AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Dim 16 Oct - 0:23



It isn't your room, that's a prison, it's yourself.

C'est vrai que Aiden ne s'en était pas vraiment rendu compte jusqu'à présent mais, étrangement, Luka et lui semblait partager le même avis sur beaucoup de choses. Des choses sur lesquelles, d'habitude, Aiden n'était jamais en accord avec le reste de la société. C'était à la fois étrange mais aussi un soulagement d'enfin rencontrer quelqu'un qui partageait son avis. Aiden haussa alors les épaules, ce qui lui arracha une grimace. Il avait l'impression de ressentir à nouveau le coup de fouet au moindre mouvement qu'il pouvait faire.

- J'espère aussi que tu mourras avant de voir tes proches mourir Luka. Même si le fait de les savoir mort serait en soit une libération, c'est toujours mieux d'éviter ce genre de "spectacle".

Il avait mimé les guillemets au même moment qu'il avait prononcé le mot "spectacle". Aiden se doutait bien que voir mourir quelqu'un était loin d'être un spectacle ou du moins, ca ne l'était pas lorsqu'on apprécie la personne et Luka semblait apprécier les personnes dont elle parlait. Le biologiste continuait de se triturer sur place. Il ne savait vraiment pas comment s'installer. Ces monstres savaient comment blesser un être humain et Aiden n'était pas sûre qu'ils devaient être fier de ce savoir faire.

- Ca finira par aller à un moment.. Ils ne t'ont pas encore toucher toi ?

Quand on voyait Luka, comme ça, on avait pas l'impression qu'elle était encore passé dans cette partie de la grotte où les monstres font subir leur torture aux archéens. Aiden espérait vraiment que Luka y échapperait mais, malheureusement, ce n'était pas une vision réaliste que de penser ça. Et même si le biologiste ne connaissait pas vraiment Luka, il ne lui souhaitait pas de subir ces tortures. Il ne l'aurait même pas souhaité à son pire ennemis.
claude gueuse
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Natalie Imbruglia
Bravoure :
1355
avatar
Arc
Arc
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Dim 16 Oct - 0:37


— It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself  —
- Et j’espere que tu mourra assez vite pour ne pas souffrir d’avantage.

Elle regrettait peut être de ne pas l’avoir croisé dans la station Aggro, cet homme, parce qu’il était sur une longueur d’on un peu similiaire à la sienne, meme si il semblait plus discret encore, meme si il semblait encore plus inapte émotionnellement parlant. Et elle l’appréciait, des quelques mots qu’ils venaient d’echanger, et elle l’appréciait parce qu’il ne la trouvait pas étrange dans ses désirs suicidaires et réalistes, et elle l’appréciait parce qu’il avait des mots sur des choses qu’elle pensait aussi. Alors elle s’inqueita un peu, parce qu’elle était comme ça, un peu stupide à vouloir sauver et aider tout le monde meme si elle savait clairement qu’elle ne pouvait rien faire, et elle fronça les sourcils un peu quand il dit que ça finirait par aller. Elle grimaça un peu.

- Tu devrais aller voir Lily, elle saurait peut être comment t’aider. Et elle n’aurait pas voulu l’envoyer voir Lily, elle voulait épargner la docteur aussi souvent que possible, elle aurait voulu l’aider elle, quitte à l’assomer ce type, pour qu’il arrete d’avoir mal, mais c’était sorti tout seul. Et elel s’en voulu un peu de l’envoyer vers Lily. Alors elle enchaina vite pour répondre à sa question parce qu’au moins il oublierait peut être qu’il avait mal ?

- Et j’y suis passée, comme tout le monde. Quelques coups. Dans son ventre principalement, elle les avait encaissé. Je suppose qu’on s’y fera. Juste avant de mourir. Et c’était défaitiste, elle n’imaginait pas ça autrement de toute façon.

- Alors tu es biologiste donc, tu connaissais Juda ? La conversation. Banale.



_________________

— BOULE D'INCERTITUDE —
je veux mon hiver, m'endormir loin de tes chimeres. je sais bien que je mens je sais bien que j'ai froid dedans —#000000
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Dim 16 Oct - 23:50



It isn't your room, that's a prison, it's yourself.

Aiden aussi espérait vraiment qu'il allait mourir assez vite si il devait mourir. Souffrir durant des heures et des heures, ce n'était pas forcément quelque chose qui l'attirait. Enfin.. Il n'était pas sûr que la souffrance était quelque chose qui attirait qui que ce soit.. Mais il avait déjà entendu parler de cette pratique à laquelle certains humains aiment s'adonner mais bon.. Il avait voulut lire des choses dessus mais dès qu'il avait ouvert une page internet concernant cette pratique, Aiden l'avait immédiatement refermé. C'était ainsi qu'il s'était rendu compte qu'il ne voulait pas TOUT connaître du comportement humain.
Lily.. Lily.. Ce prénom ne lui était pas vraiment inconnu. N'était-elle pas une conseillère ou du moins quelqu'un d'important de la station agro ? Aiden ne savait plus et puis ne s'être jamais intéressé à la politique ne l'aidait pas à se souvenir. Il se contenta alors de sourire légèrement à l'adresse de Luka. L'attention de la jeune femme était vraiment gentil. Aiden avait l'impression qu'elle essayait un peu de prendre soin de lui.

- Je verrais comment ça va d'ici quelques jours. Merci du conseil.

Vint ensuite une nouvelle question sur le passé de Aiden et elle évoqua même une des rare connaissance ou peut-être même ami qu'il avait. Il fronça alors les sourcils quelques instants et hocha la tête à l'adresse de la professeur. Une chose l'inquiétait cependant, pourquoi Luka parlait-elle de Juda au passé ? Etait-il mort ? Il savait que Juda était dans la grotte comme tout les survivants de la station agro mais il ne l'avait pas encore vu. Aiden ne savait pas vraiment si il avait envie de voir le jeune homme.

- Juda Snow, oui. Il a été en stage dans mon laboratoire sur l'Arche. Ce jeune homme est une vrai pipelette, je n'avais jamais vu quelqu'un qui parlait autant avant de le rencontrer. D'habitude, les gens n'osent pas trop discuter longtemps avec moi.
claude gueuse
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Natalie Imbruglia
Bravoure :
1355
avatar
Arc
Arc
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Lun 17 Oct - 15:31


— It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself  —
- Et j’espere que tu mourra assez vite pour ne pas souffrir d’avantage.  

Il verrait si ça ne passait pas. En un sens elle était soulagée Luka, ça voulait dire que c’était quelqu’un de moins qui irait emmerder Lily, parce qu’elle savait que la femme essayait de soigner le plus d’archéens possibles pour se sentir utile, et elle ne voulait pas qu’elle se surmène. Elle ne voulait pas qu’ils la remarquent trop, les terriens, elle ne voulait pas trop qu’ils… lui fassent du mal parce qu’elle était médecin. Elle ne voulait pas qu’ils lui fassent du mal, et elle ne voulait pas trop y penser la. C’était comme ça. Elle était soulagée en un sens c’était suffisant. Il fallait qu’elle mette de l’ordre dans ses pensées, il fallait qu’elle trouve un peu de temps à elle même. Tout le monde était passé aux tortures c’était suffisant. Alors elle changea un peu le sujet, c’était l’essentiel sur le moment, de penser à autre chose peut être ? Juda. Juda était sauf. Juda était un sujet qui ne lui faisait pas trop penser à des choses. Elle savait qu’il s’en sortirait, qu’il faisait parti de ces gens qui avaient des chances de sortir de la. Alors elle sourit un peu à ce qu’il dit.

- Oh ! Oui il est bavard, mais c’est assez… raffraichissant. C’est mon ami.

Et elle ne savait pas pourquoi elle disait ça. Juste parce qu’elle pensait à lui maintenant. Elle eut un regard vers le fond de la grotte, dans un coin où il y’avait Charles, et puis Bryan aussi.

- Il est la lui aussi… Je ne sais pas si tu l’as remarqué le premier jour, il a réussi à provoquer la folle au masque en quelques mots. C’était… Enfin. Il est la. Je pense que si quelqu’un peut survivre c’est lui.




_________________

— BOULE D'INCERTITUDE —
je veux mon hiver, m'endormir loin de tes chimeres. je sais bien que je mens je sais bien que j'ai froid dedans —#000000
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Mar 18 Oct - 12:00



It isn't your room, that's a prison, it's yourself.

Juda était donc un ami de Luka, elle venait de le dire. Etait-il aussi l'ami de Aiden ? Il ne savait pas trop Aiden. Il n'avait pas beaucoup d'ami pour ne pas dire pas du tout et Juda avait sûrement été une des rare personne qui avait osé s'exprimer en sa présence. Malgré le comportement de Aiden, Juda n'avait jamais perdu cette envie de parler constamment de combler le vide. Le biologiste se surpris même à sourire en repensant au premier jour de stage de Juda au laboratoire. Le premier contacte avait fait l'effet d'un électrochoc au biologiste. Ce jeune homme avait débarqué dans son laboratoire sans prévenir et il avait même osé toucher ses précieuses plantes sans se laver les mains. Aiden hocha alors doucement la tête en esquissant un sourire.

- C'est vrai, Juda Snow est rafraîchissant. Je crois aussi que c'est un ami.

Aiden n'était pas sûr de l'existence de cette amitié entre lui et Juda. Il n'avait jamais demandé la permission à Juda d'être son ami. Et puis de toute façon, le biologiste ne savait pas vraiment comment ça marchait tout ces trucs d'amitié. Est-ce qu'il fallait demander l'autorisation de devenir l'ami de l'autre personne ? L'amitié et l'amour étaient sûrement les choses qui lui paraissaient le plus compliqué dans les interactions sociales. C'était si.. Abstrait.
Ses yeux suivirent le regard de Luka qui se dirigea vers le fond de la grotte où on pouvait apercevoir quelques silhouettes. Aiden reconnu la silhouette de Charles Pike. Lui aussi se souvenait du premier jour où il avait osé provoquer les monstres. Pour cet acte, Aiden l'avait admiré longtemps comme beaucoup d'autres survivants. Mais les monstres avaient sus faire taire ce regains d'espoir après quelques séances de tortures.

- Il pourra peut-être survivre, oui.. Mais à quel prix ?

La fougue de Charles Pike avait valu de nombreuses heures de tortures aux restes des survivants.
claude gueuse
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Natalie Imbruglia
Bravoure :
1355
avatar
Arc
Arc
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Mer 19 Oct - 22:30


— It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself  —


- C’est quelqu’un d’amical oui. Et elle sourit un peu Luka en pensant au petit con qui est probablement son ami le plus proche. Et bien sur qu’elle avait un petit sourire en pensant à lui malgré tout ce qui traversait son esprit maintenant. Lui en tout cas, Aiden, il ne semblait pas vraiment ce que c’était l’amitié, et Luka lui offrit un regard rassurant, elle essayait, du mieux qu’elle pouvait, dans les limites du possible, des trucs comme ça. Enfin, elle avait ses yeux posés sur Charles et Juda maintenant, Charles qui essayait toujours de calmer tout le monde, et Juda qui avait perdu un peu de sa fougue. Elle poussa un soupir en pensant à tout ça, en pensant à la tête coupée que Bryan avait reçu le premier jour, à sa rencontre avec le sol.

- Au prix du sang. C’est toujours comme ça.

Et elle était lasse cette fois, elle était fatiguée de tout ça Luka, elle aurait aimé parfois s’endormir et ne jamais se réveiller. Mais pourtant… Pourtant, elle ne voulait pas se laisser abattre comme ça. Elle était déjà tellement abattue a la base. Quelques instants elle ferma les yeux, fatiguée de parler qu’elle était aussi. Finalement, trop c’était peut être trop, mais Aiden, il semblait avoir besoin de parler aussi.

- Au fond, le prix du sang, c’est un prix qu’on paye tous, et on ne sait meme pas vraiment pourquoi non ?



_________________

— BOULE D'INCERTITUDE —
je veux mon hiver, m'endormir loin de tes chimeres. je sais bien que je mens je sais bien que j'ai froid dedans —#000000
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Sam 22 Oct - 23:18



It isn't your room, that's a prison, it's yourself.

Pour être amical, Juda était amical, c'était le cas de le dire. Il avait peut-être même été trop amical aux yeux de Aiden lors de leur rencontre mais bon.. Au moins, il avait sus apprivoiser l'ours qu'était Aiden.
Le sang. C'est vrai que c'était plutôt précieux comme liquide. Après tout, sans sang, l'humain à tendance à mourir ce qui pouvait être embêtant. Mais le sang était une bonne monnaie d'échange dans ce genre de situation. Aiden espérait seulement que Charles Pike n'aurait pas trop à payer de son sang parce que si ils espéraient que l'ancien professeur les sorte d'ici, il valait mieux qu'il soit en vie.

- Espérons ne pas trop payer alors. Le sang est quelque chose de beaucoup trop précieux.

Le biologiste passa sa main sur sa joue et il se rendit compte à ce moment là que sa barbe avait beaucoup poussée depuis son arrivée sur terre. Il se doutait bien que ce n'était pas la fin et qu'il finirait sûrement ses jours avec une barbe de plusieurs mètres de long. Il soupira légèrement et se regard se reposa sur son interlocutrice qui avait le regard braqué sur Pike et Juda.
Etait-ce la fatigue où la douleur ? Les paupières de Aiden commençaient à se faire lourdes. Il ne savait pas depuis combien de temps il n'avait pas dormis mais il semblait que Morphée commençait lentement à l'attirer dans ses bras. L'homme fronça les sourcils et se frotta les yeux avant de reposer son regard sur Luka.

- Ca te dérange si je repose mes yeux quelques minutes ?..

Aiden n'aimait pas dormir depuis son arrivé ici, il avait toujours peur de ce qui pouvait lui arriver pendant son sommeil mais là, il ne pouvait plus lutter. La fatigue était tellement présent que ses yeux le brûlaient. Alors il commença à se mettre en position pour dormir mais assis. Sa tête tomba sur le côté jusqu'à heurter l'épaule de Luka. Aiden était tombé endormis, la fatigue avait eut raison de lui.
claude gueuse
Revenir en haut Aller en bas
Mon avatar c'est :
Natalie Imbruglia
Bravoure :
1355
avatar
Arc
Arc
MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   Lun 24 Oct - 19:50


— It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself  —


- Il y’a beaucoup d’autres choses qui sont précieuses et qui nous seront arrachées quand même. Et ça pouvait servir de conclusion un peu ça, ça pouvait être la fin de toute leur conversation. Peut être que ça le serait, parce qu’Aiden avait l’air fatigué et Luka ne voulait pas insister. Les conversations étaient douloureuses parfois, et quand il lui demanda si il pouvait reposer ses yeux, elle hocha la tête. Dors Aiden, profite du temps où tu le peux. Et même si il avait le meme age qu’elle probablement, dans ces eaux la, elle lui parlait maintenant comme elle aurait parlé a un des enfants aux quels elle enseignait. Elle lui parlait comme a une personne qu’elle voulait éventuellement protéger, aider ? Quelque chose comme ça.

Elle ne s’attendait pas cependant, à ce qu’il ne s’appuie sur son épaule en s’endormant. Alors elle figea. C’était horrible. Il y’avait le sang et la sueur de l’homme qui tombaient sur son épaule et dégoulinaient, il y’avait cette chaleur contre elle, elle figea, clairement, elle figea, et son regard se fixa dans le vide, avec l’air le plus perdu qu’elle pouvait avoir. Mais elle ne le repoussa pas. Pas tout de suite. Elle attendit qu’il soit dans une espèce de sommeil profond, et doucement elle fit signe a une des femmes les plus proches, pour qu’elle attrape Aiden et l’installe plus confortablement sur elle, pour que Luka puisse bouger et aille s’installer plus loin un peu, loin des contacts et des fluides.



_________________

— BOULE D'INCERTITUDE —
je veux mon hiver, m'endormir loin de tes chimeres. je sais bien que je mens je sais bien que j'ai froid dedans —#000000
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself   

Revenir en haut Aller en bas
 
aiden | It isn’t your room that’s a prison, it’s yourself
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» The Straight Edge's Locker Room
» 04. Panic room
» I lost myself || ft. Aiden
» i follow you dark room honey -- mardi dix juillet, 16h42.
» Red Room

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: HORS RPG :: Archives RP-
Sauter vers: