AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Une affaire de famille (PV: Octavia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Bob Morley
Bravoure :
707
avatar
100
100
MessageSujet: Une affaire de famille (PV: Octavia)   Mar 28 Fév - 17:54

Le soleil se lève sur le camp Jaha, une nouvelle journée débute pour Bellamy Blake, une journée comme toutes les autres ? Pas vraiment, aujourd’hui c’était une journée spéciale pour Blake, il allait passer la journée avec sa sœur, c’était prévu depuis un petit moment déjà. Ça faisait un bail que les deux Blake ne c’étaient pas trouvé un petit moment tous les deux. En fait depuis leurs arrivés sur terre ils n‘ont quasiment pas eu de moment si on fait abstraction de cette soirée à l’avant-poste grounders. Sa sœur ayant des obligations maintenant qu’elle avait rejoint les natifs et Bellamy aussi avec le camp Jaha. Bref, c’est un miracle que les deux ont pu trouver une journée pour se retrouver.

Bellamy se prépara plus vite que d’habitude ce matin, il avait même probablement battu un record. Une fois arrivé au mess il dévora à vitesse grand V son petit déjeuner, dans la ligné de son habillage du matin au grand étonnement des gens présents au mess. L’excitation, c’est l’expression qu’on pouvait lire sur le visage souriant de Bellamy, sourire qui en surpris plus d’un dans le camp, surtout ces collègues de la garde. Mais cela importait peu à Bellamy, il continua à marcher en direction de la grande porte du camp, il fit un geste de main pour dire aux gardes d’ouvrir la porte. Au même moment quelqu’un cria derrière lui, il arriva en courant vers le leader.

- Attend moi. Dit l’homme essoufflé. Je vais aussi à l’avant-poste, on peut faire la route ensemble, je ne suis pas rassuré quand je suis seul en forêt. Avoua l’homme qui était équipé comme Bellamy.

- Ça me va. Répondit Bellamy qui se mit aussitôt en route, il ne voulait pas perdre de temps et il espérait ne pas avoir fait une erreur en acceptant d’accompagner cet homme à l’avant-poste, qu’il tiendrait le rythme, chaque minute perdue était des minutes en moins avec sa sœur.

Les minutes passèrent, les kilomètres aussi, son compagnon de voyage s’avérait être une véritable pipelette mais cela n’entama pas la bonne humeur de Bellamy bien au contraire. Les deux Skaikru ne se trouvaient plus très loin de l'avant poste désormais. L'homme qui accompagnait Bellamy parlé toujours, Blake se contentait juste de dire des "Oui", "Oh ?", "Ah bon ? ". Alors qu'il regardait droit devant lui, il entendit un bruit non loin d'eux. D'un geste vif il leva sa main comme pour dire "Ferme là" a son compagnon de route qui s'executa aussitôt.

- Tu as entendu quelque chose ?

- La ferme !

Bellamy sortit son pistolet et commença a regarder autour de lui, mais rien aux alentours, juste le silence. Il avança d'un pas prudent jusqu’à qu'il entende un bruit derrière lui. C'était son compagnon qui venait de se faire prendre en otage par un illustre inconnu, un grounders à la vu de ses vêtements. Bellamy lui pointa son arme d'un air décidé.

- Lachez le ! Ordonna t'il.

- Bellamy je veux pas mourir !

- Ferme là ! J'ai dit lâchez le ! Dit-il avec un ton encore plus autoritaire mais cela ne semblait rien changer à la situation. Quelques secondes plus tard il se rendit compte qu'il était encerclé. Il leva les mains au ciel, sachant très bien qu'il ne pourrait rien faire. L'un des grounders prit son arme et le mis au sol.

- C'est toi Bellamy Blake ? Demanda l'un des inconnus.

-... Oui c'est moi.

- Bien amenez le, vous pouvez tuer l'autre...

- Non !!!

Il était déjà trop tard, son désormais ancien compagnon de route gisait au sol, la gorge tranché et quelques secondes après plus rien. Bellamy venait de se prendre un coup de massue en pleine figure qui l’assomma net. Lorsqu'il se reveilla, il n'était plus du tout au même endroit, il se trouvait cette fois ci dans une grotte, il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était ou même de savoir si c'était encore le jour ou la nuit. La seule chose qu'il pouvait voir c'était cette maudite caverne ou se tenait trois Grounders qui étaient en train de manger. L'un d'eux s'aperçu que leur prisonnier était réveillé et il alla a sa rencontre.

- Alors voilà notre chers ami qui est réveillé. Sortit l'inconnu en tapotant la joue de Bellamy. Ce sale skaikru. Il cracha au visage de Bellamy qui ne peut rien faire.

- Vous me voulez quoi ? Demanda le leader énervé.

- On veut quoi ? Tu oses nous poser cette question ? ON RÉCLAME VENGEANCE ! Vous avez tués nos parents ! Toi et l'autre là, Clarke Griffin, mais avec Heda elle est intouchable, alors je vais me contenter de son sous fifre. Et je peux te garantir que je vais prendre mon temps...

Vous l'aurez compris, Bellamy est dans la merde. Le pauvre il pensait passer une superbe journée en compagnie de sa sœur et finalement il va probablement mourir, mais avant ça il y aura la torture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Marie Sexy Avgeropoulos
Bravoure :
1247
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une affaire de famille (PV: Octavia)   Mer 26 Avr - 2:03


Capturer la nuit pour recueillir entre ses mains des milliers d'étoiles accompagnées de l'encre du ciel. Il n'y a pas de meilleur moment pour se rappeler que rien n'est noir et rien n'est blanc. Il n'y a nulle perfection en ce monde, elle ne le sait que trop bien, mais elle espère toujours cette preuve qu'elle a tord. Seulement, les anges ne sont pas parfaits et le ciel n'est pas un havre de bonheur, les gens se brûlent les ailes d'essayer de faire de ce monde un monde meilleur. Il n'y a rien de meilleur, elle s'en est aperçue il y a longtemps. "J'ai terminé de suivre les règles !" Elle se souvenait l'avoir clamé haut et fort à son frère, lors de leur premier jour sur Terre, comme une promesse d'une vie meilleure, d'une vie différente. Différente, voilà ce que c'était. Différent de ce à quoi elle s'était attendue. Son parcours avait pris une tournure des plus étrange, mais elle ne s'en plaignait guère. Car elle avait appris. Appris que rien n'était noir ou blanc. Appris qu'on ne pouvait vraiment contrôler notre propre vie. Mais il fallait tout de même faire son chemin.

Et le temps, pareil au sang versé des ennemis combattus, lui coulait entre les doigts. Entraînant avec lui les derniers vestiges de la fille qu'elle avait un jour été, perdue entre les étoiles, noyée dans l'encre noire du ciel qui ne l'avait vu grandir, enfermée entre ses murs métalliques. Mais tout avait changé. Pour le meilleur ou pour le pire ? Aucun des deux, c'était juste différent. Mais une chose n'avait pas changée. Bellamy. Il était toujours là pour elle et elle n'en serait assez jamais reconnaissante. Et alors qu'une nouvelle guerre venait de prendre fin, que tout se figeait pour un instant, jusqu'au prochain bouleversement, ils avaient tous deux trouvé du temps pour se voir entre toutes leurs obligations personnelles. Pour Octavia, s'en était presque pitoyable. Devoir prendre rendez-vous avec son frère ? Elle n'aurait jamais cru que le temps les sépareraient de cette manière.

Masi alors que le soleil commençait à déchirer le voile sombre de la nuit, apportant avec lui une nouvelle journée et de nouveaux espoirs, elle se senti apaisée. Il fallait faire avec la situation, et si c'était un rendez-vous qui lui permettrait de voir Bellamy, qu'il en soit ainsi elle l'accepterai avec joie. Le jour se levant, l'insomnie qui l'avait rongée jusque là allait faire place à cette nouvelle journée. L'aube, toujours porteuse de promesses, ravivait l'énergie de la jeune fille. Bellamy devait la rejoindre à l'avant-poste grounder, elle avait donc un peu de temps avant son arrivée et comptait en profiter pour aller s'entraîner un peu.

Alors qu'elle terminait, elle s'apprêtait à repartir vers le ciel seul sait où, quelqu'un l'interpella.

- On a repérer des Grounders hostiles à l'alliance autour de l'avant-poste...

Son sang ne fit qu'un tour. Non seulement cette menace la rendait de mauvaise humeur, mais elle savait que Bellamy était sur la route, et elle se doutait bien qu'il ferait le trajet seul. Elle parti donc arpenter les bois, histoire de comprendre ce qui se passait ou encore de tomber sur son frère.

Et comme si c'était écrit dans le ciel que les choses devait se dérouler ainsi, elle trouva rapidement un corps gisant sur le sol. Un skaikru. Octavia senti son sang se glacer dans ses veines. Il était trop tard, elle ne pouvait plus rien pour lui. Mais les traces fraîches lui permettrai sans doute de mieux comprendre.  Elle suivi donc la piste fraîche en tâchant de se faire discrète. Et fini par arriver face à une grotte. La jeune Blake savait bien que ce n'était pas une bonne idée de s'y aventurer seule, mais si Bellamy était en danger, elle n'avait pas d'autre choix et personne ne pourrait l'en empêcher.
Elle se faufila dans l'ouverture de la caverne, discrète, se fondant dans les ombres. Et fini bientôt par distinguer des voix.

- Vous me voulez quoi ?

Octavia serra son arme pour ne pas  perdre patience. C'était sans nul doute la voix de son frère, elle la reconnaîtrait entre milles sans aucun problème. Il fallait qu'elle agisse, mais elle ne pouvait le voir d'où elle était. Elle n'apercevait que deux grounders, mais étaient-ils vraiment seuls ?

- On veut quoi ? Tu oses nous poser cette question ? ON RÉCLAME VENGEANCE ! Vous avez tués nos parents ! Toi et l'autre là, Clarke Griffin, mais avec Heda elle est intouchable, alors je vais me contenter de son sous fifre. Et je peux te garantir que je vais prendre mon temps...


Pas question de le laisser commencer. Octavia ragea de l'intérieur. Bien entendu, tout ça était encore la faute de Clarke ! Elle devait trouver le moyen de libérer Bellamy, mais si elle ne pouvait l'approcher, ça allait être compliquer. Elle s'approcha alors furtivement du troisième grounder, en retrait, prête à en finir sans aucun remords.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Bob Morley
Bravoure :
707
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une affaire de famille (PV: Octavia)   Mar 27 Juin - 18:34

Impuissant, tel était la situation de Bellamy Blake à l’heure actuel, il détestait se sentir ainsi. Mais il n’y pouvait rien, comment pouvait-il prévoir ce qui allait arriver ? Il s’en voulait terriblement pour ce jeune homme qu’il n’a pas pu protéger, cela lui rappelait de terrible souvenir, les premiers jours sur terre, quand il a perdu bon nombre des siens, cela lui rappela aussi la montagne, encore une fois ce sentiment d’impuissance qui le prédominait. Mais malgré tout il ne se laissa pas démonter, faisant face a ses ravisseurs . Il les regardait droit dans le yeux, voulant montrer qu’il n’était guère impressionné par eux. Il écouta leurs histoires, ils en voulaient à Bellamy car il avait soit disant tuer leurs parents. C’était donc ça la véritable raison de leurs violences, la guerre faisait de nombreuse victime malheureusement, certains arrivent plus ou moins a bien l’encaisser, eux apparemment non. Bellamy était dans de beaux draps et recevoir une aide extérieure semble compromis, ils étaient probablement au milieu de nulle part et il faudrait probablement attendre quelques jours avant qu’ils ne retrouvent Bellamy, surtout qu’il a prévenu le camp Jaha qu’il sera peut être de retour que le lendemain, bref Bellamy était dans la merde.

L’un de ses ravisseurs sortit une lame d’un fourreau, le genre de lame bien aiguiser et bien flippante, il avait dit qu’il prendrait son temps, Bellamy s’attend à être torturé ? Le grounders commença a faire une entaille au niveau du torse du leader. Bellamy se força a ne pas crier mais la douleur était intense, on pouvait lire dans ses yeux qu’il souffrait terriblement et on pouvait lire sur e visage de son bourreau qu’il y prenait un malin plaisir. L’homme enchaîne avec des coups de poing dans le bide de Blake, le leader grince des dents mais tient bon.

- Je ne comprend même pas pourquoi Heda ne vous a pas éradiqué… Depuis que vous êtes arrivés des étoiles vous nous avez apporté le malheur ainsi que la désolation. Vous êtes maudits !

- C'est ridicule... Vous vous cachez derrière de faux prétexte et vous le savez très bien ! Vous êtes des lâches !


L’assaillant répondit d’un bon coup de poing en dans le bassin ce qui fit plier Bellamy de douleur, il cracha même du sang sur le sol. Lorsqu’il releva la tête il vit qu’une nouvelle personne était présente dans la caverne, c’était Octavia sa sœur, un brin d’espoir refit surface, elle était peut être accompagné ? A première vu non, Bellamy fit en sortez de ne pas trop la regarder, pour éviter que ses ravisseurs ne la voit, il valait mieux garder l’effet de surprise pour prendre l’avantage, le soucis étant que le leader était pour le moment attaché et il serait d’aucune utilité quand les hostilité venait a commencer. La seule solution pour le moment était de garder l’attention de ses ravisseurs sur lui.

- Vous faites une grave erreur, la guerre est terminé, je suis désolé pour vos proches mais la guerre est ainsi faites, j’ai moi aussi perdu des proches… C’est ainsi, il faut l’accepter, ce sont les résultats d’une guerre, il y a des morts.

- FERME LA SKAIKRU ! Tes paroles ne sont que poisons, pour la peine je vais t’arracher la langue ensuite j'encharnerai avec tes tendons. Dit-il toujours la lame à la main.

L’homme approcha et ses collègues faisaient en sorte de bien tenir et d’essayer de lui garder la bouche ouverte pour qu’il puisse lui arracher la langue. Si Octavia devait intervenir c’était maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Marie Sexy Avgeropoulos
Bravoure :
1247
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une affaire de famille (PV: Octavia)   Lun 3 Juil - 1:28

Un pas à la fois, dans le silence, elle avançait vers le Grounder le plus près d’elle. Il était temps. Temps de mettre fin à tout ce cirque. Car ce qu’elle avait vu dans les dernières minutes ne la laissait pas de glace.

Elle bouillait de l’intérieur. On pouvait s’en prendre à beaucoup de choses. À elle. Au peuple du ciel. À la terre entière s’il le fallait. Mais il y avait deux personnes. Ces deux personnes qu’il était interdit de toucher sans s’attirer les foudres de la jeune femme : Lincoln et Bellamy. Alors quand elle s’était aperçue que son frère avait été fait prisonnier, il lui avait fallu toute sa volonté pour ne pas simplement débarquer en massacrant les responsables. Et elle s’en savait capable ! Mais elle avait également beaucoup appris, notamment que la patience était une vertu et parfois même, la clef de la Victoire.

Elle n’était pas folle, elle n’était pas stupide. Octavia avait, dès le moment où elle avait vu la scène qui se déroulait à l’instant devant elle, qu’elle avait l’avantage de la surprise. Elle ne devait pas le perdre sur un coup de tête, sous le coup de sa légendaire et habituelle impulsivité. Cela causerait fort probablement la perte de Bellamy et elle ne se le pardonnerait jamais. Alors elle avait attendu, tapie dans l’ombre, le moment propice. Mais les secondes passaient comme des heures et le sang bouillant dans ses veines rendaient l’attente pénible. Sans doute ne l'avouera-t-elle jamais, mais elle avait peur. Peur de faire une erreur. Peur de le perdre pour de bon. Elle avait déjà cru le perdre à plusieurs reprises, mais cette fois, il y avait une différence dans la situation. Comme si après tout ce temps, elle était revenue dans la réalité. Et aussi terre-à-terre qu’on puisse l‘être, elle savait pertinemment ce qu’elle aurait à faire pour préserver la vie de son frère.

Une goutte. Écarlate, Octavia vit impuissante le sang couler du torse de son frère. Elle se mordit la lèvre, tentant tant bien que mal de retenir cette envie de meurtre qui monta en elle. Cette couleur qui miroitait à la lueur des torches attisait le feu de sa colère et la violence de ses pulsions. Le sang coulait et elle… S'enflammait. Comme un désir ardent de faire payer à cet idiot toutes les souffrances qu’il avait pu commettre. Puis, elle vit, impuissante et dans l’attente du bon moment, les coups pleuvoir. Elle vit la douleur sur le visage de son frère, car bien qu’il tentait de retenir la souffrance, elle savait. Elle le connaissait.

C’était à ce moment qu’elle s’était levée et approchée. Perdant contact avec la réalité, elle n’entendait plus que d’une oreille les propos qui se diffusaient dans l’air tendu. Elle bouillait. Elle voyait rouge. Et elle savait. Savait qu’il n’y avait pas d’autres solutions et ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle observait, analysait, elle n’avait d’autre choix que de frapper.

Elle aurait voulu crier, leur dire qu’ils n’étaient que des lâches, mais Bellamy avait fait l’effort de lui garder un effet de surprise et elle comptait bien en profiter. C’était sa seule chance de sauver son frère. Seulement, elle ne voulait tuer cet homme avant de l’avoir fait payer.

Octavia dégaina alors son épée, qu’elle garda dans sa mauvaise main et prit un couteau malencontreusement laissé sur le sol par un des acolytes qui retenait Bellamy. Elle tenta de faire signe à Bellamy de rester immobile, car l’angle était assez mauvais, mais elle ne savait pas si celui-ci l’avait vu. Et elle n’avait pas le temps d’attendre.

D’un mouvement rapide et sec, elle lança le couteau sur l’homme le plus loin d’elle en espérant ne pas toucher Bellamy s’il bougeait. Au moment où l’arme avait quitté sa main, elle avait changé son épée afin d’avoir une meilleure dextérité et transperça le second homme, cette fois plus près d’elle. Si son premier tir avait touché, il ne restait à présent que le bourreau sur pieds.

- Ne jamais baisser sa garde ! dit-elle d’un ton neutre.

Elle fit tourner sa lame, sachant que cela lui permettra ainsi une plus grand fluidité de mouvement, puis toisa l’homme.

- Nous n’avons pas à en arriver là… Laisse-le partir et peut-être que tu pourras t’en sortir toi aussi.

Octavia ne plaisantait pas. Et à la moindre réaction de l’homme, elle était à nouveau prête à bondir. Et avec les deux corps sur le sol, elle se doutait bien que la fin du combat serait inévitable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Bob Morley
Bravoure :
707
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une affaire de famille (PV: Octavia)   Mar 11 Juil - 21:13

Comme attendu, Octavia passa à l’attaque. Bellamy fut fortement impressionné par l’aisance de sa sœur à supprimer ses ennemi, c’était presque effrayant. Le leader savait pertinemment que sa sœur avait choisi cette voie la mais la voir ainsi s'exécuter était tout de même flippant. Il avait encore cette vision de sa sœur si jeune la jeune femme sous le plancher qu’il se devait de protéger. Elle abattit assez aisément deux des kidnappeurs de Bellamy, reste juste le troisième qui en profita pour mettre un couteau sous le cou de Bellamy. Il enfonça un peu la lame dans la peau de Bellamy et une légère traînée de sang fit son apparition. Blake ne voulait pas mourir, pas comme ça, pas de la sorte, pas sous les yeux de sa sœur. Cela lui faisait penser a cette scène, la mort de sa mère quand elle a été expulsé dans l’espace, Bellamy avait tout vu, il était présent ce jour la et cette scène ne cesse de le hanter chaque jour, il ne voulait pas que ce genre de scène

- Un pas de plus et je lui coupe la tête! VOUS LES SKAIKRU VOUS SEMEZ LA TEMPÊTE PARTOUT OU VOUS ALLEZ ! Vous êtes la mort… Vous êtes maudits !

- Il est encore temps pour vous de revenir en arrière.. Vous n'êtes pas obligé de… Bellamy n’eut même pas le temps de terminer que l’homme enfonça un peu plus sa lame dans le cou.

- Ferme là toi ! Toi la skaikru recule !

L’homme qui avait toujours Bellamy en otage contourna Bellamy et sortit de la grotte, il avait toujours œil portait sur la jeune femme. Il voulait clairement s’en sortir vivant de cet affaire, mais il réclamait aussi vengeance.. Alors qu’il était concentré a regarder la jeune femme Bellamy en profita pour lui asséner un coup de coude en plein dans les côtes, l’homme se plia de douleur mais réussi a lui mettre un coup de couteau au niveau du torse, rien de très profond mais il en fallut de peu pour que ça soit grave. Bellamy tomba au sol mais l’assaillant resta debout. Bellamy tenta tant bien que mal de se relever mais l’homme approchait pour finir le travaille. C’était sans compter sur Octavia qui arrive une fois de plus à la rescousse.. L’homme fit donc face à la jeune femme. Bellamy ne pouvait que regarder impuissant à la scène. L’homme était notamment plus imposant que les deux autres, mais il croyait en sa sœur, il savait qu’elle était capable de s’en sortir.

- Vas y O’… Tue le… Bellamy tousse et du sang sors de sa bouche. Il est dans un sale état, ça commençait à devenir une habitude depuis qu’il est sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Marie Sexy Avgeropoulos
Bravoure :
1247
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une affaire de famille (PV: Octavia)   Mer 12 Juil - 16:54

Elle savait bien que négocier était inutile avec des gens bornés de la sorte, avides de vengeance et de sang. Alors pourquoi avait-elle décidé de parler plutôt que de prendre la chance qu'elle avait eu d'en finir ? Parce que c'était trop simple ? Parce qu'elle avait besoin de plus ? Que l'adrénaline qui courait déjà dans ses veines, accélérant les battements de son coeur, en harmonie dans les assauts de sa lame. Si telle pouvait encore être caractérisée comme une arme. Pour la jeune femme, il s'agissait plutôt d'une part d'elle même, une représentation matérielle de tout ce qu'elle avait toujours refoulé, d'une partie de ce qu'elle était. Elle n'avait plus peur maintenant. Lincoln lui avait depuis longtemps appris à se défendre. Indra lui avait appris à être une guerrière et à combattre comme il se devait. Mais la Terre, en elle-même, lui avait montré que la pitié n'avait pas sa place en ce monde. Instinctivement, elle n'aurait pas hésité à en finir au plus vite, sans scrupules... Sans remords. Alors pourquoi avoir hésité ? Pourquoi avoir pris la parole pour tenter de défendre une position, une cause qu'elle savait pertinemment déjà perdue ? Car elle aussi avait déjà voulu justice et elle savait qu'une fois cette idée en tête, rien de pouvait faire dévié de cette route. La réponse lui paraissait simple.

Pour lui !

Car elle connaissait son frère mieux que personne et une part d'elle-même savait qu'il lui reprocherait de ne pas avoir essayé. De ne pas avoir laissé une toute petite chance. Cette chance, elle l'avait prise pour lui. Et elle le regrettait amèrement alors que ce qu'elle avait imaginé ce dessinait sous ses yeux. L'homme avait un couteau sous la gorge de son frère. Et autant elle voulait en finir à l'instant, autant elle savait qu'il avait présentement l'avantage et que si elle bougeait, ou commettait une autre erreur, c'était son frère qui allait en payer le prix. Elle ne l'accepterais pas. Elle ne se le pardonnerais pas !  

Octavia avait bien compris qu'il était inutile de parler. Alors quand Bellamy et l'autre idiot avaient échanger quelques lignes, elle était restée silencieuse, tentant d'analyser comment se sortir de ce faux pas. Elle n'avait pas lâché l'homme du regard alors qu'il sortait de la grotte. Elle avait suivi, toujours en garde, cherchant la faille qu'il lui manquait pour en terminer avec cette histoire. Quand son frère donna un coup dans les côtes de leur opposant, elle en profita pour bouger. La nouvelle blessure infligée à son frère ne passa pas inaperçue , mais elle n'avait pas le temps de réagir. Octavia fondit sur son adversaire, frappant sans répit alors que celui-ci tentait vainement de se défendre.

- Vas y O’… Tue le…

La demande de Bellamy n'avait pas à être formulée qu'elle savait dejà que c'est ce qu'elle allait faire, mais de l'entendre prononcer ces mots avec tant de difficulté heurta la jeune femme qui, sans plus attendre, profita de l'agilité et de la rapidité que lui donnait sa petite taille par rapport à celle de l'homme pour lui enfoncer son épée dans le coeur. Elle retira l'arme  en regardant son adversaire s'écrouler à ses pieds.

- Yu gonplei ste odon.


Elle avait murmuré ces mots plutôt par respect envers les traditions que par réel pitié pour cette homme. Sans plus de cérémonie, elle fit volte face et couru les quelques mètres qui la séparaient de son frère.

- BELL'! Elle se jeta à genoux à ses côtés et plaça une main sur la blessure dans le but d'en diminué le saignement. Ça va aller t'en fais pas !

Et elle y croyait. Elle était inquiète, mais il était en vie et pour l'instant, c'était la seule chose qui comptait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Bob Morley
Bravoure :
707
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Une affaire de famille (PV: Octavia)   Hier à 22:02

Bizarrement Bellamy n’avait pas peur pour sa sœur, il savait pertinemment qu’elle avait le dessus sur ce combat et l’homme qui se tenait en face d’elle le savait. C’est donc non sans difficulté qu’elle se débarrassa de lui en lui enfonçant son épée en plein dans son cœur. L’homme tomba raide mort sur le sol et Octavia sortit un phrase en langage grounders, langage qu’il ne comprenait pas mais il se doutait que c’etait une sorte de tradition. Après ça Octavia arriva a toute vitesse vers son frère et lui appuya sur sa blessure pour contenir les saignements. Heureusement pour le leader, les blessures n’étaient que superficielle. Bellamy avait malgré tout sacrement douillé, il avait reçu de nombreux coups au visage ainsi que dans le ventre, des zones sensibles. Bellamy toussa un bon coup avant de dire :

- Ouais je sais… Mes blessures ne sont que superficielles, heureusement d’ailleurs, je n’aurai pas supporter de rester des jours dans un lit a attendre que ça se soigne. Dit-il avec humour. Il déposa sa main sur la joue de sa petite sœur avant de dire. Merci…. Sans toi je serai mort à l’heure qui l’est… Bellamy fit la grimace en essayant de se lever, il avait mal mais rien de casser, heureusement. Bon sang…. Il va falloir informer les chefs qu’ils ont essayé de me tuer… Et qu’ils ont tué l’autre aussi… J’ai bien peur que les relations avec les grounders en sortent plus instable qu’en ce moment, on avait vraiment pas besoin de ça. Et en plus de ça ils gâchent notre journée. Dit-il en adressant un sourire à sa petite sœur malgré la douleur.

Bellamy s’appuya sur Octavia pour marcher, ils marchèrent en direction du camp Jaha. La bas ils seront plus a même de soigner ses blessures de façon efficace et puis on va pas se le cacher, Bellamy fait davantage confiance à Abby plutôt qu’a un soigneur grounders. Décidément, Bellamy et Octavia n’auront jamais une journée qui se droule sans accroc, il faut toujours qu’iol se passe un truc qui les importune. C’était peut être le destin,ou tout simplement la terre qui voulait ça. En tout cas il était fier de sa sœur, fier de la femme qu’elle était devenue même si il aurait préféré qu’elle n’emprunte pas la voix du guerrier.

- Apparemment tu n’as plus besoin de ton grand frère pour te venir en aide. Dit-il avec humour. Tu penses qu’un jour on aura une journée tranquille et normale ? Ca serait pas mal hein… A force je vais commencer a croire que ce qu’on vient de vivre est normal et ça… ça commence a devenir inquiétant.

Ils marchèrent dans la forêt, Bellamy toujours en appuis sur sa petite sœur qui avait clairement pris du muscle depuis le dernière fois qu'il a vu., la terre l’avait changé, le peuple grounders aussi. Ou peut être que non ? Peut-être qu’elle est finalement ce qu’elle est censé devenir. Ce côté bestiale et sans pitié pour ses ennemi, Bellamy se voyait dans un miroir et ça commençait a le terrifier. Ce genre de comportement peut mener a faire d'énorme connerie , le leader le sait que trop bien. Mais il sera la pour elle, comme il a toujours été et de plus, elle a aussi Lincoln.

- J’ai besoin de faire une pause… Dit-il tout en prenant appuis sur un arbre. Il se tient le ventre, il avait toujours mal. Et sinon tu…


Avant même qu’il ait eu le temps de finir sa phrase, il entendit un bruit venant d’un peu plus loin, il se cacha, par réflexe, avec sa sœur et il commença a regarder la la direction ou se située les bruits. C’était un un groupe de grounder armé, ils cherchaient quelques choses. Puis l’un d’eux s’ecria.

- Ils ne doivent pas être loin, ces enfoirés ont eu Trane… Ils vont nous le payer ! Separez vous, si vous trouvez le skaikru, égorgez le comme un porc !

Bellamy retira son regard des grouders pour regarder sa sœur.

- On dirait qu’on c’est pas débarrassée de tous le monde… Et ils ont quoi tous à vouloir m'égorger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une affaire de famille (PV: Octavia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une affaire de famille (PV: Octavia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les deux plus grands voleurs de l'histoire du pays... une affaire de famille
» Affaire de Famille | Enya
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: