AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's been a while that i don't saw you [Sethen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Ven 16 Sep - 19:57

C'était le lendemain du banquet. Un nouveau jour se levait, désormais, après que la coalition ait fêté sa victoire et la paix qu'elle méritait. Canjun, qui s'était levé assez tôt, avait décidé de s'éloigner un peu de la civilisation. Alors, il s'était vêtu et avait laissé ses pas le mener jusqu'à une prairie non loin de Kalawen où il s'assit sur une souche morte, où herbes et mousses s'étaient installées. De ses yeux ébènes, il observait l'astre de feu s'élever doucement dans le Ciel, sa pâle lueur orangée venant colorer une herbe carbonisée à certains endroits. C'était un nouveau jour où, désormais, la nature pouvait se reconstruire. Un nouveau jour pour la coalition, également. Un nouveau jour, où les pertes guerrières n'étaient plus pleurées et honorées, bien que jamais leurs amis ne les oublieraient. Et Canjun, parmi tout les guerriers, avait pu assouvir sa vengeance en tuant ceux qui avaient massacrés son Clan natal. Il en était fier, oui. Il était heureux d'avoir honorer sa mère et tous ceux qui l'avaient vu naître.

Son cœur semblait soulagé. Soulagé d'un poid qu'il avait longtemps porté. Un fardeau rempli de colère. Une colère qu'il avait gardé en lui, enfouie dans son esprit, tout ce temps depuis la désolation d'Osgiliath. Une colère dont il n'avait jamais réussi à se débarrasser jusqu'à cette fameuse bataille, où il avait reconnu les barbares d'un simple coup d'oeil. Un simple regard, qui avait fait ressurgir en lui toute la rancoeur qu'avait le guerrier envers ce groupe d'hommes dénués de toute bonne chose. Et, à cet instant, alors que le guerrier du Shiedgeda observait le paysage qui se dessinait petit à petit devant lui, ses yeux s'embrumèrent. Il revoyait chaque visage. Chaque personne qu'il avait aimé. Chaque enfant qu'il avait cotoyé tous les jours, lorsqu'il était petit. Chaque personne qui l'avait aimé en retour, avant de voir le visage de son père se dévoiler dans son imagination. A cette vision, ses mains posées sur le bois se renfermèrent, resserrant leur emprise sur la verdure qui s'y était mise. Et il vit le visage de sa mère. Sa mère, qui lui avait donné tant d'amour. Une mère qui, finalement, n'avait passé que peu de temps avec son fils, avant de mourir égorgée, comme tout les autres : femmes, enfants et bébés de son Clan natal.

Ainsi, à ces tristes pensées, les larmes perlèrent doucement le long de ses joues, continuant leur parcours jusqu'à son menton, avant de s'évanouir sur le bois mort. Il était soulagé, Canjun, de les avoir vengé. Mais tout ces membres d'Osgiliath lui manquaient. Affreusement. Rares étaient les jours où l'émotion lui montait au point de pleurer. Mais aujourd'hui, c'était différent. Il avait accompli un objectif qui lui tenait à cœur. Comme ci, désormais, les âmes défuntes de ses frères et sœurs avaient été libérées des chaînes barbares.

Alors, les larmes continuèrent à couler, et Canjun resta là, silencieux, à observer le calme naturel, avant qu'il ne sente quelque chose glisser à travers une poche discrète de son bas. S'abaissant vers ce qui était tombé, il porta l'une de ses mains vers l'objet avant de passer la paume de son autre main sur ses yeux pour essuyer ses larmes. Puis, de ses yeux ébènes, il regarda ce qui s'était délogé de sa poche et, lentement, un sourire se dessina sur ses lèvres. « Sethen... » dit-il de façon presque inaudible, son regard plongé dans cet objet qui était en fait un jouet en bois, en forme de crocodile, que lui avait offert l'archère lors de leur première et dernière rencontre. Ainsi, il avait transporté ce cadeau durant tout ce temps, inconsciemment. Il n'avait pas oublié Sethen, oh, ça, non. Elle avait toujours compté pour lui malgré la distance qui les avait définitivement séparés. Mais avec les innombrables événements qui s'étaient produits jusqu'ici, ses pensées ne s'étaient plus tournées vers ce jouet pourtant si cher aux yeux du guerrier. Il se souvenait simplement qu'il l'avait toujours emmené avec lui depuis qu'elle le lui avait donné, et qu'avant que son Clan ne soit décimé, ses yeux d'enfants l'observaient tout les soirs. Mais que lui était-il arrivé ? Etait-elle tombée au combat ? (son cœur se serra à ces pensées sinistres). *Non, impossible.* se dit-il, se remémorant toute la force qu'il avait découvert chez cette jeune femme lorsqu'ils s'étaient rencontrés. Elle n'était sûrement pas tombée au combat. Ou du moins, il l'espérait de tout son cœur, désormais. Il voulait la revoir, comme ils se l'étaient promis. Et, de sa mémoire, il se souvint qu'elle faisait partie des Demodrakhos. Ce Clan du Sud, qui était membre de la Coalition. Comment avaient-ils pu marcher ensemble à la guerre sans se voir une seule fois ? Canjun ne le savait pas, mais il voulait la retrouver. La revoir, une nouvelle fois. Et son cœur, sans que le jeune homme ne s'en rende compte, arrêta de pleurer pour, finalement, se réchauffer.

Ainsi, il se releva de tout son long, serrant son jouet si précieux dans la paume de sa main, avant de se retourner et de percuter quelqu'un. Légèrement troublé par le choc, Canjun recula de quelques centimètres avant d'observer une femme qui ne lui était pas étrangère du tout. Ses longs cheveux blonds. Ses yeux verts. Aucun doute, c'était sûrement elle. C'était sûrement son amie, qu'il voulait chercher. C'était sûrement son amie, qu'il voulait revoir. « Seth-...Sethen ? » demanda t-il, son rythme cardiaque s'accélérant sous la joie qui commençait à naître en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tabrett Bethell
Bravoure :
2716
avatar
Grounder ; Sankrolakru
Grounder ; Sankrolakru
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Jeu 22 Sep - 17:04

Le banquet s’était plus que bien passé, et Sethen avait été heureuse d’y recroiser son ami, Nox, au point où elle en avait presque oublié le reste du monde à ce moment la. Oh bien sur, elle n’avait pas oublié Feyn qu’elle n’avait pas vraiment laché du coin de l’œil, mais elle avait décidé de laisser sa chef de clan tranquille, désireuse de ne pas empiéter sur son temps, et elle avait profitée elle aussi de son temps. Les petits morceaux de viandes, et la nourriture spécifique du clan des prairies, avaient été agréables à son palais. Et oui, elle s’était sentie bien, peut être grâce à Snack d’ailleurs – ce chien faisait vraiment des miracles -, peut être grâce à la victoire, grâce a cette sensation de ne pas être restée un monstre et de toujours pouvoir prouver sa loyauté à son clan, à la coalition toute entière. Ça lui faisait du bien peut être. Elle était soulagée, un peu plus légère, et pressée aussi. Pressée de retourner à Nidhogg où elle pourrait revoir Nuallan, qui n’était pas venu prendre part aux combats, de rentrer à Nidhogg où elle pourrait se reposer avant de reprendre ses grandes expéditions.

Cependant elles ne repartiraient pas tout de suite, et si Feyn avait quelques affaires à régler avec Luka, Sethen elle était sortie dans les grandes prairies brulées. Et admirant l’entiereté du massacre que la nature avait subi quelques jours plus tot, elle laissa ses yeux s’adapter au paysage cataclysmique. Bien sur, tout se reconstruirait, mais combien de vies avaient été sacrifiés sur les autels des sacrifices, parce que les guerres ne cessaient jamais. Perdue dans ses pensées, elle avait continuée d’avancer jusqu'à ce que soudain, quelqu’un ne la percute. Et la, alors que son premier reflexe fut de porter la main à sa taille pour attraper un poignard qu’elle y portait toujours, elle bloqua en plein milieu reconnaissant des cheveux noirs et des yeux qui lui disaient quelque chose. C’était une familiarité qui stoppa sa main, tandis qu’elle raidissait ses épaules et sa mâchoire, le fixant longuement. Il s’agissait d’un homme de grande stature, et d’immenses yeux noirs chargés de vie et un peu de tristesse. Lui l’avait reconnu, et tandis qu’elle le fixait quelques instants de plus de haut en bas finalement quelque chose s’illumina en elle, quand elle remarqua le petit jouet de bois qu’il avait à la main. Et elle se rappela. Elle se rappela d’un garçon aux grands yeux, qu’elle avait tant apprécié. Elle se rappela de cette partie de chasse et de son retour au clan durant le quelle elle n’avait fait que parler à Nuallan de ce garçon qu’elle voudrait revoir. Amicalement.

Alors, Sethen sourit, d’un de ses sourires les plus francs, les plus joyeux aussi. « Canjun ! » Et jamais elle ne se serait imaginé le voir ici. Que faisait il ? Elle avait entendu parler du clan Osgiliath qui avait été détruit, et elle avait cru avec peine et désespoir qu’il avait péri lui aussi. « Je ne m'attendais pas à te voir ici. Je suis ravie. »

_________________

Hiding is always useless,
pictures will fade with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Sam 24 Sep - 14:50

Elle était devant lui, Sethen. Au moment où Canjun s'était souvenu d'une femme qu'il avait longtemps laissé enfouie dans son cœur, elle venait d'apparaître. Mais celle-ci, surprise, ne sembla pas le reconnaître au premier regard et prit un poignard en main qu'elle faillit lui planter dans son organisme, avant de stopper son mouvement, finissant par le reconnaître, au plus grand soulagement du jeune homme dont le cœur continua d'accélérer son rythme. Et un sourire se dessina sur son amie éloignée de lui depuis tout ce temps. Un sourire qui réchauffa le cœur du Guerrier, souriant à son tour. Elle ne semblait pas s'attendre à le voir ici, mais elle était ravie. Canjun non plus, ne s'attendait pas à la voir ici, là, face à lui, d'une seconde à l'autre. Mais c'était différent, car Sethen avait sûrement eu vent de la disparition du Clan Osgiliath, et l'avait sans aucun doute cru mort, comme tout les autres. Elle avait sans doute réussie à se faire à l'idée qu'il ne la reverrait plus, et que leurs retrouvailles ne se feraient qu'à leur mort à tout les deux.

Alors, son regard brillant d'étonnement et de contentement se fit un peu triste, bien que son sourire était toujours présent sur ses lèvres. « J'ai réussi à venir jusqu'ici, Sethen. Et tu ne peux savoir ce que je ressens à cet instant. Je suis ravi de te revoir. » dit-il sur un ton calme, ses yeux ébènes continuant de la regarder. Elle avait gagné en beauté, depuis toutes ces années. Et il avait déjà hâte d'écouter ses périples depuis leur dernière rencontre. Mais avant, le membre du Shiedgeda souhaitait la serrer contre lui, une nouvelle fois. C'était cette femme, qui lui avait servi de modèle lorsqu'il était plus jeune. Elle avait toujours compté pour lui. C'était même elle, qui lui avait fait croire en ses capacités. Alors, se rapprochant lentement, il finit par s'autoriser à l'étreindre, et plongea son visage sur l'épaule de la Demodrakhos, ses yeux s'embrumant légèrement. Elle lui rappelait ce jour. Ce jour, où ils s'étaient parlé et appréciés. Ce jour, qui avait précédé une catastrophe qu'il n'avait pas vu venir.



Puis, lentement, il se dégagea, et passa son bras devant ses yeux pour essuyer les larmes qui faillirent couler. Et ses yeux ébènes se portèrent au jouet qu'il tenait dans sa main depuis quelques minutes. « C'est inconsciemment que je l'ai amené jusque sur ces terres. Mais je suis content de ne pas l'avoir perdu. » dit-il, avant de relever son regard vers son amie, avant de jouer avec le crocodile de bois. Puis il reprit, d'une voix toujours aussi calme, bien que s'il aurait été encore le jeune garçon d'avant, il aurait sauté de joie et serait en train de rire. « Comment vas-tu ? » demanda t-il, se rasseyant sur la souche d'arbre avant de tapoter la place à côté de lui pour lui indiquer qu'elle pouvait venir à ses côtés. Ils avaient sûrement beaucoup de choses à se dire, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tabrett Bethell
Bravoure :
2716
avatar
Grounder ; Sankrolakru
Grounder ; Sankrolakru
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Dim 25 Sep - 13:15


Elle avait toujours cette appréhension liée aux gens Sethen, malgré tout ce qui se passait ici, et si elle était d’avantage apaisée, elle savait qu’elle était toujours prête à se faire attaquer, et ainsi elle réagissait en conséquence. C’était ainsi. Il y’avait des traumatismes et des angoisses qui ne disparaissaient pas, et ne disparaitraient jamais. Pourtant, maintenant qu’elle avait reconnu Canjun il n’y’avait plus dans ses yeux l’inquiétude ou la crainte, mais juste la joie et la surprise. C’était une occurrence des plus agréables que de revoir ce vieil ami qu’elle considérait comme tel, même si elle ne l’avait vu qu’une fois. C’était une rencontre qui restait gravée dans son cœur, et celui ci battait d’une joie sans nom à la réalisation qu’il n’était pas mort. « J’en suis si heureuse Canjun. Je ressens la même chose. » Et doucement, un peu maladroitement, elle répondît à son étreinte. Elle n’avait pas vraiment l’habitude, ne l’avait plus. Mais ça ne la dérangeait étrangement pas. « Je suis si désolée pour ton clan. » Elle se rappelait de son père, elle ne l’avait vu qu’une fois lui aussi mais il avait semblé un homme si bon, et le clan Osgiliath dont elle avait vu des morceaux… Son cœur se serrait à cette pensée. Puis il se libera parce qu’il était la et qu’il n’était pas utile de pleurer sur le passé n’est ce pas ?

L’etreinte fini, et elle regarda le jouet, avec des yeux brillants de joie et de souvenir. « Je suis ravie que tu ne t’en sois pas séparée. » Et elle lui sourit encore, parce qu’elle ne semblait pas capable de pouvoir reprendre son air contrit quand elle était la, en face de lui. Ou peut être… Il suffisait d’une simple question, et tandis qu’elle venait s’asseoir à ses cotés sur la souche, son regard s’assombrit. « Je suppose que je vais bien. » Et elle perdit son regard dans le vide quelques instants. « Je suis sortie sans trop de blessures de la bataille, et mon clan n’a pas connu de lourdes pertes. La coalition a gagnée, et de nouveaux jours se lèvent. Je suppose que je vais bien oui. » et d’un point de vue personnel, c’était beaucoup plus compliqué. Elle ne savait pas comment expliquer tout ce qui lui était arrivé. « Et toi ? Depuis combien de temps es tu ici ? » Depuis combien de temps était il loin des ruines de son clan ?

_________________

Hiding is always useless,
pictures will fade with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Dim 2 Oct - 16:39

Canjun était là, face à elle. Face à Sethen, qui semblait vraiment heureuse de le revoir également. Et quand il l'étreignit, elle fit de même. Le jeune homme était rassuré de la voir vivante. Il était rassuré, de revoir son visage aux yeux brillants de joie et de surprise. Et ses larmes se retinrent de couler, lui demandant un grand effort pour ne pas pleurer lorsque l'archère s'excusa de la perte de son Clan. A ces mots, le cœur du guerrier se serra. Aujourd'hui, il était peiné. Mais aujourd'hui, il était également soulagé d'avoir vengé son peuple. Il était soulagé d'avoir honoré tous ceux qui étaient morts. Alors, il se devait de retenir ses larmes de tristesse, malgré le fait qu'il avait terriblement envie de s'alléger un peu plus. « Je te remercie, Sethen... » dit-il, ses yeux ébènes restant clos alors qu'il était encore en train de serrer son amie contre lui. « J'ai réussi à tuer ceux qui l'ont détruits. J'ai désormais l'impression d'avoir libéré tout ces morts des chaînes qui les retenaient d'aller vers la lumière. » dit-il, lui avouant son soulagement, avant de se dégager doucement. Et ses muscles tendus depuis de longues années semblèrent se détendre. Comme s'il avait jeté les chaînes qu'il transportait depuis tant de temps dans un ravin, se libérant de quelque chose qu'il avait eu l'habitude de porter. Et son cœur semblait désormais mieux reconstruit.


« Je suis ravie que tu ne t'en sois pas séparé. » dit-elle, un sourire aux lèvres, alors qu'il venait de lui dévoiler qu'il n'avait jamais lâché le jouet qu'elle lui avait offert. Et le sourire naissant sur le visage de la femme aux cheveux blonds ne fit que réchauffer le cœur du jeune membre du Shiedgeda, qui esquissa un sourire en retour, lui proposant de s'asseoir à ses côtés. Ce qu'elle fit, avant de répondre à sa question, son regard s'assombrissant d'un coup. A cet instant, Canjun fronça légèrement les sourcils, s'inquiétant. Avait-elle traversé des épreuves douloureuses comme lui ? Il avait envie de savoir. Il avait envie de savoir ce qu'elle avait vécue. Et s'il le faudrait, il avait envie de la réconforter. De nombreuses années s'étaient écoulées et les avaient séparés. Mais il se sentait à l'aise à ses côtés, malgré la timidité qu'il avait gardé de leur première rencontre. Alors, curieux, le jeune homme écouta avec attention la voix douce de la femme du Demodrakhos. La bataille ne l'avait pas trop abîmée, et son Clan n'avait pas eu beaucoup de morts à brûler. Et la coalition avait remporté une nouvelle victoire. Une nouvelle victoire, qui, cependant, ne semblait pas combler la joie de l'archère. Elle avait le regard vide. Un regard que le Natif de l'Ouest observa de ses yeux ébènes. Il savait que des choses lui étaient arrivées. Mais quoi ? Qu'avait-elle enduré ? Il avait cette volonté de connaître les périples de sa camarade, bons ou mauvais, et reprit alors la parole après qu'elle ait annoncé qu'elle « supposait » aller bien -ce qui renforça l'inquiétude de Canjun. « J'ai du temps devant moi. Assez de temps pour pouvoir écouter ce qui t'es arrivé durant tout ce temps où nous étions éloignés, si tu le veux bien. » dit-il sur un ton toujours aussi calme, laissant néanmoins montrer sa curiosité. Cependant, il ne voulait pas la forcer à lui dire quoique ce soit. Après tout, elle n'avait peut-être pas envie de raconter tout tout de suite, et c'était sans aucun doute compréhensible. Compréhensible en tout cas pour le guerrier du Shiedgeda, qui n'insisterait pas en cas de refus.



Puis ce fut au tour de Sethen de lui demander comment il allait. C'était difficile à dire. Il était content, mais triste également. Il ne savait pas trop, en ce lendemain de banquet. Le visage de tous ses anciens compagnons ne cessait de se dévoiler dans son esprit. Sa mine se fronça un peu plus, et il haussa les épaules, avant de prendre la parole d'une voix toujours aussi posée. « Je ne sais pas vraiment. Je pense que je vais bien. Je suis heureux d'avoir gagné la bataille, et de m'être vengé de ces hommes, si je peux les appeler ainsi. Mais mes anciens compagnons me manquent. Ma mère, et tout le reste. Même si j'ai désormais d'autres personnes à aimer, à respecter et à suivre, je ne les oublierais jamais. » finit-il par dire, ses deux mains se joignant alors qu'il venait de ranger le cadeau de Sethen dans sa poche, avant que son regard un peu perdu ne s'abaisse sur elles et qu'il réponde à la deuxième question de la seconde de Feyn. Combien de temps était-il arrivé sur ces terres ? Environ deux mois. Oui, à peu près. « Je suis arrivé à l'Est il y a deux mois environs. Ce fut tout nouveau pour moi, de venir ici. » dit-il calmement, son regard plus tôt moins brillant devenant plus luisant de joie. Il était content d'être venu ici. Il avait avancé. Il avait appris à se reconstruire. Et il avait retrouvé une amie chère. Une amie qu'il observa avec un sourire prononcé. Il était content de sentir à nouveau sa présence. Une présence qui lui avait manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tabrett Bethell
Bravoure :
2716
avatar
Grounder ; Sankrolakru
Grounder ; Sankrolakru
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Mar 4 Oct - 20:57

Elle la ressentait un peu la tristesse de Canjun, elle n’était pas stupide Sethen, elle n’était pas si froide que ce que ses ennemis pouvaient quelques fois penser. Non, elle était généreuse et douce, elle était attentionnée et toujours prête à aider les gens, les autres, quels qu’ils soient. Et surtout, elle était toujours prête à tout pour les gens qu’elle appréciait. Canjun en faisait partie, même si il n’était qu’un enfant de son passé, l’histoire d’un jour, de quelques heures, il avait été important. Comme Eija l’avait été aussi. Comme d’autres rencontres avaient façonnées le fil de sa vie. Alors Canjun la remercia, et elle lui offrit un léger sourire, compatissant mais non chargé de pitié. De la réelle compassion, pas quelque chose de négatif, pas ce que certains ressentaient par rapport à elle quand ils savaient qu’elle avait été un faucheur. Elle était juste vraiment soulagée pour lui, pour ces chaines dont il disait s’être séparé. Et si elle ne répondît pas verbalement, tout se vit probablement dans ses yeux. Elle était ravie pour lui. Vraiment. Tout comme elle était ravie qu’il ne se soit pas separé du petit crocodile.

Mais il y’eut une autre question, et elle lui offrit une réponse partiellement évasive. Ce n’était pas tant qu’elle ne voulait pas en parler, c’était juste qu’elle… n’avait pas envie spécialement de voir son ami s’inquiéter pour elle, ou la regarder avec de la pitié plein les yeux. Et pourtant, il avait l’air curieux, avec ses grands yeux un rien intrusifs, et son ton calme. Il était moins vif, moins excité que dans le passé peut être, mais il y’avait toujours en lui cette soif de savoir. Elle fronça les sourcils quelques instants, puis elle prit un moment de réflexion. « Nous pouvons parler oui si tu veux. » Et au fond elle en serait plutôt ravie, parce que même si les derniers mois avaient été douloureux, il y’avait eu des années auparavant, des évènements qui avaient marqués sa vie. Des découvertes aussi. Alors oui, peut être qu’elle en parlerait.

Canjun parlait lui, et elle était heureuse de ce qu’il lui disait. « Ils te manqueront toujours Canjun, mais ils restent dans ton cœur, à l’intérieur de ton esprit et seront dans les traces de toutes les actions que tu accomplira. L’essentiel est probablement de continuer à avancer, pour les honorer, et pour les rendre fiers. » Elle lui sourit doucement. « Nous sommes tous un peu comme cette ville, comme ces territoires, nous avons beau avoir été brisés par les batailles, par des barbares piétinant nos existences entières, nous nous reconstruiront toujours, en portant les stigmates de notre passé, et les marques de ceux qui nous aident à nous reconstruire maintenant. » Et c’était peut être très réfléchi, mais c’était un peu ce qu’elle ressentait aussi oui. Quant au reste, elle arqua un sourcil curieuse. « A l’Est… Sur les Terres Trikru ? » Et si ça concordait dans sa tête, ça voulait dire qu’il avait participé à la bataille de la montagne lui aussi ?

_________________

Hiding is always useless,
pictures will fade with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Ven 7 Oct - 20:42

Canjun, après l'avoir enlacé et lui avoir fait part de son soulagement, observa de nouveau Sethen. Elle semblait compatissante à son égard, et le jeune homme était touché de cela. Ses beaux yeux reflétaient bien ce sentiment de désolement, et le fait de savoir qu'il pouvait toujours compter sur elle après l'avoir retrouvé lui réchauffait le cœur. Un cœur meurtri profondément, mais qui semblait guérir petit à petit, et mieux encore après leur victoire. Mais ça n'allait pas être facile, et le guerrier du Shiedgeda n'avait jamais été un solitaire dans l'âme. Il avait besoin de personnes sur qui s'épauler. Il avait besoin de gens qui le soutiendraient, et qui lui apporterait de l'affection. Et ce jour-là, c'était son amie, Sethen, dont il avait besoin. Pas seulement ce jour-là, cependant. Les autres jours aussi, il aurait besoin d'elle malgré la distance qui les sépareraient. Mais aujourd'hui, il l'avait retrouvé. Il avait retrouvé une personne dont il s'était éloigné malgré lui. Et il était heureux, de savoir qu'ils pourraient passer à nouveau du temps ensemble. Comme lors de leur unique rencontre avant le désastre.



Puis, alors qu'elle semblait troublée par des événements passés qui l'avaient fait souffrir, Canjun l'avait remarqué, et sa curiosité et son inquiétude s'étaient exprimés. Il lui demanda ce qu'il s'était passé durant tout ce temps. Et il voulait vraiment savoir. Quand il était petit, et qu'ils s'étaient rencontré, c'était bien ce qu'ils s'étaient dits. Ils s'étaient dit qu'ils se raconteraient leurs péripéties. Alors, maintenant qu'ils s'étaient retrouvés, le membre du Shiedgeda avait envie de savoir ce qu'elle avait vécue durant toutes ces années. Des années qui avaient semblés être un enfer. Et c'est ce qui fit que son cœur se serra en l'observant de ses yeux ébènes. Et si elle ne voulait pas lui raconter, il comprendrait. C'était peut-être encore trop tôt, pour qu'elle puisse en parler. Il ne la forcerait pas. Cependant, sa réponse lui vola à nouveau un léger sourire. « Nous pouvons parler oui si tu veux. » lui dit-elle, après avoir froncé les sourcils quelques instants. A ce moment, les yeux ébènes du guerrier se levèrent vers l'astre de feu s'élevant toujours un peu plus, et il prit la parole sur un ton toujours aussi calme. « Je suis tout ouïe. Que t'est-il arrivé ? » demanda t-il, tournant ensuite son regard ébène et luisant vers sa camarade. Il était content qu'elle veuille se confier à lui, et lui raconter ses nombreux périples. Après tout, les cicatrices n'étaient peut-être pas toutes fermées.


Et ce fut à son tour de parler. Il se livra à la seconde de Feyn, lui avouant le manque de son ancien Clan, le fait que tout les membres lui manquaient, et qu'il ne les oublierait jamais. Et Sethen semblait compréhensible, et l'apaisa un peu plus par ses mots et sa voix qu'il aimait beaucoup. Oui, ils resteraient toujours dans son cœur, à l'intérieur de lui, et chaque action qu'il accomplira contribuera à les faire vivre par ses actes. C'était agréable d'entendre ça. C'était touchant, et les muscles du guerrier se tendirent un instant, comme s'il se revigorait d'une nouvelle force. Une nouvelle force qui lui permettrait d'avancer, d'honorer son ancien Clan et de les rendre fiers, comme le dit si bien son amie aux cheveux blonds. Et elle avait raison. Il devait avancer. Il voulait avancer. Il voulait protéger son nouveau Clan, et ceux qui lui étaient chers. Sethen en faisait bien sûr partie, tout comme Clarke et d'autres encore. Alors, toujours silencieux, il écouta le reste du discours de la jeune femme qu'il appréciait également, chaque mot semblant être rempli de sagesse, mais également de vérité. Oui, malgré tout ce dont le monde était capable de faire endurer aux peuples, à chaque personne, celles-ci se relevaient et se reconstruisaient tout en portant le passé sur leur dos. Et Canjun était complètement d'accord avec elle. Alors, doucement, il reprit la parole, sur un ton calme, ses yeux ébènes s'embrumant à nouveau par les paroles de la Demodrakhos qui l'avaient touché en plein cœur. « Tu as raison, Sethen. Je vais avancer, continuer de me reconstruire et continuer à protéger ceux qui me sont précieux. » dit-il, en ayant bien sûr le visage de celle qui se tenait à ses côtés dans toute la liste de ceux qu'il souhaitait protéger. Ainsi, il répondit à son sourire, un peu plus prononcé, et porta l'une de ses mains égratignée par la bataille sur les doux cheveux de la seconde de Feyn. « Mochof. » merci, dit-il simplement, avant de retirer sa main. Oui, il se l'était permis. Parce qu'il voulait également retrouvé ce contact perdu.

Puis, lorsqu'il lui annonça qu'il était sur ces terres depuis environ deux mois, Sethen arqua un sourcil, curieuse de savoir s'il s'était retrouvé sur les terres du Trikru. Oui, en effet. Il avait foulé de nombreuses terres. Il avait foulé de nombreux territoires, plus ou moins dangereux, avant de, finalement, s'arrêter devant le Clan d'Indra. « Oui. J'y ai rencontré Lexa, là-bas. Elle m'a accueillie à bras ouverts, et je l'en remercie encore aujourd'hui. Sans elle, je n'aurai pas réussi à avancer. Et sans elle, je ne t'aurais pas retrouvé. » dit-il, revoyant le visage de la Commandeur. Il lui devait beaucoup, à cette femme. Et jamais, ô grand jamais, sa loyauté pour elle ne faillirait. C'était elle qui lui avait tendue la main. Une main qu'il s'était empressé de serrer, pour finalement se mêler à la guerre contre les hommes de la Montagne, et, en même temps, rencontrer le Chef du Shiedgeda à qui il avait juré loyauté également. « J'ai participé à la guerre contre les hommes de la Montagne. Je me suis camouflé et je suis allé tuer les hommes logés dans les hauteurs. J'ai rencontré Sköll, à cette bataille. Et je fais partie de son Clan, désormais. » dit-il, souriant avec un air fier. Oui, il était fier de se battre aux côtés de ce jeune homme. Il était fier d'avancer, et de s'être intégré dans un Clan. Et ça, il était fier de le raconter à Sethen.


Dernière édition par Canjun le Sam 15 Oct - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tabrett Bethell
Bravoure :
2716
avatar
Grounder ; Sankrolakru
Grounder ; Sankrolakru
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Dim 9 Oct - 18:41

Ressasser ce qui lui était arrivé n’était clairement pas la meilleure idée qu’elle puisse avoir, mais Canjun avait été son ami, et Canjun méritait e savoir que son amie était devenu un monstre, qu’elle n’avait plus été elle même pendant quelques semaines, et qu’elle n’était et ne serait plus jamais la même Sethen que celle qui lui avait donné ce petit crocodile en bois. Oui, il fallait lui dire, et elle le fixa quelques instants avant de finalement reprendre la parole. « Je te raconterais plus tard. » Et c’était dit. Elle voulait s’inquiéter de lui avant qu’il ne s’inquiète d’elle même. Alors elle l’écouta, lui dire que son clan lui manquait, elle l’écouta et l’encouragea. Parce qu’elle n’aimait pas le savoir triste, parce qu’elle savait aussi ce que ça faisait de faire réparer un cœur et un esprit qui avaient été brisés. Comme Kalawen. Comme ces terres. Il fallait avancer maintenant, et elle lui offrait des mots doux et rassurants. Le mieux qu’elle puisse faire probablement. Il la remercia, elle sourit d’avantage et elle pencha la tête vers lui, quand il posa la main sur ses cheveux blonds. « Ne me remercie pas Canjun. Tu mérites que l’on t’encourage et tu mérites de reprendre ta vie en main. » Et le sourire sur ses lèvres fut doux.

Elle s’intéressa ensuite à ce qu’il lui disait au sujet des terres Trikru elle était curieuse alors. Comment avait elle pu le croiser sans le voir lors de la bataille de la montagne ? Comment avait elle pu ignorer que le jeune Canjun était la bas ? A l’avant poste, a Polis, et puis sur la Route de Kalawen ? Bien sur, elle avait eu des choses aux quelles penser, bien sur elle avait été occupée, mais tout de même. Il expliqua, et elle hocha la tête. « Lexa est à la hauteur de tout ce que l’on pouvait espérer d’un commandeur. » Et elle se rappelait avoir parlé du commandeur ancien avec Canjun dix ans plus tot, elle se rappelait avoir esperé quelqu’un comme Lexa, elle était satisfaite maintenant. Il évoqua ensuite avoir rejoint le clan de Skoll, et elle eut une espèce de sourire à la pensée du tout nouveau chef des Shiedgedakru, hochant la tête doucement. « Les hommes de Skoll se sont illustrés lors de cette bataille, des félicitations sont de mises envers toi alors. » Et c’était dit, sur ce ton sympathique qu’elle avait bien souvent. « Tu seras un brave membre du clan de la nuit je n’en doute pas. »

Un peu de silence se fit après ça, et elle choisit d’en profiter pour s’engager sur la voie qu’elle craignait un peu. « La montagne m’a prit. » Et c’était toujours un peu dur à dire, à accepter. Mais c’était ainsi. « Nous nous sommes fait attaquer alors que nous marchions vers TonDC et je me suis sacrifiée pour que Feyn puisse partir. Ils m’ont prit, mais ils ne m’ont pas mit dans les cages. Est ce que tu as entendu parler de leur projet Cerberus ? »

_________________

Hiding is always useless,
pictures will fade with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Dim 16 Oct - 16:04

Ils s'étaient enfin retrouvés, Canjun et Sethen. Et s'ils étaient tout deux contents de se revoir, Canjun savait bien, lorsqu'il croisa le regard de son amie, qu'elle avait subie beaucoup d'horreurs durant tout ce temps. Des choses affreuses, sans doute. Des choses dont elle ne voulait peut-être pas encore parler. Cependant, le jeune guerrier était inquiet, et curieux. Alors il lui avait demandé de lui raconter ce qu'elle avait vécue. Ce qu'elle avait subie. Ce qui la tourmentait encore. Et Sethen accepta de lui expliquer son histoire. Une histoire, qu'il entendrait plus tard néanmoins. Et, à ces mots, Canjun hocha la tête doucement. Ses yeux ébènes étaient plongés dans ceux de la seconde de Feyn, et il se demandait ce qu'elle avait bien pu vivre. Puis son cœur se serra. Lui qui avait pleuré la mort de ceux qui l'avaient vu naître, aurait voulu être là, à ses côtés, lorsqu'elle avait vécu cela. Mais il était trop tard désormais, le mal était déjà passé. Ainsi, il ne dit rien de plus, attendant patiemment d'entendre le récit de son amie. Et lorsqu'il la remercia alors qu'elle lui dit d'avancer, et de se reconstruire malgré l'absence de son ancien Clan, la voix de Sethen retentit à nouveau. Une voix douce, qu'il aimait beaucoup. Une voix qu'il aimait entendre de nouveau, et qui lui dit des mots touchants. « Tu mérites que l'on t'encourage et tu mérites de reprendre ta vie en main. » lui dit-elle. Et le cœur de Canjun se réchauffa un peu plus sur ces mots, content également du fait qu'elle ne le rejeta pas lorsqu'il lui toucha les cheveux, et la regarda avec douceur, ses yeux toujours embrumés. « Alors, puis-je compter sur toi, Sethen, pour me reconstruire et avancer ? » demanda t-il, sur un ton calme, presque comme un murmure. Sethen était une amie chère à ses yeux, malgré le fait qu'ils n'aient pas passé beaucoup de temps ensembles. Même en étant enfant, il s'était attaché à elle. Et son attachement ne s'était jamais évanoui. Ainsi, il espérait pouvoir la revoir souvent et avancer à ses côtés, comme de bons amis.



Puis, Canjun lui raconta depuis combien de temps il était arrivé à l'Est, que Lexa l'avait accueillie, et qu'après la bataille contre la Montagne, il avait rejoins le Clan de Sköll. Et c'était surprenant qu'ils ne se soient pas revu à ces moments là, alors qu'ils étaient sur le même territoire. C'était curieux, mais amusant d'une certaine manière. Au final, ils étaient parti à la guerre deux fois ensemble, sans se voir une seule fois. Mais aujourd'hui, ils s'étaient enfin recroisés, et Canjun en était véritablement heureux. C'était tout ce qui comptait, aujourd'hui, de l'avoir retrouvé. Et il écouta ce que la femme aux cheveux blonds lui dit à propos de Lexa. Il était d'accord avec elle. Lexa était un Commandeur digne de ce nom. Elle était formidable, tout simplement, et le jeune homme était content qu'elle ait rallié tout les Clans. Ils faisaient un chemin vers la paix, grâce à elle. Et lorsqu'un ennemi se dresserait devant l'un des Clans, ce serait tout les autres qui lui viendrait en aide, grâce à Lexa. Et Canjun lui devait beaucoup, encore une fois. Car sans elle, il se peut qu'il n'aurait jamais retrouvé sa précieuse amie. Alors, il hocha la tête aux propos de Sethen et écouta avec attention ce qu'elle lui dit par la suite. Ainsi, les hommes de Sköll s'étaient « illustrés » à la guerre et beaucoup les félicitaient, Canjun étant peut-être dans le lot, même si à ce moment il n'en faisait pas partie. Et il était fier, en quelque sorte, de cela. C'était comme s'il avait accompli de grandes choses, alors qu'à ses yeux, il n'avait fait qu'aider des peuples meurtris par la Montagne. « Tu seras un brave membre du clan de la nuit je n'en doute pas. » lui dit-elle. Et il fut touché, à nouveau, par ses mots. Aujourd'hui, son cœur parlait beaucoup. Plus que d'habitude. Ainsi, depuis qu'il l'avait retrouvé, les larmes se retenaient de couler. Il était tellement content, mais triste également du manque de son ancien Clan. Et il voulait la remercier, de ce qu'elle lui avait apporté inconsciemment. Car c'était elle, qui avait été son modèle. Alors, il porta l'une de ses mains à sa poche et ressortit de nouveau son crocodile en bois. « Ce sera grâce à toi. Lorsque tu es reparti sur tes terres après m'avoir rencontré, j'ai fais de toi un modèle. Tu étais si forte à mes yeux, que j'ai souhaité devenir encore plus fort, chaque jour, dès que j'ai commencé mon entraînement. Et même s'il m'est arrivé de baisser les bras, j'ai tenu bon. Grâce à mon père, et à ceux que je voulais protéger, mais aussi grâce à toi. » lui dit-il, baissant la tête pour observer de ses yeux ébènes le jouet qu'il tenait entre ses doigts. Et ses larmes ne purent se cacher plus longtemps. Il se mit à pleurer, silencieusement, sa tête un peu plus baissée, ses cheveux noirs cachant son visage. Et les larmes finissaient leur course sur le crocodile de bois. C'était des larmes de joies, et des larmes de tristesse. Mais il avait besoin de soulager son cœur, aujourd'hui, qui avait porté un lourd fardeau durant longtemps.


Et, après un léger silence, il écouta le récit de Sethen. La Montagne avait pris son amie, alors qu'ils se faisaient attaquer en allant à TonDC. Sethen s'était sacrifiée pour sauver sa chef, et avait finie entre les mains de ces hommes égoïstes. Cétait une bien triste histoire. Canjun avait entendue parler de ce qu'ils faisaient subir à leurs victimes. Et son cœur se serra un peu plus, à ces pensées, jusqu'à ce que la seconde de Feyn lui demande s'il savait ce qu'était le projet Cerberus. Non. Non, il n'en avait aucune idée. Mais il voulait savoir. Il voulait savoir, ce qu'ils avaient fait à la Demodrakhos. Ainsi, il passa vivement sa main sur ses paupières afin d'enlever ses larmes, et secoua la tête de gauche à droite, son regard se levant légèrement vers son amie. « Non... Non, je ne sais pas. Qu'est ce que c'est ? » demanda t-il sur un ton curieux, malgré le fait qu'il « obligeait » Sethen à se rappeler de tels moments. Mais Canjun était là, désormais. Il était là, et il la réconforterait, jusqu'à ce qu'elle aille mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tabrett Bethell
Bravoure :
2716
avatar
Grounder ; Sankrolakru
Grounder ; Sankrolakru
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Lun 17 Oct - 11:54

« Alors, puis-je compter sur toi, Sethen, pour me reconstruire et avancer ? » Il lui aurait fallu avoir un cœur de pierre pour refuser une telle demande. Et de toute manière elle se serait probablement proposée toute seule. Parce que Canjun était son ami, parce qu’elle tenait à lui, parce qu’elle savait que les choses étaient compliquées maintenant. Alors elle hocha la tête doucement, vraiment heureuse de le retrouver, vraiment heureuse d’être la pour lui. « Tu le peux bien entendu. » Il y’eut quelques instants de silence néanmoins, et elle reprit, calmement. « Je vais rentrer à Nidhogg d’ici quelques jours, mais si tu vas sur les terres des shiedgeda, nous ne serons qu’a quelques jours de cheval toi et moi. Tu seras le bienvenue chez moi, et je viendrais te rendre visite. » C’était clair, maintenant qu’elle l’avait retrouvé, elle ne le laisserait pas. Et peut être qu’elle demanderait à Feyn si elle ne pouvait pas passer quelques jours loin de Nidhogg… Enfin, elle avait quand même hâte d’y retourner, pour se ressourcer un peu. Mais la ville était belle et Canjun y serait bien accueilli quand il y viendrait. Elle n’en doutait pas. Tout comme elle ne doutait pas non plus qu’il s’illustrerait dans le clan qu’il avait rejoint.

Il parla à nouveau, lui avouant qu’il l’avait consideré comme un modèle, alors qu’elle n’avait été qu’une jeune femme de dix-ans avide de découvrir le monde, et elle fut émue, au point où ses yeux manquèrent de devenir humide. C’était douloureux pour elle d’entendre ça, après tout ce qu’elle avait vécu , après tout ce qu’elle avait pensé, après ces moments où elle avait été persuadée que plus rien de bon n’existait en elle. Elle avait été un modele, et Canjun était fort désormais grâce à l’enfant qu’elle avait été jadis. Ele ne savait pas comment le prendre. Elle était si émue. Tant et si bien que si une larme coula, elle la laissa tomber sur le sol gelé, avant de serrer sa mâchoire pour lutter contre trop de sensiblerie. Ce n’était pas le moment, ça ne l’était jamais. Pas pour elle. « Merci Canjun. » C’était doux et tendre, et elle posa sa main sur son épaule quelques instants avant de finalement franchir quelques pas pour l’enlacer brièvement. Elle ne savait pas vraiment comment faire, mais elle espérait que ça soit suffisant. « Je suis honorée. » Il y’eut un temps de silence, elle recula. « Mais je ne suis plus celle que j’étais jadis, je ne suis qu’une ombre maintenant. »

Alors elle commença à lui parler. Elle essaya du moins et il ne savait pas mais il était curieux et elle lui devait la vérité alors elle reprit. « Pas tous les terriens qu’ils prenaient dans la montagne n’étaient conduits aux cages où ils étaient vidés de leur sang, il y’en avait d’autres, ceux qu’ils jugeaient forts, qui se retrouvaient emmenés dans des laboratoires. Ils.. Elle marqua un temps d’arret et fixa le vide quelques instants, quitte à se bruler les yeux avec le sol qui se reflétait sur le sol gelé. Ils faisaient des expériences sur nous, ils nous injectaient une drogue, qui nous rendait dépendant et obéissants, bestiaux. Puis une fois qu’ils avaient le contrôle sur nous, ils nous envoyaient dans la nature, chasser à leurs ordres. C’était brutal Canjun. Nous étions des monstres. J’ai encore le gout du sang entre mes lèvres quand je dors, et j’aurais pu rester un monstre a jamais si il n’y’avait pas eu le jeune Jasper. » C’était bref peut être, elle ne savait pas si elle devait en dire plus. « J’ai eu de la chance… Je crois. Ca a duré moins longtemps que les autres. » Mais elle avait quand meme le gout du sang qui ne quittait pas sa gorge.

_________________

Hiding is always useless,
pictures will fade with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Mer 19 Oct - 22:07

Canjun lui avait raconté, à Sethen, le manque de ses proches, le fait qu'il avait l'impression de les avoir libérés de leurs chaînes. Il semblait plus en paix avec lui-même, désormais, malgré son cœur qui s'exprimait beaucoup en ce jour où il venait de retrouver son amie aux cheveux blonds. Et le guerrier du Shiedgeda devait se reconstruire, avancer. Il devait continuer la route qu'il avait emprunté. Mais il ne voulait pas le faire seul. Sethen était auprès de lui, désormais. Et Canjun voulait passer plus de temps avec elle. Alors, ses yeux embrumés la regardant avec douceur, il lui avait demandé s'il pouvait compter sur elle pour continuer le chemin qu'il avait entrepris de prendre. Et à son grand soulagement, la réponse fut positive. Le jeune homme était content de voir que l'amitié qu'il éprouvait à son égard était totalement réciproque. Et les paroles que Sethen rajouta ne firent que plus plaisir à Canjun qui esquissa un grand sourire. « Je vais rentrer à Niddhogg d'ici quelques jours, mais si tu vas sur les terres des shiegdega, nous ne serons qu'a quelques jours de cheval toi et moi. Tu seras le bienvenue chez moi, et je viendrais te rendre visite. » lui dit-elle. Ces mots étaient agréables à entendre pour le guerrier, assurément. Lorsqu'ils s'étaient rencontrés, le petit garçon que fut Canjun voulait absolument voir le Clan de la seconde de Feyn, et le visiter de fond en comble. Avec les crocodiles, etc... Le membre du Shiedgedakru s'en souvenait comme si c'était hier, et ses yeux s'embrumèrent un peu plus. Il avait hâte, déjà, de la revoir et de contempler le village, les bâtiments que Sethen avait cotoyé depuis son enfance. Oui, il s'imaginait déjà là-bas. Ainsi, ses yeux sombres continuèrent à dévisager son amie, et il reprit la parole tout aussi doucement que précédemment. « Je serais plus qu'heureux de voir ton Clan qui m'attend depuis notre rencontre. Mais je serais encore plus heureux de pouvoir le voir avec toi. Et lorsque tu viendras en terre Shiedgeda, je serais le premier à t'accueillir ! » dit-il, avec plus d'engouement, comme si l'enfant jovial et mouvementé refaisait surface. Mais cet enfant là était tombé depuis bien longtemps. Néanmoins, Sethen était de retour. Sethen était là. Son amie était là, et peut-être que l'enfant qu'il était se relèverait, toutefois en étant plus mature et plus sérieux. Ca commençait cependant à se mettre en place. Petit à petit. Avec Clarke aussi.



Et vint le moment où la sensibilité de Canjun se montra véritablement au grand jour, alors qu'il avoua à la Demodrakhos qu'il l'avait considéré comme un modèle dès leur rencontre, et qu'il était devenu fort grâce à d'autres personnes, mais également grâce à elle. Et, suite à ses mots sincères, il s'était mis à pleurer. Silencieusement. Doucement. Son cœur éclatait. Il se soulageait. Il était heureux, et triste à la fois. Mais Canjun était également fier des prouesses qu'il avait fait en se rattachant à l'archère que son amie était déjà lorsqu'ils s'étaient rencontrés, quelques années avant leurs retrouvailles. Et ce qu'il lui dit sembla la toucher. Elle le remercia, et lui dit qu'elle était honorée après l'avoir enlacé. Une étreinte qu'il n'ignora pas, ses bras s'entourant autour du cou de la jeune femme, son visage en pleur s'écroulant sur son épaule. Et désormais, les larmes coulaient le long des vêtements de l'archère des Demodrakhos. Il en était désolé d'ailleurs, intérieurement, mais elle l'avait beaucoup aidé malgré son absence. Elle lui avait permis de ne pas mourir entre les mains des envahisseurs qui avaient abattu tout le reste de son Clan natal. Elle lui avait permis de tuer son père. Elle lui avait permis de devenir fort, tout simplement. Et s'il était encore là aujourd'hui, s'il était arrivé sur les terres de l'Est, c'était aussi grâce à elle. Mais au moment où il allait lui dire tout cela, elle recula, disant qu'elle n'était plus celle qu'elle fut, et qu'elle n'était qu'une ombre désormais.

A ces mots insensés, Canjun n'eut pas le temps de répliquer après avoir essuyé ses larmes et demander ce qu'était le projet cerberus, que son amie aux cheveux blonds commença à lui parler de ce qu'elle avait vécu. Ainsi, les terriens n'avaient pas tous été destinés à être vidés de leur sang, et certains de ceux qui avaient été fait prisonniers, les plus forts, s'étaient retrouvés à servir de sujet d'expérience pour, au final, devenir des guerriers dépendant d'une drogue, aux ordres, comme des esclaves, de ces hommes de la Montagne, devenant des « monstres » comme elle le disait si bien, Sethen. Et elle avait encore le goût du sang, dans sa bouche. Et c'était affreux d'entendre cela. C'était affreux aussi, de voir son amie avoir souffert autant. Elle était devenue une bête sanguinaire durant quelques temps, et ce, malgré elle. Et ça l'avait sans aucun doute profondément atteinte. Canjun comprenait ce qu'elle ressentait. Ou du moins, il essayait de comprendre. Sa main libre se serra, doucement, à la fin de son récit, et Canjun, de ses yeux sombres, tourna son regard vers là où la Montagne se trouvait. Il était fier, le guerrier, d'avoir tué ces égoïstes. Mais il culpabilisait aussi, de ne pas avoir pu porter secours à Sethen, même s'il n'était pas au courant de cela. Elle n'aurait pas vécue ça. Et Canjun remerciait intérieurement le Skaikru de l'avoir aidé. Après tout, la seconde de Feyn était précieuse aux yeux du jeune homme. Et maintenant qu'ils s'étaient retrouvés, il ne voulait pas qu'elle subisse quoique ce soit d'autre. Le membre du Shiedgeda voulait l'aider, elle aussi, à se reconstruire et avancer. Ainsi, à nouveau, sa main libre se porta sur le poignet de l'archère qu'il observa d'un regard triste avant de la regarder droit dans les yeux, ses pupilles noires plongeant dans les yeux verts de la femme. « Je suis là. Je suis là, moi aussi, Sethen. Et tu n'as pas à porter un fardeau dont tu es la victime. Ce n'est pas toi, qui a fait de mauvaises choses. Ce sont ces hommes, là-bas, dans la Montagne, qui t'ont enlevé ce qui fait de toi celle que j'apprécie. Je vais t'aider, si tu le veux bien. Je vais t'aider, à ne plus avoir ce goût amer entre tes lèvres. » dit-il d'une voix calme, qui se voulait rassurante et encourageante. Et il était sincère, Canjun. Sethen avait refait surface, il ne voulait pas la voir s'effondrer sous ces ruines qu'étaient son passé en tant que Faucheur. Il voulait lui tendre la main, et l'aider à remonter la pente, tout comme elle le ferait pour lui. C'était ça, des amis, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tabrett Bethell
Bravoure :
2716
avatar
Grounder ; Sankrolakru
Grounder ; Sankrolakru
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Lun 31 Oct - 13:08

Ainsi c’était décidé, ils rentreraient chacun la où ils étaient attendu, puis plus tard, ils visiteraient l’un et l’autre leurs clans respectifs. Elle ne connaissait pas grand chose des shiedgedakru Sethen, elle y était allée pendant que la coalition leur faisait la guerre, et elle avait rencontré leur nouveau chef récemment, mais c’était pour ainsi dire tout. Alors elle acquiessa, avec un léger sourire sur les lèvres, qui ne cachait pas les souffrances qu’elle avait ressenti et qu’elle ressentait encore, mais laissait comprendre que Sethen était encore la quelque part sous toutes ces couches, l’enfant curieuse et avide de savoir, la jeune femme. « C’est une promesse ! » Et c’était sur, ils se reverraient, elle n’en doutait pas. Comment aurait elle pu le laisser hors de tout cela maintenant qu’elle l’avait retrouvé ce garçon qui pendant longtemps avait hanté ses souvenirs. En un sens Kalawen lui donnait une nouvelle vision de ces gens qu’elle avait croisé une seule fois et qu’elle avait aimée au premier regard. Peut être qu’elle s’attachait trop, trop vite, peut être qu’elle… Ah qu’importait, elle était flattée de savoir que Canjun avait fait d’elle un modèle, et elle culpabilisait de ne plus être celle qu’elle avait jadis été. Mais elle appréciait quand même, et elle était honorée, vraiment, elle tacherait de faire de son mieux pour continuer à être digne de ça, digne des gens qui l’appréciaient, et la considéraient comme quelqu’un de bien. Une bonne guerrière. Quelqu’un de bien.

Pour l’heure elle racontait son histoire un peu, ce qui lui était arrivé. Quelques jours plus tot elel en avait parlé à Jakob, et ça lui avait fait mal, mais elle devait ça au monde entier, leur raconter ce qu’elle avait vécu, pour qu’ils comprennent, qu’ils comprennent qu’elle n’avait pas été qu’un monstre mias qu’elle en avait été un oui. Ses yeux se perdirent dans le vague, fixant les décombres oui. Elle refusait un peu de fixer Canjun et ne releva les yeux sur lui, que quand il la touchait et quand il parla à nouveau elle le regarda franchement, de l’émotion plein le regard. « Merci Canjun. » et elle était sincère. Parce que ce qu’il disait la touchait clairement, ce qu’il disait lui faisait du bien. Peut être qu’elle en avait besoin, peut être qu’a force qu’on lui dise que ce n’était pas sa faute, elle finirait par le comprendre. Pour le moment ce n’était pas trop ça, mais ça lui faisait du bien oui. Alors elle hocha la tête, avec ce regard embrumé et un peu perdu. Hagard. « Je sais. Mais je les ai fais aussi tu sais. On est tous un peu coupable du mal que l’on fait même quand il n’est pas de notre fait. Les soldats sont aussi coupables que leurs chefs, quand ils tuent quelqu’un non ? Le fait d’être droguée par leurs soins, ne me dédouane pas. J’ai été un monstre Canjun. Et je ne vois plus que ça maintenant quand je me regarde. » Mais elle ne voulait pas se morfondre trop, et pourtant, ça sortait tout de même. « Je ne sais pas comment fait Feyn pour me garder à ses cotés. »

_________________

Hiding is always useless,
pictures will fade with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Dim 6 Nov - 17:29

« C'est une promesse ! » lui dit Sethen. Ces mots touchaient Canjun. Le sourire aux lèvres, le cœur battant un peu plus vite, il avait déjà hâte. Il avait déjà hâte de la retrouver dans quelques jours, après qu'ils soient chacun retournés dans leur Clan. Il était déjà impatient de lui montrer le Clan qui l'avait recueilli, mais il était également impatient de découvrir les terres des Demodrakhos. Ces terres, dont il rêvait de voir depuis des années, Canjun. Lorsqu'il avait rencontré la seconde de Feyn, elle avait parlé de son Clan avec beaucoup d'amour et d'admiration. Alors, le garçon devenu grand, maintenant disposé à le voir, souhaitait connaître un peu plus le Clan du Sud. A vrai dire, malgré son intégration au sein des Grounders sur les terres de l'Est, le guerrier du Shiedgeda n'avait pas encore beaucoup voyagé. Ses yeux ébènes n'avaient pu contempler que les terres du Trikru, celles du Clan des Prairies et logiquement les siennes. Il n'avait pas foulé le Sikru, le Demodrakhos, ni même les Clans voisins de celui de Sköll tels que le Roamadakru et le Skaigonakru. Mais cela viendrait, sans aucun doute. Canjun espérait, du moins. Mais pour le moment, il avait retrouvé son amie, et avait envie de passer du temps avec elle. Et ce serait dur, de rattraper tout ce temps perdu, alors qu'ils avaient été éloignés l'un de l'autre. Mais le guerrier à la peau hâlée comptait bien la revoir. La revoir souvent. Ainsi, il sourit toujours un peu plus, n'ajoutant aucun mot, aucun geste. Il était content, tout simplement, et peut-être qu'à travers ses sourires, l'enfant jovial qu'il fut referait surface malgré les innombrables périples qu'il avait traversé.


Puis, après les larmes vint l'inquiétude. Canjun, qui n'avait pas hésité une seule seconde à lui avouer qu'elle avait été un modèle à ses yeux, s'inquiétait désormais pour son amie. Il écouta avec attention l'histoire de Sethen dans la Montagne, et son cœur se serra. C'était horrible. C'était affreux. Et malgré la fierté de les avoir abattu, le membre du Shiedgeda s'en voulait de ne pas avoir pu empêcher cela. Ce n'était pas sa faute, mais il aurait pu éviter qu'elle souffre. Heureusement, un Skaikru l'avait aidé à s'en sortir, et c'était une bonne fin, finalement. Mais pas vraiment, tout compte fait. Parce que Sethen souffrait. Ses cicatrices étaient encore ouvertes. Elle avait un goût de sang dans la bouche. Un goût que Canjun voulait l'aider à retirer une bonne fois pour toute. Alors, sa main se portant sur le poignet de son amie, ses yeux ébènes la regardant droit dans les yeux, il avait pris la parole, tentant de lui prouver qu'elle n'y était pour rien. Que ce n'était pas elle qui avait tués ces gens. Les hommes de la Montagne s'étaient seulement emparés de son âme, pour l'extirper de son corps et se servir de sa force pour massacrer les obstacles de la Montagne. C'était horrible. Et Canjun comprenait, ou tentait de comprendre, ce qu'elle avait vécu. Mais Sethen ne semblait pas comprendre le fait qu'elle n'était pas responsable des actes qu'elle avait commis, et après l'avoir remercié, elle reprit la parole, lui disant que tout le monde était un peu coupable du mal qu'il faisait, et qu'un chef était aussi coupables que ses soldats, avant de rajouter que le fait d'avoir été droguée n'excusait pas ses actes, et qu'elle avait été un monstre.


A ces mots, le guerrier à la peau hâlée fronça doucement les sourcils, serrant doucement le poignet de son amie. Il refusait de savoir qu'elle se disait responsable de tout ces meurtres. Il refusait de savoir qu'elle voyait toujours un monstre en elle, et qu'elle se demandait même comment sa chef avait pu la garder auprès d'elle. A cet instant, le jeune homme secoua la tête de gauche à droite, fermant ensuite les yeux. Il repensait à son père, qu'il avait tué volontairement, de ses propres mains, consciemment. A côté de Sethen, c'était peut-être lui le plus monstrueux, encore aujourd'hui. Mais il ne se considérait pas comme tel pour autant. Et il voulait prouver à Sethen qu'elle n'était en rien une femme qui ne devait voir en elle que le monstre qu'elle avait été inconsciemment. Ainsi, il prit la parole une nouvelle fois, ses paupières se rouvrant, ses yeux ébènes la regardant droit dans les yeux. « Sethen... Feyn doit sûrement penser comme moi. Elle ne voit pas en toi le Faucheur que tu as été malgré toi. Tu étais inconsciente à cette période. Tu étais droguée. Comment aurais-tu pu contrôler ce que tu as fais en étant dans un tel état ? » dit-il d'une voix calme avant d'afficher une douce mine. «  Moi, ce que je vois, c'est une femme formidable. Une femme forte, qui ne devrait pas voir en elle le monstre qu'elle a été sans le vouloir. Je vois une guerrière qui a été privée de son âme. Les soldats agissent consciemment. Toi, tu étais inconsciente. » dit-il, avant de soupirer doucement. « J'ai tué mon père. J'étais conscient. Totalement conscient... Je l'ai tué de mes propres mains. Alors, ne te vois pas ainsi, Sethen. Tu n'as rien fais de mal. Tout cela n'était pas de toi, mais uniquement de ces hommes qui t'ont utilisé comme un pantin. » dit-il avec tristesse et douceur en même temps. Il voulait vraiment aider son amie à remonter la pente. Parce qu'il tenait à elle. Parce qu'il voulait la voir heureuse comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Tabrett Bethell
Bravoure :
2716
avatar
Grounder ; Sankrolakru
Grounder ; Sankrolakru
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Sam 19 Nov - 17:47

Ils se reverraient c’était un fait. Et que ce soit dans quelques jours, ou quelques années, elle savait et elle espérait qu’il se passerait moins de temps entre ce jour et leur prochaine rencontre que depuis la première fois qu’ils s’étaient vu. C’était ainsi et c’était suffisant pour apporter aux lèvres de Sethen un clair et franc sourire. A part que bien entendu le sourire ne dura pas. Comment aurait il pu rester alors qu’elle lui racontait ce qu’elle avait fait à cause de la montagne, alors qu’elle lui parlait de ce gout de sang qui ne quittait sa gorge, et de cette drogue qu’elle avait prit malgré elle. Comment aurait elle pu sourire de la créature démoniaque qu’ils l’avaient fait devenir ? Rien n’aurait jamais pu la persuader que ce n’était pas sa faute. Et pourtant, Canjun essayait, il restait prêt d’elle, secouant sa propre tête, alors qu’elle le fixait avec ce regard perdu qu’elle aurait pensé ne plus avoir jamais. Canjun essayait oui. Et tandis qu’il lui parlait, elle le fixa quelques instants de plus, regardant ses yeux innocents chargés de tant de choses, regardant cet enfant qui avait trop vite grandi a cause de la vie, de la cruauté des hommes. Et elle voyait encore l’enfant derrière tout ça, alors peut être, peut être que tout n’était pas perdu, peut être qu’elle aussi gardait son innocente quelque part enfouie au fond d’elle. Il parlait de Feyn maintenant, et elle secoua la tête un peu triste. « Peut être que tu as raison. Peut être que je devrais lui parler. » Mais voilà. Même si elle lui parlait un peu, elle devait reconnaître qu’elle fuyait sa chef, elle ne lui parlait pas comme avant, elle se contentait de lui faire des offrandes que l’autre ne saisissait pas forcement, comme venant d’elle, et elle parlait comme l’on l’attendait d’une seconde, mais pas comme l’amie qu’elle avait pu être jadis. Alors oui, Canjun avait peut être raison. Et il continua, tandis qu’elle continuait, elle, de le fixer. Il insistait sur des compliments, sur la femme qu’elle était, sur l’ame qu’ils lui avaient prit. Mais le problème était la, elle ne savait pas si elle l’avait retrouvé. Elle ne dit pas ça. Parce qu’elle ne voulait ajouter des souffrances à l’esprit de Canjun, qu’elle ne voulait pas rajouter du doute non plus.. Mais c’était ainsi oui, elle avait l’impression que son ame était morte. Continuellement. Et elle savait que le seul pardon qu’elle pourrait recevoir finalement ne pourrait venir que d’elle même ; ce qu’elle était incapable de faire. Pour le moment.

Canjun parla à nouveau, et elle fronça les sourcils alors qu’il lui disait avoir tué son père. Elle se rappelait de l’homme, il semblait bon et determiné, il semblait sage et elle ne comprenait pas pourquoi il l’avait tué, mais elle supposait que Canjun avait eu ses raisons, alors elle le fixa encore un peu plus de ses grands yeux clairs. « Pourquoi l’a tu fait ? Que s’est il passé ? » Et elle était sure qu’il y’avait des raisons. Doucement alors, elle attrapa la main de Canjun et la serra un peu.


_________________

Hiding is always useless,
pictures will fade with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Rudy Youngblood
Bravoure :
1581
avatar
Grounder ; Shiedgeda
Grounder ; Shiedgeda
MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   Dim 27 Nov - 16:39

Canjun n'aimait pas voir son amie dans un tel état. Elle semblait se blesser elle-même à l'intérieur. Elle semblait ne voir d'elle qu'une femme atroce, qui avait fait d'horribles choses. Et le guerrier du Shiedgeda ne voulait pas la voir comme ça. Alors, il tentait de la rassurer. De lui faire prendre conscience qu'elle n'était rien de ce qu'elle croyait être. Elle n'était pas un monstre. Elle n'avait pas tuée d'innocents. C'était ces hommes de la Montagne qui l'avaient utilisée. Et le membre du Shiedgeda tentait de lui faire ouvrir les yeux, par des mots, des paroles sincères, qu'il pensait vraiment. Elle était incroyable, Sethen, aux yeux de Canjun. Et il appuya ses propos en parlant de la Chef des Demodrakhos, Feyn. Cette femme, pour qui Sethen avait une admiration sans faille, serait peut-être l'antidote qui aiderait son amie à s'aimer à nouveau. En tout cas, c'était ce que le jeune homme espérait réellement, et sa main sur le poignet de la seconde des Demodrakhos ne se retira pas. Elle resta là, légèrement serrée, et les yeux ébènes du guerrier ne baissaient pas sous ceux de Sethen. Puis, avec attention, il écouta la douce voix de son amie retentir à nouveau. « Peut-être que tu as raison. Peut-être que je devrais lui parler. » dit-elle après avoir secouer la tête. Et, à ces mots, l'homme à la peau hâlée acquiesça, et un léger sourire se dessina sur ses lèvres. « Si elle-même te dit les mêmes mots sincères que je t'ai dis, alors j'espère que tu pourras guérir de ton mal-être, Sethen. » dit-il avec honnêteté. Il attendait ce jour avec impatience, déjà. Un jour, où il reverrait le sourire d'antan de son amie. Car il s'en souvenait, Canjun. Oui, il s'en souvenait encore, de ce beau sourire, qui méritait de revivre plus souvent.



Mais le léger sourire qu'il avait esquissé disparut lorsque, continuant son discours pour rassurer Sethen, il lui avoua avoir tué son père de ses propres mains. A ces mots, la seconde de Feyn sembla surprise, et le cœur du guerrier s'accéléra un peu, se serrant lorsque le visage de son géniteur lui revint en mémoire. Et son amie lui demanda ce qui s'était passé, et pourquoi il l'avait tué. Durant un instant, Canjun resta silencieux, son regard se détachant finalement de l'archère, son visage s'abaissant. Puis, il sentit sa main dans celle de Sethen, celle-ci la lui serrant légèrement. Elle était douce, Sethen, dans ses gestes, et cela apaisa le guerrier, dont le rythme cardiaque s'abaissa à nouveau. Et, doucement, il releva la tête, observant les plaines du Clan de Danaé. « Lorsque mon Clan a été décimé, ce sont les bébés, les femmes et les enfants qui ont été tués. Mais les hommes, eux, ont été amené dans un Clan de barbares pour servir de « jouets ». Je m'en souviens comme si c'était hier... Il y avait une grande plaine de sable que l'on devait traverser pour avoir la liberté, mais derrière, ces hommes sans aucun scrupules nous tuaient, l'un après l'autre. Et mon père, qui a eu peur de sa mort, s'est soumis au Chef ennemi... » dit-il avec tristesse, prenant une légère pause avant de continuer. « Il nous a laissé. Il m'a laissé. Son fils. Le seul survivant de l'union qu'il avait eu avec ma mère. J'ai été le seul survivant, mais ils m'ont pourchassés sans relâche, comme du gibier, et ont ordonné à mon père de me tuer. Ce jour-là, je lui en voulais d'avoir préféré sauver sa vie plutôt que de mourir parmi les siens. C'était d'ailleurs lui, qui m'avait inculqué la valeur qu'est la loyauté envers son peuple. Alors, pour sa trahison, je l'ai tué... » dit-il finalement, observant l'une de ses mains, comme si, à nouveau, le sang de son père ornait ses doigts. Et cette image atroce le crispa un instant, avant que ses muscles ne se relâchent. Et son regard ébène, à nouveau, se porta sur son amie. « Mais malgré cela, je ne me considère pas comme un homme monstrueux. J'ai honoré mon peuple, comme mon géniteur me l'a inculqué. Alors, Sethen.. Sache que tu n'es pas un monstre, et que tu ne l'a jamais été. Tu es incroyable, et ta force t'a malheureusement conduit à des hommes malsains. » dit-il avec calme et douceur, portant sa main libre sur celle de Sethen. Et il espérait vraiment que tout ce qu'il lui disait désormais l'aiderait à souffler à nouveau un air pur, dénué de toute culpabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's been a while that i don't saw you [Sethen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's been a while that i don't saw you [Sethen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: HORS RPG :: Archives RP - V1-
Sauter vers: