AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre du troisième type [Rhodàn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Jessica Matten
Bravoure :
350
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Dim 29 Jan - 14:09


Rencontre du troisième type

Légende: Trigedasleng - Anglais



L'hiver est enfin là. Je le sens dans les températures mais surtout dans le comportement de certains animaux. Ils se font moins visibles, préférant se terrer dans leur tanière. Chez moi, il y a aussi plus de personne portant des fourrures ou cherchant à en obtenir une, donc oui, l'hiver est arrivé et les premières neiges ne tarderaient sans doute pas à faire leur apparition. Ah la neige, j'aime ça. J'ai toujours aimé cela en fait, cela change les couleurs de la forêt si verte le reste de l'année. Oh certes, ce n'est pas pratique pour ne pas laisser de traces en marchant ou en chassant, mais elle permet de suivre correctement les animaux que je chasse. Rassurez-vous, je ne passe pas ma vie à chasser, ce n'est pas mon métier, ma spécialité. Je chasse lorsque j'en ai besoin pour vivre, pas par plaisir ou pour commercer, de toute manière, tenir un poste d'échange ne me permets pas d'avoir beaucoup de temps libre pour m'absenter durant des heures. Aujourd'hui, c'est exceptionnel. En effet, un petit jeune d'un village voisin, un voleur que j'essaie de remettre sur le droit chemin, qui vient souvent échanger des choses ou juste s'asseoir là et attendre, et en qui je n'ai certes pas pleinement confiance pour lui laisser mon établissement quelques heures, me relaie pour que je puisse aller attraper quelques gibier pour me faire des provisions hivernales. Il sait que s'il essaie de me voler il se retrouvera avec une autre trou dans la main.

Après avoir donné quelques instructions à celui que je nomme parfois « la fouine » -car il aime un peu trop fouiller dans les stocks- je passe mon arc autour de mes épaules, met mon couteau dans un petit compartiment caché à l'intérieur de ma manche et me mets en route à travers la forêt en quête de lapins ou autre petit animal comestible. Par ci par là, j'installe un collet tout en déposant un peu de miettes de légumes et continue ma route, doucement, silencieusement pour ne pas attirer l'attention d'une éventuelle cible. Après de longues heures à attendre suspendue sur une branche à attendre le bon moment pour tirer sur la biche qui mange tranquillement, celle-ci tourne la tête avant de s'enfuir rapidement. Je tire ma flèche par désespoir, dans une ultime tentative pour avoir cette proie puis finit par pester, avant de surveiller les alentours. Autant dire que je ne mets pas longtemps avant de comprendre ce qui a fait fuir ma jolie biche. Des pas bruyants se font entendre, se rapprochant de plus en plus, et finirent pas passer sous la branche sur laquelle je me tiens, accroupie, observant attentivement la scène.

Une femme, marche, seule, mais en faisant plus de bruit qu'un ours, et une fois qu'elle s'est éloignée un peu, je descends de mon perchoir dans la plus grande discrétion et commence à la suivre. Une branche morte craque soudain sous mes pieds et aussitôt de bande mon arc visant la femme qui ne semble venir d'aucun peuple de la coalition. Skaikru ! Ses vêtements étranges ne peuvent qu'indiquer qu'il s'agit d'une personne du peuple du ciel.

"Tu es bien loin de chez toi, skaikru ! Cela pourrait être dangereux. Es-tu perdue ?"

Je ne suis pas folle, je garde mon arc bandé, prête à laisser la flèche aller se planter dans la gorge de l'étrangère si elle tente de s'en prendre à moi. Je n'ai rien contre les skaikru, mais ils sont imprévisibles, un peu comme un azgeda. On ne sais jamais à quoi s'attendre avec eux. Enfin, de ce que j'ai entendu dire, puisque je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de discuter plus amplement avec l'un d'entre eux. Enfin, je plisse les yeux, secouant légèrement la tête pour faire comprendre à la jeune femme de ne pas faire de geste brusque. Pour sa propre sécurité aussi, et pour la mienne. Après tout, il serait bien mal vu de tuer un skaikru maintenant. Puis je me rends compte que je me suis exprimé en la langue de mon peuple et qu'il y a peu de chance qu'elle ait apprit notre langage, alors je répète, en langue guerrière cette fois-ci. Langue qui peut parfois être utile et que j'ai tenue à apprendre durant mon enfance, cependant je préfère jouer un peu, montrant que je ne parle pas correctement leur langage. Il ne faudrait pas qu'elle s'imagine être un être similaire à mon peuple.

"Toi ! Loin de chez toi, skaikru ! Dangereux. Toi perdue ?"


code by DAENAERA


Dernière édition par Ankara le Ven 17 Fév - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Anna Torv
Bravoure :
1597
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Ven 3 Fév - 9:37

« Rencontre du troisième type »
ANKARA - 22 décembre
 

Elle espérait sincèrement que cette skaikru parviendrait à retrouver sa route, oui. Elle espérait le mieux pour chaque personne qui composait cette planète, et c’était peut être pour ça qu’elle Rhodàn Andersen était un mauvais soldat de la montagne. Quel soldat tuait son président de toute façon ? Pas un bon soldat. Oh non. Elle n’avait jamais voulu être soldat de toute façon, et elle avait clairement souillé les bonnes actions de son père. C’était juste ainsi. C’était comme ça. Et même sa vengeance avait un gout de regrets, d’amer. Elle ne savait plus vraiment quoi faire. Mais elle savait que sans son blouson, avec juste son arme, et même sans la gourde qu’elle venait de céder à une skaikru, elle était mieux de rentrer oui.  

C’était sans compter sur sa fabuleuse chance, qui l’amena sur un chemin, où une femme tomba du ciel dans son dos peut être, la menaçant avec un arc. Elle semblait d’age moyen, avec des plumes dans les cheveux, et il ne faisait aucun doute pour Rhodàn que cette femme venait d’ici, de la terre. Etait elle de ceux qui torturaient les skaikru ? Etait elle de ces geôliers qui pourchassaient la jeune femme brune qu’elle venait d’aider. Quelque instants elle hésita à attraper l’arme qu’elle avait à l’arriere de sa taille, mais les mouvements de la femme ne l’inquietaient pas tant que ça peut être. Et quand elle reprit la parole dans un anglais pas vraiment convenable, mais un anglais quand même, Rhodàn poussa un soupir.  Oh, elle aurait clairement pu se faire passer comme un skaikru, mais avec un peu de chance elle aurait fini à Camps Jaha, et elle n’en avait clairement pas envie.

«  Je ne suis pas skaikru. Je rentrais chez moi. »  Et elle fixa la femme quelques instants de plus, attendant de voir si celle ci allait comprendre ce qu’elle voulait dire.

« Ma présence te dérange t’elle ? »  On ne savait jamais !



« MOONDAYGIRL »

_________________

I'M LOST AGAIN - I WON THE WAR
As you can see, when you look at me, i'm pieces of what I used to be. It's easier if you don't see, me standing on my own two feet. I'm taller when I sit here still, You ask are all my dreams fulfilled they made me a heart of steel, The kind them bullets cannot see (c) moonday girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jessica Matten
Bravoure :
350
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Mer 8 Fév - 19:08


Rencontre du troisième type

Légende: TrigedaslengAnglais

Je tiens ma cible en joug, au cas où elle aurait une envie soudaine de me tuer avec une de ces mal-fameuses armes boom. "Maunon..." Un mot presque inaudible sortant de ma bouche. Pas de dégoût ni de colère... peut-être un peu, si, assurément les deux oui. Oui je ressent de la colère, et aussi de la curiosité. Cette curiosité maladive qui me mènera un jour à ma perte, pour sûre. Cependant pour montrer ma dangerosité et mon mécontentement de voir une maunon en dehors de la montagne, je feule tel un félin. "Donne bonne raison de pas tuer toi. Monstre !". Rapidement, et par précaution aussi surtout, je jette un coup d'oeil autour de nous, il ne faudrait pas que ses amis se cachent. Malgré la trêve instauré entre nos peuples, je ne ferai jamais confiance aux homme de la montagne. Jamais. Et ce, même s'ils se mettent à payer pour leurs crimes commis.

"Dangereux pour Maunon aussi. Toi retourner dedans montagne."

Je vous vois venir. « Mais pourquoi tu ne lui parle pas normalement puisque tu connais le langages des guerriers ? » Et bien parce que ! Cela pourrait donner je ne sais quel avantage à cette femme. Plus sérieusement, je n'aimerai absolument pas qu'elle se pense semblable au trikru, elle, cette femme vivant dans la montagne, et ayant participé, peut-être même directement au meurtre de milliers de personnes de la coalition. Peut-être même qu'elle s'imagine être supérieur à nous, mais non ! Elle, elle ne sait pas vivre correctement dans la forêt, elle ne connaît que sa montagne. Bien qu'en réalité, si je décide de mal parler c'est pour voir si cette personne est hostile envers moi, ou non. Peut-être qu'après tout, ils ne sont pas tous des monstres dans cette montagne. Bon si, ce sont tous des monstres et je regrette que la grande armée n'ait pas tué tous ses habitants avant de détruire le lieu en lui-même pour que plus jamais cela ne se reproduise !
code by DAENAERA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Anna Torv
Bravoure :
1597
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Dim 26 Fév - 12:00

« Rencontre du troisième type »
ANKARA - 22 décembre
 

Elle n’avait pas peur Rhodàn, elle était extenuée par tout ce qui se passait dans sa tête, et elle ne savait que trop que is la femme en face d’elle voulait tuer un montagnard, c’était quelque chose de merité. Alors quand elle prononça un mot qui ressemblait à maunon, montagne… Elle supposa que le degout dans sa voix était lié à son statut. Ça ne la dérangeait pas. Elle resta rigide un peu, sans faire un mouvement vers son arme. Elle se savait rapide, elle aurait pu peut être lui faire mal en tirant, mais elle ne le ferait pas, elle n’en avait aucune envie. Elle méritait de mourir de toute façon.  Alors elle  haussa les épaules. «  Je n’en ai pas. Les gens de mon peuple sont des assassins, tu peux me tuer je ne me défendrais pas. »  Et elle ne savait pas si la femme comprendrait tout ce qu’elle disait, mais elle savait une chose, la mort serait de toute façon bienvenue.

Ca ne vint pas, pas de suite. Et elle resta silencieuse quelques instants de plus avant de répondre à la femme, de reprendre la parole d’une voix un peu lasse.

«  C’est dangereux pour moi la bas aussi. Je n’y suis pas vraiment à ma place. »  Et elle ne savait pas vraiment comment expliquer tout ça au fond.  «  Est ce que tu vas me tuer ? »  


« MOONDAYGIRL »

_________________

I'M LOST AGAIN - I WON THE WAR
As you can see, when you look at me, i'm pieces of what I used to be. It's easier if you don't see, me standing on my own two feet. I'm taller when I sit here still, You ask are all my dreams fulfilled they made me a heart of steel, The kind them bullets cannot see (c) moonday girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jessica Matten
Bravoure :
350
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Mer 8 Mar - 11:40


Rencontre du troisième type

Légende: TrigedaslengAnglais

Mon ventre se mit à grogner, et moi à feuler encore une fois comme un félin prêt à attaquer. Je ne devais pas être très jolie à regarder, mais je m'en fichais complètement, la maunon non plus n'était pas belle de toute façon. Trop pâle, trop... propre. Puis une question de plus vint se libérer de ma bouche.
"Toi assassin?" Je voulais savoir si elle faisait partit des personnes responsables de la mort de mon peuple, de ma mère ou si elle n'était qu'une 'victime' de son gouvernement. Je voulait savoir si elle avait tué des gens de l’extérieur, à l'intérieur de sa montagne. Si elle était sortit auparavant pour en kidnapper. Mais surtout, j'étais curieuse de ce que ce peuple des montagnes faisait exactement aux nôtre, et avoir l'une d'eux en face de moi était l'occasion idéale pour en savoir un peu plus. J'avais parfois du mal à croire que les enfants aient participé aux meurtres de mon peuple, mais peut-être que c'était une sorte de rituel chez eux, de tuer des terriens. Après tout, que savions nous sur ces gens reclus? Rien, voilà!

Elle finit par prétendre que la montagne était dangereuse pour elle aussi, ce qui était assez étrange d'ailleurs. Peut-être avait-elle été bannie par les siens ou peut-être qu'elle n'était simplement pas en accord avec leurs lois. Non, impossible.
"A genoux, mains derrière tête! Si toi bouger, toi mourir." Doucement je me rapprochais de quelques pas, avant te parler à la blonde, pas si laide que ça au final.

"Je veux savoir tout ce que ton peuple à fait subir au miens. Pourquoi vous nous kidnappiez. Tout!" Bon je venais de m'exprimer dans un anglais parfait, en grillant, par conséquent ma 'couverture' de femme sauvage ne sachant pas parler la langue des guerriers, mais tant pis. Je m'en fichais. L'heure était aux questions et aux réponses. La flèche sur mon arc visait toujours la femme blonde et blanche, prête à être décochée si un mouvement brusque venait à être tenté. Je ne la laisserais pas partir entière avant de tout savoir.

code by DAENAERA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Anna Torv
Bravoure :
1597
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Ven 14 Avr - 16:50

[quote="Rhodàn Andersen"]
« Rencontre du troisième type »
ANKARA - 22 décembre
 

Une fois de plus elle avait trouvé les mots qu’il fallait Rhodan, elle avait parlé de son peuple d’assassin et elle se retrouvait en face de cette terrienne qui remuait son arme en lui posant des questions. « Nous le sommes tous. » C’était la meilleure réponse qu’elle pouvait lui donner. Elle n’était pas coupable, mais personne sous la montagne n’était innocent de tous ces crimes. La femme lui ordonna de s’agenouiller, et Rhodàn hocha la tête doucement avant de s’executer. Ses genoux touchèrent le sol, elle haussa les épaules, un peu lasse. « Tu peux me tuer. Je m’en fiche. » Et c’était dit comme ça, elle n’avait plus grand chose ? Si quelqu’un la tuait ce n’était pas elle qui se tuait toute seule, et elle retrouverait Andrea dans un au delà où elles seraient heureuses ?

Il y’eut des questions, une seule. Une histoire que la femme volait entendre, et Rhodàn la fixa avec un regard brisé. « Mon peuple. » Elle avait tellement envie de cracher ce mot comme si la montagne n’était pas son peuple, comme si elle haïssait ce qu’ils étaient, comme si elle ne voulait pas être comme eux. « La montagne… Ils kidnappaient les tiens, parce qu’ils étaient en train de mourir, parce que nous étions en train de mourir, et que votre sang, le sang de ceux qu’ils considéraient comme des barbares, leur permettait de vivre, nous permettait de vivre. Les soldats capturaient des gens comme toi, pour les vider de leur sang, et les jetaient quand ils n’en avaient plus besoin. Tout ça pour que leur race puisse survivre. » Et elle avait honte Rhodàn, de faire partie de ce peuple. « Alors tue moi si tu veux, si tu considere que c’est le meilleur moyen d’apaiser les crimes de ce peuple qui ne me reconnaît même pas. Comme le reste de la montagne je merite la mort. »



« MOONDAYGIRL »

_________________

I'M LOST AGAIN - I WON THE WAR
As you can see, when you look at me, i'm pieces of what I used to be. It's easier if you don't see, me standing on my own two feet. I'm taller when I sit here still, You ask are all my dreams fulfilled they made me a heart of steel, The kind them bullets cannot see (c) moonday girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jessica Matten
Bravoure :
350
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Mar 25 Avr - 21:08


Rencontre du troisième type

Légende: TrigedaslengAnglais

Elle n'essayait même pas de se défendre, de s'innocenter des crimes qu'avait commis les siens durant des années, elle confirma même que tous étaient des assassins. Peut-être avait-elle perdu tout espoir, elle ajouta même qu'elle se fichait si je décidait de la tuer maintenant. N'avait-elle donc pas peur de la mort? Croyait-elle aussi à la survie de l'esprit? Peut-être qu'elle souhaitait simplement se faire pardonner pour tout ce que son peuple avait fait au miens. Seule elle avait la réponse à cette question? En revanche, elle répondit aux miennes.

"Des barbares? C'est comme cela que vous nous voyez dans votre montagne? Alors que c'est vous qui nous avez attaqués pour nous tuer durant des années. Il faudrait revoir votre jugement sur les barbares. Ceux que l'on appelle ainsi chez nous viennent de l'Ouest et mangent les gens. Est-ce que vous faites cela dans la montagne? Vous avez mangé vos prisonnier ou vous avez simplement leur sang?"

J'avais envie de vomir rien qu'à penser à ce que ma mère avait pu subir à l'intérieur de cet enfer, cela me rendait malade. Le souvenir douloureux de cette enfance sans elle me revenait en mémoire et fit revenir la douleur de sa perte. Seulement je ne devais pas faillir devant l'ennemie, non. Je devais être forte, comme je l'avais toujours été! Que savait cette femme des barbares, de la définition même de ce mot? Rien. J'avais envie de la frapper, encore et encore mais je voulais des réponses car celles-ci ne me suffisaient pas, j'en voulais plus, connaître chaque détails de la mise à mort de mon peuple.

"Jus drein jus daun. Sais-tu ce que cela signifie?" Je savais qu'il y avait peu de chance pour qu'une femme de la montagne connaisse notre langage, qu'elle connaisse la moindre chose sur notre civilisation, notre religion, notre politique...  On m'a toujours appris que le sang appelle toujours le sang, que cela fait partit de ce que nous sommes, cependant je suis pour laisser aux coupables une chance de se défendre. Et la manière qu'avait cette maunon à parler de son peuple à la troisième personne et l'expression sur son visage, c'était étrange. Une guerrière qui avait assistée à la bataille m'avait un jour parler de rebelles alliés à l'intérieur même de la montagne. Peut-être que la blonde que je tenais toujours en joue devant moi était une de ces rebelles. Lui poser la question, pourquoi pas, mais elle pourrait très bien mentir pour sauver sa peau. Peut-être serait-il préférable que je l'emmène à Indra ou Heda, elles en sauraient pour sûre bien plus que moi. Mais... Une partie de moi rejetait les traditions de notre peuple. Si j'emmenais cette blonde à Polis, elle se ferait certainement tuée et voulais-je vraiment la voir morte? En vengeance de ce que son peuple avait fait subir à ma mère?

"Quel est ton rôle? Quel a-t-il été, avant la bataille?"
Je baissais mon arme, ma cible n'ayant pas bougée, j'allais faire le tour d'elle, être derrière elle pour l’assommer au cas où elle tenterait de se sauver serait bien plus facile.

code by DAENAERA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Anna Torv
Bravoure :
1597
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Dim 30 Avr - 12:51

« Rencontre du troisième type »
ANKARA - 22 décembre
 

Les réponses étaient données, et si la femme continuait d’user de ce vous qui ne représentait pas Rhodàn, tandis qu’elle, elle continuait de parler de cette montagne qu’elle ne reconnaissait pas à la troisième personne. C’était ainsi, et elle hocha la tête quand la femme dont elle ignorait le nom lui parla des barbares. Reprenant simplement. « Ils ne les mangeaient pas. Mais sais tu ce que signifie réellement le terme barbare ? » C’était plus fort qu’elle peut être, un jour elle avait été cette fille passsionée d’histoires, et maintenant, maintenant elle était juste perdue peut être, elle ne voulait plus être un soldat, elle n’avait jamais voulu être un soldat. Elle n’avait jamais voulu naitre la bas en fait, peut être qu’elle aurait été mieux si elle était née dehors. Elle haussa les épaules.

Il y’eut une autre question, elle fronça les sourcils. « Non, je ne le sais pas. » Et elle était honnête c’était une phrase qu’elle entendait souvent, une phrase qui l’avait rendue curieuse, mais elle n’avait pas pu en savoir la signification. Pas vraiment. Elle garda le silence un peu ? D’autres questions vinrent, et elle se mordit la lèvre sans savoir si elle pouvait expliquer ou ne pas expliquer.

« J’étais un soldat. » Elle garda la tête droite. « Je pourrais t’expliquer que je n’étais pas soldat par volonté, que j’ai été une infiltrée des rebelles, et que j’ai souillé mon ame pour voir la chute de la montagne. Mais j’ai été un soldat, et c’est tout ce qui compte non ? » Elle ne voulait pas en dire plus, parce que se justifier, s’expliquer, c’était chercher des excuses, et les gens comme elle ,n’avaient pas le droit d’en avoir.


« MOONDAYGIRL »

_________________

I'M LOST AGAIN - I WON THE WAR
As you can see, when you look at me, i'm pieces of what I used to be. It's easier if you don't see, me standing on my own two feet. I'm taller when I sit here still, You ask are all my dreams fulfilled they made me a heart of steel, The kind them bullets cannot see (c) moonday girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Jessica Matten
Bravoure :
350
avatar
Grounder ; Trikru
Grounder ; Trikru
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Mer 10 Mai - 20:02


Rencontre du troisième type

Légende: TrigedaslengAnglais
Elle me demande si je sais ce que signifie le mot barbare... C'est étrange, me croit-elle si ignorante que cela? Je n'ai jamais vu de barbare, fort heureusement, mais je sais ce qu'ils sont. "Je... Je n'en ai jamais vu. "
Nous étions quitte finalement... Je ne semblait pas connaître la signification du mot barbare, et elle ne connaissait pas notre devise. Pour l'effrayer, ou pour l'instruire, sans doute, j'allais lui donner la traduction. Qui sait, cela pourrait lui être utile un jour, qu'elle sache à quoi s'attendre si elle recommence à faire mal aux peuples de la coalition.

"Cela signifie "Le sang appelle le sang". Quand le sang d'un des nôtre à été versé, celui du coupable doit l'être aussi." Si j'avais envie de faire couler le sang de cette femme aux cheveux clairs? Non. Cela ne ferait pas revenir nos proches perdus. Je ne l'attaquerais qu'au cas où elle m'attaquerait, pour ma survie, mais je n'irais pas la tuer volontairement. Je ne suis pas ce genre de personne. Et puis à présent que la mort de ma mère est confirmée, j'irais honorer son âme comme il se doit.

La curiosité m'avait forcé à demander ce que faisait cette personne dans la montagne, et la réponse ne me surpris qu'à moitié.
"Tu es une guerrière? Et tu a fais partis de ceux qui ont aidés à libérer les miens? Po..." J'étais désemparé par cette réponse, je m'étais attendus à tout sauf à cela. Une guerrière de la montagne sauvant le peuple du dehors. C'était quelque peu contradictoire, enfin ce n'était pas logique, pas dans la mienne en tout cas.  


"Cela n'expie en rien tes crimes, et pour ton âme... seule celle des bébés est pure." Un moment de silence puis je baissai mon arc, reculant de quelques pas. "Tu peux te relever. Je ne suis pas une guerrière, et ce n'est pas à moi de te faire payer pour les crimes qu'à commis ton peuple, même ma famille a été touchée." C'était vrai dans un sens. Qui suis-je pour exécuter une vengeance de la sorte, personne. Je ne suis qu'une simple marchande après tout. Pas guerrière, seulement marchande de tout et de rien, dans un plus ou moins grand cabanon de bois, pierre et de vieilles taules...

Soit, cette femme, j'ignorais si je devais la prendre en pitié ou la haïr pour ce qu'elle est encore aujourd'hui, une maunon. Peut-être pourrais-je simplement lui laisser une chance, une chance d'en apprendre plus sur les "barbares" que nous semblons être à leurs yeux. Peut-être pourrais-je en apprendre sur eux? Peut-être que je pourrais lui demander les cendres de ma mère... Non, elle a dit qu'ils jetaient les corps...
"Ai laik Ankara. Kom Trikru." Un moment de silence puis une idée d'expiation survit dans mon esprit. "Souhaites-tu te faire pardonner pour les crimes commis par le peuple de la montagne? Accepterais-tu d'honorer ma mère, prise par ton peuple?"


code by DAENAERA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Anna Torv
Bravoure :
1597
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   Lun 29 Mai - 11:49

« Rencontre du troisième type »
ANKARA - 22 décembre
 

Je n’en ai jamais vu, ce n’etait pas une réponse, et Rhodàn finalement, avec ses origines de fille qui voulait être professeur, alors elle reprit la parole Rhodàn, se fichant bien de si ça l’emmènerait à mourir oui pas. « Les barbares, c’est un terme employé par les anciennes civilisations pour désigner ceux qui ne parlaient pas leur langue. Ce n’est pas seulement le terme que l’on emploi pour designer ceux qui commettent le mal. » Mais elle parlait trop et elle n’était pas sure que la femme la comprenne de toute façon.
Quelques instants passèrent, et elle apprit en quelques mots ce que voulait signfiier le leitmotiv que les terriens répétaient sans cesse. Le sang appelle le sang. La loi qui faisait verser celui des coupables. Elle hocha la tête Rhodàn. Elle ne dit rien. C’était un cycle sans fin, et elle ne se prononcerait pas à ce sujet. Si la femme voulait venger les siens en la tuant, elle la laisserait faire.

Mais il y’avait d’autres questions, et elle semblait désemparée la guerrière. « N’ai pas l’air si surprise. Vous savez bien que certains des nôtres ont fait tout leur possible pour vous aider. » Et même si elle ne voulait pas raconter qu’elle avait appuyée sur la gâchette qui avait changée les choses, parce qu’elle ne méritait pas le pardon, elle ne pouvait pas s’empecher de dire ça quand même. Pas pour elle non, mais pour les autres rebelles.

Elle put se relever, et elle fixa la femme qui lui parlait encore. « J’expie déjà mes crimes plus que tu ne pourrais le penser. Je n’ai pas peur d’affronter la justice et la mort. » Et si elle la tuait, Rhodàn mourrait heureuse, avec la satisfaction d’avoir accompli ce qu’elle devait faire. Alors oui il y’eut une présentation, et Rhodàn hocha la tête « Rhodan Andersen. A moi aussi la montagne m’a tout prit. » Et ses yeux se fermèrent quelques instants, alors que survint une proposition. « Ça serait un honneur. »


« MOONDAYGIRL »

_________________

I'M LOST AGAIN - I WON THE WAR
As you can see, when you look at me, i'm pieces of what I used to be. It's easier if you don't see, me standing on my own two feet. I'm taller when I sit here still, You ask are all my dreams fulfilled they made me a heart of steel, The kind them bullets cannot see (c) moonday girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type [Rhodàn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre du troisième type [Rhodàn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» épée de type normande
» taille des socles et type de socles
» Fiche-type de demande de rp
» BENJI TYPE BICHON MALTAIS 5 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: HORS RPG :: Archives RP-
Sauter vers: