AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 10:27

Il y avait cette fatigue dans ses os, qui rayonnait dans les fibres de ses muscles, s’étendait jusque la limite de sa peau. Elle la sentait partout dans son corps Clarke, de la manière dont elle passa ses doigts dans ses cheveux, la lourdeur dans ses paupières à chaque fois qu’elle clignait des yeux, la profondeur de chaque respiration, alors qu’elle s’approchait de la tente de Lexa. Elle n’avait plus de raison de se cacher, car la seule vigilance qu’elle redoutait, elle l’avait croisée ce matin : sa mère était au courant. Ce n’était pas tout, dans le courant de la journée, elle avait aussi été sujette à la curiosité de Zoey, une enfant avec qui Lexa passait vraisemblablement beaucoup de temps. Ce n’était pas une chose qui dérangeait Clarke, loin de là. Sa niron était libre de faire ce qu’elle voulait – du moment qu’elle ne kidnappait pas plus des siens. Ce qui l’avait dérangée, c’était la question sur sa relation avec Lexa. Clarke n’avait eu aucun scrupule à mentir, elle n’avait pas cette vision qu’il fallait protéger les enfants et leur raconter tout la vérité (elle n’avait ce scrupule avec personne). Mais elle avait été désagréablement surprise.

L’énervement s’était tassé avec la journée et les différentes obligations de Clarke, qui avait vaqué dans tout le campement, préparant le départ pour la veille et s’assurant de connaitre un minimum tous les skaikrus qui partiraient avec eux le lendemain. Elle avait croisé Raven, puis espérer trouver Bellamy. Mais la fatigue était telle qu’après quelques minutes de recherche, Clarke s’était convaincue qu’elle retrouverait celui qui avait été son bras droit le lendemain, ou dans les jours à venir. Après tout, ils avaient 5 jours de voyage à cheval qui les attendaient. Ils auraient tout le temps pour faire un brin de conversation à ce moment-là. Puis, il y avait des choses qui ne pouvaient pas attendre jusque là – et elle ne parlait pas de son sommeil. Il y avait une conversation qu’elle se devait d’avoir avec son amante, qu’elle retrouva après être rentrée dans la tente (et saluer le garde qui était là).

« Hei. » Un peu de trigedasleng ne faisait jamais de mal. Clarke s’approcha de Lexa. Elle lui attrapa la main, joua un peu avec ses doigts, avant de l’embrasser légèrement. Ce ne fut qu’un baiser, presque fugace, puis elle se reculait déjà, se posant sur la chaise qu’elle avait déclarée silencieusement comme étant la sienne. Elle enleva son écharpe de fortune, qui dévoila quelques marques visibles sur sa peau, résultat de l’arrêt final de la visite de l’Arche de la nuit précédente. Clarke n’avait aucune honte à les porter, mais il faisait relativement froid avec l’hiver qui approchait (et avait été plus que soulagée de l’avoir lors de sa conversation avec Raven). Son regard se porta sur Lexa, avant qu’elle ne commence. « J’imagine que ma mère est venue te parler... » Il y eut une brève pause et son ventre retrouva l’anxiété qui s’était élevée lors de son échange avec Abby. « A propos de toi et moi. » Finit-elle pas échapper en un soupir.

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2094
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 10:48

Elle s’était improvisé une table de guerre Lexa, sur une petite table elle avait récupéré une carte de Kalawen et des environs, et elle avait commencé à bouger des pions, pour étudier les meilleurs choix possibles. Bien sur, ils avaient déjà débattu du plan qu’ils allaient utiliser, mais il restait encore plein de détails à voir, qui irait où, quelles personnes de confiances s’enfonceraient dans les déguisements. Elle savait que des shiedgeda s’étaient portés volontaires oui, ça ne la surprenait pas, Skoll ne serait cependant pas de ceux la, il allait bientôt revenir de son excursion, et elle espérait qu’il se joigne à Feyn et Elle pour le gros de l’attaque. Il était certes jeune, mais il était un très bon guerrier oui. Non, ce qui la surprenait d’avantage, et la laissait perplexe c’était le désir que Neith avait vociferé quant à sa participation aux camouflages. En un sens Lexa était heureuse, d’avoir quelqu’un de confiance pour gérer l’un des deux groupes, mais… il y’avait cette boule d’inquietude quant à la capacité de la Keryonsi à se contrôler face aux barbares, qui ne la quittait pas. Elle était perplexe, Lexa, oui. Et elle savait qu’elle le resterait un moment. Il y’avait autre chose aussi, et peut être finalement que penser au plan de guerre l’empechait de penser à cette journée qui venait de se passer. Teksas avait été fort agréable, mais il y’avait eu l’entrevue avec Abby Griffin, il y’avait eu le moment avec Zoey, à qui elle avait menti ou du moins essayé de mentir, et il y’avait eu Curtis qui s’était moqué d’elle. Alors oui, elle avait apprécié de voir son amie de toujours, se mettre à rire, c’était toujours appréciable de savoir que malgré les tortures, malgré tout, Curtis pouvait encore rire. Même si c’était à ses dépends. Mais voilà, oui, il n’y’avait pas que ça, il y’avait l’apprehension de ce que cette révélation à la chancelière pourrait amener. Il y’avait les mots qui revenaient encore et encore, les presque menaces peut être. Il y’avait cette conversation qui lui repasserait en boucle dans la tête pendant des longs moment, et l’idée qu’il allait falloir en parler à Clarke.

Distraitement elle bougea un peu quelques pions vers les prétendues murailles de Kalawen, et elle essaya d’imaginer à quoi ressemblerait la bataille. Elle se sentait coupable peut être de ne pas avoir ecouté plus longuement les harangues de Neith qui criait au loup en parlant des barbares. Des innocents étaient morts. Et même si oui, d’autres innocents seraient morts, encore, si ils avaient ignorés la montagne, elle, ne pouvait empecher cette bulle d’amertume de faire des va et vients en son sein. Elle n’en parlerait pas. Ça ne regardait personne.

Il y’eut un mouvement, le tissu fremit, et des pas pénétrèrent dans la tente. Une demarche familière, qui ne la fit se tourner qu’au dernier moment. « Clarke. » Il y’avait un sourire sur son visage, elle attrapa la main elle aussi, et sourit légèrement du baiser. C’était trop rapide, c’était toujours bref, et à chaque moment les lèvres de Clarke lui manquait. Mais elle était une adulte, et elle savait profiter des moments offerts, du moins, c’était quelque chose qu’elle essayait de faire. Elle rosit néanmoins en voyant les marques sur le cou de Clarke, se rappelant de leur nuit, et de ce qu’insidieusement celle ci avait causée. Elle se rapprocha de Clarke , appuyant le bas de son dos sur la table de fortune, à ses cotés. « J’imagine que ma mère est venue te parler… » La mâchoire de Lexa se durcit un peu plus, et ses épaules se raidirent. « A propos de toi et moi. » Et si ses yeux brillèrent quelques instants, elle finit par fixer son vert-gris sur Clarke, avant de reprendre la parole, d’une voix douce et calme. « Sha. La chancelière a effectivement été vocale, sur ce qu’elle pensait savoir » Il y’eut un froncement de sourcil. « Je suis désolée qu’elle soit au courant, je sais que tu ne le voulais pas. » Et une fois de plus, c’était Lexa qui s’excusait auprès de Clarke, alors qu’elle n’était pas spécialement coupable. C’était ainsi. Elles avaient été maladroites. Elles n’avaient pas fait attention.

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 11:45

Elle ne ratait rien chez l’expression silencieuse de Lexa. Clarke y était habituée, elle n’avait aucune mal à le discerner et c’était quelque chose qui lui plaisait, dans leur relation. Qu’elle arrive à souligner les rares tics et les faibles traces de réaction chez sa niron. Certains la prétendaient impassible, Clarke, elle, voyait tout chez Lexa, avec une facilité qu’elle ne s’expliquait pas. C’était là et quand elle vit la tension se marquer dans la mâchoire de la brune, elle ne put retenir un faible sourire. Un sourire fatigué, un sourire tout de même. Son bras s’étira et sa main se posa sur le coude de Lexa, apportant un support silencieux, la rassurant par le geste, tandis que la Fille Sage elle, s’exprimait par le verbe. « Sha. La chancelière a effectivement été vocale, sur ce qu’elle pensait savoir. » Elle haussa faiblement un sourcil. Sa mère ne pensait pas savoir. Sa mère savait. Parce que Clarke lui avait dit de but en blanc. Elle avait préféré ça. Maintenir fièrement sa relation avec sa niron, plutôt que de se retrouver le dos au mur et de tenter de mentir lâchement. La vérité était toujours l’élément le plus douloureux chez les femmes Griffin et si la situation l’ennuyait un peu, Clarke n’arrivait pas à le regretter.

« Je suis désolée qu’elle soit au courant, je sais que tu ne le voulais pas. » Son sourire resta là, alors qu’elle secouait la tête. Elle libéra le bras de Lexa, pour défaire les bottines qui enfermait ses pieds. « En effet, tu aurais pu être plus prudente. » La tête penchée vers ses jambes, défaisant les lacets, il était clair, pourtant, qu’il n’y avait pas cette dureté, cette critique que Clarke pouvait avoir quand elle était de mauvaise humeur. Ce soir, elle était juste fatiguée et puis, ce qui était fait, était fait. « Nous ne pouvons pas revenir en arrière. » Elle poussa un soupir quand ses pieds furent libres et elle se redressa lentement, prenant appui sur cette table de fortune, bloquant Lexa avec son propre corps. Son regard, s’il glissa l’espace de quelques instants sur les lèvres de son amante, ne se perdit pas sur celle-ci plus longtemps, alors qu’elle plongeait son regard dans les yeux gris, yeux de loups. « Et je suppose que ça s’est bien passée, puisque ni toi, ni moi ne sommes enfermées. » Elle songea un instant, avec soulagement, qu’ils n’étaient plus dans l’espace. Sinon, sous un coup de colère, Lexa aurait pu se retrouvée flottée.

Elle fronça un peu les sourcils, songeant. « Elle s’est montrée relativement conciliante avec moi. » Elle se mordit un peu la lèvre, tout en enlevant l’épais manteau qui la protégeait du froid de plus en plus présent en ce début du mois de décembre. Elle le déposa là, contre sa chaise qui n’était qu’à deux pas. Puis, ces bras ses posèrent de chaque côté de Lexa, l’acculant définitivement. « Je ne lui ai pas vraiment laissé le choix non plus. » Elle fronça les sourcils, ne quittant pas sa compagne du regard. « Comment était-elle avec toi ? »

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2094
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 12:55

« En effet, tu aurais pu être plus prudente. »  et si elle avait été plus fougueuse Lexa, plus impulsive, et moins conciliante finalement, elle aurait pu répliquer que ce n’était pas sa faute. Que ça n’avait pas été son idée, que Clarke n’aurait peut être finalement pas du la laisser sortir de cette chambre, seule, dans un endroit qu’elle ne connaissait finalement pas et sans gardes. Mais, elle savait, que les responsabilités se prenaient à deux, et elle était prête à tout endosser si il le fallait. Elle aurait du être plus prudente, elle aurait du mentir, et dire clairement a la chancelière que ce n’étaient pas ses affaires. Elle aurait du… Elle aurait pu faire beaucoup de choses, mais ce qui l’avait conduit finalement à avouer la vérité à la chancelière était bel et bien le fait que celle ci lui avait dit qu’elle savait, qu’elle avait parlé avec Clarke. C’était ainsi de toute façon. Lexa hocha la tête. «  Nous aurions pu l’être oui. »  Et c’était une réponse diplomatique finalement. Elle ne se justifierait pas auprès de la blonde, et celle ci ne semblait pas vouloir chercher une quelconque querelle, il aurait après tout été bien stupide de ce disputer a ce propos, comme le disait Clarke désormais, il n’y’avait pas de retour en arrière possible. Ce qui était fait était fait. Lexa hocha la tête. «  Nous ne le pouvons pas non. »   Et si Clarke se relevait désormais, bloquant son corps, la fixant, Lexa demeurait un rien tendue. La journée l’avait épuisée, mentalement il s’entendait.  « Et je suppose que ça s’est bien passée, puisque ni toi, ni moi ne sommes enfermées. »  Une étincelle brilla dans le regard du commandeur, qui glissa sa main sur la hanche de Clarke pour la saisir. «  Elle ne nous aurait pas enfermé. »  Déjà parce qu’elle n’avait pas le pouvoir d’enfermer Lexa, ni la force physique d’ailleurs, et ensuite parce que Lexa ne l’aurait jamais laissé enfermer Clarke pour cela. Pour rien a vrai dire. Mais c’était une autre histoire. Un autre sujet qu’il n’y’avait pas lieu d’aborder maintenant.

« Elle s’est montrée relativement conciliante avec moi. »  Lexa fronça les sourcils, et lâcha le flanc de sa niron, pour la laisser ôter son manteau. Elle appréhendait la question qui allait venir, mais elle attendit tout de même que Clarke eut fini, que Clarke ne la bloque à nouveau entre son corps  - confortable – et la table qui l’était moins.  « Comment était-elle avec toi ? »   Lexa déglutit discrètement. Ce n’était pas tant qu’elle ne sache pas quoi répondre, c’était juste qu’elle n’avait pas forcement envie de dire à Clarke que sa mère l’avait éventuellement menacée, d’une menace quasi non voilée. Et.. Mais elle ne voulait pas lui mentir non plus. «  Je suppose que l’on peut dire qu’elle a été conciliante également.  Elle a exprimé ses doutes quant à la teneur de notre attachement et aux risques que nous pourrions faire prendre à l’alliance. »  Quelques instants, elle ferma les yeux, glissant sa main sur le bras de Clarke. «  Et puis je suppose qu’elle m’a menacée de manière sous entendue. Ce n’était pas si terrible que ce à quoi j’aurais pu m’attendre. »  Après tout, n’avait elle pas volé le cœur de sa fille ?  Enfin, Lexa esquissa ce qui ressemblait à un très léger sourire. «  Cela te contrarie ? »

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 13:20

Clarke l’aimait comme ça, Lexa. Tendue, comme une légère tension qui recouvrait tout son corps et que la blonde pouvait presque toucher, ou souffler dessus pour la faire disparaitre. Elle aimait cette dureté dans le regard de son amante, ce petit éclat un peu revêche, qu’elle retrouvait dans la mâchoire serrée, contre laquelle elle laissa errer l’ongle de son indexe, effleurant la peau, ruisselant sur le cou de Lexa et s’arrêta non loin de la clavicule. « Nous aurions pu l’être oui. » Les lèvres de la conseillère se plissèrent en un mince sourire, les évènements qui s’étaient déroulé dans sa chambre lui revenant en mémoire. Puis, en l’espace d’une seconde, tout s’effaça et il n’y eut plus que cette dureté similaire à celle de son amante. « Nous aurions pu. » Ce n’était qu’un murmure, presque songeur, en rien un regret. Peut-être était-ce mieux ainsi ? Clarke, ça ne la dérangeait pas, la prudence constante. Mais elle savait l’effet qu’avaient les secrets sur sa famille et éventuellement, il n’y avait que le mieux qui sortirait de cette découverte. Abby n’avait pas fait fermer le campement et elles avaient leur liberté. Aucun garde n’était venu pour lui interdire de retourner dans la tente du commandant. Le monde n’avait pas été chamboulé (le monde de sa mère, peut-être, mais Clarke n’avait jamais été une fille très sage). « Elle ne nous aurait pas enfermé. » Un faible rire s’échappa des lèvres de la fille du Ciel, alors qu’elle posait le bleu de son regard sur les prunelles de Lexa. « Elle aurait pu le faire, ne serait-ce que pour nous effrayer un peu. » Sa mère était très douée pour fermer les yeux sur ce que le bon sens demandait, quand cela touchait à sa famille.

Lexa déglutit et Clarke ne rata rien du mouvement de la glotte qui s’agita sous la gorge – elle était trop près pour le rater. Il y eut quelques secondes, où elle devina le dilemme de sa niron, avant que la douce voix de la brune ne s’élève, de cet anglais qu’elle appréciait tant. Sur des propos qu’elle apprécia un peu moins. Ah, la méfiance caractéristique sur l’Alliance. Ca aurait été plus simple, oui, tellement, si elles n’avaient été que des individus lambda. Mais qu’aurait-il était d’elles, si ça avait été le cas ? « Et puis je suppose qu’elle m’a menacée de manière sous entendue. » Il y eut un maigre sourire. « Bien sûr. » Et elle profita des yeux fermés pour glisser un baiser sur le haut de la pommette de Lexa. « Cela te contrarie ? » Elle pencha un peu la tête sur le côté, ses dents attaquant sa lèvre inférieure. « Non ? » Elle fit mine de chercher ses mots. « Vu la manière dont elle a accueilli la nouvelle, je suis soulagée. » Elle inspira un peu, retrouvant le parfum de Lexa qui emplit ses poumons. « Pendant un moment, j’ai cru qu’elle allait tourner de l’œil. » Il y eut la malice dans son regard, qu’elle posa sur le visage de son amante. « Ca devait arriver tôt ou tard. Et je suis contente que ça ne se soit pas ébruité. » Puis, elle plissa un peu des yeux et il fut évident que la colère monta. « Ce qui me contrarie, c’est un enfant de 5 ans qui vient me demander la nature de ma relation avec toi. » Et elle donna une petite tape sur la fesse de Lexa avec sa main libre. « Tu m’expliques ou je t’engueule tout de suite ? »

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2094
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 13:44

« Nous aurions pu. » Et si le mumure était un rien songeur, Lexa le laissa passer dans la tente, dans les quelques centimètres qui les séparaient. Il n’y’avait pas ce besoin de répondre. Ce qui était fait demeurait le passé désormais, et c’était le présent qui comptait. Toujours. La vie n’était pas une longue route de nostalgie et de regrets. Maintenant elles devaient vivre avec les conséquences de ce qu’elles avaient, avec les conséquences de ce que le chancelier savait, et de ce que savaient d’autres gens également. Ça ne gênait pas vraiment Lexa. Elle n’avait aucune crainte à affronter maintenant ce que pourraient dire les gens, c’était juste… Si Titus savait, cela serait probablement problématique. Titus ne savait pas. Pas encore. Avec un peu de chance, il ne le saurait jamais. Elle secoua la tête. Lui, il les aurait peut être fait enfermer oui. Mais Abby Griffin n’en avait pas le pouvoir. « Elle aurait pu le faire, ne serait-ce que pour nous effrayer un peu. » Alors Lexa haussa un peu les épaules, et prit un air des plus determiné. « Elle aurait déclenché une guerre en renfermant le commandeur. Ta mère est quelqu’un d’intelligent, elle n’aurait jamais fait cela. » Et malgré tout, il y’avait cette révérence à l’égard de la chancelière qui transparaissait dans le ton de Lexa. Elle admirait la femme médecin, qui gérait son peuple de sa main d’acier. Et si personnellement elle n’avait pas d’affinités avec celle ci, la voyant probablement du point de vue subjectif de sa relation avec Clarke, elle devait reconnaître qu’elle était un leader prometteur. Peut être.

Il y’eut un dilemme. Mais les mots quittèrent finalement les lèvres de Lexa, révélant la vérité d’une conversation qui aurait pu être bien pire. C’était dit maintenant, et Lexa apprécia que Clarke le prenne avec sagesse. Il y’eut même un sourire. De sa part. Ils devenaient plus facile quand elle était en compagnie de sa niron. Ils devenaient plus prompts, plus fréquents. C’était.. étrange peut être, cette sensation qu’elle avait, cette impression qu’elle pouvait être simplement humaine, sans armure de commandeur, sans la froideur de la crainte. « Ça devait arriver tôt ou tard. Et je suis contente que ça ne se soit pas ebruité. » Il y’eut un hochement de tête. « Sha. Les choses sont sont passées d’une bonne manière. Ce n’était pas une bénédiction, mais je suppose que ta mère ne tentera rien contre nous, que ce soit en tant que ta mère, ou que chancelier. » Et Lexa avait de quoi être satisfaite de cette information non ?

Elle fut moins satisfaite cependant, quand le regard de Clarke s’emplit d’une légère colère. « Ce qui me contrarie, c’est un enfant de 5 ans qui vient me demander la nature de ma relation avec toi. » Il y’eut une tape sur sa fesse, et le regard de Lexa, son air presque hébété fut probablement suffisant pour montrer à Clarke que c’était bien la première fois qu’elle subissait un tel assaut ! (aussi peu douloureux soit il, une piqure d’insecte l’aurait d’avantage heurté) « Tu m’expliques ou je t’engueule tout de suite. » Le regard de Lexa se fixa dans celui de Clarke. « La jeune Zoey est venue te parler alors. » Elle resta stoïque quelques instants, puis sa mâchoire se durcit. « Cette jeune enfant s’est mit en tête que tu étais ma compagne, non pardon, mon amoureuse. Et malgré mes efforts pour nier la chose, elle semble s’être convaincue d’avoir raison. » Les yeux de Lexa se firent cependant plus doux alors qu’elle se rappelait de la conversation avec la petite fille. « Mais je ne pense pas que nous ayons grand chose à craindre d’une enfant qui pense que ta mère distribue des graines aux personnes en couple pour qu’ils puissent enfanter. Que lui as tu dis ? »

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 14:19

Clarke oubliait régulièrement que, si son ton n’était pas appuyé par assez d’humour, ses blagues subtiles ne seraient jamais prise comme telles. Même si elle avait envisagé très sérieusement qu’Abby l’enferme dans un élan de colère, ça n’aurait pas été possible. Mais la nuance échappait à Lexa, qui retombait si facilement dans son rôle de commandant. Alors, elle ne put retenir son petit rire, en plein milieu de la tirade de son amante. Elle posa son front contre l’épaule de sa vis-à-vis, secouant ainsi sa tête. « Je le sais très bien Lexa. C’était de l’humour. » Son ton était léger. Elle se redressa, trouvant la flamme dans le regard de la brune. « Ma mère ne prendrait pas le risque d’enfermer le commandant. Mais si tu n’avais été que Lexa, tu y aurais peut-être eu droit. » Il y eut un sourire franc, un amusement évident chez la fille du Ciel, qui ne défendait pas sa mère, loin de là. Elle tentait juste d’expliquer son trait d’esprit qui n’avait pas été saisi correctement. Une fois encore, c’était un des aspects qu’elle aimait chez Lexa (et elle l’aimait entière, sa niron). Clarke secoua la tête à la dernière affirmation de son amante. « Elle ne tentera rien. Elle n’a rien à dire sur la personne que je choisis d’aimer. » Et ce fut dit avec cette détermination typique, celle qui interdisait quiconque de prétendre le contraire, celle qui avait inculqué du bon sens à sa mère.

Qui en inculquerait aussi à Lexa, puisqu’elle avait eu la magnifique idée d’échanger avec une enfant qui n’avait pas sa langue dans sa poche. Si l’air outré de la brune fit haussa un sourcil à Clarke, elle se retint de réitérer l’action pour s’assurer que ce n’était pas une pratique courante chez le trigedakru (il n’y aurait aucune surprise en fait, consciente que ce n’était pas quelque chose qui se faisait, après tout, les contacts étaient relativement rares entre eux. Soit, elle gardait dans un coin de son esprit la réaction que ça entrainait chez Lexa). Il y avait plus important, et la fureur brillait chez Clarke. Qu’elle soit compagne ou amoureuse, le sens restait le même et elle prenait très au sérieux ce que Zoey pensait. « Et malgré mes efforts pour nier la chose, elle semble s’être convaincue d’avoir raison. » Elle leva les yeux au ciel. Bien sûr que l’enfant avait raison. Il y eut une deuxième tentative de la part de Lexa pour plaider son cas et elle ignora purement et simplement la question qui lui fut dirigée. « Dois-je te rappeler que j’apprécie la discrétion dans notre couple ? Avec une petite fille comme Zoey qui ira dire à tout le campement que je suis ton amoureuse cela va surement en intriguer plus d’un. Après tout, comment une petite fille pourrait s’être fait une idée pareille ? » Elle secoua la tête et, d’un geste, se recula de Lexa. Elle passa à nouveau une main dans ses cheveux, retournant s’installer sur sa chaise. Elle s’affala dans celle-ci, croisant les jambes. « Tu imagines si elle va le dire à Wick ? Pire, à ma mère ? »

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2094
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 15:01

«  Je le sais très bien Lexa. C’était de l’humour. »   Elle fronça les sourcils Lexa. Elle ne comprenait pas encore toutes les nuances d’humour, et si elle se relaxait en présence de Clarke, ça ne la rendait pas plus apte à comprendre ces traits de plaisanteries. Pourtant elle essayait parfois, mais la, elle n’avait vu que la gravité de la chose, que le caractère sérieux et pressé de la situation, elle n’avait pas cherché plus loin. Elle n’aurait pas pensé non que Clarke fasse de l’humour à ce moment précis, elle n’aurait pas imaginé non, que la fille du ciel, trouve le temps de plaisanter. Alors elle hocha doucement la tête, en écouta les explications, et elle fronça a nouveau les sourcils ne comprenant pas si c’était à nouveau une plaisanterie, ou pas. «  Je ne suis jamais uniquement Lexa. Que je le veuille ou non, le commandeur demeure en moi. »   Et encore une fois finalement Lexa avait tout prit au sérieux, c’était plus fort qu’elle peut être. Ça la rendait typiquement Lexa finalement. « Elle ne tentera rien. Elle n’a rien à dire sur la personne que je choisis d’aimer. »   Lexa resta silencieuse quelques instants, et finalement elle sourit. «  Personne n’a rien à dire. »

Mais visiblement Clarke elle, avait encore à dire. Et si Lexa était presque outré de la façon dont Clarke l’avait plus ou moins puni de sa conversation avec Zoey, elle ne comprenait pas vraiment où était le problème de la blonde. Certes, Zoey se doutait éventuellement de la relation qui unissait les deux femmes, mais voilà, ce n’était qu’un doute, et à moins qu’elle ne les surprenne l’une et l’autre dans une position tendancieuse, elle n’aurait jamais la confirmation. Elle était perplexe oui Lexa du coup, et elle attendit que l’orage de Clarke ne passe. « Après tout comment une petite fille pourrait s’être fait une idée pareille ? »  Son visage exprima la surprise, et ses épaules finalement s’affaisserent tandis que Clarke allait s’asseoir. « Tu imagines si elle va le dire à Wick ? pire, à ma mère ? »  Et il y’avait l’incomprehension encore dans ses yeux. «  Ta mère le sait déjà non ? »  N’était-ce pas le sujet de leur conversation initiale ? Elle ne comprenait plus. Elle comprenait cependant que Clarke s’était sentie menacer par l’enfant et qu’il lui fallait la rassurer. «  Je ne sais pas comment cette idée lui est venue. C’est stupide, je ne lui ai pas parlé de toi, il se peut juste que j’ai défendu ton honneur quand elle t’a prétendu être une enfant méchante, ce sont ses termes. » Et Lexa fixa l’un des pans de sa tente, tandis qu’elle ne bougeait pas de l’endroit où elle était posée.  Son but n’avait jamais été de heurter Clarke, ou de la contrarier. Pas pour quelque chose comme ça.  Mais vraiment, elle ne comprenait pas comment Zoey en était arrivée à penser ça. C’était probablement la défense. Ou le cheval peut être. Finalement, elle joua un peu avec un des pions qui était posé sur la table, avant de reprendre. «  Est ce si dérangeant finalement ? Mes gardes, nos gardes sont déjà au courant, de même que ta mère. »  Et finalement il y’eut une once de doute qui s’instilla en elle. Clarke avait elle peur, peut être, de devenir une cible si cela se savait ? Non. Clarke n’était pas ainsi. C’était juste… Lexa n’avait jamais caché Costia, et peut être que ça avait été un tort, Azgeda s’en était servi. Mais pour elle, ça ne l’avait pas été. Elle n’avait jamais été très bonne menteuse.

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 26 Juin - 18:22

Clarke le savait, que la conversation prendrait un tour qui ne serait pas plaisant, car elle n’avait pas apprécié la conversation avec Zoey et il était inenvisageable qu’elle garde ça pour elle. Lexa devait savoir le fond de sa pensée. Elle comprenait que devant un enfant, il y avait une tendance à laisser glisser ce genre d’information. Mais si une petite de 5 ans arrivait à faire le lien, qu’en serait-il des autres ? Alors oui, un soupir lui échappa, long et pénible, quand elle s’adossa contre le siège et qu’elle porta sa tête en arrière, l’appuyant sur le sommet du dossier, laissant ses cheveux descendre en une cascade blonde qui devenait de plus en plus longue avec les semaines. « Ta mère le sait déjà non ? » Elle fronça un peu les sourcils, se massant l’arête du nez, avant de se redresser un peu et de trouver Lexa du regard. « Oui, et là n’est pas le problème. Que penseras ma mère si une enfant vient la voir en lui posant des questions sur sa fille qui a une relation avec le commandant ? » Elle désigna Lexa du bras, les gestes un peu plus abrupte, preuve de sa colère retenue. « Elle serait capable de l’ébruiter elle-même. » Sa mère connaissait l’importance de garder leur relation discrète, voir secrète (autant pour le secret aujourd’hui), mais si une enfant venait la voir, elle pourrait aisément supposer que ça n’était plus le cas et ce n’était pas un risque qu’elle était prête à courir. Si l’enfant lui avait assuré qu’elle ne le dirait à personne, Clarke ne ferait jamais confiance à une enfant. Ils apprenaient tous juste à parler, alors pour ce qui pouvait leur échapper quand ils ne faisaient pas attention…

Pourtant, le risque ne semblait pas d’inquiéter Lexa, qui s’expliqua sur ce qui avait pu mettre la puce à l’oreille de Zoey. Et c’était ça, surtout, qui la dérangeait. Que Zoey soit venue à l’apprendre de la bouche de Lexa, d’une manière ou d’une autre. Il y avait une différence entre ce que les gens apprenaient en découvrant un suçon sur le coup de Clarke (et dieu, qu’elle n’était toujours pas à l’aise avec le fait de Jasper connaissant sa liaison avec Lexa), et le découvrir au détour d’une conversation. « Bien sûr qu’elle pense que je suis un enfant méchant. Elle croit tout ce que les adultes lui disent et je te rappelle que j’étais une criminelle. Elle n’a pas de raison à penser autrement. » Clarke n’en avait que faire de l’étiquette avec laquelle une gamine la qualifiait. « Mon honneur n’a pas besoin d’être tout le temps défendu, Lexa. » Ce fut un peu moins brutal que le reste, alors qu’elle échappait un sourire un peu forcé. C’était charmant, oui. Mais elle s’était toujours doutée que le besoin de Lexa de protéger sa vertu, son honneur, son bien, les dirigerait un jour dans les problèmes. Et si ce problème faisait moins d’un mètre et n’avait pas toutes ces dents, il en restait néanmoins un. « Est ce si dérangeant finalement ? Mes gardes, nos gardes sont déjà au courant, de même que ta mère. » Elle secoua à nouveau la tête, Clarke. « Tes gardes te sont fidèles, Lexa. Ma mère m’est fidèle. » D’une certaine manière. « Et si je pense que le trigeda l’est en majeure partie envers toi, je ne peux pas en dire autant des miens. » Ses doigts retrouvèrent cette main gauche à moitié endolorie, qu’elle massa distraitement. « Nous en avons déjà parlé. » Ce fut las, un peu. Fatigué, beaucoup. « Ils vont penser que l’Alliance existe juste parce que l’on couche ensemble. » Ah, quelle les aurait secouer, ceux qui pensaient à ça. Pour faire sortir ses idées stupides, ces croyances insensées. « Je n’ai pas envie de voir une rébellion au Camp Jaha pour ce motif. » Son ton s’éleva, alors qu’elle se redressait elle-même. « Je n’ai pas envie que notre relation devienne un outil entre leurs mains. » Ce fut dit plus plus fort encore, avec cette ardeur qui lui était connaissable et qui ne s’éveillait que pour les sujets qui lui était cher. Et Lexa, assurément, lui était terriblement cher. A son cœur, à son âme.

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2094
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Lun 27 Juin - 19:04

Lexa ne comprenait pas où était le problème de Clarke. Elle ne comprenait pas que la fille du ciel soit aussi outragée par le simple fait qu’une enfant fasse des hypothèses. Car ce n’étaient la que des hypothèses, et si elles s’avéraient juste, cela ne voulait pas pour autant dire que Lexa les avait approuvées. Vraiment. Il n’y’avait pas de soucis. Le commandeur n’avait cure de ce qui pouvait se passer dans la tête de l’enfant… Enfin, non, elle supposait bien sur que si les rumeurs venaient à s’ébruiter de la part de Zoey, elles seraient amplifiées et peut être déformées, mais elles ne pouvaient tout de même pas vivre dans le secret éternellement. Car même si elles étaient à des postes où le secret était nécessaires, elles étaient paradoxalement dans des positions publiques qui les révélaient aux yeux de tous. Soit. Lexa s’expliqua. Elle n’aurait pas laissé l’honneur de Clarke être bafoué comme ça par une enfant qui ne savait pas ce qu’elle disait, c’était ainsi. Elle ne changerait pas. Si Clarke avait un problème avec ça, elle finirait bien par le lui dire. « Elle n’a pas de raison à penser autrement. »   Il y’eut une espèce de grognement chez le commandeur. Et toujours cette envie de défendre, de protéger l’honneur de sa niron. Clarke n’était pas une criminelle. Clarke avait fait ce qu’elle avait du faire sur l’arche, et il fallait que les gens fragiles du ciel arrêtent de la voir comme ça. Elle était un leader Clarke. Elle était une femme qui inspirait la confiance et qui avait sauvé les siens, les avait mené jusqu'à la survie. Elle n’était pas une enfant méchante.  Et peut être que Lexa s’était  emballée trop vite pour une simple expression,  et peut être qu’ainsi Zoey avait eu la puce a l’oreille. Elle ne reviendrait pas sur ses paroles. Elle avait nié c’etait suffisant. Elle resta néanmoins renfrogné, malgré lles paroles moins brutales de Clarke. « Mon honneur n’a pas besoin d’être tout le temps défendu, Lexa. »  et Lexa raidit un peu ses épaules. Au fond d’elle, elle savait oui, qu’elle ne pouvait pas être toujours le chevalier servant de sa compagne, au fond d’elle elle s’était préparée à ce qu’un jour Clarke ne le lui reproche. Mais voilà, elle ne s’était pas attendu à ce que ça soit pour quelque chose d’aussi futile.  Elle garda le silence.

Et puis elle posa la question qui lui brulait les lèvres.  Et peut être oui, que les réponses de Clarke l’éclairaient sur les raisons de sa réticence. Et oui elles en avaient déjà parlés. Et Lexa voulait bien reconnaître que oui c’étaient des bonnes raisons. Parce que les gens étaient stupides, et prompts à se faire des idées à juger trop rapidement. Oui. Elle le concevait.  « Ils vont penser que l’alliance existe juste parce que l’on couche ensemble. »    Elle eut le regard fier et fort Lexa pendant quelques instants, empli de la fougue du commandeur et la détermination dans l’acier de ses yeux. Elle n’avait pas besoin de son maquillage ou de sa cape pour être le commandeur. C’était ainsi. «  L’Alliance n’existe pas à cause de cela. »  Et elle déferait de son épée ou de ses mots tous ceux qui prétendraient le contraire devant elle ainsi. Ou du moins, elle aurait pu le faire si elle n’avait pas été le commandeur, si elle n’avait pas été tenue par son peuple, dévouée à celui ci. Elle encaisserait alors, encore et toujours. Ses épaules s’affaisserent quelques instants.  « Je n’ai pas envie que notre relation devienne un outil entre leurs mains. »  C’était dit avec fougue, et Lexa se sentit quelques instants petite en face de sa compagne. Alors elle laissa le silence s’insinuer entre leurs deux corps, posant son manteau de quiétude et de tension dans toute la tente du commandeur.

Les mots mirent un moment à venir, pas parce qu’il manquait à Lexa mais parce qu’elle cherchait le meilleur moyen de formuler la suite. Puis elle se rapprocha de Clarke, ne lâchant pas son regard de ses iris clairs. «  Je ne me justifierais pas Clarke. J’ai dis à la goufa ce que j’avais à lui dire, et elle a tiré ses propres conclusions que j’ai niée aussitôt. Je suis désolée cependant qu’elle soit venue te déranger avec celles ci, et je me ferais un devoir d’aller discuter avec elle pour mettre les choses au clair d’une manière très précise. »  Et non, elle ne la menacerait pas. Elle n’agissait pas ainsi. «  Notre relation ne sera un outil pour personne, et tu me vois navrée que ton peuple puisse la voir comme telle. »  D’autant plus qu’elle était sure Lexa que certains de son peuple accueilleraient la nouvelle avec de meilleurs sentiments. Et peut être oui, qu’il y’aurait des gens pour qui Lexa serait désormais faible à nouveau, mais ces personnes n’étaient que des vieux bornés qui n’appréciaient pas le changement. Elle avait déjà fait ses preuves. Elle les ferait à nouveau si il fallait. Un jour, leur relation serait affichée sans encombres, et ce jour la Lexa serait fière d’appeler sa niron ainsi en public. Un jour.

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Lun 27 Juin - 20:41

Le silence c’était fait dans la tente et Clarke jeta un regard de désespoir vers Lexa, inquiète que sa niron n’ait plus de répondant, que cela soit la fin de la conversation et que tout s’arrête là, sur cette tension lourde, si lourde, comme l’était son cœur face à cette inquiétude qu’elle venait tout juste d’exprimer. Elles savaient toutes les deux, oui, que l’Alliance n’existait pas grace à leur rapprochement. Il y avait tellement plus que ça, elles n’étaient que deux pions dans un océan de responsabilités, de liens, de causes, d’effets. Mais les gens ne voyaient que ce qui leurs plaisaient et si certains, un jour, s’élèveraient contre l’Alliance, Clarke ne douterait pas que leur relation secrète pour le moment (ce secret qui paraissait tant en péril ce soir), serait pointée du doigt… Elle le sentait parce que c’est ce qu’elle aurait fait. C’était ce qu’il y avait de plus simple à détourner, car aucun clan n’étaient dans leurs têtes, ni dans leurs corps et ce qui ne faisait pas sens à certains serait une arme de choix. Alors oui, il y avait le doute et cette légère impatience, dans les éclats bleutés de Clarke, mélangé à cette fureur qui était encore là, sous sa peau, frémissante. Elle fut sur le point de réitérer, de secouer mentalement Lexa pour qu’elle s’exprime, quand une langue lécha des lèvres et que la voix, finalement, s’éleva.

« Je ne me justifierais pas Clarke. » Clarke n’avait pas besoin de justification, ce qui était fait était fait, et si elle était furieuse envers un individu, ça n’était que vers Zoey – aussi futile cela fut-il de l’être face à une enfant de cinq ans. « Je me ferais un devoir d’aller discuter avec elle pour mettre les choses au clair d’une manière très précise. » Elle secoua la tête, mais à présent que Lexa était lancée, elle continua. « Notre relation ne sera un outil pour personne, et tu me vois navrée que ton peuple puisse la voir comme telle. » Elle poussa un soupir un peu plus long, marcha un peu dans la tête en portant sa main jusqu’à son front, qu’elle massa légèrement. Elle se retint de dire que ça n’était pas juste son peuple, que le Azgeda avait prouvé qu’ils fonctionnaient suivant ce même modèle de pensée. Ici, le but de cette conversation n’était pas de pointer du doigt les risques que chaque clan représentait, mais bien de se mettre sur la même longueur d’onde. Ce qui était loin d’être fait. « Premièrement. » Elle leva son index. « Tu n’iras pas voir Zoey. Retourner ne ferait que la persuader qu’elle a raison et je lui ai déjà parlé. » Son ton était sérieux, s’exprimant de la même façon qu’elle avait parlé avec l’enfant quelques heures auparavant. « Deuxièmement. » Le majeur suivit la gestuelle déjà établie. « Tu ne peux pas en être sûre. Moi aussi j’ai envie de croire que ça n’entrainera aucune conséquence. Nous deux, nous arrivons à faire la part des choses entre nous et les clans. » Ses mains s’agitaient, pointant leurs deux corps – quand s’était-elle rapprochée ? – puis tout ce qui les entourait. « Pour eux, l’amalgame sera vite fait. Nous ne vivons pas dans un monde parfait, Lexa. » Et il y eut un nouveau soupir, la fatigue marquant un peu plus son poids sur son esprit et elle se frotta l’œil l’espace d’un instant. « Tu le sais mieux que moi… »

Il y eut un moment d’arrêt chez Clarke, qui baissa le regard et toute la fureur fut partie, remplacée par une mélancolie délicate, mais dérangeante. « Alors même si nous ne voulons pas être un outil, ils le feront. » Ces ils, ces inconnus que Clarke craignait tant. « Je me moque de ce qu’ils peuvent dire sur nous. Je sais ce que tu représentes à mes yeux. » Elle serra les poings et il y eut à nouveau cette détermination furieuse qui brilla. « Mais à leurs yeux, que sommes-nous ? »

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2094
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Mar 28 Juin - 21:30

Le silence pesait, et Lexa finit par le briser à plusieurs reprises, assenant ce qu’elle aurait voulu être des vérités et des propositions, pour que la conversation ne se finisse pas la dessus. Un simple malentendu, un soucis, un problème. Cette jeune Zoey avait finalement semé bien plus de discorde que Lexa ne l’en aurait cru capable. Et peut être ne la reverrait on pas faire confiance ainsi aux autres enfants Skaikru dans le futur. Elle apprendrait de cette erreur c’était un fait assuré. « Tu n’iras pas voir Zoey. » c’était un ordre, et si le commandeur n’avait d’ordres à recevoir de personne, Lexa acceptait cet ordre qui venait de Clarke. Parce qu’il concernait leur sphère privée et non pas autre chose, sans quoi bien entendu le commandeur aurait eu une autre réaction, que le hochement de tête approbatoire et silencieux qu’elle offrit à Clarke. Il n’y eut pas de jolie phrase, pas de jolie tournure ou de déclaration. Il y’eut une approbation. Elle était suffisante. Et Clarke continua. « Nous deux nous arrivons à faire la part des choses entre nous et les clans. Pour eux, l’amalgame sera vite fait. Nous ne vivons pas dans un monde parfait, Lexa. » Et il y’eut la lueur de la peine dans les yeux de Lexa, tandis que c’est un regard empli de défi qu’elle releva vers Clarke, les mots sur le bout de ses lèvres. Elle n’en eut pas le temps. « Tu le sais mieux que moi… » . Le commandeur fronça les sourcils, et laissa ses épaules s’affaisser complètement, toute étincelle de défi disparue de ses yeux. « Je ne le sais que trop Clarke. Et si je ne tends pas à la perfection, j’œuvre néanmoins pour que nous puissions vivre dans un monde meilleur que ce qu’il a été pendant plus de neuf décennies. » Elle était moins fougueuse que ce que l’on aurait pu penser, et ce n’était pas que la conversation ne l’interesse pas. Elle ne voyait juste pas l’interet non de tergiverser trop longtemps. Clarke avait été claire. Lexa était désolée. Et si elle comprenait l’ensemble des arguments de Clarke, elle estimait éventuellement d’une manière posée que c’était la meilleure chose à faire. Garde le secret. Elle savait aussi, d’une manière totalement terre à terre, que le secret finirait éclater, et qu’il aurait des retombées un jour ou l’autre. Elle garda le silence.

Clarke continua. « Je sais ce que tu representes à mes yeux. Mais à leurs yeux que sommes-nous ? » Il y’avait toute la fureur de Clarke dans son regard, Et Lexa fut touchée. C’était cette fougue, cette rage qu’elle aurait pu prendre contre elle mais qui était destinée au monde, car pour toujours il serait leur barrière, le carcan qui les retiendrait à jamais. « Ne crains tu pas que cela soit pire si ils venaient finalement à apprendre plus tard que nous mentons sur ce point depuis des jours, ou des semaines ? » La question était sincère. Elle ne voulait pas chercher un nouveau conflit, elle voulait juste avoir les lumières de Clarke sur cette question la.

Et puis, peut être que c’en fut trop pour Lexa, qui attrapa la main de sa niron, et la fixa quelques instants avant de reprendre la parole. « Je ne m’excuserais pas d’avoir défendu ton honneur. Et je ne m’excuserais pas que mes sentiments soient visibles. » Elle n’insisterait pas d’avantage. Elle fronça les sourcils quelques secondes, et finalement elle reprit avec le ton le plus sérieux qu’elle pouvait avoir. « Mais je comprends tes arguments, et je ferais attention. Ton peuple et le mien ont encore beaucoup à apprendre, et nous ne pouvons qu’esperer qu’ils apprendront ensemble. Tout comme nous apprenons l’une de l’autre continuellement. » Et c’était dit avec tout l’amour qu’elle pouvait ressentir pour Clarke finalement, avec cette lueur presque adorative dans ses yeux.

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Ven 1 Juil - 9:53

« J’œuvre néanmoins pour que nous puissions vivre dans un monde meilleur que ce qu’il a été pendant plus de neuf décennies. » Clarke avait envie de se réfugier dans les bras de Lexa, enfuir son visage dans l’angle de son cou qu’elle affectionnait tout particulièrement et mettre un terme à cette conversation qui menait à un point que la blonde n’appréciait pas, n’apprécierait jamais. Oui, dans un monde parfait, il n’y aurait eu aucune crainte à ce qu’elles divulguent leur relation. Il était loin de l’être, combien Lexa le rendait meilleur. Ce n’était pas de ça, réellement, dont Clarke se méfiait. C’était des hommes, car sur cette terre, rien n’avait été plus hostile que ceux qui possédaient l’intelligence et un jour, fort probablement que le monde se retournerait contre elles pour le simple fait qu’elles se soient aimées. « Et c’est pour ça que je t’aime tant. » Il n’y avait plus que la douceur, dans cette tension constante. Clarke aurait pu citer, des heures durant, tout ce qui faisait qu’elle était tombée sous le charme de Lexa (si ce n’était que le charme). Cela parut si fragile, ici, juste ici, alors que son regard fuyait presque la figure de sa niron et qu’elle poussa un soupir découragé.

Clarke aurait voulu dire qu’elle ne savait pas quoi faire de ce monde, mais ça n’aurait été qu’un mensonge. Malheureusement, elles ne partageaient pas la même vision sur ce point. Elle mentirait à tous les siens, si c’était pour en sauver un plus grand nombre. La fille du Ciel l’avait déjà fait et n’hésiterait pas à le faire. Néanmoins, était-ce justifiable pour des affaires de cœur ? « Ne crains tu pas que cela soit pire si ils venaient finalement à apprendre plus tard que nous mentons sur ce point depuis des jours, ou des semaines ? » Elle fronça un peu les sourcils, alors que sa moue habituelle reprit le dessus sur ses lèvres. « Non. Je… » Et il y eut une pause. Et il y eut une hésitation, alors qu’elle repensait à sa colère, quand elle avait appris la vérité à propos de la mort de son père. Ce n’était en rien similaire, mais qui apprendrait cette nouvelle avec un sentiment de trahison. Alors, en manque de réponse probante, Clarke serra les poings, les serra si fort que la douleur s’éveilla dans son épaule gauche.

Puis une main attrapa la sienne et elle se força à se détendre, retrouvant les éclats gris du regard de Lexa. Il y eut d’autres mots, d’autres déclaration et tout ce que Clarke ressentait pour la brune fut visible, là, à la limite du noir de ses iris, alors que son visage prenait une expression presque douloureuse. « Mais je comprends tes arguments, et je ferais attention. » Clarke hocha un peu la tête, se rapprochant finalement, parfaitement fatiguée, l’échange houleux qu’elle venait d’avoir ayant pris ses dernières forces. Son bras se souleva, avant de se refermer sur la nuque de Lexa, l’attirant au plus près, la serrant dans un câlin dont elle avait besoin. « Merci. » Elle inspira le parfum de son amante, fermant les yeux. « Je ne demande pas ça par gaité de cœur, Lexa. J’aimerais vraiment ne pas avoir à nous cacher. Mais c’est encore trop tôt. » Elle poussa un long soupir, qui ruissela sur la peau du cou de sa niron. Puis, peut-être y eut-il une faiblesse. « J’en suis désolée. » Et ça l’était, tellement, brisé dans sa voix, brisé dans son cœur.

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2094
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Sam 2 Juil - 12:43

« Et c’est pour ça que je t’aime tant. » Et même si Lexa était une guerrière, une femme dont les barrières étaient plus qu’érigées autour de son cœur, comme l’armure autour de son corps, elle ne pouvait s’empecher d’avoir toujours cette pointe de chaleur dans son cœur oui, quand Clarke disait des choses comme ça. Il y’avait une différente entre avoir l’admiration de son peuple, entre voir les remerciements dans leurs yeux et les sentiments qu’ils pouvaient avoir à son égard d’Heda, il y’avait une différence entre la dévérence qu’ils lui devaient et lui donnaient, parce qu’elle méritait des éloges, parce qu’elle méritait qu’ils la traitent ainsi, qu’elle le gagnait durement, et la manière dont Clarke pouvait l’aimer. Il y’avait cette difference dans l’effet que cela lui faisait d’être aimée par Clarke, d’être celle qui recevait ces quelques mots qu’elle n’avait pas l’habitude d’entendre. Il y’avait cette émotion qu’elle ne pouvait cacher. Ses joues rosirent peut être légèrement, elle eut les yeux emplis d’une tendresse sans fin. Elle ne répondit pas. Ce n’était pas le moment. Elle n’était pas une enfant amoureuse qui ne savait se gérer. Et même si son cœur et son ventre s’emplissaient de douce chaleur, elle savait se tenir. Elle eut le visage plus détendu peut être, quand elle posa sa question, lâchant le doute qui lui taraudait l’esprit. « Non. Je…. » Clarke hésita. La bile amère brula la gorge de Lexa, elle marquait un point, mais elle ne se réjouirait pas. Non, au contraire, elle n’insista pas. Et peut être auraient elles cette conversation un jour prochain. Ou peut être qu’elles ne l’auraient jamais. Lexa rangea l’information dans un coin de son esprit, le bien être de Clarke comptait bien d’avantage.

Vinrent des presques excuses. Elle serra la main, et il y’eut une étreinte qui lui redonna la fougue et l’energie qu’elle avait cru avoir perdue. « Merci. » Elle serra à son tour son bras dans le dos de Clarke, et hocha la tête quand celle ci s’excusa. La voix de Clarke était brisée, et Lexa se brisa à son tour, renforçant son étreinte, renforçant par son geste sa prise sur Clarke, tentant de lui transmettre son amour et son soutien. « Mochof. » Et peut être qu’elle la remerciait oui, d’être la, de comprendre, de ne pas juger… de ne pas lui en vouloir ? Elle eut un mouvement aussi, et doucement sa main remonta dans le dos de Clarke, jusqu'à sa nuque ou elle se posa, tandis qu’elle faisait un pas en arrière, se libérant juste assez de l’étreinte pour offrir un baiser à sa niron. « Je suis désolée également. » il y’avait une voix si douce, il y’avait tant d’affection dans ses quelques mots, qui coulaient en un anglais presque parfait. « J’aurais aimé pouvoir t’offrir mieux que ça. Ce que tu m’offre mérite mieux qu’être caché. » Mais Clarke avait marqué ses arguments, et elle les avait comprit.

Alors elle caressa la joue, la nuque, et serra le flanc de l’autre main. « Tu semble fatiguée. » Et si Clarke voulait dormir, elle accompagnerait son sommeil de sa présence. Elles n’avaient plus besoin de faire chambre séparées pour les yeux de la chancelière après tout.

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
1893
avatar
100
100
MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    Dim 3 Juil - 13:22

La tension se dissipa, comme un soupir dans l’air, long et lourd. C’était toujours là, elle le sentait sous son diaphragme Clarke, comme un fourmillement qui tirait sur tous ses nerfs par à-coups. Ca s’atténuait, se taisait petit à petit, alors qu’elle profitait de l’embrassade, premier réel rapprochement qu’elle avait avec Lexa depuis qu’elle était rentrée dans la tente. Elle se frotta un peu contre le visage de son amante, retrouvant cette odeur qu’elle affectionnait tant. Les bras se refermèrent sur son dos et elle se laissa faire, ne désirant en rien repousser le contact de sa niron. « Je suis désolée également. » Elle avait encore le goût des lèvres de Lexa sur les siennes et elle posa son front sur celui de la brune, échappant un mince filet d’air.  « J’aurais aimé pouvoir t’offrir mieux que ça. Ce que tu m’offre mérite mieux qu’être caché. » Et si son cœur n’était pas assez brisé, il le fut un peu plus. Il y eut une émotion si forte dans son regard, un frémissement. Ses doigts se refermèrent sur l’épaule de Lexa et ses yeux s’ouvrir sur ce gris qu’elle chérissait tant. « Nous ne pouvons pas avoir tout ce que nous désirons, Lexa. » Elle chercha ses lèvres, l’embrassa tendrement. Clarke n’avait pas besoin de plus. Ce qu’elle avait là, juste là, était tout ce qu’elle désirait.

Avec une bonne nuit de sommeil. « Tu sembles fatiguée. » Elle acquiesça un peu, avant de se reculer d’un demi-pas à peine, ses bras libérant la figure de son amante, mais sa main longea le bras de Lexa, se referma sur les doigts abimés par la guerre. « Je le suis oui. » Elle plissa le front, les évènements de la journée se rejouant dans sa mémoire. Elle avait été occupée et les ascenseurs émotionnels avaient été nombreux, comme si plusieurs personnes avaient été bien déterminées à percer le secret de sa relation avec le commandant. Tranquillement, elle se déplaça jusqu’à leur lit, attirant Lexa dans son sillage. « Et une longue route nous attend demain. » Il n’y eut aucune trace de ce qu’elle pensait de ce long voyage. C’était un mal nécessaire et, assurément, Archéon serait heureux de ces jours où il pourrait gambader tranquillement. La question lui effleura l’esprit, se demandant si Anya était déjà allée à l’ouest. Elle resterait en suspens. Ce n’était plus l’heure pour les fantômes et Clarke n’avait pas l’esprit assez clair pour s’aventurer sur ces sujets sensibles.

Après s’être débarrassée des dernières couches de vêtements indésirables, elle s’allongea pour retrouver la présence de Lexa, contre laquelle elle s’endormit.

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa    

Revenir en haut Aller en bas
 
the purpose of a secret isn't it to be discovered ? ▬ Lexa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Camp Jaha-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: