AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 elliot "live out all the rest"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 19:55


Elliot Harden

live out all the rest

Je m'appelle Elliot Harden, mais on m'appelle parfois Elli. J'ai vingt six ans et je fais partie des habitants de l'Arche, survivant de la station Agro. Dans mon groupe d'ailleurs je suis utile, en effet je suis professeur en bactériologie. Oh sinon je ressemble à Matthew Daddario. | Si un jour on me supprime je laisse le droit au staff de garder ce que j'ai fait pour la postérité.



DESCRIPTIONS

Je ne saurais pas me décrire sans manquer d'impartialité en soit. Mais d'aussi loin que je me rappel j'ai toujours été le même. Un mètre quatre-vingt-dix, j'ai toujours été plus grand que la moyenne. Brun depuis mon enfance, mes cheveux ont toujours eut cette teinte sombre, presque noir qui court jusqu'à cette barbe de trois jours qui habille à présent mon visage. Des yeux ambre, tirant sur le vert et le sentiment qu'une tempête y a élu domicile pour toujours. Rigide comme un roc, imperturbable, et pourtant adressant un regard tourmenté au monde qui m'entoure. Je suis bien batti, mon père m'ayant plus d'une fois poussé à m'entrainer pour ne pas devenir une sale "lopette de scientifique", me construisant un physique plus athlétique que je n'aurais dû avoir en passant ma vie dans des livres. Vous ne me verrez pourtant jamais sans un t-shirt, de préférence manche longue. Pudeur ? Sans doute, mais c'est surtout pour couvrir les innombrables cicatrices qui couvrent mon corps. Stigmate des sévices que mon père m'imposait presque tout les jours. Il ne réussit pas à faire de moi un homme brutal et violent, juste un homme discret, calme, silencieux. Le genre de personne ne s'opposant presque jamais par peur d'exploser comme lui. La peur de devenir un monstre, un homme de sa trempe me façonna bien plus que les coups. Je ronge mon frein, je serre les poings, mais je ne dis rien. Je me contente de supprimer les gens de ma vie lorsqu'il m'est impossible de rester près d'eux sans qu'il soit difficile de vivre chaque jour. Je fuis. Je repousse toujours un peu plus le jour ou je devrais taper du poing sur la table. Par peur de voir naitre les même regards dans les yeux des gens. Je voulais changer les choses étant plus jeune, aujourd'hui, je n'exprime guère plus de souhait que celui de disparaitre. Je n'ai jamais été à ma place, jamais là ou l'on voulait que je sois. Jamais reconnu, ni soutenue, toujours à refouler la moindre de mes émotions pour qu'elles ne deviennent pas des armes. Je suis sans doute moralisateur quand je prends la parole, presque désabusé, fatigué par tout ça, par le jeu perpétuel des gens entre eux. J'aimerais que les choses puissent-être dite sans se cacher, pourtant, je me cache pour les penser.


ABOUT YOU
Je n'ai jamais connu ma mère, elle est morte en me mettant au monde, laissant mon père m'élever à la dur. Jamais de mot réconfortant, jamais un geste m'invitant à craquer. Les rares fois où j'eus le malheurs de rentrer en pleure, il me donna une véritable raison de pleurer. Me frappant, me brulant si j'avais le malheur de crier, ou me plaindre. Je devais être invisible, du moins jusqu'à ce que je sois en âge de le suivre. Je n'eus aucune enfance, juste une éducation ou répondre n'était pas au programme, ou la rigueur était de mise. Sans doute est-ce de là que je tiens mon intransigeance d'aujourd'hui. Je n'eus aucun cadeau, aucune affection, aucune appréhension de monde. Il voulait un soldat, je voulais aider l'Arche. Nos échanges furent de plus en plus violent, jusqu'à ce que cela se limite à des coups échangés. Mon apprentissage faisant, je dus prendre de plus en plus de distance avec lui, préférant veiller des jours durant pour ne pas avoir à l'affronter. J'étais bon, doué dans ce que je faisais, j'apprenais vite, mais j'étais toujours en retrait. Passé seize ans, je n'avais jamais flirté avec quiconque, ni même regardait quelqu'un. J'étais une ombre qui apparaissait pour disparaitre aussitôt. Je pense n'avoir eu conscience de combien il me détruisait qu'à mes dix-sept ans, lorsqu'il profita d'une des rares fois ou l'on se voyait pour vouloir m'entraîner encore et encore. Il voulait m'apprendre à tirer, mais avec de vraies balles dans une station spatiale, c'était impossible. Cela devait bien faire la centième fois que je bandais cet arc, que je visais, et que je tirais, et c'était la centième fois que je n'étais pas assez solide sur mes appuies. Je ne saurais pas tirer deux coups avec une vraie arme…« Ça tombe bien, c'est des mecs comme toi qui s'occuperont de protéger des gars comme moi. Et c'est des gars comme moi qui feront en sort que des gars comme toi aient encore assez de bouffe pour avoir suffisamment de force pour s'amuser à nous rappeler combien on vous est inférieur. », la phrase de trop sans doute, car il me saisit par la nuque avant de me plaquer contre un mur pour finalement me planter une flèche dans l'abdomen. Le coup n'était jamais assez violent pour nécessiter un voyage chez un médecin, mais suffisamment pour que je doive me recoudre. Il m'avait frappé une dizaine de minutes en tout, car bien que la flèche m'ait fait mettre un genoux à terre, il n'en avait pas eu assez. Il refusait de voir la vérité en face, et je ne pourrais jamais aller à l'encontre de lui. Il voulait me voir comme une réussite, pas comme son fils. Ce soir là, je mis plusieurs heures à recoudre ma plaie, à nettoyer mon visage. Je n'avais plus fondamentalement peur de ses coups, la douleur devenait moindre avec les jours, mais j'avais peur qu'un jour, il aille trop loin. Ce soir là, alors que j'avais fini par me coucher difficilement, il avait glissé une lame sous ma gorge avant de me souffler, « Si tu ne m'apportes rien Elliot, tu rejoindras ta mère. ». Il n'était pas uniquement fou sans raison, il était fou de chagrin, une chose que je ne compris que bien plus tard, mais qui n'expliquait pas ses actes.

J'avais fini par me faire à l'idée d'abandonner ce que j'étudiais, d'arrêter de penser à un avenir lorsque mon professeur de l'époque me prouva le contraire. L'étude des bactéries, de ce qu'elles pouvaient faire, en bien ou en mal était fascinant, au point de me garder éveiller chaque soir un peu plus pour l'écouter, ou lire ces notes. Les livres étaient rares, mais les notes en tout genre beaucoup moins. J'étais doué, très doué, cet homme me donnait envie d'avancer. D'y croire aussi, jusqu'à ce qu'il fasse un pas de travers.

Je ne sus jamais s'il s'agissait d'une manoeuvre de mon père, mais quelques années avant aujourd'hui, le professeur finit condamné et éjecté. L'idée m'avait prit à l'époque de retrouver mon père pour le tabasser si fort qu'il n'aurait plus eu la moindre force, mais à quoi bon ? J'aurais fini comme le professeur et finalement, j'aurais tout perdu. J'avais une voie à suivre, des enseignements à transmettre. Nous avions de grande chose à faire sur l'Arche. Mais le fond du problème n'avait jamais réellement changé. Nous n'étions pas destinés à y vivre éternellement. Les dégradations étaient grandes, et la chute proche. Rien ne s'était passé comme je l'aurais souhaité, mais je n'avais guère le choix. Les 100 furent envoyé à une mort que je cru certaine, à tords, sans doute leur sacrifice avait-il été salvateur. Ils étaient arrivés entier, sans personnes pour les briser. Pour nous, lorsque l'Arche commença à se réduire à une peau de chagrin, le sort en fut différent. Je ne me souviens plus exactement du comment, mais l'on reprit connaissance dans un amas de cendre et de sang.

Désorienté, les coups de feu qui retentirent peu après notre arrivée nous indiquèrent combien le comité d'accueil ne nous était pas favorable. La mort se rependît un peu plus sur ces terres. Je fus bien tenté de résister, mais l'on mit fin à toute rebellions en bridant les plus tumultueux. En les empêchant d'aller plus loin. Je nous savais condamné à un jeu que je ne connaissais que trop bien. L'isolement, l'absence de discussion, puis la torture. J'avais déjà vécu ça, à moindre violence certes, mais je connaissais. Il avait déjà su me briser, si bien que pour m'arracher un hurlement de douleur, il fallait bien souvent pousser les tortures très loin. Bien souvent, je finissais par perdre connaisse, mais je refusais de leur donner ce plaisir, de hurler pour eux. La douleur était présente, il suffisant d'entendre ma respiration, d'écouter les hurlements s'étouffer dans ma gorge pour le savoir. Pourtant, le temps faisant, la fatigue s'accumulant, il était de plus en plus difficile de tenir, de faire face. L'épuisement était bien plus douloureux que leurs tortures. Voir des cadavres s'accumuler aussi. Aurais-je tenu si mon père n'avait pas jugé bon de faire de moi un soldat, je n'en savais rien, j'étais juste là, devant le fait accomplie, devant cette réalité. Mon corps était un peu plus perlé de blessure, certaine prenant plus de temps à guérir que d'autre.

J'avais poussé à bout celui ayant voulu me faire passer l'envie de vivre. Mon refus de l'implorer devait être frustrant, fatiguant aussi, et c'est sans doute la raison pour laquelle il ne me laissait pas partir sans s'assurer que j'en avais eu pour mon compte. Fouet, brulure, entailles, tout y passait pour m'arracher un mot, mais les choses n'étaient jamais si évidente. Je ne m'abaisserais pas devant lui. Lorsque l'on tenta de venir nous aider, j'étais incapable d'en être. J'avais reçu une blessure qui me paralysait une partie du corps. Je ne pus que retenir certains terriens. Si je devais mourir ici, autant en sauver d'autres. En vain. Certains étaient partis, mais bien d'autres était encore là. Et moi ? J'avais l'impression que ma vie n'avait pas bougée d'un millimètre, entre douleur et abandon.


EQUIPEMENT
Mes vêtements, ou du moins ce qu'il en reste.


WHAT ELSE ?


Kiwi. aka Camille, 25 ans, poney de profession qui a fait une recherche FB Very Happy (J'ai déjà tout dit sur la CB, vous me vendez du rêve **)



Dernière édition par Elliot Harden le Dim 12 Fév - 0:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Katheryn Winnick
Bravoure :
334
avatar
Grounder ; Skjeran
Grounder ; Skjeran
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 20:38

Bienvenue parmi nous looove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jessica Matten
Bravoure :
349
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 21:16

Officiellement bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Max Minghella
Bravoure :
621
avatar
Grounder ; Azgeda
Grounder ; Azgeda
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 21:20

Bienvenue Amoureux
J'aime beaucoup ton début de fiche ! Bon courage pour la suite Smile

_________________

Oiseau de malheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 21:27

Merci à vous trois I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 21:51

Bienvenue parmi nous :keur:

Je suis contente que tu aies poussé la porte du coup, tu verras, on est gentils tout plein . Bon courage pour terminer ta fiche, on a hâte de lire tout ça. Si jamais tu as un souci ou une question, n'hésite pas à contacter le staff, on ne mord pas Souriiiire
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Willa Holland
Bravoure :
343
avatar
Arc
Arc
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 22:01

Bienvenue copain de la station agro ! looove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tasya Teles
Bravoure :
1749
avatar
Grounder ; Azgeda
Grounder ; Azgeda
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 22:14

Bienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 22:43

Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Gemma Arterton
Bravoure :
816
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 23:31

Bienvenue parmi nous looove C'est trop cool que t'ais fais un prof en plus ! Luka voudra un lien et tout ! looove et puis et puis ben c'est chouette ! <3 J'ai hate que tu finisse tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Sam 11 Fév - 23:33

J'ai fait un prof car tu me l'as demandé crevette !

Merci I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Jessica Chastain
Bravoure :
585
avatar
Grounder ; Azgeda
Grounder ; Azgeda
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Dim 12 Fév - 10:05

Bienvenue parmi nous looove

_________________
TELL ME WRONG TELL ME RIGHT
Let my soul breathe tell me wrong tell me right you're my mind cage like a mountain far away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Dim 12 Fév - 12:10

Merci miss Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Natalie Imbruglia
Bravoure :
1397
avatar
Arc
Arc
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Dim 12 Fév - 12:24

FICHE DE
VALIDATION

Bienvenue sur Red Sands


    C'toi la crevette ! Crevette looove BIENVENUE OFFICIELLEMENT ! J'aime trop ton perso *_* et puis Luka est contente d'avoir un collègue professeur, alors je vais t'aggresser de RP et de liens si tu veux bien ! En tout cas JE VALIDE

Maintenant quelques liens utiles :

Premièrement, en tant que bon membre validé, tu dois aller recenser ton avatar juste ici ainsi que la fonction que tu occupes dans ton clan par là. C'est OBLIGATOIRE!, sans quoi tu pourrais perdre ton avatar ~

→ Ensuite, plus amusant peut être, les fiches de liens ainsi que les demandes de RP ; demandes diverses.

→ Et enfin, les achats et les les top sites

_________________

— BOULE D'INCERTITUDE —
je veux mon hiver, m'endormir loin de tes chimeres. je sais bien que je mens je sais bien que j'ai froid dedans —#000000
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   Dim 12 Fév - 12:26

Merciiiiii I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: elliot "live out all the rest"   

Revenir en haut Aller en bas
 
elliot "live out all the rest"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: POUR LE RP :: Présentations :: Anciennes fiches-
Sauter vers: