AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 clarke | what's tomorow without you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mon avatar c'est :
Eliza Taylor
Bravoure :
2183
avatar
100
100
MessageSujet: Re: clarke | what's tomorow without you    Sam 25 Juin - 11:06

Dans ces quelques mètres carrés où ses fantômes étaient enfermés, Lexa s’approcha et Clarke se sentit terriblement en manque de sa présence. Alors, elle n’attendit pas que son amante s’approche encore plus, qu’elle écrasa la distance, franchit les quelques centimètres qui existaient entre elle. Elle se réfugia dans les bras de Lexa, sans aucune honte, ni aucune gêne. « Plus jamais un carcan métallique ne te contiendra, Clarke. » La part rationnel était déjà prête à répondre, que sa Fille Sage ne pouvait faire de tel promesse, mais Clarke le croyait aussi, que plus jamais personne ne l’enfermerait pour un quelconque motif. Maintenant, elle avait acquis la capacité de s’échapper et elle n’hésiterait pas à le refaire. Elle était allée jusqu’à se blesser pour sortir de la Montagne, la cicatrice était toujours là et elle ne disparaitrait jamais de son avant-bras. Elle s’en ferait d’autres, si ça signifiait qu’elle pouvait regagner sa liberté. Ainsi, elle hocha la tête dans l’étreinte de sa niron, la tête appuyée contre la clavicule de la brune, et qu’elle inspirait profondément pour se calmer et chasser cette amertume qui lui avait pris son cœur, à vif.

« Je détruirais ces murs si cela pouvait t’apaiser. » Il y eut un frémissement chez Clarke, qui se transforma en un petit rire brisé. « Tu n’as pas à faire ça. » Elle releva la tête, cherchant le regard de Lexa, le trouvant. Elle déposa sa joue contre celle de son amante et elle poussa un long soupir. « Ils sont solides, tu sais. » Le poids était moindre, mais il était toujours présent. Clarke avait essayé oui, un jour de grande colère, de briser la tôle. Elle n’avait ni le savoir-faire, ni le matériel de Whisky et elle était restée enfermée, devant apprendre à accepter son sort. C’était la dernière fois que ça lui était arrivé. Puisque la Terre était leur seconde chance, elle l’avait saisi avec ses deux mains et avait refusé de se laisser dominer par quoique ce soit. Y compris la mort et la fatalité.

Elles restèrent ainsi pour un temps que Clarke ne put définir – elle ne le désira pas. Et quand, finalement, l’amour qu’elle ressentait pour Lexa initia une nouvelle étincelle de courage, elle se recula un peu, non sans avoir glissé un baiser sur la commissure des lèvres de son amante. La torche éclaira à nouveau les lieux et elle retomba sur le dernier dessin qu’elle avait fait en ces lieux. « Il n’y a pas grand-chose à voir, hm. » Elle tourna sur elle-même, éclairant l’ensemble de la cellule. « On y va ? » L’empressement n’était même pas dissimulé. Oui, c’était vraiment dommage que la skybox ne soit pas restée dans l’espace… Elle demanderait à ce qu’elle soit détruite. Ils restaient des experts dans le recyclage de la matière, le skaikru. Autant faire disparaitre ce symbole pour l’investir ailleurs, en espérant que cela exorcise cette part de leur histoire.

_________________
I remain
Do not fear for me, I have no fear myself. If my soul is lost to me, something yet remains. I remain. • sheepirl.

On devient ce que l'on mange

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon avatar c'est :
Alycia Debnam-Carey
Bravoure :
2301
avatar
Grounder ; Heda
Grounder ; Heda
MessageSujet: Re: clarke | what's tomorow without you    Sam 25 Juin - 13:34

Clarke était blottie contre elle. C’était un mouvement qui n’avait pas derangé le commandeur, et comment aurait il pu la déranger ? Comment aurait elle pu se laisser déranger par une telle tendresse. Elle était la alors, serrant de ses bras fort cette felle a qui elle aurait voulu offrir toute la protection du monde. Et peut être faisait elle une promesse qui n’avait pas lieu d’être, et peut être faisait elle une fausse promesse,m ais c’était quelque chose qu’elle s’efforcerait de tenir. Elle vivante, personne plus jamais n’enfermerait Clarke. Elle l’aiderait toujours, et elle ne serait jamais, non, jamais, la cause de son enfermement. Elle vivante oui, elle protegerait Clarke du mieux qu’elle le pouvait.  Elle ne rajouta rien cependant, elle serra Clarke, contre elle, écoutant sa respiration plus profonde, la serrant dans la protection qu’elle pouvait offrir. Et elle proposa encore, mettant en avant ce qu’elle pourrait faire. Leurs regards se croisèrent.  «  Tu n’as pas à faire ça. »  Il y’eut un long soupir, elle profita de la joue contre la sienne. « Ils sont solides, tu sais. »  Et elle aurait pu partir dans de grandes envolées. Pour Clarke, elle ne trouverait jamais rien de trop solide, pour Clarke, elle aurait été prête à beaucoup. Non, elle ne dit rien de tout cela, elle garda un léger silence, esquissa un doux sourire, et serra sa main dans le dos de la blonde. «  Les murs ne sont que des murs, ils tombent tous un jour, quelle que puisse être leur solidité. »  Et les murs tombaient oui, qu’ils soient physiques ou métaphoriques, qu’ils soient de métal, où autour d’un simple cœur. Les siens, étaient tombés pour Clarke.

Le temps passa. Lexa ne bougea pas, offrant à travers l’etreinte, tout l’amour qu’elle pouvait donner. Le temps passa oui, et Lexa ne put empecher ses lèvres de se fendre un sourire quand celles de la blonde se posèrent à leur  commissure. C’était ainsi. Elles avaient beau s’aimer, et ne cesser de s’offrir de la tendresse, chacun de leurs gestes, chacune des preuves de cet amour, la réchauffaient toujours, provoquant en elle des vagues d’emotion. C’était plaisant. C’était exaltant un peu aussi.   Et c’est dans cet état presque béat d’amour, qu’elle hocha la tête quand Clarke lui demanda si elles pouvaient partir. Bien sur, elle aurait aimé lui parler des dessins, elle aurait aimé poser des questions, et elle se promit oui, de le faire plus tard. De profiter d’un jour où elles seraient au calme, pour parler des talents de sa blonde du ciel. Un jour. Ce n’était pas aujourd’hui, ce n’était pas maintenant, elle hocha la tête. «  Sha. Sortons d’ici, nous sommes restés déjà bien assez longtemps. »   Et toute sa curiosité s’exprimerait plus tard, et toute sa curiosité s’exprimerait un jour lointain. Pour l’heure, ce qui comptait c’était cette main qu’elle attrapa doucement, avant de passer par cette porte brisée, pour sortir et rejoindre la salle principale, puis le couloir. Elles avaient passées bien assez de temps dans cette skybox, et sa curiosité était moindre comparée à son envie que Clarke retrouve un vrai sourire.

_________________
life is more than just surviving
If my soul could revive from my carnal remains what does it matter to me. If it all fades to black i I’m born once again then no-one really is free

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
clarke | what's tomorow without you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» ELLY HEMINGWAY ► Emilia Clarke
» Emilia Clarke avatars 200x320 pixels
» Milo Ventimiglia et Emilia Clarke Crackships
» Danielle Campbell & Emilia Clarke crackship
» Séries séries

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Red Sands :: ZONE RP  :: L'Est :: Camp Jaha-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: