça ! Il ne voulait pas passer pour un faible non plus, même si ce n'était pas ce qu'il voyait dans le regard de Canjun. Il voulait pouvoir marcher dans cette forêt lui aussi, fouler de la plante de ses pieds ce sol pour la première fois.

Bientôt j'entendis le glouglou caractéristique d'un cours d'eau et je m'empressais de suive Canjun, qui reprit finalement la parole, me parlant des sables mouvants et du danger qu'ils représentaient. Je marcherais prudemment alors Ou peut-être bien que je ne reviendrais pas ici tout seul ? Du moins pas avant que Canjun ne m'ait expliqué beaucoup plus de choses et montré beaucoup plus d'endroits ? Un jour je montrerais tout ça à mes copains, les guidant comme Canjun le faisait, mais pour le moment je voulais que ça reste entre Canjun et moi, je me sentais privilégié et un peu égoïstement sans doute, je n'avais pas envie de partager. Oh, elle est belle ! Ça restait une grenouille, mais elle avait de jolies couleurs. Et je me disais alors que j'écoutais Canjun m'expliquer ce que l'on pouvait faire de son poison, que si j'étais venu ici tout seul j'aurais peut-être bien eu envie de l'appeler pour qu'elle vienne dans ma main. Il meurt ? Avec un tout petit peu de poison d'une toute petite grenouille ? Je le croyais hein, mais c'était quand même fou ce qu'une aussi petite bête était capable de faire à un homme. Oui je comprends ! Et la grenouille elle meurt pas quand on lui prend son poison ? Elle peut encore se défendre après ? Elle était jolie, je ne voulais pas la tuer, même si c'était pour me fabriquer une arme redoutable. Elle devait avoir une famille à protéger cette jolie grenouille. C'était pas comme les fourmis, ça il y en avait tellement de milliers partout qu'on pouvait bien s'amuser à attaquer leurs terriers ce n'était pas bien grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand je serais grand je serais comme toi | Canjun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Moi quand je serais grand j'serais fermier, comme ça j'aurais pleins de vaches et pleins de kiri ! [PV:Booth]
» "Quand je serais grande je voudrais être comme toi ! " [Sunny]
» Quand je serais grand je serais comme mon papa...
» August ✘ « Quand j'serais grand, j'veux être un vrai p'tit garçon! »
» Test - Dans quel clan de LGDC serais-tu et quel serait ton nom ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Ouest-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: