AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 May we meet again [pv Milàn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Luke Evans
Bravoure :
566
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: May we meet again [pv Milàn]   Dim 5 Fév - 21:47

La bataille de Kalawen approchait à grand pas. Dans deux jours, les guerriers du Skaigonas, menés par Drea et Milàn, chevaucheraient en direction de ces terres menacées par les barbares. Haràn, lui, ne serait pas de la partie sous les ordres de la supérieure de Kestrel. Sa protégée ayant été blessée durant l'assaut contre la Montagne, Haràn devait rester près d'elle. Et cela lui convenait, même s'il laissait son frère d'arme et rare ami Milàn s'en aller au combat sans lui. Néanmoins, l'orphelin savait très bien qu'il s'en sortirait sans soucis. Le chef des guerriers était un homme qui maitrisait les armes aussi bien qu'un soigneur connaissait les plantes médicinales. De plus, toutes les guerres qu'il avait parcourue ne l'avaient jamais fais faillir, et ce n'était pas contre des adversaires dénués d'humanité qu'il allait mourir. Haràn lui faisait confiance là-dessus. Et surtout, il savait par dessus-tout que Milàn avait une volonté immense à protéger Drea. L'éclaireur comprenait d'ailleurs ce ressenti. Lui-même se battrait de toutes ses forces pour préserver Kestrel du danger, et son envie de la tenir hors de la mort était plus forte que tout.  Mais, soit, celle qu'il considérait comme sa fille allait resté à Condora, et le veuf n'avait donc aucun soucis à se faire.


Ainsi, sur ces pensées confiantes et après avoir fini un tour d'éclairage autour d'un certain périmètre autour des frontières du Skaigona, Haràn lança son cheval au galop en direction de la capitale. Le début d'après-midi se profilait déjà, l'astre de feu brillant dans le ciel. Aucun intrus n'avait été signalé là où l'ancien guerrier avait rôdé aux côtés de son équipe, et sa mission terminée, il rentrait au bercail.


Puis, quelques minutes s'écoulèrent et Khazâd porta son maître à travers la capitale du Clan, ses sabots claquant dans la villle, avant qu'il ne s'arrête suite à la pression que Haràn avait infligé sur les rênes. L'éclaireur descendit, mettant pied à terre, et laissa son cheval à l'un de ses coéquipiers avant de se diriger vers l'endroit où se déroulait les préparatifs de la bataille. Milàn devait sûrement se trouver là-bas, et le père sans famille souhaitait le voir quelques instants avant son départ dans deux jours. Car bientôt, ils ne se verraient plus pour un certain temps, et Haràn appréciait passer du temps aux côtés des rares amis qu'il possédait. Milàn était sans aucun doute celui qui connaissait le mieux la personne qu'il était parmi eux, mais également celui qui était le plus ancien de son cercle d'ami. Mais, soit, parenthèses mises de côté, Haràn marcha en direction des innombrables guerriers qui se préparaient, desserrant son armure de dragon en même temps, avant de s'arrêter face à la fourmilière, ses yeux pâles cherchant son ami du regard. Et il finit par le voir, s'enfouissant dans la foule avant de, finalement, porter l'une de ses mains sur l'épaule du chef des guerriers. « Milàn. » dit-il simplement, sans qu'aucune émotion ne se dessine sur ses lèvres malgré le fait qu'il était content de le voir. Il avait encore beaucoup de mal, Haràn, à se libérer de son passé si douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alexander Dreymon
Bravoure :
686
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Sam 11 Fév - 16:58

May we meet again
Ft. Haràn 1 Décembre

Il y avait fort à faire avec le départ pour Kalawen qui s'approchait et Milàn était tout sauf inactif depuis qu'il s'était levé ce matin-là. Il sentait la tension, normale à l'avant-veille du départ pour une bataille, l'impatience de certain, l'appréhension d'autres, il essayait de gérer avec tout ça, de s'assurer que les guerriers aguerris pouvaient prodiguer des conseils au plus jeune et lui même prenait le temps de glisser à l'un ou l'autre de ces hommes lorsqu'il sentait que c'était nécessaire. Il voulait croire qu'il était un bon chef, qui se préoccupait de ses hommes et ne se contentait pas de leur indiquer l'objectif, la cible à éliminer sans se soucier de ce qu'il pouvait advenir des hommes, il espérait que ceux qui étaient sous ses ordres voyaient les choses de la même manière.

Alors qu'il avançait dans la foule, une main se posa sur son épaule et il se retourna, un sourire heureux sur ses traits fatigués en reconnaissant la voix d'Haràn. « Haràn ! Comment vas-tu ? » Milàn savait que son ami ne l'accompagnerait pas à Kalawen, que Drea lui avait demandé de rester ici, à Condora, avec Kestrel qui jouerait son rôle de seconde et dirigerait la ville en l'absence de la chef de clan. Si le garde du corps de Kestrel gardait un visage neutre Milàn lui ne se retenait pas d’accueillir son ami avec le sourire, ça lui faisait plaisir de pouvoir le voir avant le départ, et même s'il avait encore un tas de choses à faire avant le couché du soleil ça ne le dérangeait pas de perdre quelques instants avec l'une des rare personne qu'il pouvait qualifier d'ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Luke Evans
Bravoure :
566
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Sam 18 Fév - 21:44

Dans peu de temps, la bataille à l'Ouest du continent allait séparer Haràn de l'un de ses rares amis. Alors, avant que le cor ne sonne pour lancer la troupe, l'éclaireur avait décidé de voir Milàn pour passer quelques instants en sa compagnie. Malgré le fait qu'il savait que le chef des guerriers était occupé à organiser toute l'armée, l'orphelin souhaitait prendre de ses nouvelles et lui faire un au revoir digne de deux frères d'armes qui allaient s'éloigner l'un de l'autre, l'un ayant le devoir de rester près de Kestrel, l'autre ayant pour ordre de diriger les guerriers et de protéger Drea. Tous les deux avaient à faire, et pourtant, Haràn avait pris de son temps pour s'entretenir avec cet homme qui était l'un de ses soutiens incontournables. Tout comme Kestrel prendrait sûrement de son temps pour être avec la Chef des Skaigonas.


Ainsi, il se dirigea vers lui, passant à travers la foule de guerriers prêts à partir à la guerre, et lui posa une main sur l'épaule tout en le saluant. Et le sourire que lui offrit son ami en se retournant eut cet effet que peu de personnes pouvaient provoquer. Doucement, un sourire se dessina en coin sur les lèvres du veuf malgré le fait que c'était encore assez dur pour lui de s'exprimer, et il prit la parole d'une voix un peu moins stoïque. « Bien, je pense. Et toi, mon ami ? » dit-il simplement, avant de rajouter ces quelques mots, souhaitant savoir si Milàn pouvait lui accorder quelques instants ou non. « Je souhaitais te voir avant ton départ. Es-tu disposé à me donner un peu de ta présence ? » demanda-t-il, son regard pâle observant le visage de son ami. Il semblait fatigué par toute cette organisation à gérer, et c'était tout à fait compréhensible. Les nuits avaient dû être courtes et peu reposantes. Alors, comme pour tenter de le détendre un peu, Haràn porta sa main plus tôt posée sur son épaule sur sa nuque, sa voix résonnant à nouveau parmi tout les bavardages des hommes et des femmes qui tournaient autour de Milàn comme une fourmilière. « Je ne veux pas te déranger dans ce que tu fais, mais si je peux t'offrir quelque chose à boire... » proposa-t-il indirectement, et de manière assez réservée. Haràn n'avait jamais eu à gérer toute une troupe, et peut-être que le garde du corps de Drea était tellement débordé qu'il ne pourrait pas s'éloigner de ses hommes. Néanmoins, aujourd'hui était le moment idéal pour passer un moment côte à côte, avant que les barbares n'obligent les amis à se tourner le dos durant quelques temps. L'éclaireur espérait donc que sa proposition soit acceptée. Après tout, depuis que l'homme à l'armure de dragon s'était retiré de la voie guerrière, la fréquence à laquelle il voyait le protecteur de Drea s'était nettement réduite. Ainsi, avec ça, Haràn espérait pouvoir rattraper un peu le temps perdu avec cet ami qui lui était précieux. Un ami qui lui était cher et dont il voulait préserver le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alexander Dreymon
Bravoure :
686
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Dim 26 Fév - 12:14

May we meet again
Ft. Haràn 1 Décembre

Le franc sourire qu'avait eu Milàn en apercevant Haràn s'était un peu estompé dès le premier instant passé, il restait un guerrier et il était rare qu'un sourire éclaire durablement son visage. Il n'en restait pas moins heureux de voir son ami avant son départ et il hocha la tête une fois en réponse à sa question, englobant les alentours d'un regard se voulant protecteur et concerné. « Je vais bien, je fais ce que j'ai l'habitude de faire. Les hommes me semblent prêts. » Pour la plupart tout au moins, les autres le seraient d'ici que les combats commencent, Milàn avait confiance en ses guerriers, ils savaient que chacun d'entre eux se battrait vaillamment pour repousser les barbares, surtout pour repousser les barbares. « Bien sûr, j'ai toujours un peu de temps à t'accorder mon ami. Je suis content que tu sois passé. » Il l'aurait peut-être fait si Haràn n'était pas venu, ou peut-être pas, les choses s'enchaînaient, les heures défilaient et Milàn n'aurait peut-être pas eu le temps, ne l'esprit suffisamment libre pour ne serait-ce que penser à aller saluer Haràn avant le départ, et ce n'était nullement le signe qu'il ne comptait pas pour lui, loin de là.

Un sourire amusé revint flotter sur le visage du guerrier alors qu'Haràn lui offrait encore mieux que seulement une discussion qui aurait déjà était fort agréable en soit. « Avec plaisir. Ils seront certainement ravis que j'arrête de leur tourner autour pendant quelques minutes. » Un guerrier venait de passer à côté d'eux et Milàn lui jeta un regard appuyé, amusé, en constatant qu'il venait d'entendre ses propos « Allons-y, je dois avouer que je meurs de soif. » Ses longs cheveux mouillés de sueur qu'il repoussa en arrière d'une main en témoignaient assez bien. Ouvrant la marche il commença à s'éloigner d'un pas tranquille, cherchant le chemin le plus court pour sortir de la foule et pouvoir profiter tranquillement de ce moment avec l'ancien guerrier. S'arrêtant un instant au niveau d'un saut d'eau il signifia d'un geste à Haràn d'attendre quelques instants et se rafraîchi le visage. « Voilà, je dois être un peu plus présentable ainsi. Comment vont les choses de ton côté ? » La préparation de la guerre était une chose que Milàn connaissait bien, dont il avait l'habitude, il était vrai qu'il courait partout en ce moment, mais le rôle d'Haràn n'était certainement pas plus évident. Drea allait partir avec ses guerriers à Kalawen et Kestrel allait rester ici, pour veiller sur leur clan, Milàn faisait confiance à Haràn pour que la jeune seconde soit en sécurité et que personne ne vienne à penser que l'absence de la chef de clan était une occasion de s'en prendre à sa seconde. Il n'avait de toute façon pas l'impression qu'un coup d'état soit en cours mais c'était le rôle d'un garde du corps de ne jamais fermer l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Luke Evans
Bravoure :
566
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Mer 1 Mar - 22:19

Milàn était assez semblable à Haràn au niveau de ce qu'il laissait paraître. C'est-à-dire, pas grand-chose, et pas très souvent non plus. Néanmoins, même si les émotions disparaissaient au niveau du visage, elles étaient bien là dans leur cœur, et c'était sans aucun doute le plus important. Ainsi, leur sourire disparut à chacun, mais l'éclaireur savait pertinemment que l'un était tout aussi content de voir l'autre. Après tout, cela faisait longtemps qu'ils se connaissaient, et les attitudes qu'ils avaient, chacun les savait par cœur. Ainsi, Haràn écouta avec attention son ami. Malgré la fatigue et les devoirs qui pesaient sur lui, Milàn semblait aller bien, ses hommes prêts à partir à ses côtés pour la bataille. Et c'était une bonne chose, car cela rassurait sûrement le garde du corps de la Chef du Clan. Le veuf acquiesça alors, restant silencieux, son regard observant les nombreux guerriers rôdant autour d'eux. Il ne doutait pas de leur force, et savait que l'armée du Skaigona se battrait avec détermination et courage à l'Ouest. « C'est une bataille victorieuse que vous allez mener, Drea et toi. J'en suis convaincu. » dit-il avec honnêteté, ses yeux pâles continuant de balayer chaque soldat du regard. Ces mots qu'il avait ajouté étaient comme une sorte d'encouragement qu'un frère d'arme donnerait à son ami. Et Haràn espérait que cet encouragement lui donne encore un peu plus de forces pour écraser les barbares. Après tout, ces êtres dénués d'humanité menaçaient la coalition, et le Skaigona était dans le devoir de répondre à l'appel d'Heda.



Puis, Milàn accepta de passer du temps à ses côtés, soulageant un peu le cœur du veuf qui avait besoin de voir son ami et de l'aider à s'aérer un peu la tête. Ainsi, son invitation à venir boire un verre avec lui fut accepté, Haràn secouant légèrement la tête lorsque le chef des guerriers lui dit qu'il était content qu'il soit venu, comme pour lui répondre un « c'est normal ». Et son regard observa l'amusement créé aux parole de Milàn. « Ton absence sera aussi bien pour toi que pour eux, dans ce cas. » dit-il en égarant ses yeux pâles à nouveau sur son ami, son ton se faisant un peu taquin. Puis il suivit sans un mot de plus le garde du corps de Drea avant de se stopper lorsque celui-ci alla se débarbouiller la figure. « Les tours se ressemblent ces jours-ci. Je surveille les frontières en attendant votre départ sous les ordres de Drea, et je continuerais à le faire jusqu'à votre retour. Néanmoins, les frontières de notre Clan sont peu enfreintes, alors c'est moins palpitant que d'aller à la bataille. » dit-il en repensant quelques instants aux batailles auxquelles il avait participé aux côtés de Milàn. Mais ces batailles lui rappelaient également Kovarro, et son visage s'abaissa un instant, son regard observant l'une de ses mains qu'il resserra avec quelques tremblements. « Mais ce rôle me va. » ajouta-t-il, avant de, finalement, relever son visage, souriant très faiblement pour ne pas laisser l'émotion le surprendre. Il fallait chasser ces images, et vite. « Quel alcool puis-je t'offrir avant ton départ, Milàn ? » demanda-t-il avec curiosité, ne laissant rien paraître cependant (son sourire s'étant volatilisé), se demandant ce que son ami préférait (lui qui ne buvait pas beaucoup n'avait jamais abordé ce sujet avec le meneur des guerriers). « Et Drea, comment va t-elle ? » demanda-t-il, souhaitant prendre des nouvelles. Après tout, sa Chef lui avait donné des ordres et avait eu affaire ailleurs, alors il n'avait pas eu l'occasion de rester près d'elle assez longtemps pour s'entretenir avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alexander Dreymon
Bravoure :
686
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Dim 5 Mar - 18:54

May we meet again
Ft. Haràn 1 Décembre

Son ami avait confiance, en lui, envers les skaigonas, envers l'ensemble de la coalition qui allait se mettre en marche d'un seul et même mouvement pour repousser les barbares qui s'aventuraient toujours plus loin et se montraient de plus en plus dangereux et organisés. Les douze clans, non les treize clans désormais seraient unis pour repousser un adversaire commun, plus ou moins en tout cas, Milàn n'était pas certain de la participation exact de chacun des clans, mais qu'importe, il était confiant lui aussi et il hocha la tête. « Sha, nous vaincrons, je n'imagine aucune autre option. » Quand on connaissait un peu Milàn on savait que ce n'était pas des paroles en l'air, le guerrier connaissait ses capacités, savait qu'il pouvait avoir confiance en sa force, et même s'il ne repousserait pas l'adversaire à lui tout seul au moins saurait-il se protéger, protéger Drea, et ses homme s'il le pouvait également.

Haràn lui offrit un verre que le guerrier accepta volontier, souriant à la petite pique de son ami, pique qu'il avait à vrai dire bien cherché, mais Haràn n'avait pas tord. « Il y a toujours des détails qui sont à reprendre, mais ils sont prêts, et je leur fait confiance. » Il était finalement redevenu un petit peu plus sérieux avant de s'éloigner en compagnie de son ami vers un rafraîchissement plutôt mérité. Oui, il avait confiance en ses hommes, si certains n'étaient peut-être pas encore prêt à affronter un ennemi parmi tous ces guerriers qu'il côtoyait au quotidien, il ne s'agissait pas de ceux qui les accompagneraient Drea et lui à Kalawen. Il n'avait choisi que des hommes qui avaient déjà fait leur preuve et qui avaient toutes les chances de revenir. A quoi bon envoyer des jeunes se faire tuer par manque d'expérience ? Ce genre de méthodes auraient été dignes de Kovarro, certainement, c'était donc de l'histoire ancienne, Milàn voulait être meilleur que ça, il essayait en tout cas. « Je comprends... Mais ça n'en est pas moins important. » De surveiller les frontières, d'être aux côtés de Kestrel, ce n'était pas la même chose que l'adrénaline que l'on pouvait ressentir lorsque l'ennemi apparaissait, et Milàn n'aurait pas voulu échanger sa place pour la sécurité de Condora, mais il comprenait l'importance du rôle d'Haràn. Une main se posa sur l'épaule d'Haràn alors que celui-ci relevait finalement la tête, son faible sourire qui était déjà beaucoup de retour sur les lèvres. Il ne savait pas forcément quoi dire, il n'était pas le plus doué avec les mots Milàn, mais il était là, aujourd'hui encore tout au moins, pour partager un moment avec un ami.

« Un verre de vin sera parfait. » Peu importait finalement, mais puisqu'on lui demandait son avis autant choisir, il éviterait de se resservir, il était probable qu'il en partage également d'autres dans la nuit, mieux valait ne pas finir avec les idées trop embuées même si la journée du lendemain aiderait certainement les vapeurs à disparaître. « Bien, je crois. J'ai eu fort à faire, et elle aussi alors... » Il y eu un haussement d'épaule du guerrier, exprimant son incapacité à répondre plus clairement à la question, et puis finalement il reprit la parole. « Mais s'il y avait réellement un problème je serais au courant, alors oui, je pense que tout va bien pour elle. » Auraient-ils le temps d'échanger quelques mots dans l'intimité d'un lit avant le départ ? Milàn aurait-il l'occasion de voir le masque de sa chef de clan tomber durant quelques heures avant qu'ils se mettent en marche pour la guerre ? Le guerrier en doutait, mais ce n'était pas pour ça qu'ils ne parleraient pas, demain certainement il faudrait régler les derniers détails que seule Drea connaissait. Son regard avait du se perdre un moment dans le vide pendant que ses pensées divaguaient et Milàn revint finalement poser ses yeux sur Haràn, s'excusant. « Pardonne moi, j'étais ailleurs. Et Kestrel ? Tu sais comment elle prend les choses ? » C'était une belle opportunité de jouer son rôle de seconde que Drea donnait à Kestrel, à elle de prendre soin du clan pendant l'absence de Drea, ce n'était pas rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Luke Evans
Bravoure :
566
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Sam 11 Mar - 17:04

Bientôt, le Skaigona partirait pour une guerre qui se profilait à l'Ouest. Bientôt, le sang des barbares coulerait à flôt, tâchant les nombreuses étendues d'herbes du Clan de Danaé. Eux qui menaçaient l'un des Clans appartenant à la coalition allaient dépérir. Du moins, Haràn était confiant sur ce point et les paroles de Milàn ne firent que renforcer son assurance. Car cet homme face à lui qui était son ami ne parlait pas comme un porteur d'espoir. S'il était sûr et certain de leur victoire, alors il n'y avait rien à redire là-dessus. L'alliance établie entre les treizes clans allait une nouvelle fois brandir épées et lances pour combattre les opposants à la paix. Ainsi, à ces mots, le garde du corps de Kestrel resta silencieux, acquiesçant simplement à sa réplique.



Puis, sur un ton taquin, Haràn répondit au regard amusé du Chef des guerriers. Après tout, la guerre restait un moment où tout devait être contrôlé et prêt, et cela était stressant aussi bien pour celui qui préparait tout ça que pour les guerriers qui iraient à la bataille. Néanmoins, Milàn avait raison de leur faire confiance. Le Skaigona n'était pas connu pour ses guerriers peu entraîné, bien au contraire. Et dans tous les cas, ils sortiraient vainqueurs. « Ils te font confiance également. » dit-il alors sur un ton calme mais assuré, comme une sorte d'encouragement indirect. Comme s'il voulait le pousser à donner le meilleur de lui-même, bien qu'il ne doutait absolument pas de cela. L'orphelin savait pertinemment que le guerrier ne faisait rien à moitié. Ainsi, il suivit son ami quelques instants avant de s'arrêter à nouveau lorsque celui ci se rinça la figure, et ils discutèrent, des souvenirs douloureux remontant à la surface. Des souvenirs douloureux qui s'évanouirent bien vite quand il sentit une main sur son épaule, son regard pâle voyant que c'était Milàn lorsqu'il releva le visage. Les mots n'avaient pas lieu d'être. Ce geste, Haràn le comprenait parfaitement, et intérieurement, il le remerciait énormément de le soutenir. Sa famille de sang était morte à cause de Kovarro. A cause de son règne. Mais aujourd'hui, il avait Kestrel. Il avait de nouveau quelqu'un qu'il considérait comme sa fille, Haràn. Le père avant veuf et sans famille était de nouveau entouré. Entouré par Kestrel et tous ceux auquel il tenait. Et désormais, c'était le plus important. Il avait réussi à avancer, et sa volonté de chérir et protéger la seconde de Drea devait le rendre plus fort.



Ainsi, l'ancien marchand se reprit, abaissant légèrement la tête en signe de respect et de remerciement, et marcha de nouveau aux côtés de Milàn en direction d'une auberge. Là-bas, ils pourraient discuter autour d'un verre, calmement, sans énormément de bruits autour d'eux. « Allons pour un verre de vin, dans ce cas. » ajouta-t-il, un léger sourire presque transparent se dessinant sur ses lèvres. Haràn n'était pas toujours en train de courir après l'alcool, mais un verre de temps en temps ne lui faisait pas de mal. Puis, curieux de savoir comment allait Drea ces derniers jours étant donné qu'il n'avait pas eu l'occasion de s'entretenir plus de quelques minutes avec elle, le garde du corps de Kestrel demanda au guerrier renommé ce qu'il en était. Et sa réponse fut compréhensible. Tout deux avaient beaucoup à faire, et sûrement pas assez de temps pour parler durant des heures. Néanmoins, Milàn avait raison. Si quelque chose s'était passé, il aurait été le premier au courant. « C'est une bonne chose. Vous aurez sans doute une occasion de discuter sur la route. » dit-il, ses yeux pâles tournés vers son ami de longue date. Et il l'aperçut un instant, ses yeux plongés dans un vide dont Haràn ne pouvait connaître la source. C'était sans aucun doute des pensées tournées vers Drea, mais l'homme à l'armure de dragon n'en dirait rien et ne voulait pas créer de malaise ou quoique ce soit d'autre chez son compagnon d'arme. Ainsi, Haràn attendit patiemment qu'il se ressaisisse et lui fit un signe de la main lorsqu'il s'excusa, comme pour lui dire qu'il n'avait pas à le faire. Entre ces deux là, les gestes étaient souvent utilisés avant la parole. C'était assez particulier, mais ça convenait au père, qui prit à nouveau la parole, sur un ton qui se faisait étonnamment doux, inconsciemment aux yeux de Haràn, lorsqu'il s'agissait de Kestrel. « Le départ de Drea ne la laisse pas indifférente. C'est la première fois qu'elle va être séparée d'elle aussi longtemps. Mais je ferais en sorte que le temps passe un peu plus vite. » dit-il, son visage se tournant vers le chemin qui se dessinait devant eux. Kestrel était tout pour lui désormais. Alors, s'il pouvait l'aider à aller mieux d'une quelconque façon, il le ferait sans hésiter. Après tout, il donnerait sa vie pour que la mort épargne la sienne. Et son sourire transparent qui avait plus tôt disparu refit surface. Ses yeux pétillaient un peu. Il était comme ça quand on parlait de cette femme si chère à ses yeux. Il était comme un père aimant profondément sa fille, et cela ne changerait pas.



Puis ils finirent par arriver à l'auberge et Haràn ouvrit la porte, avant de se diriger vers le comptoir en compagnie de Milàn. Il venait de rares fois ici, et les boissons que l'auberge tenait étaient bonnes. « Deux verres de vins s'il vous plait. » demanda-t-il alors à celle qui tenait le bar. Et, à nouveau, son attention se porta sur le guerrier du Skaigona. « Je ne t'ai jamais posé la question, mais que penses-tu des Skaikrus ? » dit-il, curieux de savoir ce qu'il pensait de ce peuple venu du Ciel et qui avait chamboulé tant de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alexander Dreymon
Bravoure :
686
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Dim 2 Avr - 15:26

May we meet again
Ft. Haràn 1 Décembre

Le verre de vin fera du bien, la pause que lui offre Haràn également. Une pause physique mais aussi et surtout mentale, cela fera du bien au guerrier de discuter librement avec son ami et de s'éloigner un moment des problèmes d'organisation, de commandements, liés à la bataille qui approche. Le sujet ne sera jamais bien loin certainement, il est difficile de ne pas y penser, de ne pas en parler, le départ est bien trop proche, les enjeux bien trop élevés, mais ce sera tout de même différent, et agréable certainement de partager ce verre avec Haràn. Son ami parle de Drea et Milàn aurait bien aimé avoir plus de réponses à lui apporter mais malheureusement il ne possède pas énormément d'informations. Tous les deux sont bien occupés à la veille de la bataille, chacun selon son rôle, et ils n'ont guère eu le temps de discuter, mais le guerrier est confiant et se veut rassurant, il ne doute pas un instant que si un doute sérieux avait assaillit leur chef de clan, un doute concernant leur armée ou la bataille à venir, Milàn aurait été rapidement au courant. Alors tant que ce n'est pas le cas il ne s'inquiète pas et s'occupe des tâches qui le concernent, Haràn a raison de toute façon et le guerrier acquiesce. « Sha, je pense qu'elle aura plus d'information sur les dernières recommandations d'Heda. » Il connaissait le plan général bien sûr, il serait dommage que le chef des guerriers Skaigonas ne sache pas à quoi s'attendre, mais dans ce genre d'interventions les choses pouvaient évoluer rapidement, nul doute que Drea saurait lui transmettre sur la route les consignes les plus récentes pour que l'attaque se déroule au mieux. Une fois en marche les choses suivraient d'elles-même de toute façon, ce ne serait plus le moment de s'inquiéter, dès qu'ils quitteraient Condora, d'une certaine manière l'action commencerait.

Ici aussi d'ailleurs le départ des guerriers sonnerait le début de la période d'attente, et Milàn espérait que tout se passerait bien pour Kestrel durant l'absence de Drea. Heureusement Haràn serait à ses côtés et le guerrier hocha la tête aux paroles de son ami. « Elle a de la chance de t'avoir. » Il était sincère Milàn, le veuf serait un pilier sur lequel Kestrel pourrait s'appuyer en cas de doute, une épaule solide sur laquelle elle pourrait se reposer, et même lorsqu'elle saurait voler de ses propres ailes dans ce nouveau rôle Milàn savait qu'Haràn ne serait jamais bien loi, gardant toujours un œil vigilant sur la jeune femme. « Avec toi elle saura gérer tout ça, j'en suis convaincu. » Elle n'avait sans doute pas le choix de toute façon, Milàn restait quelqu'un de pragmatique.

Haràn commanda finalement et ils s'installèrent à une table libre pour poursuivre leur conversation. La question que venait de soulever Haràn était intéressante et Milàn se laissa quelques instant de silence avant de reprendre la parole. « Je n'en sais trop rien, honnêtement... » Intéressante mais difficile, et même si ce n'était pas la première fois que Milàn se posait la question il ne savait toujours pas vraiment comment y répondre. « Drea a souhaité que l'on s'implique dans la bataille contre la montagne et j'y suis allé, pour sauver les nôtres d'abord, pour les venger et faire périr les responsables... » Son regard s'était fait lointain un peu, les souvenirs refaisant surface avant qu'il ne poursuive. « J'ai sauvé des skaikrus mais ce n'était pas mon objectif principal... plutôt un bonus collatéral on va dire. » L'expression n'existait peut-être pas mais elle lui semblait adapté à la situation. Ses actions avaient aidé les Skaikrus sans qu'il ne cherche forcément à le faire de manière consciente. « Avec le recul... je suppose qu'on peut apprendre certaines choses d'eux. Le plan pour Kalawen vient en partie de cette Clarke en qui Heda a visiblement confiance. Ce n'est pas ce que j'aurais choisi, mais j'espère être surpris dans le bon sens. » Il attendait pour juger, sans être particulièrement intrigué ou au contraire sans les rejeter, il était pour le moment assez indifférent vis-à-vis des slaikrus. Mais il fallait bien reconnaître une chose, ils étaient là, et ils avaient changé les choses, leur présence changeait les choses, il était encore trop tôt pour qu'il se prononce réellement, peut-être la bataille à venir allait-elle lui apporter des éléments de réponse. « Et toi Haràn ? Qu'en penses-tu ? »

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Luke Evans
Bravoure :
566
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Dim 30 Avr - 23:03

Le départ pour la bataille était imminente. Dans quelques jours, Haràn se retrouverait loin de Milàn, et loin de Drea également. Mais à vrai dire, il ne s'inquiétait pas trop quant à sa chef. Il savait pertinemment que son ami serait près d'elle et qu'il veillerait à sa protection. Et dans tous les cas, cette femme avait accompli ce que le père sans famille n'avait pu réussir à faire. Elle était forte et ne faillirait pas face à ces barbares dénués de toute humanité. Ainsi, souhaitant savoir comment allait Drea avant leur mise en route, Haràn posa la question à son ancien frère d'arme et écouta avec attention la réponse, répliquant à chaque fois et ainsi de suite, jusqu'à ce que Milàn lui dise qu'elle aura sans doute d'autres informations de la part du Commandeur sur le plan à suivre. A ces mots, l'homme à l'armure de dragon acquiesça doucement, sans rien annoncer de plus. Il avait la réponse à sa question, Haràn, et il n'était pas le plus bavard, n'utilisant aucunement sa salive pour pousser un sujet de discussion qui était finalement terminé. Il avait confiance en Drea, en Milàn et en tous les guerriers du Clan. Le garde du corps était presque assuré de leur victoire lors de la bataille qui se déroulerait dans quelques jours. Et pour le moment, il était temps que les deux amis fassent une pause face à tout ce remue ménage et qu'ils prennent un peu de temps pour discuter entre eux. Ainsi, à la proposition de Haràn, ils étaient en route vers une auberge.


Puis, alors qu'ils continuaient leur chemin, Milàn lui demanda comment allait Kestrel maintenant qu'elle allait être loin de Drea et que le Clan allait reposer entre ses mains. Haràn lui répondit alors, mettant en avant le fait qu'elle n'était pas indifférente quant au départ de son amie, mais que lui, ancien marchand et désormais son garde personnel, serait près d'elle pour veiller sur elle et faire en sorte que les jours soient moins longs. A ces mots, la douceur s'était entendu dans ses paroles, sans qu'il ne s'en rende spécialement compte. Mais c'était Kestrel. Kestrel était comme sa fille. Elle était tout pour lui, et il l'aimait comme il avait aimé ses enfants. Et son sourire transparent qui avait disparut plus tôt refit surface alors qu'il voyait le visage de sa protégée dans ses pensées. Elle semblait être la seule qui pouvait créer tant de choses en lui, alors que tout paraissait mort dans son cœur depuis le massacre de sa famille. Et les paroles de son ami lui réchauffèrent le cœur, étrangement. Haràn espérait réellement qu'il soit une épaule sur qui Kestrel savait qu'elle pouvait parfois se reposer (même tout le temps, si elle le voulait), comme il le serait pour Milàn, cet ami qu'il appréciait depuis de longues dates. « J'espère pouvoir la soutenir autant de fois qu'elle en aura besoin. » répondit-il simplement, son regard pâle dirigé vers le chemin qu'ils empruntaient, une lueur brillant légèrement dans ses yeux. Même si le même sang ne coulait pas dans leurs veines, Haràn portait un grand amour paternel à Kestrel, elle qui ressemblait beaucoup à sa véritable fille décédée.Et jamais, ô grand jamais, il ne se séparerait d'elle. « Merci, Milàn. » ajouta t-il ensuite, avant de tourner son attention vers le chef des guerriers, sa main se portant quelque seconde à son épaule avant de lâcher son emprise. Oui, merci. Haràn lui était reconnaissant de ces mots qui lui donnaient toujours plus de force d'aller de l'avant et de faire en sorte d'être meilleur encore. Pour Kestrel. Et pour tous ceux qu'il voulait protéger.


Le pas de la porte de l'auberge franchie, Haràn alla ensuite commander deux verres de vins avant de s'asseoir à une table un peu plus loin en compagnie de son ami et de lui poser une question dont la réponse était individuelle à chacun, mais totalement d'actualité puisque la coalition s'était agrandit avec la présence du Skaikru. Ainsi, il écouta avec attention la réponse de son ami, son regard désormais impassible posé sur le visage de Milàn malgré le fait qu'il était content d'être en sa compagnie. Il est vrai que si Heda leur faisait confiance, alors les Clans ne pouvaient que s'attendre à être agréablement surprit. Haràn comprenait le ressenti flou du grand guerrier, et acquiesça doucement avant de recevoir son verre et de remercier l'aubergiste. Puis il prit la parole, donnant son avis. « Je ne veux pas nuire à la coalition qui s'est installé avec eux. J'en ai aidé certains sans vraiment y prêter plus d'attention. Mais je suis méfiant. Leurs armes sont différentes des nôtres et certains voudraient peut-être prendre un peu trop de places. » dit-il en regardant Milàn dans les yeux, d'une voix calme et posée. « Je ne porte aucun jugement hâtif sur eux, mais il va falloir du temps avant qu'ils ne gagnent ma confiance. » ajouta t-il avec un peu plus de fermeté. Oui, il lui faudrait du temps. Comprendre ce Clan venu d'un endroit qu'aucun des Grounders n'a pu exploré. Mais cela viendrait. Peut-être. Dans tous les cas, le plus important aux yeux de l'ancien marchand était la sécurité de Kestrel et de son Clan. Rien d'autre. « As-tu déjà eu l'occasion de discuter avec certains d'entre eux ? » demanda t-il avec curiosité malgré son ton impartial et son attitude impassible. Même si le garde du corps de Drea lui avait dis qu'il les avais seulement aidé par pur hasard, il avait peut-être entretenu une conversation quelconque avec l'un d'eux.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alexander Dreymon
Bravoure :
686
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Lun 8 Mai - 15:32

hrp:
 
May we meet again
Ft. Haràn 1 Décembre

Milàn était sincère dans ses propos et il ne doutait pas qu'Haràn était et serait d'une grande aide pour Kestrel. L'ancien guerrier avait vécu et vu bien des choses, il saurait aiguiller la jeune femme si elle souhaitait qu'il lui prodigue des conseils, et il hocha simplement la tête à la remarque de son ami, souriant. Il savait qu'Haràn le ferait, que tant qu'il le pourrait il serait là pour Kestrel, sans tout savoir de leur relation il sentait combien la seconde était importante pour lui. Ce n'était pas la même chose que la relation qu'il entretenait lui-même pour Drea, mais l'un comme l'autre auraient certainement donnés leur vie, et même plus encore, pour protéger celles dont ils avaient juré d'assurer la sécurité.

Ils s'assirent finalement, et la discussion quitta le sujet de Kalawen et du combat contre les barbares à venir pour s'engager sur le sujet d'autres hommes aux pratiques inconnus pour les deux skaigonas. Ces skaikrus, ces hommes qui avaient fuient dans l'espace et qui revenaient aujourd'hui s'installer parmi eux. Milàn ne savait que penser de ce peuple, il ne les connaissaient certainement pas assez pour pouvoir les juger, alors comme Haràn, il restait méfiant. Les combats à venir lui donneraient peut-être l'occasion de mieux comprendre ces hommes mais pour l'instant il ne se sentait pas forcément en sécurité en leur présence et ne baisserait pas sa garde s'il était amené à faire équipe avec l'un d'entre eux. « Discuter est un grand mot, dans la montagne j'ai parlé un peu avec une fille, mais nous avions mieux à faire qu'échanger nos points de vue. » Les échanges avaient même étaient particulièrement brefs, il se souvenait juste qu'elle s'étaient jeté dans ses pattes, refusant de se cacher comme il le lui avait suggéré et qu'au final elle l'avait guidé dans le dédale de la montagne. « J'espère avoir l'occasion d'y remédier lorsque les barbares auront été défaits. » Si le plan marchait, s'ils se battaient vaillamment, s'ils prouvaient leur valeur, alors Milàn aurait certainement moins de réticences à leur accorder sinon un début de confiance, au moins un plus vif intérêt. Ils avaient sans doute à apprendre les uns des autres, lorsque le moment de festoyer viendrait, l'ambiance serait sans doute plus propice aux échanges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Luke Evans
Bravoure :
566
avatar
Grounder ; Skaigona
Grounder ; Skaigona
MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   Lun 15 Mai - 21:11

L'auberge les avait accueilli, et voilà que Haràn et Milàn s'étaient assis, leur verre arrivant pour chacun d'eux. La discussion avait viré sur divers sujets depuis qu'ils s'étaient saluer, mais cela faisait du bien au garde du corps d'être en présence de son ami. Car bientôt leur chemin viendrait à se séparer, et ces derniers jours, tout deux avaient été occupés à leurs tâches, ne pouvant se retrouver comme ils le faisaient aujourd'hui. Ainsi, c'est le cœur heureux de retrouver un moment avec son ancien frère d'arme que Haràn discutait désormais avec lui des Skaikrus. Ce peuple venu d'un endroit qu'aucun Grounder n'avait pu fouler. Depuis leur arrivée, bien des choses s'étaient déroulées, et malgré des débuts difficiles, le Clan venu de l'espace faisait partie de la Coalition. Une coalition que le garde du corps de Kestrel respectait, bien que sa méfiance envers les armes qu'ils possédaient ne le laissaient pas indifférent. Et cette confiance mettrait du temps à arriver. Après tout, leurs armes délivrant des balles meurtrières étaient plus évoluées. Plus sophistiquées, et s'utilisaient à distance à la différence de l'épée ou de la lance. Et peut-être que certains d'entre eux étaient encore méfiants envers les Grounders. Si cela arrivait, l'ancien marchand préférait rester prudent et veiller sur sa protégée pour lui éviter tout danger.


Dans tous les cas, Haràn était sur ses gardes et l'annonça au chef des guerriers en réponse à la question qui lui était retournée. Ses yeux pâles observaient son ami, et c'était d'une voix calme et posée qu'il avait prononcer ces mots. Néanmoins, malgré sa méfiance envers ce peuple ayant vécu longtemps parmi les étoiles, cela n'empêchait pas au veuf de s'y intéresser, de se montrer curieux envers eux. Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de discuter avec l'un d'eux, même lorsque la bataille contre la Montagne l'avait amené à combattre à leur côté, et d'une voix toujours aussi impassible, son visage ne montrant aucune émotion malgré sa curiosité, il avait demandé à Milàn si lui avait déjà eu l'opportunité de le faire. Ainsi, buvant par la même occasion le verre de vin, Haràn écouta avec attention la réponse de son ami, qui lui dit qu'il n'avait fais qu'échanger quelques mots avec une fille dans la montagne, mais qu'il espérait avoir l'occasion de pouvoir les connaître d'avantage. A ces mots, la main de l'éclaireur se resserra sur le verre, ses pensées remontant vers ces hommes de la montagne qui avaient torturés bon nombres de Grounder. Ils étaient inhumains à ses yeux, tout comme l'étaient les barbares que le Skaigona allait affronter dans quelques jours. Et la victoire de la Coalition avait été amplement méritée, abolissant les manières abjectes de ces homes sensiles à la radioactivité de la terre. Et bientôt, ce serait au tour des adversaires de l'Ouest de se faire abattre. Haràn avait grand espoir quant à leur victoire. Il souhaitait offrir un bel avenir à cette jeune femme qu'il considérait comme sa fille malgré le fait que leur sang était différent.


Mais soit, la discussion concernait les Skaikrus, et l'ancien marchand reprit alors la parole, son regard pâle se dirigeant vers l'extérieur de l'auberge, son visage se tournant en même temps. « J'espère avoir cette occasion également. » annonça t-il en retour, son ton habituel raisonnant dans la grande salle à travers les autres conversations. « Malgré ma méfiance, je les trouve intriguant. » ajouta t-il en tournant de nouveau son attention vers son ami de longue date. Oui, il était curieux Haràn, même s'il ne laissait rien paraître. Et connaître ses alliés était une bonne chose également, pour mieux protéger Kestrel en cas de retournement de situation. Et peut-être qu'avec le temps, il les apprécierait. Ca, il n'y pensait pas vraiment, et seul le temps le lui dirait. Mais alors qu'il allait reprendre la parole, il sentit la présence de deux hommes et se retourna vivement vers eux, ses yeux pâles reconnaissant l'accoutrement des guerriers du Skaigonakru. L'un des deux prit alors la parole en direction de Milàn, lui annonçant la venue de guerriers d'Urubu en compagnie de leur Cheffe. Haràn comprit donc que son ancien compagnon d'arme devait stopper sa pause et reprendre le cours de son travail pénible. Ainsi, portant une dernière fois sa main sur l'épaule du chef des guerriers, l'homme à l'armure de dragon lui fit un sourire en coin, lui souhaitant bonne chance et bon courage. Oui, il en aurait besoin. Et c'est le regard suivant les mouvements de son ami que Haràn resta silencieux par la suite, son cœur satisfait d'avoir eu un moment avec lui, et en même temps troublé par une inquiétude naissante quant à la bataille qui viendrait dans quelques jours et pour laquelle Milàn s'en irait aux côtés de Drea. « May we meet again. » dit-il d'une voix presque inaudible, ses yeux observant le chef des guerriers s'en aller à travers la fenêtre de l'auberge. Haràn appréciait beaucoup son ami, en qui il avait trouvé du soutien lors des épreuves passées. Il voulait le revoir. Et il allait le revoir.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: May we meet again [pv Milàn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
May we meet again [pv Milàn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Skaigonakru :: Condora-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: