AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 crushed by the mountain ▬ Rhodàn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Anna Torv
Bravoure :
1495
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: crushed by the mountain ▬ Rhodàn   Ven 3 Avr - 19:19

Finalement ce n’était pas la peine de trop épiloguer, elles étaient la, et  elles haïssaient la montagne ensemble. A part que Rhod’ ne pouvait pas spécialement l’avouer, et que Clarke s’était bêtement fait prendre, en espérant peut être aider les siens. Oh, elle le pourrait peut être, si Rhod pouvait faire quelque chose elle le ferait. Mais, enfin… Pour l’heure il n’y’avait plus rien à dire, du moins la soldat n’en voyait pas l’interet. C’était la montagne, elle était faite ainsi, et les hommes derrières les cameras devaient s’en donner à cœur joie.  Grand bien leur en fasse, qu’ils rient avant de tomber. Ca ne touchait pas spécialement Andersen. Elle se concentrait sur la mission à bout de bras. Et sa mission sur le moment, c’était d’amener Clarke jusqu'à la salle de contrôle, où elle pourrait rencontrer Cage.

En silence alors elle commençait à guider Clarke qui repoussa sa main, ce a quoi elle ne reagit pas spécialement. Pas de contact. Pas de problèmes. Elle voulait juste s’assurer que celle ci ne soit pas heurtée dans le processus qui découlerait de sa fuite, car elle s’en doutait Clarke allait vouloir fuir, et il serait de son devoir d’essayer de la rattraper, tandis qu’il serait de sa conscience d’essayer de faire en sorte qu’elle n’ait pas de blessures trop graves, et qu’elle réussisse à partir.

Elles sortirent. Les deux gardes grognèrent un peu, mais ils se turent quand elle leur précisa ce qu’elle faisait.  Elle amenait Clarke au Président. Ce mot était amer sur sa bouche, elle ne le montrait pas. Les caméras étaient la, et elle ne pouvait rien se permettre. Des metres passèrent, elles franchirent un couloir, passèrent devant une porte ou Wallace Père les regarda traverser, et Rhod’ le fixa quelques instants. Si seulement il avait été encore président, si son fils n’avait pas eu de stupides idées…  de grandes envies. Si seulement. Non, les hypothèses et les chimères ne servaient à rien. Ils étaient la et c’était ainsi. Elle fronça un peu les sourcils, garda son air sérieux et en silence d’un pas très lent elle continuait sa route a travers les labyrinthes du niveau des quarantaines.   «   Autant pour la retraite anticipé de Dante. Je parie que lui-même ne savait pas qu’il y avait le package ‘chambre de quarantaine’. » Elle haussa les épaules, regardant alors qu’elles passaient un tournant, que les gardes restent bien loin. «  Je suppose que c’est toujours mieux qu’une promenade de santé en plein air. » Elle se doutait qu’il avait peut être reçu un peu de moelle, mais elle savait aussi que Cage avait fait preuve de compassion avec son père et que pour le fou qu’il était, c’était assez étrange. Et ça voulait peut être dire qu’il avait une faiblesse. Son père. Les rebelles en parlaient quelques fois, et se demandaient si ils pourraient en faire quelque chose… ? Mais non. Rien n’en sortait, car ils n’avaient pas encore assez de moyens de pressions.   «  Votre peuple est-il seulement d’accord avec la prise de pouvoir de Cage ? Oh, et je ne parle pas de vos troupes soigneusement lobotomisées… »   Elle esquissa un sourire. Un faux. Clarke ne la connaissait pas assez pour faire la distinction, elles venaient de se croiser, mais, quelqu’un de perspicace et d’observateur pouvait le repérer. «  Il ne s’agit pas d’une prise de pouvoir, il remplace son père malade comme le voulaient nos lois, que pourrions nous bien y dire ? » Elle attendit quelques pas, pour s’assurer qu’elles n’étaient pas dans le champs de vision d’une caméra et son sourire s’affaissa. «  La plupart des habitants de Mount Weather croient ce que Cage leur a dit, le reste s’étonne que Dante soit toujours vivant et non pas décédé comme nous aurions pu le penser. » Ca permettait de dire un peu ce qu’elle, elle ressentait. Sans tout dire toujours, parce qu’il y’avait des choses qui ne pouvaient se dire.  

Elle fronça les sourcils un peu, alors qu’a quelques metre en face d’elle se trouvait l’ascenceur. «  Il ne serait pas judicieux d’aller parler à Dante. » Un simple murmure, il ne semblait pas y’avoir de micros dans le couloir. Peut être qu’elles pourraient parler plus librement, même si Rhodan n’avait plus grand chose à dire.   «  Mon passe est accroché à ma ceinture sur le coté droit. Il vous donnera accès a la plupart des niveaux. » Et puis elle haussa les épaules, reprenant sa marche nonchalement. Son arme aussi était en vue, si Clarke voulait faire quelque chose. Comme une action inconsidérée.

_________________

I'M LOST AGAIN - I WON THE WAR
As you can see, when you look at me, i'm pieces of what I used to be. It's easier if you don't see, me standing on my own two feet. I'm taller when I sit here still, You ask are all my dreams fulfilled they made me a heart of steel, The kind them bullets cannot see (c) moonday girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2030
avatar
100
100
MessageSujet: Re: crushed by the mountain ▬ Rhodàn   Ven 3 Avr - 22:22

Ca paraissait presque anodin et terriblement téléphoné, les rôles qu’elles étaient en train de jouer. Le brave soldat et le rebelle à la langue bien pendue. Ça ne dérangeait pas Clarke, ça lui permettait de canaliser cette agitation qui la gagnait, lui permettait de se concentrer sur autre chose que le battement erratique de son sang dans ses veines. Elle donnait l’impression qu’elle était calme, alors qu’elle aurait sauté au moindre bruit étrange. C’était sa force, de donner le change, de ne pas se laisser impressionner et de se faire paraitre plus forte que ce qu’elle n’était vraiment. Ca l’avait sauvé, dans beaucoup de situations. Avec un peu de chance, c’était ce qui la sauverait ici aussi. Tout ce dont elle avait besoin, c’était de prendre la Montagne de vitesse. Ce n’était pas parce qu’ils l’avaient kidnappée qu’elle ne pouvait plus les surprendre. Loin de là. Surtout qu’ici, elle avait un allier de poids. « Il ne s’agit pas d’une prise de pouvoir, il remplace son père malade comme le voulaient nos lois, que pourrions-nous bien y dire ? » Qui jouait actuellement la parfaite lobotomie. Un sourire cynique se planta sur les lèvres de Clarke, alors qu’elle levait les yeux au ciel – oh tiens, une caméra-, tout en haussant les épaules. Elle garda le silence, Clarke, quand un murmure lui indiqua que la conversation avait changé. Parfois, ça la prenait de cours et elle ne savait pas sur quel pied danser. Mais elle commençait à prendre le pli, réussissant à faire la distinction entre la couverture et le rebelle. « Le reste s’étonne que Dante soit toujours vivant et non pas décédé comme nous aurions pu le penser. » Clarke plissa les lèvres. La relation père-fils, bien que difficile et souvent tendue, devait quand même compter, aux yeux de Cage. Après tout, qu’est-ce qu’elle n’aurait pas fait, elle, pour son père ? L’amour est une faiblesse, disait Lexa (elle retint la douleur tiraillante, à son ventre, en pensant à la Fille Sauvage). Et celle qu’un enfant avait, envers ses parents, pouvait en être une. Clarke en tirerait avantage, si la nécessité se faisait ressentir. « Je ne sais pas s’il apprécie le traitement de faveur… » Ce fut marmonner, entre ses dents, alors qu’elle continuait d’avancer, à pas lents.

Finalement, elle vit l’ascenseur, avec ses portes familières. Elle se revoyait courir le long de ce couloir, Maya entre ses bras, une lame improvisée entre les doigts. Douce sensation de déjà-vu, qui se répèterait bientôt. « Il ne serait pas judicieux d’aller parler à Dante. » Clarke, presque docilement, hocha la tête. Oui, ça ne serait pas judicieux. Même si la tentation de prendre cet ascenseur et de planter une balle dans la tête de Cage était fort tentant. Ce serait se sacrifier pour rien, et Clarke savait faire preuve d’un peu plus de finesse. Elle avait tué assez de gens et si elle pouvait, elle préférerait éviter de baigner un peu plus son âme dans les méandres du Styx. « Mon passe est accroché à ma ceinture sur le coté droit. Il vous donnera accès a la plupart des niveaux. » Elle poussa un soupir, comme si ça l’ennuyait d’en arriver là. Ca manquerait de piquant, surement. Et tout serait calculé. « Où sont-ils ? » C’était tout ce dont elle avait besoin de savoir. Elle avait besoin d’un but, pour les retrouver. Jasper lui avait dit que les habitants les cachaient. Mais elle ne pourrait pas vraiment aller toquer à toutes les portes pour en trouver un.

Sa question, murmurée, eut a peine le temps de quitter ses lèvres qu’elle se retourna vers Andersen, une expression relativement dangereuse dans le regard. Son bras vola, en direction de la glotte, s’écrasant sur la gorge du soldat. Elle maitrisa mal sa force et elle sentit ses côtes se tendre, sous sa peau, retenant une grimace, alors qu’elle attrapait l’arme de service, tout en poussant Andersen contre le mur, à l’aide de son épaule. Elle la mit en joue, immédiatement, sans une seconde de battement, la sécurité enlevée, l’arme chargée. Et Clarke tendit sa main, silencieusement, pour le passe. Tout était dans l’art de la prestation, n’est-ce pas ?

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.

On devient ce que l'on mange

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Anna Torv
Bravoure :
1495
avatar
Mountain Men
Mountain Men
MessageSujet: Re: crushed by the mountain ▬ Rhodàn   Sam 4 Avr - 11:59

« Je ne sais pas s’il apprécie le traitement de faveur… » Il y’en avait des choses que Rhodàn pouvait répondre à tout ça.  Ou du moins qu’elle aurait pu répondre si elle avait été dans la sécurité de ses quartiers avec ses amis rebelles. Forcement, ils ne manquaient pas de parler de Dante et de son fils, ils ne manquaient pas d’avoir des avis sur ce qui se déroulait sur le moment la. Ils ne manquaient pas non plus d’essayer de prévoir des plans, mais tant que l’infiltré – et ils savaient tous qu’il y’en avait un, ils l’avaient vu pour certains, pour d’autres ils commençaient à douter – ne faisait rien, ou ne leur donnait pas de signe d’action, ils ne pouvaient rien faire. Ils étaient pieds et poings liés, parce que forcement, a part protéger les jeunes, ils ne pouvaient pas non plus, tenter de leur ouvrir les portes. Ils mourraient tous alors. Et certains rebelles n’étaient pas pour la montagne, mais ne voulaient pas mourir pour autant.  Malheureusement ça ne tenait pas qu’a elle. Tant pis.  Enfin, elle ne répondit pas à Clarke. Continuant de marcher en silence, se doutant que de toute façon quoi qu’elle dise, cela n’avait rien d’intéressant aux yeux de la blonde. Et puis, ce n’était pas comme si elle avait spécialement intéressant à dire.

Elles continuerent, et puis elle ne pu s’empecher de lui donner une sorte de conseil. Non, parler à Dante ne ferait que faire retomber la blonde dans les mains de Cage si jamais elle parvenait à s’echapper, et elle n’était meme pas sure que Dante ne soit pas lui aussi finalement pour la capture. Aprés tout, il avait toujours été plutot bon avec son people, mais si les adolescents qu’il n’avait pas voulu tuer, commencaient eux, à tuer des siens, il semblait normal que l’ancien president…. Ne change d’avis ? Peut être.  Elle soupira. Il n’y’avait aucun moyen que tout se passe bien dans les jours à venir. La montagne allait exploser. Il n’y’avait rien à ajouter de plus.

Un conseil sur l’endroit où se trouvait son passe, et Clarke semblait blasée. Peut être qu’elle aurait preferé faire ça dans le sang. Peut être. Bah, de toutes les manières elles allaient devoir se battre pour que ça ne semble… réaliste. Alors bon. « Où sont ils ? »   Elle fronca les sourcils, il n’y’avait pas besoin de demander de qui elle parlait.  Elle n’eut cependant pas le temps de repondre que sa respiration fut coupée.  Un coup venait de lui être donné avec force, et elle tituba un peu, sans avoir eu le temps de réagir. Son arme fut saisie et si elle tenta de se débattre, pour repousser Clarke, elle s’y prit plutôt mal, car déjà le mur touchait son dos. Peut être qu’elle s’était trompé. Ca traversa sa tête pendant quelques instants. Peut être qu’elle allait se faire tuer la maintenant sur le coup. Tant pis, elle l’aurait bien merité. Les quelques secondes d’hésitations lui avaient fait perdre la marge qu’elle aurait pu avoir pour la repousser, et si elle aurait facilement pu la faire tomber, maintenant que l’arme était chargée elle savait que c’était trop tard. Du moins, ça serait l’excuse qu’elle donnerait si elle survivait.  « Dans des appartements et dans les tuyeaux. Je ne sais pas où exactement. Trouvez Maya. Ou un type en cuisine. Astreus. Personne ne sait où ils sont tous. » c’était un murmure. Elle sentit son pase partir et elle grogna un peu, pour la forme. Il y’avait des camera, mais elles étaient lointaines, et le temps qu’ils réalisent ce qui se passait, Clarke serait peut être déjà partie.

Cependant, elle ne pouvait pas se contenter de l’inaction comme ça, alors elle tenta de repousser Clarke, plus ou moins violement, juste assez pour se detacher de sa prise. Il fallait qu’elle donne l’impression de lutter si on la regardait tout de même. Son égo et ses capacités allaient de toute façon en prendre un coup. Tant pis. Il ne restait plus qu’a Clarke à s’echapper, et en un sens, elle espérait se faire tirer dessus ou assommer au moins. Ca… Donnerait un beau spectacle, et ça rendrait ça plus crédible. Pour l'image. Pour continuer à simuler en jouant les bons soldats plein de lobotomie.

_________________

I'M LOST AGAIN - I WON THE WAR
As you can see, when you look at me, i'm pieces of what I used to be. It's easier if you don't see, me standing on my own two feet. I'm taller when I sit here still, You ask are all my dreams fulfilled they made me a heart of steel, The kind them bullets cannot see (c) moonday girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2030
avatar
100
100
MessageSujet: Re: crushed by the mountain ▬ Rhodàn   Lun 6 Avr - 9:54

Il n’y avait aucune hésitation dans le regard de Clarke. Elle savait ce qu’elle avait à faire, le sentait dans ses tripes. Il suffisait de faire en sorte que la Montagne la croit. C’était tout ce qu’elle avait à faire. Ca n’avait été que ça, depuis de longues journées : trompé le gourou qui se cachait sous terre. C’était la raison pour laquelle elle avait relâché Emerson, la raison pour laquelle elle prendrait son temps avec Andersen. Tout n’était qu’une question de tromperie. Elle s’en était sortie ainsi, avec la Montagne. Il n’y avait pas de raison pour que ça change dans l’immédiat. Clarke ne sourit pas devant l’expression du soldat qu’elle venait d’attaquer. Elle avait besoin de réponse, et d’agir vite. « Dans des appartements et dans les tuyaux. Je ne sais pas où exactement. Trouvez Maya. » Maya. C’était logique, elle avait aidé les 100 depuis le premier jour – à sa manière, certes. Et Jasper le lui avait dit, qu’ils pouvaient faire confiance à l’infirmière.  « Ou un type en cuisine. Astreus. Personne ne sait où ils sont tous. » Elle fronça les sourcils. La cuisine était probablement risquée, il y avait trop de passage à son goût. Elle irait chercher Maya. Ce type, Astreus, elle ne le connaissait pas, elle ne voulait pas prendre ce risque.

Alors, Clarke tendit la main, récupérant le bien qu’elle désirait, ne lâchant pas la carte d’accès, qui lui simplifierait la tâche. Andersen eut un mouvement, et la fille du Ciel fit un pas en arrière, pour éviter d’être touchée. Elle en fit un deuxième, de l’ordre du réflexe, tendant son arme vers Andersen, un avertissement dans le regard. Son doigt se plaça sur la gâchette et le vide se fit dans sa tête. Elle visa le cœur, trembla visiblement. Ca dura de longues secondes, avant qu’un lourd soupire ne lui échappa les lèvres. Elle n’allait pas tuer Andersen, elle n’en n’avait pas l’intention. Mais elle voulait que la Montagne croit cette faiblesse, qu’elle ne soit pas capable de tuer un individu, alors qu’elle aurait, normalement, toutes les raisons de le faire. Car si son corps tremblait, il n’y avait aucune hésitation dans son regard. Elle savait ce qu’elle faisait. Vivement, elle combla la distance, écrasant la tempe d’Andersen avec sa crosse, le plus fort possible, pour l’assommer.

Clarke n’attendit pas de voir Andersen s’effondrer qu’elle partit au pas de course, pour s’échapper de cette zone de quarantaine.

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.

On devient ce que l'on mange

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: crushed by the mountain ▬ Rhodàn   

Revenir en haut Aller en bas
 
crushed by the mountain ▬ Rhodàn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» crushed by the mountain ▬ Rhodàn
» I climbed a mountain, I turned around ◈ 21/02 | 10h45
» Sangle WINDU chez Slack-Mountain
» Rocky Mountain Horse
» Le secret de BrokeBack Mountain

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Mont Weather :: La Zone de quarantaine-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: