AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Shiloh Fernandez
Bravoure :
1175
avatar
100
100
MessageSujet: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Mer 1 Avr - 0:08

Whisky
Matěj

Combien de doigts, tu veux, avec ton whisky ?

Age du personnage: 18 ans Allégeance : Bellamy, mostly. Même si y a la blonde qui le mène par le bout du nez qui est pas mal, aussi.  Metier : soudeur, ferrailleur, revendeur pour la contrebande, voleur… vous en voulez encore ?  Camps: The 100, même si ça serait plus The 46. Vous savez compter ?  

Descriptions
Whisky, oui, appelez-le comme ça, parce que sur l’Arche, personne prenait la peine de l’appeler par son prénom – sauf sa mère, quand ça chauffait sévère pour son cul. Du coup, il reste la tête de Tchèque de la navette, même s’il est pas sure de savoir ce que c’est, que la République Tchèque. Une république. Pfff, il avait déjà assez avec la tête de con de Jaha pour s’inquiéter d’un autre président. Quoi ? Qui a dit ça ? C’pas Whisky, Whisky il tient sa langue à longueur de journée et se contente d’enfiler sa tenue de protection quand il fait le travail ingrat de soudeur. Syndicaliste dans l’âme ? Nan, il aime pas le rouge.

Whisky, franchement, il avait pas l’air du gamin à problème. Bon, il s’était attiré des soucis, de temps en temps. Fallait dire qu’il aimait bien se battre, juste parce que c’était fun et que ça mettait un peu d’action dans sa vie monotone. Il se contentait de faire un peu de troque avec les pièces détachées qu’il récupérait, et parfois des petites trucs qu’il volait alors qu’il se faufilait entre la carcasse de l’Arche. Puis il faisait les poches des gens, rarement, et non, ce n’était pas pour ploter les filles. Promis. Okay, okay… on pourrait penser que c’était une crasse. C’est vrai qu’il est hyperactif et qu’il doit toujours faire quelque chose, sinon, il s’ennuie vite. Et que pour compenser, il vient toujours avec les pires plans de la planète, mais il est pas méchant. Il veut du mal à personne, il veut juste s’amuser un peu.

Enfin, c’était avant, surtout. Parce que maintenant, il rit plus autant. Enfin, si. Il a cette sale manie de faire sortir son stress avec les réactions les plus étranges au monde, et du coup, il se retrouvera à chanter Joyeux Noël en attendant son tour pour passer à la foreuse. Puis il a cet humour, lourd et gore, qui lui échappe trop souvent. Il a pas vraiment de filtre, pour son langage et il en offusque quelques-uns, parfois. C’pas sa faute, il est innocent.

Il l’était, surtout. Lui, il aimait percer la carcasse des tôles de métal, et pas éclater le torse des méchants de la Montagne. Mais bon, nécessité fait machin machin, alors il machin machin son bout de vie. Il essaie d’oublier les problèmes dans laquelle les 46 sont. Il ferme un peu sa gueule, même s’il dit toujours autant de conneries. Au moins, ça détend l’atmosphère et si les gens s’en prennent à lui, bah, ils penseront pas nécessairement à la merde qu’est leurs vies. C’est pas un leader – c’est Bellamy, ça – mais il essaie de mettre la main à la pâte. Il a jamais été doué pour suivre les ordres, mais il se retrouve à faire un effort, surtout quand sa vie est en jeu. Mais j’l’ai dit, c’est pas une crapule, Whisky, malgré ses vices et ses défauts. Il est pas con, non plus, contrairement à ce qu’on pourrait dire. Même s’il a pas de plans pour sauver tout le monde, il est solidaire avec les 46 et a commencé à développer un véritable sentiment d’appartenance, qui lui faisait cruellement défaut sur l’Arche. Faut dire que battre pour sa survie, ça soude. Ah, bah ça tombe bien, il aime souder !


Parle moi de toi -  

Whisky, on passera l’histoire de sa naissance et de son enfance, parce qu’il s’en souvient pas et que c’est pas intéressant. Certes, il y avait déjà des preuves qu’il serait déjà un gosse difficile. Ça devait être parce que sa mère l’avait bercée trop près d’un mur, ou alors de ce fameux jour où il y eut une faille dans le système d’oxygène de l’Arche, juste dans une petite aile résidentiel. Les bébés, ça a les poumons fragiles. Ça lui a surement grillé un neurone ou deux, sans qu’il le sache. Bref, on s’en rendit pas réellement compte, malgré les bons soins de Docteur Griffin. Alors, il grandit presque normalement, toujours actif sur les bords, à courir partout dans l’Arche, parce que ça allait plus vite et qu’il avait ce trop-plein d’énergie, qui faisait qu’il se contrôlait mal, qu’il partait en vrille, pour un rien, qu’il piquait une crise, avant de se manger une baffe de la part de son père et de fermer sa gueule. La vie à la dure, il a toujours connu ça. Ses parents étaient pas nécessairement tendres, mais ils étaient présents, et ils apprirent tout ce que Whisky sait. Il suivit les traces de son père, en tant que soudeur, fasciné par les étincelles des fers et du métal qui se plie sous la chaleur – on a longtemps soupçonné une tendance pyromane chez lui, mais y a pas beaucoup à bruler, dans l’espace. Le bruit de la tôle qui cède sous la disqueuse avait le don de le calmer et alors, il apprit les ficelles du métier, très petit, déjà. C’était pas un génie, mais il aimait ça.Et en quelques années, les secrets des métaux n’en furent plus, il s’amusait à détailler la composition des alliages, briser la coque d’une paroie qui n’était plus nécessaire, pour en faire un alambic de seconde main.

Oui, parce que ses parents étaient pas touts blancs et que dans l’espace, il était souvent difficile de distinguer les couleurs. Ils trainaient dans des trocs de différentes catégories et, bien entendu, Whisky junior n’échappa pas à ce métier non plus, suivant de ses yeux curieux les trafics de ses parents. Il lui fallut un certain temps, pour bien comprendre les principes du marchandage, et de songer à se lancer lui-même dans ce genre d’à-côté, mais à ses seize ans, il était déjà un bon petit gamin, qui vendait ses trouvailles, pour quelques vêtements, ou une ration de cette bouillie suspicieuse en plus. Ah, qu’il adorait ça. Sa mère bossait dans la section végétale de renouvellement de l’air et des plantes, il en a bouffé. Autant dire qu’avant d’être lancé sur Terre, il n’en pouvait plus des grumeaux surprotéinés, et qu’il avait des questions philosophiques sur le goût de la viande, qu’il n’aurait jamais la chance de gouter. Ou la texture du poisson. Ou la sensation de l’air frais sur sa peau. Non, lui il connaissait seulement les brûlures du soudage, le tiraillement des plaques de métal, le bruit de la ventilation qui lui faisait pitié.

Jusque-là, donc, il avait une histoire presque banale, entre les rappels constants de la garde, après ses bagarres, les quelques réprimandes de sa mère, sur les filles qu’il courtisait de manière pas si délicate que ça. Puis, il y eut cette magnifique journée – ou nuit, il était éveillé, mais ça lui arrivait souvent – où il fut pris la main dans le sac. Ou plutôt, la main dans la tôle, occupée à arracher une partie des fis de cuivre, derrière les parties métalliques. Théoriquement, c’était pour son père. Mais il prit le blâme, parce que c’était lui qui avait les mains dans le cambouis et qu’il balancerait pas ses parents (il leur était fidèle, ils lui avaient tout appris, de fait, restait de meilleurs troqueurs que lui, puis ils risquaient de mourir et s’ils pouvaient faire chier Jaha quelques années de plus, Whisky ne dirait pas non.) Il se retrouva derrière les barreaux. Il se fit quelques amis, en détention juvénile, pleurant la perte de sa disqueuse pour tordre le métal, fut balancé sur Terre. La routine…

Il n’eut pas l’occasion de gouter de la viande immédiatement. Il dut se contenter de quelques plantes franchement dégueulasse, trouva en Bellamy son sauveur – même s’il avait fait partie du corps de garde qui l’avait mis derrière les barreaux. Il apprit à tirer, ne réalisant pas réellement la peur qu’il ressentait, pour les grounders. Car il y avait trop à sentir, trop à vivre et que fatalement, en bon hyperactif qu’il était, manquant cruellement de sensibilité sur les bords (les deux neurones, là, vous vous souvenez ?), c’était un peu comme si Whisky avait du mal à réaliser ce qui lui arrivait. De fait, suivre Bellamy et la tête blonde qui lui faisait de l’ombre, c’était pas plus mal. C’était Secure. Puis ils se retrouvèrent enfermés dans leur propre navette, pendant que des grounders furieux tapaient à la porte. C’est là qu’il comprit qu’il ne retournerait jamais dans l’espace, et que probablement, il ne trouverait jamais de disqueuse à métal - ni ses parents. D’ailleurs, il y avait pas de métal. Que des putains d’arbres à perte de vue. Il vous a dit qu’il détestait les plantes ?

Et un miracle, dans un nuage rouge, arriva. Franchement, il le crut, naïvement, comme tous les autres. Parce que, chez les hommes de la Montagne, il y avait des beaux murs en béton et il supposait qu’ils devaient avec une disqueuse, ainsi que quelques générateurs de soudage à arc. Le fleuron de la technologie. Et il eut droit à de la viande, de la vraie viande. Autant dire que c’était trop beau pour être vrai et le goût acre de la trahison et des faux-semblants lui explosa dans la bouche quand Clarke disparut, ensuite Harper, puis Monty. Oui, ils étaient dans la merde et Whisky suivit les autres, dans le ras-le-bol collectif de se faire piquer des morceaux. Il suivit Jasper – qui payait pas de mine, avant que tout ce merdier arrive – et participa à cette joyeuse boucherie de leur niveau. Puis il prit la fuite, se trouvant une charmante famille d’accueil. Il fit un peu moins le con et proposa son aide aux résistants. Bon, il avait pas grand-chose à proposer, mais de l’aide restait de l’aide, non ?

ARMES - CAPACITES - SIGNES PARTICULIERS
Whisky est pas un combattant. Okay, il sait viser, plus ou moins juste (même s’il aurait besoin encore d’un peu d’entrainement, mais il aime pas ça, tirer sur les autres, c’trop rapide et il réalise pas vraiment qu’il tue quelqu’un) mais ça reste qu’un pauvre soudeur. Il sait se battre, parce qu’il s’est souvent battu et qu’il tiendrait une chance face à un grounder de seconde zone, et qu’il a une force monstre, à cause de son métier. Après, il est pas très doué. Il a un briquet et sait faire quelques trucs dangereux avec des produits chimiques, mais ça reste limité et s’il a rien sous la main, il préfère courir loin. C’tout. Il a aussi un bon sens de l’orientation, dans les structures humainement construites. Autant vous dire que pour la forêt, il cherchera encore longtemps la mousse sur l’arbre. Mais après une initiation nature, ça devrait être acceptable.  



Et sinon moi c'est gan-sha ; j'ai Votre age et j'ai connu le forum par une faiblesse d'esprit . C'que j'en penses c'est fantastique! et puis le code d'activation est le suivant la la la !


Dernière édition par Matěj Whisky le Mer 1 Avr - 23:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Devon Bostick
Bravoure :
1890
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Mer 1 Avr - 7:21

Rebienvenue a toi dresseurs de chevaux 8D

Tu verras on a un très joli poney fougueux a dresser !

_________________

Here I am  alone again
How'd I wind up here again ? It's like I'm always getting blood on my hands, all it takes is one and I'm gone and a thousand 'til the end.Tell me why! Does everything that I love get taken away from me ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2265
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Mer 1 Avr - 8:05

Hmw a la place du code du réglement tu peux mettre à quel point tu aimes ton Heda. /baff/

Rebienvenue ! Attention j'en connais certains qui te prendraient probablement volontiers pour mon monture Gnu   Je ne vise personne, la la la

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Devon Bostick
Bravoure :
1890
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Mer 1 Avr - 23:20

D: Mon message n'a plus de sens ... Vilain !

_________________

Here I am  alone again
How'd I wind up here again ? It's like I'm always getting blood on my hands, all it takes is one and I'm gone and a thousand 'til the end.Tell me why! Does everything that I love get taken away from me ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2265
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Mer 1 Avr - 23:21

FICHE DE
VALIDATION

Bienvenue sur Red Sands



    Wesh ! Je te valide ! Je te ferais bien un long commentaire mais.... /baff/ Non en fait j'ai kiffé ta fiche. Voila ! éè

Maintenant quelques liens utiles

→ Premièrement, en tant que bon membre validé, tu dois aller recenser ton avatar ainsi que ton métier/Role sans quoi nous risquons de les oublier, et vous pourriez vous faire voler votre tête et votre job ! Ça sera balot quand même

→ Ensuite, plus amusant peut être les fiches de liens ainsi que les demandes de RP ; demandes diverses.

→ Et enfin, pour vous comme pour nous, les achats et les les top sites


_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Marie Sexy Avgeropoulos
Bravoure :
1358
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Jeu 2 Avr - 1:29

FAIBLEEEEEEEE !!!
Mais cette faiblesse te va trop bien Chouu Calin10

D'ailleurs, t'avais pas un grounder en tête pour ton TC toi Gnu Enfin, peu importe, ton personnage il est vraiment génial KYAAAAH
Re-bienvenue et amuse-toi bien avec ce nouveau perso Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Shiloh Fernandez
Bravoure :
1175
avatar
100
100
MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Jeu 2 Avr - 8:32

Ahah, soit, vos messages n'auront ni queue ni tête 8D

Merci pour la validation looove Vous allez voir, il sera sage (oupas.)

OUIIII. & si, je devais faire mon beau Baal, mais hier, les discussions sur la CB m'ont perturbée, puis Whisky est arrivée (bon, je l'avais déjà en tête, donc c'est pas si grave. Ce qui sera plus ennuyeux, c'est quand je voudrais refaire mon mec à chevaux Gnu) Bref, ils vont pouvoir être copains Youhou ! Oh, et s'il tente de te draguer, c'pas de ma faute /pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Charlie Hunnam
Bravoure :
516
avatar
Grounder ; Azgeda
Grounder ; Azgeda
MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   Sam 4 Avr - 11:04

Re-bienvenue !!! Un beau monsieur sexy Calin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Whisky ▬ burn, like alcohol. burn like chemical fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Burn it up, burn it up, like a bludfire ♫
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Louys - A fire needs a space to burn
» Pap Benoît XVI mande afriken ak ayisien pou yo sispann vole lougarou
» les crevettes au whisky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: POUR LE RP :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: